• [publication] Joie : recevoir un livre illustré par une photo chère à mon coeur. Moins joie : voir qu’il a failli se faire voler comme 3 livres précédemment que j’ai jamais reçus...
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/33864237968

    Flickr

    ValK. a posté une photo :

    A propos du livre : « La Crue » de Amy Hassinger, il fait partie de la collection Fiction de Rue de l’Échiquier et c’est le deuxième que j’illustre : https://www.ruedelechiquier.net/att/1117_12e5fb355ba3fa980fd26852b652d01386acd552
    Photo originale dans la série [de granit et de sels] : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/albums/72157682923592532
    Autres publications (il en manque beaucoup) : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/sets/72157683730047795
    Toutes mes photos : http://frama.link/valk
    Me soutenir : https://liberapay.com/ValK

  • Les chiens
    Extrait de « Daou Deod : Deux Langues »
    https://www.youtube.com/watch?v=aYE3vTs09Cg

    Daou Deod est un conte musical psychédélique de #Ana_Igluka, un conte politique écologique, un univers sonore hypnotique et broussailleux, un chemin sinueux de photographies oniriques, réminiscences du jour d’avant la Révolution...

    Daou Deod met en scène un individu double, femme ou chienne, être libre ou esclave, naviguant entre la langue de sa nature propre de son harmonie et la langue de la contrainte, de la société capitaliste. Cet individu est lancé à la poursuite de son rêve : la révolution, la révolte collective.

    Daou Deod est un film photographique de #ValK.
    La photographe cultive une passion pour toutes les révélations organiques de la matière photographique. Par le traitement numérique, elle propose pour Daou Deod, une ré interprétation de l’allégorie platonicienne de la Caverne.
    Ses photographies, à l’ordonnancement étudié, évoquent le mouvement vers l’éblouissement contenu dans cette allégorie. Le choix du cadrage et de la couleur Sanguine donne une unité et un caractère fort à ce film, révélant et accompagnant l’intensité du texte. Chaque photographie montre un sens au-delà des mots, ouvre le dialogue vers des frontières indicibles : mystères, silhouettes énigmatiques, symbolisme, légèreté...
    Le sens des photographies n’est pas seulement là, valeur esthétique d’une représentation d’objet mais aussi par-delà l’image dans nos références, dans nos souvenirs, dans nos cœurs...

    Ici, cette version de « Les chiens » est issue de l’album « Nos reflets égarées » de #Resistenz, avec #Erwan_Foucault à la guitare et aux arrangements.
    Autres morceaux ou versions par là : https://anaigluka.wixsite.com/ana-igluka#!untitled/cff9
    https://anaigluka1.bandcamp.com/album/daou-deod-6-guitares-live

    Toutes les photos de la projection sont par ici : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/sets/72157632256097299

    Pour l’anecdote : J’ai rencontré Anaïg des années avant, nous avions eut un coup de foudre amical en évoquant notre amour commun pour #Meredith_Monk, dont elle s’inspire beaucoup. Nous nous sommes recroisées à de multiples reprises, puis un jour elle m’a proposé de faire quelque chose ensemble, une sorte de carte blanche pour illustrer en photo un conte qu’elle voulait rejouer (il avait été créé en 2005 / 2006 et enregistré en 2009)
    J’avais fouillé toutes mes archives pour trouver les photos qui rentreraient en résonance avec la richesse, immense, de ce texte convoquant le breton, et des émotions, hypnotiques, de sa musique. Mêlant de manière indissociable #politique et #poétique. Puis les interpréter dans une tonalité rouge que j’utilisais beaucoup à l’époque, moi qui n’aimais pourtant pas cette couleur ! C’était lié à un travail inachevé lors de mon unique année d’études aux Beaux-Arts de Nantes en 1993 quand je m’étais penchée sur l’allégorie de la Caverne. Je m’étais posé la question de la vision qu’on pouvait avoir en sortant de cette fameuse caverne et j’avais découvert que ça ne pouvait s’accompagner que par une explosion de la rétine, une douleur aveuglante, passant du noir / sombre au blanc / lumière par toute une série de moment où, les paupières closes, c’était le rouge qui dominait, puis, paupières s’ouvrant, des silhouettes, des formes floues...
    Avec le texte de Daou Deod, je me questionnais beaucoup sur le rôle de la personne qui cherche, qui trouve (ou pense trouver) la « lumière », et qui veut ensuite l’offrir aux « autres », aux « esclaves » encore dans le « noir »... Tout en étant consciente, et craintive, d’un risque de vision élitiste ou christique...
    J’en avais sans doute mis beaucoup trop, de photos. Et d’interprétations. Et de sens... Pour ne pas limiter, pour offrir plein de visions possibles...
    Bref, c’est en me perdant en chemin, et en acceptant de suivre mon instinct malgré tout, que j’ai sans doute beaucoup appris, et pas forcément sur le sujet que je pensais...
    Ce que je ne savais pas, mais que mon corps me hurlait, c’était que mon obsession pour le rouge sang (que j’ai aussi décliné sur beaucoup photos de concerts nantais de cette période dont une carte blanche régulière au Pannonica) était la traduction de ma pré-ménopause et que ça m’a conduit au bord du précipice de l’ignorer... Mais ceci est une autre histoire !

    En tout cas, l’aspect émotionnel et hypnotique de ce conte #psychédélique a vraiment fait sont œuvre sur moi et ouvert les portes de l’inconscient.

    Prévu initialement pour une projection unique et urticante le 6 mai 2012 à l’occasion du second tour de l’élection présidentielle, le conte-projection a été rejoué plusieurs fois. J’avoue avoir un peu galéré à retrouver tout ça et c’est un peu triste de voir que les archives les plus précises sont sur facebook :/ J’ai découvert à l’occasion le site wikimonde qui fait quand même un suivi assez impressionnant, bien qu’avec pas mal de manques : c’est ce que j’ai trouvé de plus complet sur Ana Igluka : https://wikimonde.com/article/Ana_Igluka

    #Merci, @sinehebdo, d’avoir provoqué l’envie de retourner voir le passé. Ceci n’est pas un #shameless_autopromo, je ne sais pas quel tag il y a pour ce genre de #souvenirs ?

    #Musique #Musique_et_politique #ménopause

  • « Je suis là, je suis libre, je peux tout m’imaginer. Tous est possible. Je n’ai qu’à lever les yeux et je redeviens le monde. »
    :: : Les Ailes du Désir.

    Als das Kind Kind war...
    Adieu Monsieur Bruno Ganz.
    Et merci.

    Souvenir #photo de la pièce de Peter Handke magnifiquement interprétée par la compagnie Ni Vu Ni Connu, lors du festival éponyme, en 2009 à Ancenis :

    Album complet : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/sets/72157637823376724

    ... et puis ce passage, et cette phrase, morceau d’éternité qui a été une des bascules de ma vie :

    Je n’ai jamais été solitaire, ni seule, ni avec d’autres.
    Mais j’aurais aimé être enfin solitaire.
    La solitude, ça veut dire : je suis enfin moi toute entière.
    Je peux le dire maintenant, car ce soir je suis enfin solitaire.
    Il faut en finir avec le hasard !
    Nouvelle lune de la décision ! Je ne sais pas s’il y a un destin, mais il y a la décision : Décide-toi !
    C’est nous le Temps à présent.
    Pas seulement la ville entière, mais le monde entier prend part à notre décision…
    Nous deux, nous sommes désormais plus de deux.
    Nous incarnons quelque chose.
    Nous voilà sur la place du peuple,
    et toute la place est pleine de gens qui rêvent de la même chose que nous.
    Nous déterminons le jeu pour tous !

    #Bruno_Ganz #acteur #comedien #cinema #hommage

    • je mets l’extrait entier, c’est tellement mieux :

      Un jour, ça doit être sérieux…

      J’ai beaucoup été seule,

      Mais je n’ai jamais vécu seule.

      Quand j’étais avec quelqu’un,

      J’étais souvent contente,

      Mais en même temps,

      Je prenais tout pour un hasard.

      Ces gens étaient mes parents, mais d’autres auraient pu l’être.

      Pourquoi ce garçon aux yeux bruns était-il mon frère et non celui aux yeux verts du quai d’en face ?

      La fille du chauffeur de taxi était mon amie,

      mais j’aurais pu aussi bien passer le bras au cou d’un cheval.

      J’étais avec un homme, amoureuse,

      et j’aurais aussi bien pu le planter là et partir avec l’inconnu que nous croisions dans la rue…

      Regarde moi ou pas.

      Donne moi la main ou pas.

      Non, ne me donne pas la main et détourne les yeux.

      Je crois que c’est la nouvelle lune ce soir, il n’y aura pas de sang versé dans toute la ville.

      Je n’ai jamais joué avec quelqu’un et pourtant je n’ai jamais ouvert les yeux et pensé :

      Maintenant c’est sérieux.

      Enfin, ça devient sérieux.

      C’est ainsi que j’ai grandi.

      Moi seule étais-je si peu sérieuse ?

      Le temps est-il si peu sérieux ?

      Je n’ai jamais été solitaire, ni seule, ni avec d’autres.

      Mais j’aurais aimé être enfin solitaire.

      La solitude, ça veut dire : je suis enfin moi toute entière.

      Je peux le dire maintenant, car ce soir je suis enfin solitaire.

      Il faut en finir avec le hasard !

      Nouvelle lune de la décision ! Je ne sais pas s’il y a un destin, mais il y a la décision : Décide-toi !

      C’est nous le Temps à présent.

      Pas seulement la ville entière, mais le monde entier prend part à notre décision…

      Nous deux, nous sommes désormais plus de deux.

      Nous incarnons quelque chose.

      Nous voilà sur la place du peuple,

      et toute la place est pleine de gens qui rêvent de la même chose que nous.

      Nous déterminons le jeu pour tous !

      Je suis prête.

      C’est à ton tour maintenant

      Tu as le jeu en main.

      Maintenant ou jamais.

      Tu as besoin de moi.

      Tu auras besoin de moi.

      Il n’y a pas de plus grande histoire que la nôtre, celle de l’homme et de la femme.

      Ce sera une histoire de géants, invisibles, transmissibles, une histoire de nouveaux ancêtres.

      Vois mes yeux…

      Ils sont l’image de la nécessité, de l’avenir de tous sur la place.

      La nuit dernière, j’ai rêvé d’un inconnu, de mon homme.

      Avec lui seul, je pouvais enfin être solitaire, et m’ouvrir à lui, m’ouvrir toute, toute pour lui,

      le laisser entrer en moi tout entier, l’entourer du labyrinthe du bonheur et de la joie.

      Je sais que c’est toi.

  • Le séminaire « La pensée critique face à l’hydre capitaliste » m’avait énormément marquée. Hâte d’en retrouver la substantifique moelle !
    PISTES ZAPATISTES
    La pensée critique face à l’hydre capitaliste
    Commission #Sexta de l’#EZNL
    http://www.nada-editions.fr/?product=pistes-zapatistes

    Né du séminaire « La pensée critique face à l’hydre capitaliste » qui s’est tenu du 2 au 9 mai 2015 au Chiapas, au Mexique, à l’initiative de la Commission Sexta de l’Armée zapatiste de libération nationale (EZLN), ce livre se veut une participation des zapatistes au débat anticapitaliste à partir de leur propre expérience de construction de l’autonomie depuis maintenant plus de 20 ans. Son objectif n’est pas, selon les mots du sous-commandant Galeano (ex-Marcos), « de favoriser des adhésions à l’une ou l’autre des analyses [ici présentées], mais de provoquer des idées, des pensées, des discussions, des débats […] pour répondre à la question que toutes, tous, nous finissons par nous poser : et ensuite ? »

    Coédition Albache, Nada et Union syndicale Solidaires.

    Mes photos de ce grand moment sont à retrouver par là : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/sets/72157651920994107
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/17136518663/in/album-72157651920994107

    Flickr

    « Vote, ou ne vote pas, mais organise-toi ! »
    Sup’ Moïses, porte-parole de l’EZLN.

  • On a eut la tête de VINCI mais le combat est très loin d’être fini !

    Je vais donc mettre à jour pas mal d’albums de « Notre-Dame-des-Luttes » https://www.flickr.com/photos/valkphotos/collections/72157632149210959 et particulièrement celui-ci : « 2012/2018 :: : zad #NDDL :: : D281, Route des Chicanes »
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/sets/72157662291696087

    La départementale D281 est un symbole énorme de la lutte contre le projet d’aéroport à #Notre-Dame-des-Landes. Elle est bien plus la Route des Chicanes comme l’appelle le mouvement que la « Route de Mad Max » comme la fantasment celles et ceux qui connaissent peu l’endroit. Elle cristallise surtout la plaie ouverte entre la zone conventionnelle et la zone non-moteur, la zone en recherche de légalité et la zone non-domptable aussi.
    Lors de l’AG extraordinaire du 18 janvier 2018, plusieurs « composantes » de la lutte ont décidé de sa remise aux normes. Immédiatement. Et sans contrepartie autre que la croyance que cet acte fort garantira la paix définitive de cette nouvelle commune qui ne veut toujours pas se nommer.
    Puisse ce sacrifice de la Sociale sur l’autel de l’Écologie être éclairant pour l’A-venir, mais ce que je vois se profiler va plutôt dans la sens d’une nouvelle victoire du profit sur le vivant.

    Un non-texte, initialement un mail, pour mieux comprendre : https://nantes.indymedia.org/articles/39763#comment-285072

    Suite à l’AG de ce soir où je n’ai pas pu lire ce texte en entier, ce qui s’entend parfaitement au vu du nombre de personnes présentes et de la fatigue / tension ambiante, je vous fais passer ce texte à la demande de certain.e.s qui souhaitaient en connaitre l’entièreté.
    Je vais prendre une pose des gestions que j’ai assumé dans l’ombre depuis 5 ans. Cesser de réguler comme je pouvais, avec le désir de respecter les diversités, et servir d’éponge voir de punching-ball, puisqu’une décision est passée en force, ternissant une joie beaucoup trop éphémère pour m’hydrater et me permettre de continuer à faire des jonctions au moins pour un temps.
    @karacole

    –------- Message transféré --------

    Salut aux médias libres !
    Hola Compañer@s del Mx, del Chiapas y de los pueblos !

    Comme vous le savez, près de Nantes, le projet d’aéroport privatif de VINCI est abandonné !
    Ça, c’est fait !
    Voici un super récit de Nicolas de la Casinière sur cette incroyable journée : https://reporterre.net/Sur-la-Zad-recit-d-une-journee-de-victoire-historique

    Vous trouverez ici le communiqué du Mouvement : https://zad.nadir.org/spip.php?article5034
    traduit en espagnol : https://zad.nadir.org/spip.php?article5036

    Ce communiqué comporte une partie peu compréhensible vu de loin, il concerne la route D281. Les lignes qui vont suivre sont un peu complexes, mais, je crois, nécessaires. C’est une analyse personnelle donc subjective de ce qui est en train de se jouer, mais je suis loin d’être la seule à avoir cette vision. N’hésitez pas à me questionner si des trucs ne sont pas clairs. Mon intention est juste de faire éviter que la lutte soit recyclée et ré-appropriée non par les camarades anticapitalistes du monde entier, mais par « l’Hydre Capitaliste » si rusée !

    Certes VINCI a perdu mais ce n’est pas pour autant les « zadistes » qui ont gagné : c’est « en même temps » le capitalisme vert qui tente de faire une percée.

    La zad, zone à défendre où se sont installé.e.s des dizaines et des dizaines de personnes pour la protéger au fil des années, est désormais sous double pression :

    – Une pression externe : pour évacuer, voire expulser. Aujourd’hui prend place une présence policière autour de la zone qui commence à contrôler (https://twitter.com/Kschka/status/953919418844745729 et http://m.presseocean.fr/actualite/nddl-reouverture-des-routes-sur-la-zad-promise-dici-le-milieu-de-la-se ), qui va harceler les gens et tout faire pour « nettoyer » la zone des « squatteurs » afin qu’elle ne soit plus « une zone de non-droit » aux yeux du citoyen. Ces contrôles vont s’abattre en priorité sur les plus précaires dont les véhicules et les papiers sont loin d’être en règle. A force d’amendes et de retraits de permis (certain.e.s pourraient même passer en justice) l’ensemble sera incité à aller migrer ailleurs sous peine de matraquage général au printemps, chose que personne ne veut évidemment. La campagne de stigmatisation des « zadistes-parasites-de-la-société » continue en parallèle, hyper virulente aujourd’hui par esprit de revanche. Il est à craindre que des arrestations aient lieu dans le coin, peut-être même une intervention express sur un/des lieux ciblés de la zad afin de livrer un.e ou des coupables idéaux à la vindicte populaire qui se déchaine, furieuse d’avoir loupé une guerre et la mise à mort de l’ennemi intérieur (du pain, du vin et des jeux 2.0...)
    Une fois ce nettoyage terminé, ce qui semble se dessiner est la « promotion » d’une zone agricole « pacifiée » servant le mythe de l’élève turbulent devenu professeur rentré dans les rangs pour former à une permaculture intensive, productive et rentable. La petite étoile verte nécessaire pour donner du galon à Macron face à Trump, Poutine et autres « super vilains » qu’il pourrait combattre en super-héro...
    Pardon, je m’égare dans un cauchemars « dystopique » comme dirait Damasio !

    – Une pression interne : une partie du mouvement veut absolument « nettoyer » en « urgence » la D281 comme s’il y avait un contrat à validité temporaire à respecter avec l’Etat. Une sorte d’auto-gestion de du territoire et de la justice, ça pourrait être chouette, mais là c’est pas exactement ce qui se profile à cause de l’insistance, l’intransigeance et le chantage de certain.e.s, parasitant une nouvelle réflexion et de nouvelles pistes à l’aulne d’un abandon enfin concret et même pas encore digéré par tou.te.s !
    Réhabiliter la route départementale (et non pas la libérer ou la ré-ouvrir) ça implique la réparation évidemment nécessaire des trous et bosses, les multiples nids-de-poule et dos-d’ânes, le retrait des chicanes (demi-barricades) désormais inutiles et le nettoyage des déchets entassés « en cas de besoin de projectiles »... tout en laissant de quoi limiter à une vitesse très lente puisque c’est désormais une zone d’habitations, et ce point est systématiquement minoré dans la balance. Mais cela veut aussi dire pour certain.e.s la destruction d’anciens ou actuels lieux de vie, de cabanes surréalistes d’anarchitecture (l’une a été incendiée il y a peu) et la disparition des vestiges les plus visibles du visage de la lutte le moins contrôlable.
    Peut-être que ces cabanes seront volontairement laissées par leurs occupant.e.s, peut-être qu’il y a moyen de les déplacer (les cabanes !) ... voire de déplacer un peu la route, après tout, qu’est-ce qui limite nos possibilités ? Mais celle-ci est devenue un véritable enjeu stratégique, telle une plaie qu’un chirurgien voudrait recoudre sans avoir compris que sa profondeur implique de la traiter avec l’ensemble du corps afin que le soin fonctionne. Il y a d’énormes pression de la part de certaines personnes, toutes tendances confondues, pour que la route redevienne « normale ». Parmi ces personnes il y a des paysan.e.s fatigué.e.s de galérer à manœuvrer quotidiennement pour passer. Et cela se comprend. Il y a des habitant.e.s, historiques ou non, sincèrement épuisé.e.s par la lutte et qui pensent qu’après ça, tout sera enfin terminé, qu’iels pourront reprendre le cours de leur vie et/ou qui aimeraient passer à un autre combat. Et cela se comprend. Il y a des personnes, d’ici ou d’ailleurs, qui se sont fait agresser sur cette route et ont besoin d’une justice à la hauteur de leur peur. Ces personnes sont rares, mais cela se comprend, tout autant.
    Et puis il y a des stratégies, surement, mais là, aucun moyen de savoir si elles sont justes ou non.
    Mais il y a des personnes qui veulent commencer par nettoyer la route, puis les cabanes aux abords, puis les cabanes au milieu des champs, puis « nettoyer » toute la zone des vestiges de l’occupation, pas seulement des pneus et poubelles-pas-belles qui maculent tristement la campagne. L’ayant entendu de mes oreilles par un porte-parole d’une des composantes en qui j’avais plutôt confiance, ce n’est pas de la paranoïa, c’est concret et même une vision à plutôt court terme. Leur but est que chaque habitant.e paye loyer, factures, charges, dans des maisons, que les cabanes soient détruites... bref de faire cesser le squat et de légaliser la zone. Puis, sans doute, devenir une zone pilote d’agriculture éco-responsable, etc... la boucle est bouclée.
    Et ce qui est le plus triste est que ces personnes n’arrivent pas à voir en quoi elles se conforment au besoin exact du capitalisme vert...

    Je ne dis pas que cette route ne doit pas se transformer, je juste dis que le calendrier, la modalité et le langage utilisés ouvrent une brèche.
    Comme j’habite à Nantes, ville phare de la gentrification dans le but de devenir la capitale des smart-cities après avec été le modèle de Ville Culturelle (artwashing) puis Capitale Verte (greenwashing) , lorsque de chouettes personnes du mouvement me demandent le lâcher prise, de faire confiance et de calmer mon esprit critique, j’ai des années de trahisons dans mes cartons à leur montrer...

    Vu l’implication, et l’imbrication, de tout ça, le mouvement se déchire et l’Assemblée de ce soir risque d’être douloureuse pour un lendemain de fête.
    Des mots assez terribles sont parfois employés, et des personnes que nous n’avons jamais vues en AG se permettent de parler au nom du mouvement, le plus hallucinant de tous étant quand même José Bové par qui j’apprends que ce week-end, la route sera libérée par l’ensemble du mouvement ! [edit : au final ce sra le cas dès lundi !] Rien de tel n’a été acté collectivement, mais l’avalanche de contournement des décisions qui semblaient avoir été prises à la dernière AG indique bien que celle-ci n’est plus qu’une tribune et en rien un organe décisionnaire. Bien évidemment la plupart des « invités officiels » des medias ont un cursus de personnalité politique éligible, comme si certains voulaient ressortir des cendres de leurs pactes passés avec feu le PS... mais n’est pas Khaleesi qui veut. Et la prédominance masculine de ces stratèges efface complètement la grande place des femmes dans cette lutte.

    Voilà pourquoi je vous invite à faire circuler aussi ce texte ci-dessous, que je trouve très représentatif de la lutte sur la zone. Sans angélisme ni binarité, il tente de faire passer quelques notions primordiales comme le refus de l’urgence, la nécessité de préserver la diversité, et le besoin d’en appeler à l’intelligence collective, encore une fois. De nouvelles visions commencent à émerger, des informations émanant de sources diverses aux compétences variées, qui montrent une autre voie possible que la cautérisation brutale. J’espère sincèrement que notre mouvement ne tombera pas dans le même piège que celui qu’il a combattu : n’accepter qu’une seule vision d’un « projet » qui devrait bien plus être l’affirmation d’une nouvelle commune dans le bocage...

    « Lettre aux comités locaux, aux soutiens du mouvements, et à toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans le mouvement contre l’aéroport et son monde » https://zad.nadir.org/spip.php?article5028
    lecture audio : https://archive.org/details/zad-NDDL_Lettre_a_celles_et_ceux


    version espagnole en deuxième partie ici : https://es.squat.net/2018/01/17/el-gobierno-frances-abandona-el-proyecto-de-construccion-del-aeropuerto-en

    L’appel à rejoindre la zad le 10 fevrier 2018 n’a rien perdu de son importance, le nombre d’humains venant protéger la zad de l’appétit vorace de « l’hydre capitaliste » sera un indice sur notre capacité à résister à la suite.
    https://zad.nadir.org/spip.php?article4992

    Le lendemain il y a une super invitation de l’Ambazada, vaisseau interluttes-intergalctiques en cours de construction
    « Appel à toutes les forces rebelles spatiales - Méta assemblée générale de l’Ambazada »
    https://zad.nadir.org/spip.php?article5037

    C’est aussi chouette de recevoir des signaux de soutien de partout hein, pour celles et ceux qui ne peuvent venir, pensez à les transmettre à zad@riseup.net afin que le plus grand nombre puisse en bénéficier :D
    Si vous avez envie d’écrire des trucs, y’a de quoi illustrer par là ;)

    La Lucha Sigue, Sigue !
    Bizades.
    ¿’

    Plusieurs textes ont paru depuis :

    Contre l’aéroport - et pour son monde, ou quoi ? https://nantes.indymedia.org/articles/39828

    #NDDL : [La lutte continue] !!! Une réalité cachée. https://nantes.indymedia.org/articles/39824

    D’autres, parus avant et éclairants sur les possibles qui commençaient à émerger

    Habiter et circuler à la campagne, dans le péri-urbain, partager les routes qui traversent la ZAD https://nantes.indymedia.org/articles/39816

    #ZAD #NDDL une des routes de nos a-venirs... https://nantes.indymedia.org/articles/39811

    NDDL : Lettre /.../ à toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans le mouvement contre l’aéroport et son monde https://nantes.indymedia.org/articles/39763

  • #audio : Le chat-chien et l’apocalypse

    Un texte du sous-commandant Galeano, feu sous-commandant Marcos, qui parle d’apocalypse et d’organisation, de zombies et de la série The Walking Dead, d’art, de science, d’indigènes, de zapatistes, de la Sexta et bien sûr, de l’inénarable chat-chien...

    lecture de karacole : https://archive.org/details/20170427_ChatChienEtApocalypse

    publié le 29 décembre 2016 sur le site de lien zapatiste, enlace zapatista : http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2016/12/29/el-gato-perro-y-el-apocalipsis

    traduit et mis en ligne par le CSPCL (Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte) le 24 avril 2017 : http://cspcl.ouvaton.org/spip.php?article1300

    photo (cc) ValK. : Chien-chat, San Cristóbal de las Casas, Chiapas, Mexique, le 17 mars 2015 : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/34307769425/in/album-72157660780481695

    Flickr

    A la source dans la série « Sombra » dédiée à la tempête qui vient, et la résistance, de la zad #NDDL au zapatisme #EZLN :
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/sets/72157660780481695

    autres audios dispos : https://archive.org/details/@karacole

  • Album #photos : week-end Refaire un Dôme sur la #zad #NDDL
    (d’autres photos à venir pour ce dimanche....)

    Des centaines de personnes pour des dizaines de chantiers,
    des rencontres et des retrouvailles,
    des boissons d’ailleurs et des victuailles d’ici,
    de la solidarité de partout, de la solidarité aussi avec #Oaxaca meurtrie et tous les lieux en lutte.
    des bulletins, des tintamarres, des mares de boue,
    et puis REFAIRE UN DÔME☄ là où la destruction a plusieurs fois frappé...
    Et la fête, quoi qu’il arrive.

    (pour couvrir ce dôme il manque pas mal de tôles plates assez grandes, 1m50x1m50 : faites tourner la requête !)

    Ce sera aussi un moment pour se retrouver et fêter la suite, quels que soient les résultats des opérations d’enfumage du gouvernement. Nous vous invitons en ce sens à rester le dimanche 26 juin au soir sur la zad pour un apéro et de la musique.

    programme & plus de détails |-> http://zad.nadir.org/spip.php?article3883 : contrairement aux listes électorales, même non inscrit il est toujours possible de venir !

    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/sets/72157670248635605

  • Nous faire mondes face à l’hydre du capitalisme criminel
    ★ Jérôme Baschet

    Dans les deux cas, ce qui se construit est l’ennemi parfait dont le pouvoir a besoin pour tenter de se (re)légitimer. Le Pouvoir a toujours besoin d’un Grand Ennemi terrifiant contre lequel il nous promet sa protection. Plus cet ennemi incarne la barbarie absolue, plus le Pouvoir peut prétendre avoir une raison d’être. De sorte qu’aussi bien le crime organisé que l’hyperfondamentalisme religieux, dans la mesure même où ils mettent en scène la violence extrême à laquelle ils ont recours, jouent à la perfection leur rôle de Grand Ennemi (sans pour autant qu’il soit nécessaire de penser que « quelqu’un » leur dicte le scénario qu’ils doivent suivre).

    http://lavoiedujaguar.net/Nous-faire-mondes-face-a-l-hydre
    – la version espagnole de ce texte a été lue lors du séminaire « La pensée critique face à l’hydre capitaliste », organisé par l’#EZLN
    (Oventic - San Cristóbal de Las Casas, Cideci-Unitierra, du 3 au 9 mai 2015).

    photos du #Semillero : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/sets/72157651920994107

    #Zapatisme #Chiapas #Mexique #Daesh #Terrorisme #Capitalisme #Pouvoir

  • #Mexique / #Chiapas : Enfin ! TOUTES les photos du #Semillero sont en ligne ! https://www.flickr.com/photos/valkphotos/sets/72157651920994107

    ★ Du 3 au 9 mai 2015, des dizaines d’intervenant-e-s se sont succédé-e-s pour un #séminaire de partage de « Pensée #Critique face à l’Hydre #Capitaliste », proposé et ponctué par la Commission #Sexta de l’ #EZLN au CiDeCi-Unitierra. Pleins d’idées non pas toutes faites et prêtes à consommer, mais des pistes, expériences et des doutes, transmis par de grands esprits du monde entier. Des graines à planter et cultiver avec amour. De quoi se nourrir, partager et lutter pendant des décennies.
    Programme, intervenant-e-s et autres informations : http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2015/05/01/programme-et-autres-information-sur-lhommage-et-le-seminair

    ★ Les textes, et leurs traductions, arrivent petit à petit par ici :
    ☆ Enlace Zapatista : http://enlacezapatista.ezln.org.mx
    Et en français, traduits par l’équipe de l’escargot à plumes qui vivait d’espoir et d’eau fraiche :
    ☆ Espoir Chiapas : http://espoirchiapas.blogspot.fr
    ☆ Le Serpent à Plumes : http://www.le-serpent-a-plumes.antifa-net.fr
    ☆ L’intégralité des vidéos du Semencier / Séminaire par Los Tejemedios : http://original.livestream.com/lostejemedios/folder

    ★ Vous pouvez retrouver toutes les photos prises au #Mexique ici https://www.flickr.com/photos/valkphotos/collections/72157651810788072
    © ValK / Collectif Bon pied bon oeil
    (cc) pour les Medios Libres, Alternativos, Autónomos o como se llamen et mouvements de luttes en bas à gauche.

  • Seminaire "La Pensée Critique face à l’Hydre Capitaliste" - #CiDeCi #Chiapas #Mexico du 3 au 9 mai 2015
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/sets/72157651920994107

    Un séminaire pour des graines d’idées, surtout pas pour des solutions toutes faites !

     » Transmission en direct :
    http://cideciseminario.wordpress.com
    http://original.livestream.com/lostejemedios

    +++ d’infos :
    ★ Enlace Zapatista : http://enlacezapatista.ezln.org.mx [castillan]
    ★ Espoir Chiapas : http://espoirchiapas.blogspot.fr [castillan et français]
    ★ Le serpent @ Plumes :
    http://www.le-serpent-a-plumes.antifa-net.fr [français]

    #zapatisme #EZLN #Marcos #Galeano #Moises...

  • ★ Hommage aux compañeros Luis Villoro Toranzo et Maestro Zapatiste Galeano.
    Samedi 2 mai. Caracol de Oventik. Chiapas. Mexique.

    + de photos : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/sets/72157651913446550

    © ValK / Collectif bon pied bon oeil
    (cc) pour les medias libres et mouvements de luttes "abajo a la izquierda"

    Participent :
    Pablo González Casanova (un écrit).
    Adolfo Gilly.
    Fernanda Navarro.
    Juan Villoro.
    Mère, Père épouse et fil-le-s du compañero maestro Galeano.
    Compañeros et compañeras de lutte du compañero maestro Galeano.
    Comandancia General – Comisión Sexta del EZLN.

     » Suivre la transmission en direct du Seminaire :
    http://cideciseminario.wordpress.com

     » Tout le son de l’hommage à Villoro y Galeano de Radio Zapatista :
    http://radiozapatista.org/?p=12799

     » Maestro Zapatista Galeano : Apuntes de una vida : Subcomandante Insurgente Galeano :
    http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2015/05/02/maestro-zapatista-galeano-apuntes-de-una-vida

     » Palabras del Subcomandante Insurgente Moisés :
    http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2015/05/02/palabras-del-subcomandante-insurgente-moises

     » Luis el zapatista : Subcomandante Insurgente Marcos :
    http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2015/05/02/luis-el-zapatista/

     » Le programme du Seminaire :
    http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2015/05/01/programme-et-autres-information-sur-lhommage-et-le-seminair

     » Voir aussi :
    ★ Espoir Chiapas : http://espoirchiapas.blogspot.fr
    ★ Le serpent @ Plumes :
    http://www.le-serpent-a-plumes.antifa-net.fr

  • Caracol II #Oventik #Chiapas #Mexico / #Mexique

    Toutes les photos à voir par là : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/sets/72157651805019182
    © ValK / collectif Bon Pied Bon Oeil
    (cc) pour les medias libres et mouvements de luttes.

    Le caracol II d´Oventik, aussi appelé « Caracol Résistance et Rébellion pour l´humanité », héberge la Junta de Buen Gobierno : le conseil de Bon Gouvernement, « Cœur Central des #Zapatistes face au Monde ».
    C’est là qu’après avoir passé un 1er de l’an inoubliable je souhaitais fêter ma nouvelle année personnelle : aller une semaine à la petite école pour prendre des cours de castillan et tenter de mieux comprendre le #zapatisme. On peut aussi apprendre le Tsotsil au Centro de Español y Lenguas Mayas Rebelde Autónomo Zapatista (#CELMRAZ) : http://www.serazln-altos.org/celmraz_fr.html
    Une semaine magnifique au creux de ces montagnes qui fabriquent des nuages de paix, exceptionnellement ensoleillée, faite de simplicité et de joie de vivre... et une ritournelle définitive :
    Yo ya no puedo vivir fuera de Oventik
    Por que lo que a mi gusta es construir...

    Le dernier jour, un escargot a courageusement franchi les lattes de bois de notre cabane-dortoir, contourné habilement mon oreiller pour imprimer sa trace sur un morceau de cuir noir, conjointement aux zapateros zapatistes rencontrés la veille. Ultime merveilleux cadeau.
    Kolavaltajek Oventik ! Nos vemos...

    Oui mais c’est quoi un caracol ? L’#EZLN c’est une armée ? Ils sont pas un peu communistes / anarchistes / indépendantistes / nationalistes / istes..?
    Tout plein de réponses dans ce résumé et ce dossier très bien fait, mais attention, vous pourriez avoir envie d’en faire autant. Pensez donc : 20 ans que la construction de l’autonomie fonctionne ! http://espoirchiapas.blogspot.mx/2011/04/20-ans-de-lezln.html

  • #‎Mexique‬ : toutes les ‪#‎photos‬ de la première étape du ‪#‎FestivalRyR‬ à ‪#‎Xochicuautla‬ :
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/sets/72157649511828820

    Premier Festival Mondial des Résistances et Rébellions contre le Capitalisme :

    +++ d’info : http://resistenciasyrebeldias.org
    +++ de sens : http://enlacezapatista.ezln.org.mx
    voir aussi : http://espoirchiapas.blogspot.fr