spip . blog

/SPIP3-version-alpha-version-jaja.html

    • #SPIP #interface #admin #ergonomie #CMS #édition

      Et je suis d’accord. Je pense avoir le courage, mais le temps ça, je ne sais pas...

      Après, que ce soit pour moi ou d’autres, je sais que quand c’est trop flou, trop énorme, on a du mal à s’y mettre. Alors que quand quelqu’un (ou un groupe) a déjà commencé à lister des choses à faire, à découper en morceaux, et bien c’est plus facile de s’insérer et de contribuer. Il faut un leadership quoi ! Haha.

      On est déjà censé faire tellement de choses... (dans notre travail, dans notre famille, dans notre assoc, dans d’autres parties de SPIP, comme la doc et e site officiel...)

    • @rastapopoulos :

      Il faut un leadership quoi !

      J’étais assez chaud après l’été dernier, au troglo. Et puis quand tu vois la foire d’empoigne pour tout, j’ai baissé les bras. Ce n’est pas « faire tellement de choses » qui me pèse (on en fait tous plein), c’est faire dans une telle ambiance.

      Enfin bref. Des énergies plus positives sont à l’œuvre ailleurs, c’est là que je regarde.

    • C’est marrant cette idée de « foire d’empoigne pour tout », car il me semble que si tu regardes les choses avec objectivité, pour 1 projet sur lequel il y a des discussions qui partent en vrille, il y en a 100 qui avancent vite et en bonne coopération. Le troll comme miroir déformant ?

    • Oui, c’est vrai, mais il faut quand même avouer que les projets qui touche le graphisme et/ou l’ergonomie sont plus sujets aux controverses que ceux plus techniques de tâches de fond, de lien entre objets, etc.

      Peut-être que les modifications d’ergonomie sont un peu plus faciles à accepter (car un peu plus objectives) que l’identité graphique.

    • « tout ça c’est des excuses pour tirer sa flemme et critiquer ceux qui bossent » :-)
      je me mêle pas trop des discussions sur le graphisme, parce que j’ai des gros doigts, mais sur les autres sujets, je vois que ça avance de façon très constructive — même si ça veut pas dire qu’on est toujours d’accord sur tout !

    • Malgré cela, j’ai le sentiment (approche non scientifique et donc étayée par aucun chiffre, aucune preuve) que cette histoire reste un symptôme sans diagnostic d’un mal récurrent qui reste sans solution. (ouh ! L’abominable fataliste... )

      @notabene parle d’ambiance, on parle de graphisme. Il dit qu’il manque de courage, on lui parle de manque de temps. Il en va souvent de même sur les listes : « Je voudrais discuter d’un sujet » reçoit assez régulièrement comme réponse « paye ton code ! ». Quelque chose me fait craindre qu’il y a des mondes qui ne peuvent pas se rencontrer. :p

      Même si on essaie de traiter ça avec humour et tendresse, on continue, en tant que communauté, à mal accueillir certaines compétences, les points de vue originaux et les bonnes volontés dont le travail ne pourrait être perceptible en nombre de lignes de code reversées. Le « graphisme » n’est pas le problème. Le problème, c’est « notre » vision de l’hospitalité. :)

      Mais oui, c’est peut-être que des excuses, tout ça.

    • Oh, oh, bonhomme, j’ai dit que c’est MOI qui n’avait pas le temps.

      En ce qui me concerne, personnellement moi-même, je trouve que j’ai plutôt le soucis d’accueillir les non-codeurs (cf mon projet toujours pas abouti pour le site officiel).

      Mais je suis d’autant plus d’accord qu’actuellement, par le site officiel et les listes, ce n’est pas facile de contribuer pour quelqu’un qui n’est pas codeur. Donc pour tout ce qui ne concerne pas les morceaux où @fil trouve que ça avance. :)

      Alors bien sûr il manque peut-être un accueil plus chaleureux pour ces non-codeurs. Mais je crois aussi qu’il manque des outils. Parce que suivi des commits + liste mails, ça ne suffit pas et ce n’est à mon avis pas du tout adapté pour le travail collaboratif en conception, ergonomie, graphisme, etc.

    • Oh, oh, bonhomme, j’ai dit que c’est MOI qui n’avait pas le temps.

      J’avais donc bien lu. :)

      Mais à travers mon propos, je cherchai plus, en évitant toute argumentation ad hominem, à montrer que la communauté ne répondait pas souvent par des encouragements (parce que la question est : « Pourquoi des personnes ne trouvent pas le courage de contribuer, ou le perdent-elles en essayant ? »).

      Maintenant, des outils, oui, bien sûr, pourquoi pas.

    • @fil :

      C’est marrant cette idée de « foire d’empoigne pour tout », car il me semble que si tu regardes les choses avec objectivité, pour 1 projet sur lequel il y a des discussions qui partent en vrille, il y en a 100 qui avancent vite et en bonne coopération. Le troll comme miroir déformant ?

      J’ai quant à moi l’impression que les trucs sur le back avancent, chaque bout étant contrôlé/discuté par deux ou trois spécialistes.

      Dès que tu touches au front, blam, foire d’empoigne. Et moi je suis du côté du front. Tiens, regarde, récemment : le logo. Et puis régulièrement : le serpent de mer de l’interface d’admin qui finit toujours en grincements de dents. Sans compter les vieux de la vieille qui te disent « ouais tu peux toujours essayer, tu vas voir, ça va grincer ».

      À titre personnel je sais mettre plein d’énergie dans des trucs, mais pas pour du fritage et donc je n’ai pas/plus envie de tenter ça avec spip. C’est du mauvais karma. Donc je dis à qui veut m’entendre que j’adore spip en tant qu’outil, que je suis content de rencontrer les gens que je rencontre, voilà… pour le reste, bin ça se fera sans moi.

      Comme le dit @james la question est : « Pourquoi des personnes ne trouvent pas le courage de contribuer, ou le perdent-elles en essayant ? »

      Maintenant la question des outils vs. monde réel notamment est effectivement un rideau de fumée : evolt.org par exemple s’est monté à l’époque sans que personne ne se voie jamais, les gens étaient disséminés dans le monde entier. Les outils, on leur fait faire ce qu’on veut, ce n’est pas réellement là le point de blocage.

      J’aime bien tenter de chercher des solutions, mais pour spip je ne sais pas par quel bout prendre cette communauté, arc-boutée sans doute, justement, sur le code ; alors à la place je fais autre chose, et puis tant pis.

      #linge-sale-en-famille :)

    • je comprends que l’idée que tu te fais de SPIP te fasse peur, mais je prétends qu’elle est fausse