• PHOTOS : Quand la science copie la nature
    http://www.huffingtonpost.fr/2013/11/23/science-copie-nature_n_3721689.html

    Des rubans adhésifs inspirés des lézards

    Sans les progrès effectués dans le domaine du nano, nous en serions encore à penser que les gekkonidae, une famille de geckos, sont pourvus de ventouses leur permettant de se coller aux parois les plus verticales, même vitrifiées.

    En réalité, si l’on observe leurs pattes au microscope, on peut remarquer une série de fibres velues organisées selon un schéma bien défini, avec des fibres encore plus petites à l’intérieur de chacune d’entre elles. Grâce à ce mécanisme, le gecko a à sa disposition un système d’attraction-répulsion entre molécules connu sous le nom de « force de Van der Waals ». Si l’on ajoute à cette capacité le procédé d’interaction hydrostatique, l’on peut comprendre que des dizaines de scientifiques se soient penchés sur le cas de ce petit lézard afin de créer des rubans adhésifs capables d’être collés et décollés sans perdre leur adhérence.

    Gustave Eiffel ne pouvait le savoir mais les 320 mètres de fer qu’il a assemblés à l’occasion de l’Exposition universelle de 1889 suivent un schéma que l’on peut trouver aussi dans les os poreux des vertébrés. Leur structure offre tout à la fois résistance et légèreté. Ils suivent un système que l’on appelle, en architecture et en ingénierie, « organisation hiérarchique », du fait de leur schéma répétitif de structures.

    Ce principe d’assembler de petites poutres pour en fabriquer de plus grandes et créer un deuxième ou troisième niveau de structures explique la résistance dans le temps de la Tour Eiffel, qui n’était en principe qu’une installation éphémère. Si l’on démontait et fondait l’intégralité du fer de la Tour pour le déposer sur une surface équivalente à sa base, le tas formé ne s’élèverait pas à plus de six centimètres du sol.

    Cette sorte de résistance légère apparaît aussi dans la nacre que les huîtres transforment en perles. Il est possible de voir au microscope que la perle mère est formée de minuscules briques de carbone calcaire collées les unes aux autres par une quantité infime de matière organique. Sa résistance aux chocs est 3000 fois supérieure à celle du carbone calcaire pur simplement grâce à son organisation hiérarchique. Aujourd’hui, les chercheurs essaient d’appliquer ces propriétés à l’élaboration de céramiques servant à recouvrir les avions et les navettes spatiales.

    #Science-Nature
    #Physics-World
    #Bioimitation
    #Carbone
    #Calcaire
    #Insolite
    #Mit
    #Métamatériaux
    #Nano
    #Pomphorhynchus

  • ARC Ratings : l’agence de notation alternative se lance aujourd’hui
    http://www.huffingtonpost.fr/2013/11/20/arc-ratings-agence-notation-sp-mooody-fitch_n_4307720.html

    FINANCE - Fini la toute-puissance des trois agences mondiales qui font trembler les gouvernements (Standard & Poor’s, Fitch et Moody’s) ? Pour peser dans le jeu mondial, cinq agences de notation financière ont en effet uni leurs forces et lancent ce mercredi 20 novembre à Londres une agence de notation d’envergure. Baptisée ARC Ratings, elle est destinée à concurrencer les trois gros acteurs qui dominent actuellement le marché : Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch. Un détail qui fait la différence, ARC est portée par des pays émergents.

    ARC s’organisera comme une coentreprise, regroupant la portugaise Companhia Portuguesa de Rating (CPR), l’indienne Credit Analysis and Research (CARE), la sud-africaine Global Credit Rating (GCR), la malaisienne Malaysian Rating Corporation (MARC) et la brésilienne SR Rating. « Le monde a changé radicalement depuis l’effondrement du marché des subprimes aux États-Unis en 2008, qui a entraîné la crise du crédit », a déclaré José Poças Esteves, le directeur général de ARC.

    #Économie
    #ARC-Ratings
    #Crise
    #dette
    #Fitch-Ratings
    #Moody's
    #Roland-Berger
    #Standard_&_Poor's
    #Triple-A
    #Agence-de-notation
    #Subprimes
    #Fimalac
    #Fitch
    #Michel-Barnier

  • Complexité de la fiscalité : ces prélèvements qui donnent envie de s’arracher les cheveux
    http://www.huffingtonpost.fr/2013/11/19/complexite-fiscalite-impot-csg-quotient-taxe-plus-values_n_4300982.ht

    FISCALITÉ - Si l’annonce de Jean-Marc Ayrault de s’en prendre au système fiscal français n’était pas attendue, elle n’est pourtant pas vraiment surprenante. Oui, au contraire de certains de nos voisins, notre droit fiscal est d’une complexité ahurissante. Qui ne s’est jamais retrouvé bloqué devant sa feuille d’impôts, parfois même obligé de demander les services d’un inspecteur pour arriver à ses fins ?

    « Le système fiscal français est devenu très complexe, quasiment illisible, et les Français, trop souvent, ne comprennent plus sa logique ou ne sont pas convaincus que ce qu’ils paient est juste, que le système est efficace », a admis mardi dans Les Echos le Premier ministre. Une réunion avec les partenaires sociaux a été annoncée pour les prochains jours, afin d’engager une « remise à plat » de la fiscalité, « en toute transparence ».

    Selon l’OCDE, la France est « malade de sa fiscalité ». Pour ne pas pénaliser excessivement la croissance, la fiscalité doit respecter trois principes : simplicité, stabilité et neutralité. Pourtant, la fiscalité française est très complexe. Il existe un grand nombre d’impôts et de prélèvements, allant de pair avec une multitude de déductions, crédits d’impôt et d’exemptions.

    Or, cette complexité est coûteuse pour les contribuables et engendre des coûts élevés de recouvrement de l’impôt. De plus, la fiscalité française change souvent. De fait, selon l’OCDE, "un système fiscal stable est souhaitable pour réduire les coûts administratifs et de conformité et les effets négatifs de l’incertitude sur les décisions d’investissement et d’épargne.

    Voici quelques points précis qui suscitent des maux de ventre aux Français....

    #économie
    #crises
    #taxes
    #fiscalité
    #impôts
    #Csg
    #Impôt-sur-le-revenu
    #réforme-fiscale
    #taxe-d'habitation
    #tranches-d'Imposition

    • C’est marrant, j’étais sûr qu’il y aurait quelque chose comme ça…

      1. CSG et impôt sur le revenu : pourquoi ne pas les fusionner ?
      Si on fusionnait ces deux prélèvements, on pourrait notamment mettre fin à la déclaration de revenus annuelle. L’ensemble des taxes serait ainsi prélevé à la source chaque mois, sans intervention compliquée réclamée au contribuable. Ainsi, on trouverait son vrai salaire net à la fin du mois sur la fiche de paie.
      2. L’impôt sur le revenu et ses diverses tranches
      Le système d’imposition sur le revenu fait écho au problème que nous évoquons ci-dessus. Avant de pouvoir fusionner CSG et impôt sur le revenu, il faudrait faire en sorte que la mécanique devienne compatible : au contraire de la CSG qui est simplement proportionnelle (un même taux pour tous les niveaux de rémunération), l’impôt sur le revenu est progressif selon plusieurs tranches.
      Vous vous dites que c’est compliqué ? Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seul.

      Ben oui, quoi, la progressivité c’est un concept compliqué. Il faut simplifier, on vous dit !

    • 5. Le grand flou de la taxe d’habitation
      Il faut prendre la valeur locative brute du bien qui est revalorisée annuellement par un coefficient voté par le parlement. (…) Celle-ci est multipliée par un taux fixé par les collectivités territoriales. Du coup, c’est toujours un peu la surprise chaque année.

      Et, en plus, les assemblées élues se permettent de fixer les taux. C’est dingue !

    • oui l’UMP crie déjà comme un cochon qu’on égorge

      La CSG, 90 milliards d’euros, est payée par tout le monde au même taux alors que seule la moitié des Français paie l’impôt sur le revenu. Imaginez que l’on bascule 90 milliards d’euros sur l’impôt sur le revenu, donc encore plus que l’impôt sur le revenu, avec le même barème et avec seulement la moitié des Français qui le paie. C’est un choc fiscal pour les classes moyennes et les classes moyennes supérieures absolument colossal. C’est grave car in fine, cela consiste à taxer encore plus ceux qui travaillent et détaxer ceux qui bénéficient de l’assistance", a déclaré M. Carrez sur la radio BFM.

      http://fr.news.yahoo.com/carrez-ump-fusion-ir-csg-choc-fiscal-absolument-132054033.html

      nouveau tag : #choc_fiscal hihihi
      (alors que le choc de compétitivité, c’était un choc salutaire, lui..)

    • La question des niches fiscales

      La mise en commun des deux impôts poserait également la question de l’avenir des niches fiscales, qui réduisent l’impôt sur le revenu, mais pas la CSG. Et aussi « du maintien du quotient familial », déjà fortement raboté et qui ne concerne que l’IR, note Vincent Drezet, le puissant secrétaire général de Solidaires Finances publiques, principal syndicat de Bercy.

      http://www.lefigaro.fr/impots/2013/11/20/05003-20131120ARTFIG00276-l-impossible-fusion-de-l-impot-sur-le-revenu-et-d

      Attention dans chaque niche, il y a un gros chien qui mord ! ;-)

      #niches-fiscales

  • Les secrets des gens les plus chanceux du monde - HuffPost
    http://www.huffingtonpost.fr/2013/11/17/secrets-gens-chanceux-monde_n_4282358.html

    La chance n’arrive pas par hasard, estime le professeur de #psychologie Richard Wiseman, auteur du « Facteur chance ». Les chanceux « cueillent le jour » (un événement que vous remettez à plus tard est un événement qui ne se reproduira jamais), se considèrent comme chanceux (et abordent les situations avec plus d’optimisme et d’ouverture), ne confondent pas la chance et le hasard (un hasard défavorable n’est pas malchance : les gens chanceux ne prennent pas en compte ce qui leur arrive de négatif), et (...)

    #cognition

  • L’Europe s’attaque aux excédents allemands
    http://www.huffingtonpost.fr/2013/11/12/excedents-allemands-europe-merkel-balance-commerciale-exportations_n_

    ÉCONOMIE - En Europe, il y a deux types de pays. Ceux qui accusent des déficits, comme la France ou l’Italie, et ceux qui dégagent des excédents, comme l’Allemagne. Et dans un cas comme dans l’autre, si les valeurs sont excessives, la Commission européenne a enclenché mercredi une procédure pouvant aboutir à une amende représentant 0,1% du PIB.

    Depuis quand avoir une économie compétitive peut-il être sanctionné par Bruxelles ? L’Allemagne est actuellement en pleine forme, alimentée par l’excédent de sa balance commerciale, qui vient de battre un record mensuel en septembre, à 18,8 milliards d’euros. Depuis 2007, son excédent courant est supérieur à 6% du PIB et devrait continuer d’afficher de telles performances jusqu’en 2015. Sauf que selon les textes européens, il y a « déséquilibre » si un Etat affiche des excédents au-dessus de 6% pendant trois années de suite.

    Interrogé sur le sujet lundi 11 novembre, José Manuel Barroso a annoncé son intention de faire une analyse en profondeur du cas allemand. « C’est vrai que l’excédent de l’Allemagne est au-dessus de ce qui est normal », a ajouté sur LCI le président de la Commission européenne, qui a prévenu que ce ne serait pas une enquête « au sens judiciaire du terme ».

    #Économie
    #Europe
    #Angela-Merkel
    #Commission-Européen
    #Excédents-Commerciaux
    #José-Manuel-Barroso
    #Olli-Rehn
    #Trésor-US
    #Allemagne
    #Balance-Commerciale
    #Exportations
    #Importations
    #International
    #Salaire-Minimum
    #Salaire-Minimum-Allemagne

  • Hollande à Monaco : Sherpa, une ONG anti-corruption en profite pour déposer une plainte contre la « lessiveuse africaine » de BNP
    http://www.huffingtonpost.fr/2013/11/14/hollande-monaco-bnp-lessiveuve-africaine-cheques-geneve_n_4271984.htm

    BANQUE - Le timing est presque parfait. Alors que la procédure semble embourbée à Monaco, l’ONG anti-corruption Sherpa a annoncé un dépôt de plainte à Paris, dénonçant un circuit financier suspect de chèques venant d’Afrique et déposés en masse auprès d’une filiale de BNP Paribas à Monaco. N’y voyez aucun hasard du calendrier si François Hollande se rend jeudi dans la principauté. Le président n’a toutefois pas prévu d’aborder le sujet dans le programme de cette visite éclair.

    Contactée par Le HuffPost, Sherpa a expliqué, non sans ironie, « que l’océanographie c’était un peu court comme programme pour une visite présidentielle ». L’ONG évoque une affaire dont nous avions déjà révélé des éléments dans nos colonnes. Pendant plusieurs années, des flux illégaux ont circulé entre BNP Monaco et l’Afrique, au nez et à la barbe du fisc local. Et tout ça, d’après nos révélations, avec le feu vert de BNP Genève, centre névralgique de la gestion de fortune du groupe BNP Paribas.

    #économie
    #ONG_anti-corruption-Sherpa
    #banques
    #bankster
    #lessiveuse-africaine
    #BNP
    #évasion-fiscale