/rome-et-al-2015-dissection-nid-vespa-ve

  • Première description de la structure et de l’évolution des colonies du frelon asiatique | Muséum national d’Histoire naturelle
    http://www.mnhn.fr/fr/recherche-expertise/actualites/premiere-description-structure-evolution-colonies-frelon-asiatique

    La structure et l’évolution des colonies du frelon asiatique Vespa velutina sont décrites pour la première fois dans la revue Journal of Applied Entomology. Ce frelon, qui envahit aujourd’hui l’Europe, est bien connu en Asie pour la prédation qu’il exerce sur les abeilles domestiques. Ses colonies n’avaient pourtant jusqu’ici fait l’objet d’aucune étude approfondie. Sa présence en France depuis plus d’une décennie a permis à une équipe composée de chercheurs de l’Institut de systématique, évolution, biodiversité (Muséum/CNRS/EPHE/UPMC), au Muséum national d’Histoire naturelle, et d’un chercheur de l’Institut de recherche sur la biologie de l’insecte de Tours (CNRS/Université François Rabelais), de combler cette lacune à partir de l’étude de 77 nids collectés entre 2007 et 2010.

    Le frelon asiatique Vespa velutina a été introduit en Aquitaine il y a plus de 10 ans. Il s’est répandu depuis dans une grande partie de la France et, à partir de 2010, a atteint les pays voisins (Espagne, Portugal, Belgique, Italie et Allemagne). En 2012, il a été classé « danger sanitaire » au titre du code rural et « espèce exotique envahissante » au titre du code de l’environnement français. Son expansion en France est suivie depuis 2007 grâce à un réseau de science participative du Muséum national d’Histoire naturelle (Inventaire National du Patrimoine Naturel – INPN). Les chercheurs ont étudié 77 colonies de Vespa velutina collectées entre 2007 et 2010 grâce à divers contributeurs (apiculteurs, agents municipaux, désinsectiseurs…). Comme chez les autres frelons, chaque colonie fondée au printemps par une seule reine croît en taille jusqu’en automne puis meurt après l’essaimage de sa descendance sexuée (mâles et futures reines fondatrices).

    " Reste que la colère gronde dans les jardinets et les haies des pavillons de banlieue. Le réseau des centres antipoison français n’a pourtant pu établir aucune corrélation entre l’arrivée de Vespa velutina et une éventuelle augmentation des piqûres d’hyménoptères en France. Reste la piste de la haine des immigrés, même ailés. « Les gens ont peur des frelons et si, en plus, ils ne sont pas de chez nous… »"
    http://www.terraeco.net/Pourquoi-il-ne-faut-pas-pieger-le,58870.html

    Répartition dans le territoire France métropolitaine pour l’espèce Vespa velutina Lepeletier, 1836
    http://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/433589/tab/rep/METROP

    #frelon_asisatique #étude #immigration_sauvage #xénophobie #abeilles #pièges