quartierslibres

http://quartierslibres.wordpress.com

  • Mouvement de l’Immigration et des Banlieues - Chronique 2001-2002
    https://www.bboykonsian.com/Mouvement-de-l-Immigration-et-des-Banlieues-Chronique-2001-2002_a3004.h
    https://www.bboykonsian.com/embed/3004/?title=1&auteur=1&

    Un #documentaire de Reynald Bertrand.
    De septembre 2001 à juillet 2002, de Mantes-la-Jolie à Dammarie-lès-Lys, chronique de luttes autonomes qui se sont déroulées sur des quartiers populaires en réaction aux dispositifs discriminatoires tels que la double-peine, ou encore suite à des violences ou crimes policiers.

    Ces luttes, dont le devenir est incertain face à la raison d’Etat, interrogent la gestion policière des populations issues de l’immigration et sont l’expression d’un combat pour la dignité et l’égalité.

    Ce film retrace l’histoire d’un mouvement pris en main par les principaux concernés en quête d’une expression politique directe.

    Co-production : #MIB / Le compte- gouttes - 2003

  • Mort de l’assassin présumé des trois militantes kurdes tuées à Paris le 9 janvier 2013
    Communiqué du Mouvement des Femmes kurdes en Europe

    Le 9 janvier 2013, #Sakine_Cansız, #Fidan_Doğan et
    #Leyla_Şaylemez, trois militantes kurdes, étaient exécutées au cœur de Paris. Des documents et des enregistrements audio apparus après les faits montrent clairement que l’exécution des trois militantes a été commanditée par les services secrets turcs. La juge chargée de l’instruction avait clos son enquête en mai 2015 et renvoyé l’affaire devant la Cour d’assises. La justice française l’a cependant laissée traîner jusqu’en 2016 et, suite à l’insistance des familles des victimes, a finalement fixé la date du procès au 5 décembre 2016, avant de le repousser, sans motivation, au 23 janvier 2017.

    Bien que l’État français ait été au courant de l’état de santé du suspect, il a empêché la tenue rapide du procès. Ainsi, en faisant traîner l’affaire, on a empêché que la justice soit rendue. Depuis le début de l’affaire, nous étions conscientes qu’il risquait d’y avoir des obstacles à la tenue du procès. En effet, nous craignions que le suspect soit enlevé ou bien qu’il meure avant le procès et nous avions partagé nos craintes avec l’opinion publique.

    Nous venons d’apprendre, à un mois de la date du procès, la mort de l’accusé. Son état de santé se serait aggravé, ce qui avait motivé une demande de mise en liberté introduite par son conseil, demande qui devait être examinée le 19 décembre.

    Ces rebondissements montrent clairement que, pour protéger ses intérêts politiques et économiques, l’État français a fait tout son possible afin d’empêcher que la vérité soit faite dans cette affaire, en repoussant dans le temps la date de la tenue du procès. Il s’est rendu coupable de complicité avec l’État turc, en collaborant étroitement avec le pouvoir fasciste d’Erdogan. Pour empêcher qu’on demande des comptes à l’État turc, toutes sortes de marchandages et de ruses ont été employées entre ces deux pays.

    Jusqu’à présent, 25 personnes qui défendaient la paix et la liberté ont été assassinées en France du fait de leurs idées et de leurs activités politiques. La plupart de ces assassinats ont été commandités par des États. Le but de ces crimes était toujours le même : anéantir les chances de paix, écraser les soulèvements populaires contre les mesures anti-démocratiques et belliqueuses, mettre fin aux espoirs de démocratie et de paix. Jusqu’à présent, aucun de ces #assassinats_politiques n’a été élucidé par les tribunaux bien qu’on connaisse les assassins. L’arrestation de l’assassin des trois #militantes_kurdes allait permettre, pour la première fois, qu’il y ait un procès afin d’élucider ces crimes politiques d’État. Les forces obscures qui étaient menacées par ce procès ont tout fait pour retarder la tenue du procès en usant de toutes sortes de ruses.

    Nous, les femmes kurdes, nous savons très bien que cette affaire est politique, que son élucidation éclairera la question kurde. Ceux qui ne veulent pas que la question kurde soit résolue, qui provoquent des guerres et des conflits inter-ethniques et/ou confessionnels ont empêché que cet assassinat politique soit élucidé.

    Le mouvement des femmes kurdes ne laissera jamais cette affaire qui a meurtri tout un peuple. Nous allons montrer le visage fasciste et génocidaire de l’état turc soutenu par le gouvernement français, en nous unissant sur la scène internationale avec toutes celles et ceux qui sont épris-es de vérité et de justice.

    Nous appelons toutes les femmes kurdes, leurs amies, ainsi que tous qui se disent humains à protester en masse devant les consulats français dans le monde entier, le mercredi 21 décembre, pour demander des comptes à l’Etat français qui garde le silence dans cette affaire depuis près de 4 ans.

    Par ailleurs, nous appelons à un grand rassemblement à Paris, le 7 janvier 2017, pour crier par milliers « Nous sommes Sakine, Fidan et Leyla », pour que nos voix soient une gifle pour les assassins et les forces qui collaborent avec #Erdogan et le gouvernement de l’AKP. La force de la vérité écrasera le règne de tous les dictateurs, pourvu qu’il y ait des gens courageux prêts à la défendre.

    Mouvement des femmes kurdes en Europe.

    http://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2016/12/18/mort-de-lassassin-presume-des-trois-militantes

    • Sakine, Rojbîn et Leyla militantes kurdes assassinées à Paris le 9 janvier 2013. Nous exigeons la vérité, toute la vérité et enfin la justice !
      Appel à manifester samedi 7 janvier 2017, Gare du Nord,11h

      Le mercredi 9 janvier 2013 est gravé à tout jamais comme un jour noir dans l’histoire kurde. Ce jour-là, les militantes kurdes Sakine Cansiz, Fidan Dogan (Rojbîn) et Leyla Saylemez étaient froidement assassinées d’une balle dans la tête, dans les locaux du Centre d’Information du #Kurdistan, situés au 147 rue La Fayette, à Paris.

      De nombreux éléments de l’enquête, notamment un enregistrement sonore et un document écrit publiés sur internet un an après le crime, font apparaître que le meurtrier présumé, Ömer Güney, avait agi pour le compte des #services_secrets_turcs (MIT), comme le confirme le réquisitoire pris par le parquet dans cette affaire : « de nombreux éléments de la procédure permettent de suspecter l’implication du MIT dans l’instigation et la préparation des assassinats. »

      Depuis le début de l’enquête, on ne peut pas dire que les autorités politiques françaises se soient efforcées de faire la lumière sur ce #triple_assassinat. En Turquie, une enquête a été ouverte au lendemain du crime, mais ses résultats ont été gardés secrets par les autorités turques qui, malgré une commission rogatoire internationale de la justice française, n’ont donné aucune information. Côté français, le gouvernement a refusé de lever le secret-défense sur les renseignements qui auraient pu permettre l’avancement de l’enquête judiciaire. Les juges chargés de l’instruction ont finalement clos leur dossier sans avoir pu remonter jusqu’aux commanditaires qui sont pourtant connus.

      Malgré l’identité politique des victimes et la gravité du crime qui, au-delà de la diaspora kurde en Europe, a bouleversé tout un peuple, les autorités françaises n’ont jamais pris la peine de recevoir les familles des victimes, et encore moins les représentants de la #communauté_kurde dont les innombrables requêtes sont restées sans réponse. Au contraire, la #France a toujours veillé à ce que cette « affaire embarrassante » ne trouble pas ses relations avec la #Turquie.

      La mort de l’assassin présumé Ömer Güney, le 17 décembre 2016, à un mois de son procès qui devait se tenir à Paris, à partir du 23 janvier 2017, suscite beaucoup d’interrogations et de colère au sein des familles des victimes, de l’ensemble du peuple kurde et chez toutes les personnes qui réclament depuis quatre ans la vérité et la justice. Alors que l’instruction avait été bouclée en mai 2015, et alors que l’on avait connaissance des graves problèmes de santé de Güney, cela dès son arrestation, pourquoi le procès a-t-il été fixé à une date aussi lointaine ? Ce décès nous prive d’un procès public qui aurait permis de juger non seulement l’exécutant, mais aussi, et surtout, le commanditaire, l’Etat turc qui, non content de la répression effroyable exercée à l’encontre des dirigeants et des militants politiques kurdes à l’intérieur de son territoire, continue à les menacer partout en Europe. En différant la tenue du procès, la France a manqué une occasion cruciale de juger enfin un crime politique commis sur son territoire !

      La mort du meurtrier présumé ne change rien à notre revendication de justice et de vérité. Nous vous appelons à participer nombreuses et nombreux à la marche du 7 janvier 2017 pour :

      – Honorer la mémoire de Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylemez, et de toutes les victimes des assassinats politiques commis en France ;

      – Crier haut et fort notre colère et notre indignation face à l’inertie des autorités françaises qui est à l’origine de l’extinction de ce procès tant attendu ;

      – Clamer notre soif de vérité et de justice !

      http://quartierslibres.wordpress.com/2017/01/06/marche-verite-et-justice-pour-sakine-rojbin-et-leyla-same

  • https://youtu.be/VbWFoAnaz6E

    Pour ceux qui découvrent ou feignent de découvrir le visage de l’Amérique après l’élection de Trump un petit rappel musical qui date de 1995

    http://quartierslibres.wordpress.com/2016/11/09/lofofora-nouveau-monde

    Everybody came here as free people
    Is only the African’s American men and women and child
    That came to the United States of America
    As slaves
    Sous le firmament éclatant d’une #bannière_étoilée s’évaporent les rêves des pionniers
    Epatés par tant de réussites de destins fantastiques
    Des mecs bénis des dieux pourtant pas plus malins qu’eux
    Sont montés si haut sans jamais faire appel aux génies aux malins
    Par prière lystiques ici c’est l’Amérique, la chimérique
    Celui qui a parlé sera châtié pour ne plus recommencer
    Pendu par la tête jusqu’à ce que mort s’en suive
    Ecartelé s’il récidive a la première tentative de la moindre initiative,
    Vous sera ôté le droit de voter pour élire en chœur
    Au suffrage universel un président plus con et plus cruel que le précédent,
    Déjà grand défenseur de la chaise électrique, hygiénique, économique
    Grand sauveur d’âmes égarées, de corps vautrés dans la luxure
    Tout juste bon à engendrer la pédophilie ;
    Merci Ronnie d’avoir interdit la fellation la sodomie
    USA est-ce que tu sais #USA combien je te hais
    USA tu me fais l’effet d’une pute asexuée
    Passé maître dans l’art et la manière de se comporter comme un flic planétaire
    Il s’agit d’un pays bâti à partir d’un génocide par des esclaves anéantis mas néanmoins lucides
    Qu’ils restent les premières victimes d’une dictature placide
    Mais quel est l’exemple à suivre dans cette parodie de démocratie ???
    On me dit : « le ku klux klan ? Mais voyons c’est du folklore
    Rien qu’une pittoresque partie du décor les nègres ont les aime bien
    Mais depuis qu’il n’y a plus d’indiens pour faire de l’exercice on en pend quelques uns
    Appeler ça du fascisme, la ce serait du vice la preuve : a la télé, y en a qui réussissent
    Bill Cosby, Eddy Murphy, Sammy d’Oncle Sam sont aussi les fils »
    Don’t worry be happy !!!
    Et le peuple noir brûle son dernier espoir dans le but d’écrire lui même son histoire
    Mais comment faire pour qu’il efface les coups et les traces
    Sans aucune certitude d’en voir un jour la fin
    Ce qui compte avant tout c’est d’avoir la bonne couleur ou t’es pile ou t’es face,
    Tout est question de race tu es le suspect n°1 su tu n’est pas des leurs
    USA est-ce que tu sais USA combien je te hais
    USA tu me fais l’effet d’une pute asexuée
    Paradis des cow-boys Shwarskof et Buffalo Bill
    Maboules mitrailleurs de poules éleveurs de pit bulls
    Toute l’intelligence Américaine tient dans un holster
    Pendant que l’un dégaine l’autre apprend à se taire
    Etat totalitaire détenteur de la vertu aux parties de jambes en l’air
    Préfère les jeux ou l’on tue si l’un tombe il s’agit surement d’un communiste fainéant
    Sur ça tombe on écrit : pas de place aux mendiants
    La dope ou le plomb reste le choix de l’expédiant
    Parce que la coke ou le crack c’est pas ça qui manque pourvu que tu banques
    Pendant qu’en Irak les tanks débusquent de leurs planques les ennemis de la coalition
    Association des amis de la nation performante, surpuissante
    La tempête à Bagdad en est la preuve flagrante
    America is the place love is dying
    America is the place where death is dreaming
    USA est-ce que tu sais USA combien je te hais
    USA tu me fais l’effet d’une pute asexuée.

    #lofofora

    • Le mouvement contre la #Loi_Travail et son monde a permis quelques débordements. Certes, aucune grève sauvage n’a pu émerger en dehors des syndicats. Les patrons, les petits chefs et les bureaucrates n’ont pas trop eu à subir de conflictualité. Ce sont les #flics qui ont tout pris à leur place. En effet, le débordement s’est essentiellement déroulé lors des manifestations. Ce sont les #casseurs qui ont donné le ton. Dans plusieurs villes, ils ont même ravis le cortège de tête aux bureaucraties syndicales.

      Des jeunes #précaires_révoltés et des #grévistes qui ne veulent plus se contenter de ballades syndicales ont défilé dans un même cortège. Le modèle de la #grève_générale expropriatrice semble plus que jamais dépassé. Partout dans le monde, ce sont les casseurs et la rue qui font trembler le pouvoir. Il reste encore à cette colère spontanée de développer le conflit de classe pour inventer ses nouvelles formes d’organisation.

      Une dynamique s’est créée. Ce mouvement du printemps 2016 reste minoritaire. Mais il a construit de la détermination et des formes de recompositions du mouvement social. Des liens politiques se créent en marge des inter-syndicales. A #Montpellier, la tradition de la manif « festive et offensive » est également impulsée par une jeunesse révoltée. Le 15 septembre a marqué un passage de relais. Les bureaucrates de la CGT se sont faits déborder par une joyeuse bande de K-Way noirs. Un #Carnaval a ensuite permis d’associer la joie de la destruction au plaisir de la fête.

      http://www.zones-subversives.com/2016/10/nouveaux-espaces-de-luttes-edito-n-26.html

    • https://youtu.be/CRDDdjDinYc


      #garage_punk_60's

      Peter Dolving : « pourquoi j’ai quitté The Haunted »
      “Je quitte officiellement #The_Haunted. Après des années de travail au sein du groupe je pars. J’en ai assez. Je ne répondrais à aucune question sur le pourquoi du comment. Ce n’est pas une quelconque question de business. Merci infiniment. Je suis impatient de vous voir lors d’autres concerts, avec d’autres projets.”

      http://www.radiometal.com/article/peter-dolving-pourquoi-jai-quitte-the-haunted,77968

      Il est toujours douloureux de voir de telles frictions entre un groupe, voir et constater une telle dégradation des rapports humains. Mais Peter Dolving ne compte pas abandonner la #musique pour autant. Comme il le dit dans un message sur Facebook : il a choisi de parier tout ce qu’il a sur sa capacité à créer. Il a déjà son autre groupe Rosvo dont le nouvel album devrait bientôt arriver, < O > (oui, apparemment, c’est le nom du groupe) avec Scott Reeder (ex-Kyuss) qui travaille actuellement sur les parties de basses, et il a aussi lancé un tout nouveau projet : House Of Dolving, un projet dont le but n’est que de tourner et jouer en concert des musiques de ses groupes passés et présents (Mary Beats Jane, The Haunted, Zen Monkey et Bringthewarhome), et ce dès novembre. En outre, dans une récente interview donnée à Metalsucks, le chanteur confie qu’il travaillera aussi l’an prochain sur un projet free-jazz avec les violoncellistes Nina De Heney et Mårten Magnefors. « J’adore la musique, j’adore l’art » ajoute t-il. On n’en doute plus. Et voilà ce qui a très probablement manqué à ses ex-compagnons.

  • Jean-Pierre Le Goff : « Le désir d’union ne doit pas nous empêcher d’affronter la réalité »

    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/01/10/31003-20150110ARTFIG00087-jean-pierre-le-goff-le-desir-d-union-ne-doit-pas-

    Les événements tragiques que connaît notre pays sont une cruelle épreuve du retour de la réalité après des années de déni ou d’édulcoration de phénomènes comme la montée du communautarisme et de l’intégrisme, les nouvelles formes de banditisme, le développement de l’antisémitisme et de l’islamisme radical…, dont les acteurs de terrain ont une conscience aigüe depuis longtemps. Les travailleurs sociaux dans les quartiers, les enseignants dans des classes difficiles, les magistrats, les policiers et les gendarmes, les services de renseignements… n’ont cessé d’alerter les pouvoirs publics. On n’en a pas moins laissé s’accumuler les tensions et les points de fractures en les recouvrant d’une langue de bois sociologisante, de rapports et d’« outils » d’évaluation en tout genre qui se sont montrés globalement impuissants à contrer ces phénomènes délétères. Le chômage de masse n’a rien arrangé. Affronter ces réalités sans pour autant se sentir désarmé n’a rien d’évident. Dans ce domaine comme dans les autres, le travail de reconstruction ne se fera pas en un jour. Mais encore s’agit-il de cesser de dénigrer nos idéaux républicains au nom d’un « multiculturalisme » invertébré, d’un communautarisme et d’un individualisme victimaires qui laminent la confiance en nous-mêmes. Nous ne pouvons plus en rester à un relativisme culturel et politique qui élude constamment la question de savoir ce qui nous spécifie comme pays et comme civilisation. Un pays qui rend insignifiant son passé se condamne à ne plus inventer un avenir discernable porteur des espérances d’émancipation ; un pays qui ne croit plus en lui-même est ouvert à toutes les servitudes.

    • http://quartierslibres.wordpress.com/2015/01/07/ca-faisait-longtemps-que-charlie-hebdo-ne-faisait-plus-ri

      Les analyses biaisées servant de propagande aux pires réactionnaires, les appels à l’ordre républicain, à l’unité nationale, à la laïcité, à la liberté d’expression, à la démocratie parlementaire comme rempart face à la barbarie de l’ennemi intérieur nous tombent dessus comme une déferlante. Dans ce contexte la ritournelle sur « l’angélisme » dont la « gauche coupable » a fait preuve envers l’immigration et les Musulman.e.s risque de faire basculer bien des personnes raisonnables dans le camp de la haine de l’autre.

      La population vivant en France se retrouve coincée dans ce contexte de crise économique entre l’enclume néolibérale qui ne donne pas de solution autre qu’individuelle et le marteau réactionnaire qui met les origines culturelles ou biologiques des classes populaires en compétition. La seule chose à faire est de tenir la ligne qui permette de nous sortir de ce piège : se battre collectivement pour la justice économique et sociale. Pris entre le marteau et l’enclume nous devons stopper le forgeron. Dans cette période sombre nous devons nous inspirer de ce qui se passe ailleurs dans le monde comme au Kurdistan coincé entre l’impérialisme occidental et les réactionnaires de Daesh. Ici comme ailleurs, nous avons la possibilité de créer les conditions de notre libération.

  • MEI Editor’s Blog : Juan Cole on France and « Sharpening Contradictions »
    http://mideasti.blogspot.fr/2015/01/juan-on-france-and-sharpening.html

    –"Aiguiser les contradictions" : en très gros, provoquer le clash/pogrom contre les populations musulmanes pour lancer - grâce à la bêtise consommée ou cynique - de nos têtes pensantes et dirigeantes, le vrai début de la « guerre des civilisations ». Repris de chez Michael Dunn (qui donne le lien vers l’original). Je viens de voir que la traduction est là : http://blogs.mediapart.fr/blog/maurice-audin/080115/aiguiser-les-contradictions-pourquoi-al-qaida-attaque-les-caricaturi.

    The operatives who carried out this attack exhibit signs of professional training. They spoke unaccented French, and so certainly know that they are playing into the hands of Marine LePen and the Islamophobic French Right wing. They may have been French, but they appear to have been battle hardened. This horrific murder was not a pious protest against the defamation of a religious icon. It was an attempt to provoke European society into pogroms against French Muslims, at which point al-Qaeda recruitment would suddenly exhibit some successes instead of faltering in the face of lively Beur youth culture (French Arabs playfully call themselves by this anagram term deriving from wordplay involving scrambling of letters). Ironically, there are reports that one of the two policemen they killed was a Muslim.

    • Thèse aussi de l’article référencé hier : Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. | quartierslibres
      http://quartierslibres.wordpress.com/2015/01/07/ca-faisait-longtemps-que-charlie-hebdo-ne-faisait-plus-ri

      Les tak-tak savent que si la digue antiraciste de gauche saute, alors c’est toute l’Europe qui bascule dans le déchaînement d’une violence raciste symbolique et physique dont les musulmans sont les premières proies. Dans ce scenario les guerriers tak-taks qui se fantasment en défenseurs de l’Islam espèrent que les populations musulmanes alors violemment opprimées viendront trouver protection derrière eux. Un peu comme les sionistes toujours prêts a instrumentaliser les vagues d’antisémitisme pour justifier l’existence de l’état d’Israël en refuge des populations juives opprimées, les tak-taks ont besoin de l’oppression de l’Islam pour conquérir les cœurs des croyants.

  • Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. | quartierslibres
    http://quartierslibres.wordpress.com/2015/01/07/ca-faisait-longtemps-que-charlie-hebdo-ne-faisait-plus-ri

    Il est minuit moins le quart dans le siècle. Nous sommes à un point de bascule historique sur l’islamophobie et le déchaînement du racisme en France et plus largement en Europe. La lecture simplifiée à l’extrême par les médias de cette journée du 7 janviers 2015 va se résumer et s’imprimer dans de nombreux cerveaux « par l’attaque meurtrière contre un journal « de Gauche » par des Musulmans. Cela va déstabiliser et retourner des positionnements politiques. La Peur, la colère, la tétanie, l’incompréhension, la panique morale vont chez certains laisser largement place à la Haine.

  • http://quartierslibres.wordpress.com/2015/01/07/ca-faisait-longtemps-que-charlie-hebdo-ne-faisait-plus-ri
    " Les analyses biaisées servant de propagande aux pires réactionnaires, les appels à l’ordre républicain, à l’unité nationale, à la laïcité, à la liberté d’expression, à la démocratie parlementaire comme rempart face à la barbarie de l’ennemi intérieur nous tombent dessus comme une déferlante. Dans ce contexte la ritournelle sur « l’angélisme » dont la « gauche coupable » a fait preuve envers l’immigration et les Musulman.e.s risque de faire basculer bien des personnes raisonnables dans le camp de la haine de l’autre.

    La population vivant en France se retrouve coincée dans ce contexte de crise économique entre l’enclume néolibérale qui ne donne pas de solution autre qu’individuelle et le marteau réactionnaire qui met les origines culturelles ou biologiques des classes populaires en compétition. La seule chose à faire est de tenir la ligne qui permette de nous sortir de ce piège : se battre collectivement pour la justice économique et sociale. Pris entre le marteau et l’enclume nous devons stopper le forgeron. Dans cette période sombre nous devons nous inspirer de ce qui se passe ailleurs dans le monde comme au Kurdistan coincé entre l’impérialisme occidental et les réactionnaires de Daesh. Ici comme ailleurs, nous avons la possibilité de créer les conditions de notre libération."

  • Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. | quartierslibres
    http://quartierslibres.wordpress.com/2015/01/07/ca-faisait-longtemps-que-charlie-hebdo-ne-faisait-plus-ri

    Il est minuit moins le quart dans le siècle. Nous sommes à un point de bascule historique sur l’islamophobie et le déchaînement du racisme en France et plus largement en Europe. La lecture simplifiée à l’extrême par les médias de cette journée du 7 janviers 2015 va se résumer et s’imprimer dans de nombreux cerveaux « par l’attaque meurtrière contre un journal « de Gauche » par des Musulmans. Cela va déstabiliser et retourner des positionnements politiques. La Peur, la colère, la tétanie, l’incompréhension, la panique morale vont chez certains laisser largement place à la Haine.

    • Les seuls gagnants de cette attaque sont les réactionnaires de tous bords, islamophobes en tête. En face, les tak-taks qui veulent le repli sur elle d’une communauté musulmane hétérogène se frottent les mains. Cette attaque, c’est un verrou qui est mis en place pour nous bloquer entre le marteau des takfirs et l’enclume du néo-libéralisme.

      Ce qui s’est passé ce 7 janvier, c’est la possibilité offerte par les tak-taks à ceux qui nous oppriment de couper des liens de solidarité et de détruire une communauté de destin entre croyants et non croyants. C’est la possibilité de condamner à l’avance n’importe qui en fonction de sa croyance ou de son faciès.

      Les analyses biaisées servant de propagande aux pires réactionnaires, les appels à l’ordre républicain, à l’unité nationale, à la laïcité, à la liberté d’expression, à la démocratie parlementaire comme rempart face à la barbarie de l’ennemi intérieur nous tombent dessus comme une déferlante. Dans ce contexte la ritournelle sur « l’angélisme » dont la « gauche coupable » a fait preuve envers l’immigration et les Musulman.e.s risque de faire basculer bien des personnes raisonnables dans le camp de la haine de l’autre.

      La population vivant en France se retrouve coincée dans ce contexte de crise économique entre l’enclume néolibérale qui ne donne pas de solution autre qu’individuelle et le marteau réactionnaire qui met les origines culturelles ou biologiques des classes populaires en compétition. La seule chose à faire est de tenir la ligne qui permette de nous sortir de ce piège : se battre collectivement pour la justice économique et sociale. Pris entre le marteau et l’enclume nous devons stopper le forgeron. Dans cette période sombre nous devons nous inspirer de ce qui se passe ailleurs dans le monde comme au Kurdistan coincé entre l’impérialisme occidental et les réactionnaires de Daesh. Ici comme ailleurs, nous avons la possibilité de créer les conditions de notre libération.

    • Aujourd’hui, porter la guerre dans la salle de presse de Charlie hebdo c’est comme poser une bombe à la gare de Bologne. C’est un acte de terreur pour désorienter

      L’article parle de Bologne, moi, après le premier choque, j’ai pensé à l’attentat du 26. September 1980 contre la fête de la bière à Munich sur laquelle on n’arrête pas d’apprendre des nouvelles. L’Euromaidan historique, quoi.

      26.9.2014 - Oktoberfestattentat : Neuer Zeuge will Köhler mit mehreren Personen gesehen haben
      http://www.heise.de/tp/artikel/43/43551/1.html

      26.09.2014 - Ulrich Chaussy über das Oktoberfest-Attentat und die NSU-Mordserie
      http://www.heise.de/tp/artikel/42/42857/2.html

      25.03.2014 - « Hatten die einen Tipp, dass ein Attentat am Abend geplant war ? »
      http://www.heise.de/tp/artikel/41/41329/2.html

      13.03.2014 - Gladio : Bundesregierung beantwortet Fragen zu geheimen Erddepots der Untergrundarmeen

      Oktoberfest Attentat : « Der blinde Fleck »
      http://www.heise.de/tp/artikel/41/41217/1.html
      http://www.heise.de/tp/news/Oktoberfest-Attentat-Der-blinde-Fleck-2104410.html

      Untergrundarmeen und das Wissen über verdeckte Kriegsführung

      Man muss heute nicht lange lesen, um in den Foren der großen Medien bei entsprechenden Artikeln auf Begriffe wie Strategie der Spannung, Stay-Behind-Organisationen, Tiefenpolitik, Tiefer Staat, oder „Operationen unter falscher Flagge“ zu stoßen. Hinter ihnen verbirgt sich ein ganzer Komplex an Wissen, das sich, bei richtiger Anwendung, wie eine Art Schablone um bestimmte Fälle und Anschläge legen lässt.

      Während sich heute bereits Arbeitsgemeinschaften von Schülern an Gymnasien mit den Hintergründen der „verdeckten Kriegsführung“ im Unterricht auseinandersetzen und ganz im Sinne einer gesellschaftspolitisch-kritischen Schule im Rahmen einer Schulexkursion bis in den Gerichtssaal vordringen, in dem der Prozess gegen die ehemalige RAF-Terroristin abläuft, bleibt so manchem hochgestandenen Staatsanwalt, der beim Oktoberfestattentat ermittelt hat, wie Klaus Pflieger, dem ehemaligen Generalstaatsanwalt, nur noch zu sagen:

      „Das Einzige was mir in den ersten drei Monaten in denen ich selber unmittelbar vor Ort an den Ermittlungen hier in München beteiligt war…aus heutiger Sicht gefehlt hat, das war der Hinweis auf Gladio, der erst später aufkam. Das hätte man damals schon miteinbinden können, aber das ging der ganzen Welt so, das Gladio damals noch kein Begriff war.“


      Je trouve très touchant le commentaire de Siné :
      http://www.sinemensuel.com/zone-de-sine/le-7-janvier-2015

      À mon âge, j’avais déjà eu l’occasion de perdre quelques bons copains, Chaval, Tetsu, André François, Ronald Searle …et d’autres !
      Mais quatre d’un coup, Tignous, Wolinski, Charb, Cabu… assassinés par des fous, des malades,

      Trop c’est trop, c’est insupportable, c’est abominable… C’est inhumain !
      Y a pas de mots pour décrire mon effondrement, ma peine.

      Je pianote ces quelques mots de ma chambre d’hosto où on essaie de me sortir d’une grande anémie.
      C’est pas ça qui va arranger les choses !

      PS. Tout l’équipe de Siné Mensuel, est tout aussi effondrée que moi.

      Je souhaite à Siné le courage et la force de surmonter cette catastrophe, souhaits que j’aimerais aussi exprimer aux familles et amis de tous ceux qui sont tombés ce matin.

    • Il y a le temps du deuil, et puis après, pour que ce drame nous permette de mourir plus lucides, il conviendra de réfléchir à ce que peut apporter la provocation vis à vis de gens dont l’orgueil est plus fort que leur instinct de survie.
      Un orgueil qui pousse à tuer et se faire tuer.
      La provocation aura-t-elle combattu la bêtise ? Non elle l’aura excitée.
      Les stylos peuvent être une arme, mais là en l’occurrence chez Charlie ils ne furent que des fléchettes plantées dans le dos du monstre qu’il nous plaisait d’humilier dans l’arène comme pour nous convaincre qu’on le combattait en le défiant à mains nues, mais là il vient de nous charger avec sa seule force à lui : la barbarie...
      Il faudra qu’on accepte que ce n’est pas parce qu’on pouvait se défouler sur les curés qu’on peut en faire autant tout le monde. Ce n’est pas donner raison aux barbares que de dire cela, c’est prendre conscience que si la démocratie nous permet de vivre sans gilet pare-balles, acceptons juste de pas faire les malins devant les pitbulls, c’est pas comme ça qu’on les neutralisera.

      Bref, je suis Charlie, mais j’espère qu’il se relèvera en faisant un usage plus subtil de ses stylos.

    • #TBP , à lire bien entendu

      Les analyses biaisées servant de propagande aux pires réactionnaires, les appels à l’ordre républicain, à l’unité nationale, à la laïcité, à la liberté d’expression, à la démocratie parlementaire comme rempart face à la barbarie de l’ennemi intérieur nous tombent dessus comme une déferlante. Dans ce contexte la ritournelle sur « l’angélisme » dont la « gauche coupable » a fait preuve envers l’immigration et les Musulman.e.s risque de faire basculer bien des personnes raisonnables dans le camp de la haine de l’autre.

    • En ce jour tragique, nous, Fondations politiques de toutes les sensibilités, tenons à nous exprimer ensemble.
      Pour dire notre solidarité totale avec les familles endeuillées,
      Pour dire que notre attachement à la liberté de la presse et, au-delà, aux valeurs de la République est indéfectible,
      Pour appeler à l’unité sans faille de notre nation.

      Fondation de l’Ecologie politique
      Fondation Gabriel Péri
      Fondation pour l’Innovation Politique
      Fondation Jean-Jaurès
      Fondation Res Publica

      http://newsletter.jean-jaures.org/2015/01/08/charlie/nl.html

      #unité_nationale

    • Intéressant propos de Luz sur la responsabilité, sur le fait qu’ils n’ont pas pris la mesure de ce qu’ils faisaient.
      Comprendre que ce qui n’est pas une insulte pour l’un peut l’être pour l’autre. Ce qui ne blesse pas l’un peut blesser l’autre.
      Je maintiens que tout cela relève de la psychologie. Niveau intellectuel, on surestime le truc je crois..

      http://www.lesinrocks.com/2015/01/10/actualite/luz-tout-le-monde-nous-regarde-est-devenu-des-symboles-11545315

      Depuis 2007, Charlie est regardé sous l’angle de la responsabilité. Chaque dessin a la possibilité d’être lu sous l’angle d’enjeux géopolitique ou de politique intérieure. On met sur nos épaules la responsabilité de ces enjeux. Or on est un journal, on l’achète, on l’ouvre et on le referme. Si des gens postent nos dessins sur Internet, si des médias mettent en avant certains dessins, ce sont leur responsabilité. Pas la nôtre.

      Sauf que c’est absolument l’inverse qui se passe.

      On doit porter une responsabilité symbolique qui n’est pas inscrite dans le dessin de Charlie. A la différence des anglo-saxons ou de Plantu, Charlie se bat contre le symbolisme. Les colombes de la paix et autres métaphores du monde en guerre, ce n’est pas notre truc. On travaille sur des points de détails, des points précis liés à l’humour français, à nos analyses de petits Français.

      édit : désolé déjà moultes fois postés http://seenthis.net/messages/328954
      http://seenthis.net/messages/328982
      http://seenthis.net/messages/328932
      avec discussions intéressantes
      désolé pour le doublonnage et les redites

    • Réponse à quelques amis qui n’ont pas voulu être présents à la marche du 11 janvier, #Sabine_Prokhoris
      http://www.lesinrocks.com/2015/01/22/actualite/reponse-quelques-amis-qui-nont-pas-voulu-etre-presents-la-marche-du-11-j

      Cet article cherche à caractériser ce qui a eu lieu : #impureté_du-politique, #multitude n’est pas #masse, etc., et n’est pas dépourvu d’intérêt. Mais il se conclue sur une citation « en défense » qui me parait au contraire résumer à l’os l’embarras dont il est question...

      Proust : “le mort saisit le vif qui devient son successeur ressemblant, le continuateur de sa vie interrompue”.

  • Soral à nu : gauche du tapin, droite des violeurs | quartierslibres
    http://quartierslibres.wordpress.com/2014/11/20/soral-a-nu-gauche-du-tapin-droite-des-violeurs

    Alain, comme on sait qu’il t’arrive de nous lire, on va te parler directement. Depuis des années tu en fais des caisses dans le registre de l’honorabilité et de la réconciliation sur « les valeurs ». En bon fils de pub, tu as travaillé ton image et ton discours pour te travestir en chevalier de l’ordre et de la morale combattant les dérives d’une société que tu présentes comme décadente parce que pourrie par les « juifs » corrupteurs et leur adoration du pognon.
    Aujourd’hui, n’importe quelle personne un peu lucide peut s’apercevoir que derrière cette façade on trouve tout autre chose. Quand tu as envoyé tes textos racistes à une jeune femme noire qui a refusé tes avances, tu as montré qui tu étais vraiment. En exprimant ce que tu penses des femmes noires, tu montres que tu n’es qu’un riche blanc décadent. Un fils de notaire qui veut profiter de sa situation.


    Pour toi les femmes sont des marchandises, et le simple fait de refuser d’être un trophée mérite les pires insultes.
    Tu fais ce que tu veux dans ta salle de bain, mais quand tu te prends en photo nu et que tu l’envoies à une personne qui a refusé tes avances ce n’est plus de la vie privée. C’est du harcèlement. Tu t’es juste imaginé tout puissant devant une jeune femme noire : pas mieux qu’un DSK ou un Sarkozy. Tu es comme eux. Mêmes moyens de défense. Coups de pression par des sbires, négociation, puis tribunal. Et tu nous causes d’être antisystème. Tu ressembles à un télévangéliste qui se serait fait gauler dans une affaire de moeurs. C’est de la faute des autres : de la femme tentatrice, des juifs, des noirs, « on n’est pas en république islamique » : voilà ce que tu nous sors pour tenter de nous faire oublier qui tu es et ce que tu fais.

    #extrême-droite #racisme #culture_du_viol
    ce type est un exemple vivant de la mentalité romaine antique http://seenthis.net/messages/311813

    • Tu as commencé à avoir du succès dans « C’est mon choix » et tu te défends aujourd’hui comme un « ange de la téléréalité ». Narcissique, pervers et pathétique. En fait d’établir une critique du système en place, tu en as reproduit et mis en scène les travers. La moisissure n’est pas une solution mais un symptôme. Finie la comédie du combat noble, il n’y a pas de courage chez toi mais que de la hagra envers tout ce que tu estimes inférieur à toi. Toi qui répétais à longueur de vidéo que si Jésus revenait sur terre il serait assis à ta droite, tu jettes aujourd’’hui la première pierre à une femme que tu présentes comme une Marie-Madeleine africaine. Pudeur du nord, culture hélleno-chrétienne, valeurs chrétiennes : de merveilleux slogans destinés à faire croire qu’on pourrait se blanchir de ses tares en adhérant à ton baratin.

      Chez vous comme dans la classe dominante dont vous défendez les intérêts il n’y a pas de solidarité, il n’y a que des intérêts communs. Si l’un de vous est en danger ou à terre : c’est la curée. Et comme tu n’as « pas d’amis mais que des associés », tes amis de façade et des coulisses vont se retourner contre toi.

      C’est marée basse. On va voir comment ton panier de crabes va te bouffer. C’est la seule fois de ta vie ou tu nous auras fait plaisir. Sans argent tu n’es pas grand chose. Tu es un fils de notable qui a cherché à briller sur le devant de la scène. Autant on peut pardonner à celles et ceux d’entre nous qui tentent de se sortir de la précarité par des moyens alambiqués, autant on ne peut pas faire preuve de tolérance pour un gosse de riche comme toi qui clame avoir été élevé dans les valeurs chrétiennes (au lycée Stanislas).

    • Punaise rien que la photo ça la fout mal. Par contre il me semble que dans l’article que tu as posté j’ai compris que Soral avait dragouillé, s’était fait rembarré, et avait ensuite envoyé la photo (=harcellement) alors que dans les autres articles j’ai l’impression qu’il avait une relation (uniquement virtuelle ?) dans laquelle ils s’étaient envoyés mutuellement des photos avec des poils. D’ailleurs il me semble que la plainte concerne les insultes et pas le harcèlement.

      En tout cas ça élargit la perspective de la droite des valeurs, je savais pas qu’on avait le droit de faire tout ça :D

    • Il s’est fait rembarrer et du coup a envoyé des insultes, tel un typique PUA frustré dans son égo ah ouais tu veux pas de moi et ben moi non plus et pis d’abord t’es pas assez bien pour moi nananère

      Cette histoire aura eu le mérite de révéler explicitement tout ce qui transpire de lui depuis toujours.

    • Oui c’est ça. C’est clair qu’il ne transpire pas de belles choses, il m’a toujours semblé assez instable, et avec un gros problème d’égo. Cela dit je trouve ça quand même incroyable que ça sorte presqu’en même temps que son annonce de monter un parti avec Dieudonné, donc je me dis aussi que ça peut être du bidon, ou un piège.

    • À vrai dire, on s’en fout un peu. Quand bien même il y aurait eu un piège (sioniste !), le plus important est qu’il révèle plus explicitement ses véritables pensées dégueulasses. Et toutes les réactions en chaîne qui en découlent, tout le château de carte de main-basse sur les quartiers populaires qui a l’air de commencer à s’écrouler.

    • @rastapopoulos Perso je m’en fous pas même si le résultat va dans le bon sens. Ça me parait aussi gros que sur seulement quelques SMS y a tout pour facher Dieudonné (genre Soral qui rapporte des propos désobligeants de sa part) et pour faire vibrer la « corde sensible » des grands frères des quartiers. Et comme j’ai déjà dit le timing est parfait. M’enfin bon, vu qu’il y a enquête on verra bien.

    • Oui @touti ? Les Black Dragons, le gang de chasseur de bonehead (skins nazis) des années 80. Jo Dalton, un des leaders, et plusieurs autres membres, ça faisait plusieurs mois/années qu’ils avaient opérés un certains rapprochement avec la mouvance Dieudo/Soral (d’abord Dieudo, puis Soral, logique). Ce qui dénote déjà une certaine… mmh… confusion dans leur esprit, peut-être. Mais tout ça est pas mal documenté sur quartiers libres et d’autres sites similaires.

    • Ce qui me surprend dans l’idée que ça peut le couler c’est que c’est parfaitement cohérent avec son personnage depuis le départ. Quelle serait la nouvelle là dedans qui dissuaderait ses affidés de le rester ?

    • @baroug, détrompe toi, tu es un privilégié entre autres parce que tu as un bagage politique construit mais tu ne t’en rends pas/plus compte ! Ces idées nauséabondes sont diffusées de la même manière que ce qui permet à l’#extrême_droite d’avancer camouflé et tapi : populisme, ennemi facile, bouc émissaire, défiance vis à vis des politiques et des médias, crise sociale et surtout ignorance et manque de temps pour construire sa pensée.

    • C’est plus ou moins mystérieux @baroug, mais le fait est que ça fait quelques années que cette mouvance particulière de l’extrême droite arrive à percer dans les quartiers populaires, dans certains groupes, parmi des gens qui peuvent être noirs, arabes, musulmans, etc, ou plusieurs choses mélangées. Dans le milieu du rap aussi. Il y a des gens, qui l’ont connu (et reconnu comme interlocuteur valable…) par l’intermédiaire de Dieudonné ou d’autres comme Cardet, et qui ont vraiment « cru » (?) à son discours de « réconciliation ». Souvent sans jamais avoir lu ses livres, à mon humble avis (sans généralité, je suppose que certains sont réellement d’accord avec, que ce soit sur les races, les juifs ou les femmes). J’ai tendance à penser que la majorité des non-blancs qui gravitent là-dedans sont venus à Soral à partir de leur solidarité avec Dieudonné, ce qui fait de ce dernier, sans même parler de ses propres idées, un salaud de première.

      J’ai l’impression aussi (mais je dis ça de loin sans vraiment suivre, faudrait demander à @lahorde ou à quartiers libres) que pendant plusieurs années (depuis E&R ?) Soral a moins parlé de certains sujets (voire arrêté), pendant qu’il avait une vie de famille, je crois, une femme, etc. D’après ce que j’ai cru comprendre, il serait donc de nouveau célibataire. Il tente de repartir dans sa vie de séducteur des années 80/90 ? La vie quotidienne influe aussi sur le positionnement politique…

      En tout cas @baroug, quand on est un peu maso et qu’on lit Soso « dans le texte » et/ou qu’on connaît son historique depuis les années 80, effectivement : aucune surprise du tout ! Mais celleux qui n’ont fait que lui parler à l’oral ou sur les rézosocio, et qui ont juste bu ses paroles adaptées à chaque interlocuteurs/trices, c’est possible qu’illes aient été berné⋅e⋅s…

    • Ok, il me semblait que son message sur les femmes était très clair pour tout le monde depuis le départ — pour le coup avant même qu’il déclare sa flamme au FN —, voire qu’il participait de son succès.

    • @baroug son double discours, car tout le monde ne voit pas son personnage depuis le départ.
      Double discours d’une part vis à vis des jeunes précaires d’origine africaine qu’il essaie de rassembler sous son slogan de « réconciliation ». Dans ces sms on apprend qu’il considère les femmes Blacks comme « majoritairement des putes ».
      D’autre part vis à vis d’un public plus général avec ses rodomontades sur la « droite des valeurs », la « civilisation hélléno-chrétienne », la lutte contre la « décadence » moderne etc.

      Sa pseudo-pensée n’a toujours été qu’une rationalisation de sa haine des femmes, des homos et des juifs. Dans une situation où son gros ego a été attaqué il a fait tomber le vernis rationnel et a laissé voir le fond.

      EDIT : j’ai été devancé dans ma réponse par @touti et @rastapopoulos

    • @riff

      il lui restera toujours l’autre partie du public : toute une frange des classes moyennes blanches touchées par la précarisation et manquant de bagage politique (ou ayant un bagage politique quelque peu confus), auprès de qui son discours marche plutôt bien...

      mais pas aussi bien que celui du #fn il me semble

    • Bon, comme c’est en rapport avec le sujet de ce fil, et que ça manque un peu de trash bête et méchant, je me sens obligé de relayer ça tout de même : Nabe vient de sortir un magazine « Patience », tout en indiquant que son pamphlet anti-conspirationniste est passé de 1000 à 2000 pages.

      Je voulais répondre à certains qui se demandent pourquoi mon livre ne sort pas. Je travaille sur ce livre depuis plus de trois ans mais je souhaite assister à la fin de l’histoire avant de la raconter. J’ai l’intention de voir défiler le générique, de fermer la salle et de jeter les clés dans l’égout pour que l’on ne parle plus jamais de ce mouvement complotiste en France. En attendant pour faire patienter mes admirateurs et faire enrager mes détracteurs, ou le contraire, j’ai décidé de publier quelque chose. Un magazine, ça s’appelle Patience et ce n’est pas sans lien avec Hara-Kiri !

      les résistances de la Dissidence de la 25e heure se réveillent quatre ans après et toujours pour des raisons d’ego blessé, jamais pour remettre en cause les conneries du complotisme auxquelles ils adhéraient il y a encore peu ! Si Soral ne les avait pas insultés, ils seraient encore dans son camp à clamer que Mohamed Merah était un flic et que les chambres à gaz n’ont jamais existé !

      Une belle quatrième de couverture aussi :

      Précision : non, je ne sais pas toutes les horreurs écrites sur Daesh qui se trouvent dans ce magazine.

  • La « dissidence soralienne », c’est la BAC de la pensée
    http://lahorde.samizdat.net/2014/11/09/la-dissidence-soralienne-cest-la-bac-de-la-pensee

    Le site antifasciste Quartiers libres vient de publier une analyse métaphorique de ce que Soral représente : alors que la question de la répression revient à la surface de l’actualité, il est toujours bon de rappeler que l’extrême droite sera toujours du côté du manche… Extraits. Zemmour c’est un peu un préfet médiatique à la [&hellip

    #Non_classé

  • http://quartierslibres.wordpress.com/2014/11/03/quand-sonne-le-fusil-a-pompe

    « Quand sonne le fusil à pompe toute le monde se couche » et pourtant dans nos Quartiers ou dans les ZAD il y a toujours des Hommes et de Femmes qui se lèvent pour aller demander des comptes a ceux qui tirent. On sait toutes et tous le courage qu’il faut pour aller de l’avant et affronter l’injustice, surtout lorsqu’elle porte l’uniforme. Dans ces moments les braves sont rares. Rémi était de ceux-là.
    Pourtant, il n’était pas venu à Sivens pour en découdre avec la gendarmerie mais pour participer à une lutte contre un projet pharaonique inutile. Mais face à la violence de la répression il s’est porté vers les zones de bagarres comme le font toujours ceux qui sont mus par un idéal de justice.
    Contrairement à ce que dit le Conseiller Général responsable de la situation de tension, Rémi Fraisse n’est pas mort stupidement pour ses idées . Il vivait pour ses idées, par contre des gens l’ont tué pour défendre des intérêts, leurs intérêts.

    #Rémi_Fraisse
    #Sivens
    #Répression

  • Bon article de Quartiers Libres sur Soral :
    "Soral avait tort, et « nous » avions raison" :
    http://quartierslibres.wordpress.com/2014/09/22/soral-avait-tort-et-nous-avions-raison

    Quand on dit « nous », on parle de celles et ceux qui font partie des petites nuances ne s’intégrant pas à la France que Soral estime venir (tiens, comme Sarkozy !) d’un ailleurs non historique.
    Ce « nous » est constitué d’une partie conséquente de Noirs-rigolos-comme-dans-Tintin-au-Congo, d’Antillais-un peu-cons, et autres Algériens-à-l’écart-dans-la solitude-la peur-l’Islam-et-la-Sonacotra-et-dont-les-jeunes-foutaient-déjà-la-merde… Ce « nous » est composé également d’un grand nombre de femmes, et de tous ceux qui se sont fait insulter au long des œuvres soraliennes.

  • CIP-IDF > Flash-ball : en plein dans le mille
    http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=7315

    « Violence en réunion avec flashball » : Trois policiers renvoyés devant le Tribunal de Bobigny

    Il y a cinq ans, le soir du 8 juillet 2009, à Montreuil, la police nous a tiré dessus au flash-ball. Nous avons été touchés à l’épaule, à la clavicule, à la nuque, au front. Joachim, lui, a perdu un œil. La procureure avait requis le renvoi devant la cour d’assises d’un des trois policiers mis en examen et un non-lieu pour les deux autres. La juge d’instruction a finalement renvoyé les trois policiers devant le tribunal correctionnel.

    Si ces derniers vont comparaître devant les tribunaux, ce n’est pas la règle. Combien de familles endeuillées, de personnes mutilées attendent que la justice reconnaisse le tort qui leur a été fait, pour finalement se voir signifier un non-lieu ou une relaxe ?

    Dans les quartiers, tout le monde connaît une ou plusieurs histoires d’une famille qui a perdu un fils et qui n’a reçu de la part de la justice que mépris et humiliation. Combien de personnes mutilées par un tir de flash-ball ont vu leur agresseur comparaître devant les tribunaux ? Deux sur trente-six, exactement. Combien parmi elles ont vu leur agresseur condamné ? Une seule.

    • Tribune suite à l’ordonnance de renvoi de la juge d’instruction parue le 19 août 2014 dans Libération.

      (La même tribune sur le site du collectif :
      http://collectif8juillet.wordpress.com/2014/08/20/en-plein-dans-le-mille-tribune-publiee-dans-liberation- )

      A Montreuil toujours, le mois dernier :

      https://www.bakchich.info/soci%C3%A9t%C3%A9/2014/08/05/flashball-a-montreuil-la-police-tire-encore-63574

      FLASHBALL À MONTREUIL : LA POLICE TIRE ENCORE

      Les habitants d’un quartier de Montreuil (93) ont vécu une véritable scène de panique le 23 juillet dernier, en fin de journée. Suite à une intervention de la BAC, c’est sous un tir nourri au flashball et à la bombe lacrymogène, que les usagers d’un square dont des enfants, ont dû trouver à se mettre à l’abri.

      Appelée en renfort par les services de police de la ville, dans le cadre d’une opération visant un trafic de drogue, la BAC (Brigade Anti-Criminalité) a débarqué à renfort de grands moyens, comme on l’imaginerait dans un film de Terminator, pour faire place nette, le mercredi 23 juillet dans le quartier de La Noue à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Utilisation de grenades lacrymogènes, tirs de flashball dans les fenêtres des habitations. Tout cela à une heure où parents et enfants sont encore dehors, où d’autres rentrent du travail et regagnent leur domicile. L’opération se sera soldée par quelques arrestations mais pas que.

    • Un livre à paraitre : Permis de tuer , éd Syllepse.
      http://quartierslibres.wordpress.com/2014/08/20/permis-de-tuer

      En France, la peine de mort a été abolie en 1981, mais le permis de tuer existe toujours. Les violences policières et les crimes policiers rythment la vie des bidonvilles et des quartiers populaires depuis des dizaines d’années. Avec plus de dix morts connus par an, leur actualité demeure brûlante.
      Donner un chiffre exact s’avère difficile, mais nous savons que plusieurs centaines de morts ont été recensées au cours des trente dernières années.

      Dans cet ouvrage, six histoires de luttes récentes pour établir la vérité et obtenir justice sont rassemblées. Elles sont racontées directement par les proches de personnes mortes entre les mains de la police républicaine.
      Par ces parents, ces frères et soeurs, ces amis, confrontés au mur de silence étatique et à la souffrance, qui ont la force de s’exprimer et le courage de se mobiliser.

  • Retour sur les manifs interdites à Paris :

    Un manifestant propalestinien condamné à quatre mois ferme pour rébellion
    Ondine Millot, Libération, le 16 juillet 2014
    http://www.liberation.fr/societe/2014/07/16/un-manifestant-propalestinien-consamne-a-quatre-mois-ferme-pour-rebellion

    Le déshonneur de la France
    Michel Warschawski, Centre d’Information Alternative, 25 juillet 2014
    http://www.protection-palestine.org/spip.php?article13018

    Ce que je retiens de mon arrestation : le privilège blanc
    Sarah Solo, ISM, le 1er août 2014
    http://www.ism-france.org/temoignages/Ce-que-je-retiens-de-mon-arrestation-le-privilege-blanc-article-19085

    Gaza : égarements français
    1h de débat, Médiapart, le 1er août 2014
    http://www.dailymotion.com/video/x22jxul_gaza-egarements-francais_news

    Retour sur les comparutions immédiates suite a la manifestation en solidarité avec le peuple palestinien du samedi 19 juillet à Barbès
    Le 4 août 2014
    http://quartierslibres.wordpress.com/2014/08/04/retour-sur-les-comparutions-immediates-suite-a-la-manifes

    Procès en appel de Mohamed : est-ce un crime de soutenir la Palestine ?
    Collectif Liberté pour Mohamed, le 5 août 2014
    http://www.protection-palestine.org/spip.php?article13053

  • « L’enfer se trouve dans le Kivu »
    http://quartierslibres.wordpress.com/2014/08/06/lenfer-se-trouve-dans-le-kivu

    Aujourd’hui les regards sont tournés vers la Palestine. À juste titre. La solidarité s’organise, les manifestations et actions se succèdent. Au même moment un conflit fait rage au Congo, au Kivu plus précisément. Plusieurs millions de morts, des centaines de milliers de refugié.e.s, le viol utilisé comme arme de guerre. L’objectif : contrôler une région riche. Contrairement aux histoires contées par les médias, le continent africain n’est pas pauvre. Si les populations sont réduites à la misère, c’est que les ressources sont pillées par des puissances étrangères comme la France. Source : Quartiers libres

  • Les idiots utiles du sionisme, les vrais
    http://quartierslibres.wordpress.com/2014/07/29/les-idiots-utiles-du-sionisme-les-vrais

    La galaxie Soral-Dieudonné, au-delà des âneries politiques qu’elle promeut, sert de chiffon rouge à un gouvernement qui l’a mise en orbite. L’Etat, qui à grand renfort de politiques libérales abandonne les quartiers populaires, utilise la visibilité médiatique de Dieudonné et d’Alain Soral pour justifier les politiques coercitives à l’encontre de leurs habitants – la mise en scène d’un antisémitisme des quartiers populaires venant compléter les figures repoussoirs déjà construites depuis plusieurs années autour de l’islam, du sexisme, de l’immigration, etc. Pour forger le repoussoir qui permettra d’aller encore plus loin dans l’exploitation et l’exclusion, rien de tel qu’une plateforme médiatisée donnant à voir le négationnisme et l’antisémitisme à la sauce quartiers : c’est aujourd’hui la fonction (...)