Tardi en colère contre le festival d’Angouleme

/tardi-regrette-d-avoir-ete-expose-au-fe

  • Tardi en colère contre le festival d’Angouleme
    http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/02/03/tardi-regrette-d-avoir-ete-expose-au-festival-d-angouleme_4359522_3246.html

    Tardi ne s’est pas contenté de signer, il donne une interview au Monde et parle principalement de ça !

    Pendant ce temps, de nouveaux dessinateurs venant de nouveaux pays, et certains qui ont été primés à Angoulême, continuent de signer :
    http://lettertoangouleme.tumblr.com

    Et l’AURDIP demande l’arrêt du partenariat entre le Festival d’Angoulême et Sodastream :
    http://www.aurdip.fr/L-AURDIP-demande-l-arret-du.html

    #Sodastream #Palestine #BDS #boycott #BD #Tardi #AURDIP

  • Tardi en colère contre le festival d’Angouleme
    http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/02/03/tardi-regrette-d-avoir-ete-expose-au-festival-d-angouleme_4359522_3246.html

    Jacques Tardi est en colère contre le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (FIBD) qui l’a exposé cette année. Alors que la 41e édition de la manifestation s’est achevée dimanche soir 2 février, le dessinateur et scénariste français s’offusque, à son tour, que celle-ci ait été sponsorisée par l’entreprise israélienne de gazéification de boissons SodaStream, installée dans les territoires occupés.

    Consacrée au travail de l’auteur sur la première guerre mondiale, Tardi et la Grande Guerre était l’exposition phare du FIBD cette année. « Si j’avais su au départ que le festival était financé par cette marque, jamais je n’aurais donné mon accord pour que mes planches soient accrochées à Angoulême. Je me serais abstenu » , a-t-il indiqué au Monde.

    Jacques Tardi ajoute en fait sa voix à celle d’un groupe d’auteurs de BD de plusieurs nationalités, parmi lesquels l’Américain Joe Sacco, qui avait envoyé une lettre ouverte, vendredi, à l’organisation du festival pour protester contre ce partenariat. Le père d’Adèle Blanc-Sec et son épouse, la chanteuse Dominique Grange, ont à leur tour écrit une lettre ouverte pour s’opposer à la présence de SodaStream sur les affiches du FIBD : « Une vaste exposition "Tardi et la Grande Guerre" présente, dans le cadre du festival, l’intégralité de son travail sur la guerre de 14-18, accompagnée le long de ce parcours par une bande-son des chansons de notre album CD Des lendemains qui saignent. Nous estimons donc, en tant qu’artistes participant à ce Festival (auquel toutefois nous n’assistions pas), avoir été pris en otages par ceux qui le dirigent et n’ont pas estimé nécessaire de nous informer que l’édition de cette année était en partie financée par une entreprise installée dans les Territoires palestiniens occupés, cautionnant ainsi la politique de colonisation de l’Etat d’Israël, le blocus de Gaza et les violations récurrentes des droits du peuple palestinien ! »

    #BDS #Colonisation