Impact du Covid-19 sur l’économie française à partir des données alternatives en temps réel

/?p=4900

  • Impact du Covid-19 sur l’économie française à partir des données alternatives en temps réel - Variances
    http://variances.eu/?p=4900

    Le 1er avril 2020, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau annonce que « chaque mois de confinement coûte environ 3 % du PIB annuel », quantifiant ainsi l’impact du Covid-19 sur l’économie française. Toutefois, face à une crise économique et sanitaire sans précédent, l’incertitude est « considérable » (G. Gopinath, économiste en chef du FMI) et réaliser des prévisions est chose ardue. En effet, la reprise de l’activité économique est fortement liée à l’évolution de la crise sanitaire. Avoir des indicateurs en temps réel, fondés sur le Big Data et l’intelligence artificielle permet de saisir l’importance du choc sur l’économie mondiale. La start-up Quantcube Technology propose de nombreux indicateurs mettant en évidence le ralentissement économique sans précédent en France et dans le monde.
    […]
    Conséquence de ces mesures, de nombreux magasins ont fermé et la structure de la consommation a été modifiée. Quantcube Technology a construit des indices quotidiens qui permettent notamment de suivre la consommation de certains produits spécifiques. Suite au premier discours d’Emmanuel Macron sur la pandémie de Covid19 le 12 mars 2020, la consommation de produits de première nécessité a fortement augmenté : l’indice est passé de 32 le 12 mars 2020 à 81 le 16 mars 2020. En effet, les rumeurs d’un confinement et les premières mesures mises en place par le gouvernement italien ont amené les ménages à faire des stocks de ces biens. Deux semaines après le début du confinement, la précipitation vers ces produits s’est estompée et l’indice de consommation de biens de première nécessité est revenu à des valeurs comparables à l’année dernière. A contrario, la consommation de biens et services de loisir (figure 1) a très fortement diminué depuis l’explosion du nombre de cas en Italie. Les ménages ont décidé de reporter les voyages déjà prévus ou de les annuler, l’épidémie frappant désormais l’Europe. Par conséquent, l’indice de consommation de loisirs est passé de 46 le 23 février à 30 le 12 mars 2020, jour du premier discours d’Emmanuel Macron. Cette diminution qui s’est accentuée avec les premières mesures de distanciation sociale mises en place en France (fermetures des restaurants, bars et cinémas dès le 15 mars 2020). L’indice a alors chuté pour atteindre 12 le 1er avril.

    ping @biggrizzly
    Variances est la revue des anciens élèves de l’ENSAE