Alain de Chalvron sur la Chine et la situation en Syrie

/alain-de-chalvron-sur-la-chine-et-la-si

  • Alain de Chalvron sur la Chine et la situation en Syrie | Geopolis
    http://geopolis.francetvinfo.fr/alain-de-chalvron-sur-la-chine-et-la-situation-en-syrie-21645

    La Chine soutient le régime de Damas et, comme la Russie, a opposé à trois reprises son véto contre les résolutions occidentales menaçant la Syrie de sanctions. Pour autant, dans la crise actuelle, elle reste en retrait. Alain de Chalvron, correspondant de France 2 à Pékin, explique pourquoi.
    Depuis le début de la crise syrienne, la Chine aligne sa position sur celle de la Russie, quelques degrés en dessous. Elle a beaucoup moins d’intérêts stratégiques en Syrie que Moscou (pas de bases et c’est loin de sa zone d’influence). Ses intérêts économiques ne sont pas vitaux.

    Sa position est une position de principe : la non-intervention dans les affaires des autres, même si ces affaires sont très, très, très sales. Elle a trop peur qu’on puisse se servir d’un précédent contre elle-même ou contre un de ses alliés stratégiques comme la Corée du Nord ou l’Iran.

    Il reste malgré tout peu probable que la position de la Chine, en particulier au Conseil de sécurité, s’inverse. Sauf si les conclusions des enquêteurs de l’ONU sont accablantes pour le régime de Damas. Le ministre des Affaires étrangères a prévenu que « la Chine s’oppose fermement à l’utilisation d’armes chimiques, quel qu’en soit l’utilisateur ». Si les mots veulent dire quelque chose…