"🗣@SibethNdiaye sur la polĂ©mique liĂ©e aux enseignants : « C’est trĂšs facile de critiquer et de faire en permanence des polĂ©miques sur tout. Moi je suis au quotidien au front pour essayer d’expliquer aux Français ce que l’on vit en ce moment » đŸ“șSes explications #LaMatinaleLCI
 https://t.co/6ie3SK6Uzz"

/1243100319208390656

  • Aide aux agriculteurs : « Nous n’entendons pas demander Ă  un enseignant qui aujourd’hui ne travaille pas de traverser toute la #France pour aller rĂ©colter des #fraises », prĂ©cise Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement

    ▻https://twitter.com/BFMTV/status/1242810900387631106
    #agriculture #main-d'oeuvre #fermeture_des_frontiÚres #aide #solidarité

    Et cette belle petite phrase...

    « Il va s’en dire que nous nous entendons pas demander Ă  un #enseignant qui aujourd’hui ne travaille pas compte tenu de la fermeture des Ă©coles de traverser la France entiĂšre pour aller rĂ©colter des fraises »...

    –-> on dirait que #Sibeth_Ndiaye n’a pas entendu parler du #plan_de_continuitĂ©_pĂ©dagogique #continuitĂ©_pĂ©dagogique

    • Pour Sibeth Ndiaye, les enseignants ne travaillent pas actuellement

      Oups.

      La dĂ©claration passe mal. Alors que la porte-parole du gouvernement Sibeth #Ndiaye prĂ©cisait en sortie de Conseil des ministres l’appel aux personnes sans activitĂ© Ă  venir « rejoindre la #grande_armĂ©e_de_l'agriculture_française », un des exemples utilisĂ©s a provoquĂ© l’ire des enseignants. « Nous n’entendons pas demander Ă  un enseignant qui aujourd’hui ne travaille pas compte tenu de la fermeture des Ă©coles de traverser toute la France pour aller rĂ©colter des fraises », a-t-elle lancĂ© avec aplomb.

      Petit bĂ©mol, comme le martĂšle le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer depuis le dĂ©but de la crise sanitaire, les Ă©lĂšves et par consĂ©quent leurs enseignants ne sont pas en vacances. Ces derniers rivalisent d’ailleurs d’ingĂ©niositĂ© pour assurer la fameuse « continuitĂ© pĂ©dagogique » Ă  distance, la plupart du temps via des outils numĂ©riques plus ou moins saturĂ©s. D’autres sont Ă©galement encore dans les locaux pour assurer la garde des enfants des personnels soignants.

      Les profs n’ont pas tardĂ© Ă  rĂ©agir sur les rĂ©seaux sociaux. Certains se demandent avec une pointe d’ironie s’ils doivent cesser leurs efforts, tandis que d’autres rĂ©clament des excuses. Des parents d’élĂšves n’ont pas hĂ©sitĂ© non plus Ă  apporter leur soutien. Deux heures aprĂšs sa fameuse dĂ©claration, Sibeth Ndiaye a fait son « mea culpa » sur Twitter : « Mea culpa. Mon exemple n’était vraiment pas le bon. Je suis la premiĂšre Ă  mesurer combien l’engagement quotidien des professeurs est exceptionnel. »

      ▻https://www.liberation.fr/direct/element/sibeth-ndiaye-declare-que-les-enseignants-ne-travaillent-pas-actuellement

    • Tu voudrais aller cueillir des fraises quand :

      tu te fais engueuler par une mĂšre de famille parce que tu as appelĂ© sur le portable de Monsieur, alors que son portable Ă  elle ne fonctionne plus, que le fixe ne fonctionne plus, que le numĂ©ro de portable Ă©crit sur Pronote pour monsieur ne fonctionne plus, que tu avais un deuxiĂšme numĂ©ro de fixe (et que tu en Ă©tais dĂ©jĂ  au 4e numĂ©ro essayĂ©) mais que la dame t’explique ĂȘtre la grand-mĂšre de l’élĂšve que tu dĂ©sespĂšres pouvoir un jour joindre parce qu’en fait, « vous gardez ça pour vous », Monsieur est revenu vivre un temps ici, donc c’est son numĂ©ro qu’il avait Ă©crit, et donc elle te file le nouveau numĂ©ro de portable de Monsieur, mais que ça ne plaĂźt pas Ă  Madame que tu aies appelĂ© Monsieur alors que tu t’en fous royalement de leurs histoires...

      tu appelles une famille qui vient d’apprendre que la maman et le fiston sont malades (Covid 19) et que tu te retrouves complĂštement dĂ©munie face Ă  l’injonction d’appeler les familles une fois par semaine, sans savoir si tu ne vas pas ĂȘtre intrusive Ă  un moment oĂč, franchement, l’exercice d’histoire non fait, on s’en fout...

      tu viens d’écrire un mail pour expliquer un exercice de technologie alors que tu es prof d’histoire-gĂ©o

      tu te lĂšves avec 50 mails en attente parce que les mĂŽmes galĂšrent Ă  dĂ©poser sur Pronote avec une fonction que tu n’as jamais pu leur montrer puisque tu n’y as eu accĂšs qu’aprĂšs la fermeture du collĂšge

      tu viens de signer un mail Ă  une maman d’élĂšve « BĂ©nĂ©e » comme tu le fais quand c’est un mail pour tes collĂšgues

      tu n’as aucune idĂ©e du jour qu’il est, mais tu es devant ton ordinateur Ă  rĂ©pondre Ă  des mails alors que tu as quittĂ© l’universitĂ© pour ne pas vivre Ă  courir aprĂšs les mails

      * tu commences tous tes pots Facebook avec une histoire de fraises

      texte de @ville_en postĂ© sur Facebook :
      ▻https://www.facebook.com/benedicte.tratnjek.2/posts/229925068373116