« Le sort des cadres est plus proche de celui des classes populaires que d’une élite mondialisée »

/thomas-porcher-le-sort-des-cadres-est-p

  • Thomas Porcher : « Le sort des cadres est plus proche de celui des classes populaires que d’une élite mondialisée »
    https://www.marianne.net/economie/thomas-porcher-le-sort-des-cadres-est-plus-proche-de-celui-des-classes-pop

    Cette crise a renforcé les inégalités. Il n’y avait effectivement pas de cadres tous les matins dans la ligne 13 du métro parisien. Les cadres n’ont donc pas été exposés au risque d’être contaminé contrairement aux salariés des supermarchés et aux soignants, pour ne citer qu’eux. Mais je ne pense pas que la ligne de fracture doit se faire entre les cadres et les autres. Bien que leur situation reste privilégiée comparé aux autres, une majorité d’entre eux est en train de rejoindre les conditions salariales des employés et des professions intermédiaires. Leur rémunération diminue depuis plus de 10 ans alors que les prix de l’immobilier augmentent et que les ¾ trouvent leur premier emploi en région parisienne. Résultat, la majorité débutent en vivant dans des petites surfaces et ont de moins en moins ont accès à la propriété. Les cadres, qui ont voté majoritairement pour Emmanuel Macron, doivent aujourd’hui prendre conscience que leur sort est plus proche de celui des classes populaires que d’une élite mondialisée qui ne concerne qu’un faible nombre de cadres ultra-qualifiés dans des secteurs de pointe.