Édit de Roussillon — Wikipédia

/%C3%89dit_de_Roussillon

  • Un peu de #sérendipité du matin : depuis quand le 1er janvier tombe un premier janvier ? Édit de Roussillon
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89dit_de_Roussillon

    Lors de son grand tour de France organisé par sa mère Catherine de Médicis, le jeune roi de France Charles IX constata que, selon les diocèses, l’année débutait soit à Noël (en Savoie par exemple), soit le 25 mars (à Vienne par exemple), soit le 1er mars ou encore à Pâques, ce qui provoquait des confusions.

    Afin d’uniformiser l’année dans tout le royaume, il confirma l’article 39 de l’édit de Saint-Germain donné à Paris au début de janvier 1563 (édit qui prescrivait déjà de dater les actes publics en faisant commencer les années au 1er janvier), acte législatif qu’il promulgua à Roussillon le 9 août 1564. La mesure ne fut appliquée que le 1er janvier 1567. L’empereur germanique Charles Quint avait déjà fixé le début de l’année au 1er janvier pour ses terres quelques décennies plus tôt mais c’est le pape Grégoire XIII qui, en 1582, généralise cette mesure à l’ensemble du monde catholique en même temps que la réforme instituant le calendrier grégorien, notamment pour simplifier le calendrier des fêtes religieuses.

    • Ca m’a toujours amusé...

      Pourquoi le 25 mars, parce que c’est « l’annonciation », autrement dit la conception de #Jésus. Pourquoi le 25 décembre, parce que c’est sa naissance. Pourquoi Pâques, parce que c’est sa mort. OK...

      Mais alors pourquoi le #1er_janvier ? Parce que, né juif le 25 décembre, c’est le jour de sa circoncision ? On fête donc tous les ans le jour où on a coupé la bite de Jésus ?!

      (sauf les années où le 1er janvier tombe un vendredi 13)