A tribute to Bin Laden in the mouthpiece of Hariri

/tribute-to-bin-laden-in-mouthpiece-of.h

  • Le journal du Courant du Futur de Saad Hariri (le quotidien porte le même nom que son parti politique), Al Mustaqbal, publie une tribune signée du Mufti du Mont Liban.
    http://almustaqbal.com/stories.aspx?StoryID=465814

    Je vous livre une traduction du commentaire que vient d’en faire Angry Arab, parce que c’est très instructif.
    http://angryarab.blogspot.com/2011/05/tribute-to-bin-laden-in-mouthpiece-of.html

    C’est sidérant, quand on y pense. Les alliés des États-Unis et de l’Arabie séoudite au Liban sont ceux qui ont le plus spectaculairement fait l’éloge de Ben Laden et qui en ont porté le deuil. De la même façon que les supporters de Hariri au Liban (ces salafistes qui ont été élevés et financés par l’Arabie séoudite) ont pleuré Zarkaoui et Saddam.

    Mais regardez celui-là : il n’est pas un salafiste paumé. Lui (Muhammad `Ali Al-Juzu) est un religieux important, Mufti du Mont Liban, et un membre important du département de la propagande de la famille Hariri (on a signalé qu’il entretenait des liens étroits avec les services de renseignement égyptiens durant le régime de Moubarak).

    Il nie que Ben Laden ait été un terroriste, et prétend que les États-Unis possèdent « une longue et large histoire de fabrication du terrorisme, causant sa formation ». Il écrit que le terrorisme est attribué à tort à Ben Laden, et que Ben Laden a abondonné sa forture pour aller « soutenir » la population musulmane victimes du conflit. Ce religieux (qui est connu au Liban pour ses éructations vomitives régulières de haine et de confessionnalisme) nie qu’Al Qaida soit derrière le 11 Septembre et prétend qu’« un cerveau occidental » était derrière cette affaire. Il conclut son hommage émouvant en prétendant que « Ben Laden est entré dans l’histoire par la grande porte ».

    Vous voyez pourquoi je me moque systématiquement des références des médias occidentaux à la « coalition pro-occidentale du 14 Mars » ? Ce type est un membre de premier plan de la coalition sectaire du 14 Mars. Mais la famille Hariri ne sort pas ce genre de bonhomme pour parler aux journalistes occidentaux qui débarquent au Liban. Ils sortent d’autres personnages pour donner une image différente.

    Je vous recopie aussi la dernière déclaration du mufti :

    بن لادن دخل التاريخ من أوسع أبوابه، وأصبح بطل الارهاب في العالم، وأخاف اميركا وأخاف الغرب كله، هكذا أرادت ان تصوره الدعاية الاميركية الصهيونية. اما نتانياهو اما باراك اما الديكتاتوريون الصهاينة فهم يدافعون عن أنفسهم في فلسطين. ليست بطولة ولا رجولة ما فعله اوباما عندما قتل بن لادن، لانه ترك الارهابيين الحقيقيين في اسرائيل والعالم العربي واغتال رجلا أعزل وهذه هي ازدواجية المعايير.

    #liban #ben_laden