[CARTE] Notre vision continentale du monde

/648

  • VIDÉOCARTOGRAPHIES : AÏDA, PALESTINE. Un film de #Till_Roeskens. 2009

    Quelque part, au milieu d’un entrelacs de frontières : un #camp_de_réfugiés. Pris dans une géographie de jour en jour plus absurde, des hommes, des femmes, des enfants se battent pour leur #liberté_de_mouvement, s’obstinent à vouloir simplement vivre leur #vie. Avec courage, avec ruse, avec humour aussi. Nous ne verrons pas leurs visages. Nous ne verrons pas les lieux dont ils nous parlent. Nous serons pourtant projetés au plus proche de leur #expérience intime du monde, en suivant trait à trait les cartes qu’ils dessinent pour figurer la #complexité de ce qui les entoure.

    https://vimeo.com/64089801


    #Gaza #Palestine #réfugiés #film #vidéo #Israël #Intifada #mur #barrière_frontalière #Tombeau_de_Rachel #checkpoint #réfugiés_palestiniens #Jérusalem #Azza #colonies #mobilité #détours #frontières #contrôles_frontaliers #Abou_Dis #Ramadine #clôture #Bethléem #Hébron

    #cartographie #visualisation #dessin #croquis #cartographie_narrative #vidéocartographie #vidéo-cartographie

    cc @reka @clemencel @franz42

    Le chemin jusqu’à l’hôpital :

    • Des cartes dans vos têtes

      En géographie, la #carte_mentale est une méthode permettant de recueillir des informations spatiales. Il s’agit en fait d’une technique d’enquête permettant de collecter des informations sur un territoire donné. Introduites en Angleterre dans les années 1970 et appliquées dans un premier temps à l’espace urbain (Lynch, 1976), les cartes mentales permettent d’acquérir et collecter des « connaissances » spatiales individuelles et subjectives. Pour cela, la personne enquêtée est invitée à dessiner à main levée sa propre perception de l’espace géographique sur une feuille blanche. On parle alors de « sketch map » (« cartes-croquis » ou « cartes-esquisses »). Dans certains cas, en fonction des objectifs de l’enquête, le tracé peut également s’effectuer sur un fond de carte aidant à la localisation (pour par exemple, positionner une ville, réaliser un zonage, etc.). Un fois les enquêtes réalisées, les données peuvent être compilées, analysées et cartographiées selon des méthodes classiques. Voir par exemple le travail réalisé dans le cadre du projet européen Eurobroadmap : https://neocarto.hypotheses.org/648.

      Mais il serait faut de dire que les cartes mentales ne sont pas vraiment des cartes. On peut au contraire les considérer comme des vraies cartes de géographie dans la mesure ou elles permettent à elles seules de véhiculer des messages. En utilisant des tracés peu précis, grossiers ou incertains, ces cartes racontent des histoires. Moins « froides » que des cartes aux contours précis réalisées par l’intermédiaire de logiciels spécialisés, ces cartes « humanisées » peuvent dire beaucoup sur un territoire donné. Elles sont l’expression directe d’un vécu, d’une connaissance sensible et personnelle d’un environnement (même s’il existe bien sur un décalage entre la connaissance spatiale réelle et les tracés matérialisés lors de l’enquête). Certaines de ces cartes, pourront même vous faire verser quelques larmes. Voici pour preuve, ce superbe documentaire de Till Roeskens sur la Palestine (2009).

      https://neocarto.hypotheses.org/2389
      #cartes_mentales

  • [CARTE] Notre #vision_continentale du monde

    Dans son livre “l’invention des #continents“, Christian Grataloup proposait en 2009 les concepts de continents “durs” et de continents “mous”. Dans cet ouvrage, le monde est partitionné en structures continentales plus ou moins fortes selon les degrés d’ambiguïté de l’appartenance continentale des régions du monde. Au-delà de ce travail empirique important, le projet #EurobroadMap (7e PCRD) a cherché de 2008 à 2011 à mesurer les #représentations mentales de #régions mondiales. Pour cela, un corpus de #cartes_mentales à l’échelle mondiale a été mis en place. Basé sur une enquête réalisée après d’étudiants dans 12 pays du monde où chacun avait pour tache de “découper” le monde à l’aide d’un stylo sur un fond de carte vierge, ces cartes mentales confirment très fortement une représentation du monde structurée dans des continents. Mais, cette structuration est désormais quantifiable. La carte présentée ci dessus, basée sur cette enquête, est une des représentation possible de notre vision continentale du monde. Chaque ligne de crête correspond à une ligne de passage d’un continent à un autre. Plus la crête est haute, plus la limite est franche. Ainsi, si l’Afrique est dans nos esprits un continent dur séparé de l’Europe et de l’Asie par des limites franches, l’Amérique centrale semble être au contraire un continent mou aux limites moins affirmées.


    http://neocarto.hypotheses.org/648
    #cartographie #visualisation
    cc @reka