- The Washington Post

/hydroxychloroquine-coronavirus-study

  • Hydroxychloroquine drug touted by Trump linked to increased risk of death, study says - The Washington Post
    https://www.washingtonpost.com/health/2020/05/22/hydroxychloroquine-coronavirus-study

    A study of 96,000 hospitalized coronavirus patients on six continents found that those who received an antimalarial drug promoted by President Trump as a “game changer” in the fight against the virus had a significantly higher risk of death compared with those who did not.

    People treated with hydroxychloroquine, or the closely related drug chloroquine, were also more likely to develop a type of irregular heart rhythm, or arrhythmia, that can lead to sudden cardiac death, it concluded.

    The study, published Friday in the medical journal the Lancet, is the largest analysis to date of the risks and benefits of treating covid-19 patients with antimalarial drugs. It is based on a retrospective analysis of medical records, not a controlled study in which patients are divided randomly into treatment groups — a method considered the gold standard of medicine. But the sheer size of the study was convincing to some scientists.

    “It’s one thing not to have benefit, but this shows distinct harm,” said Eric Topol, a cardiologist and director of the Scripps Research Translational Institute. “If there was ever hope for this drug, this is the death of it.”

    Hydroxychloroquine or chloroquine with or without a macrolide for treatment of COVID-19: a multinational registry analysis - The Lancet
    https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)31180-6/fulltext

    96 032 patients (mean age 53·8 years, 46·3% women) with COVID-19 were hospitalised during the study period and met the inclusion criteria. Of these, 14 888 patients were in the treatment groups (1868 received chloroquine, 3783 received chloroquine with a macrolide, 3016 received hydroxychloroquine, and 6221 received hydroxychloroquine with a macrolide) and 81 144 patients were in the control group. 10 698 (11·1%) patients died in hospital. After controlling for multiple confounding factors (age, sex, race or ethnicity, body-mass index, underlying cardiovascular disease and its risk factors, diabetes, underlying lung disease, smoking, immunosuppressed condition, and baseline disease severity), when compared with mortality in the control group (9·3%), hydroxychloroquine (18·0%; hazard ratio 1·335, 95% CI 1·223–1·457), hydroxychloroquine with a macrolide (23·8%; 1·447, 1·368–1·531), chloroquine (16·4%; 1·365, 1·218–1·531), and chloroquine with a macrolide (22·2%; 1·368, 1·273–1·469) were each independently associated with an increased risk of in-hospital mortality. Compared with the control group (0·3%), hydroxychloroquine (6·1%; 2·369, 1·935–2·900), hydroxychloroquine with a macrolide (8·1%; 5·106, 4·106–5·983), chloroquine (4·3%; 3·561, 2·760–4·596), and chloroquine with a macrolide (6·5%; 4·011, 3·344–4·812) were independently associated with an increased risk of de-novo ventricular arrhythmia during hospitalisation.

    #fin_de_partie

    • Medicus (@MedicusFR) sur Touiteur:

      https://threadreaderapp.com/thread/1263837955107565570.html

      L’étude observationnelle du Lancet est une mine d’or.
      J’ai beaucoup de choses à dire dessus. Le thread va être un peu long.
      Mais tout d’abord : IL FAUT ARRETER TOUS LES ESSAIS AVEC L’HYDROXYCHLOROQUINE.
      Il devient clair que ce traitement tue + de gens !

      https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)31180-6/fulltext

      Je ne vais pas être le seul à le demander. Il n’est pas éthique de continuer un traitement qui augmente à ce point la mortalité et qui en plus n’a AUCUNE efficacité.
      Les autorités de santé doivent faire arrêter la majorité des essais avec ce produit.

      https://twitter.com/GaetanBurgio/status/1263820515891752960

      Tout d’abord sur la méthodologie. 96 000 patients. Les données viennent des registre de plusieurs centaines d’hôpitaux sur 6 continents. On a une étude en vie réelle.
      C’est une mine d’or pour la recherche.
      Publié dans le Lancet. Qui est un journal avec un haut facteur d’impact.

      C’est autre chose que les articles d’essai sauvage publié sur dropbox ou l’étude de Perrone retiré par les autres auteurs tellement ils avaient honte d’apparaître sur un tel torchon.

      L’étude donne beaucoup d’informations.
      Je ne pourrais pas tout expliquer. Mais je vais faire un résumé des points intéressants. D’autres comptes comme @FZores @SagittariusHH ou @Damkyan_Omega feront aussi des analyses je l’espère. Suivez les.

      Le critère principal de cette étude était de vérifier le taux de mortalité des patients prenant de l’HCQ seul ou avec l’AZTH. Et de vérifier l’impact sur les troubles du rythme cardiaque.

      L’étude va également permettre de donner plusieurs signaux d’intérêt. On ne peut pas conclure sur ces signaux mais ils devraient guider les prochains essais cliniques sur médicament.
      Essais qui ont été embolisés par la mystification hydroxychloroquine.

      On va donc parler du critère principal.
      L’hydroxychloroquine seul ou associé augmente la mortalité des patients covid19. Et pas qu’un peu.

      En données plus visuelles, on voit que l’hydroxychloroquine augmente nettement et significativement la mortalité. Et c’est encore pire en l’associant à un macrolide.
      Bravo la #FranceBasedMedicine.

      Le visuel montre également qu’une maladie cardiaque est un facteur de risque de surmortalité. Donc avoir donné un médicament ayant une toxicité cardiaque aux patients Covid19 ne vaudra pas le prix Nobel à EssaiClinix. Plutot le prix Darwin.

      Ca ne fera jamais que 2 mois que les scientifiques de ma TL alerte sur ce risque.
      La prochaine étape sera d’obtenir une étude pour connaitre la surmortalité chez les 10 000 patients ayant pris ce traitement en France.
      @ansm @ordre_medecins devront expliquer leur inaction

      L’étude montre également un augmentation significative du risque de troubles du rythme cardiaque avec ce médicament.
      Les centres de @Reseau_CRPV ont eu le même signal.
      @ansm ferme les yeux sur EssaiClinix depuis 2 mois, alors que @Reseau_CRPV tire la sonnette d’alarme.

      Il y a 2 mois, la première étude aurait du valoir un licenciement immédiat et un démantèlement de l’IHU de Marseille. Au lieu de cela, @EmmanuelMacron a été félicité EssaiClinix pour ses violations de protocole.

      https://twitter.com/MedicusFR/status/1241714810183655427

      Ne pas avoir réagi immédiatement en faisant respecter la Loi Jardé a pour conséquence une surmortalité.
      La crise Covid19 montre que la France se complait à tolérer les essais sauvages.
      La sécurité des patients n’est pas assuré par @ansm et @ordre_medecins

      Passons aux signaux d’intérêt.
      L’étude montre que les anticholestérols (les statines) et certains antihypertenseurs auraient un effet protecteur en stabilisant la fonction cardiaque.
      Ca fait 1 mois qu’on parle de ce signal avec @FZores @EricBillyFR et @Damkyan_Omega.

      Malheureusement cet axe de recherche est complètement noyé par la mystification chloroquine. Il n’y aura donc pas eu d’essais cliniques sur ces axes alors que les signaux sont d’intérêt.
      Parfait exemple que la chloroquine nous a fait perdre du temps et des ressources.

      Cette étude confirme aussi l’intérêt de développer des intelligences artificielles pour passer au crible en temps réel les données des hôpitaux afin de dégager le plus rapidement possible des signaux et axes de recherche.
      Cette étude, intéressante, arrive tard.

      Sur la base de ces résultats, il y a des questions que les cardiologues et les médecins vont devoir se poser :
      – Intérêt de remplacer les antihypertenseurs par des IEC (autre hypertenseurs) durant l’épidémie chez les patients prenant ces traitements.
      – Intérêt de mettre les patients à risque (notamment selon l’âge) sous statines en prévention primaire.
      – Intérêt d’utiliser une association statines-IEC chez les patients admis à l’hôpital
      Attention : ce sont des pistes de réflexion. Il faut des essais cliniques pour confirmer

      Enfin, compte tenu de la porte d’entrée du virus, la question d’utiliser les IEC en prévention doit aussi être analysé. Une poignée d’étude est en cours.
      https://twitter.com/MedicusFR/status/1256698468699078661

      Bilan ? La méthode scientifique est l’outil le plus performant pour nous protéger et éviter de prendre de mauvaises décisions.
      Court-circuiter la méthode est le plus sûr moyen de compter des morts.

      Epilogue (je vous l’ai dit, l’étude est dense).
      Vous vous souvenez aussi peut être de ces Pr de Médecine en France expliquant que la cigarette protégeait contre covid19. Cette annonce a créé une ruée sur les patchs Nicotine.
      L’étude montre que les fumeurs sont en surmortalité.

    • Eric Topol sur Touiteur :
      https://twitter.com/EricTopol/status/1263811764287725574

      Just published @TheLancet
      The largest study of hydroxychloroquine shows a significant increase in death (~35%) and >2-fold increase of serious heart arrhythmias. ~96,000 patients, ~15,000 on HCQ or CQ from 671 hospitals, 6 continents.
      https://marlin-prod.literatumonline.com/pb-assets/Lancet/pdfs/S0140673620311806.pdf

      It’s no longer that hydroxychloroquine has no sign of efficacy—it is associated with an increase in mortality.
      This is not a randomized trial but larger than all the preceding 10 studies and 3 randomized trials in aggregate.
      Chloroquine was even worse for risk than HCQ.

      The significant increase in deaths among HCQ of CQ treated patients cannot be directly attributed to the 2-5 fold increase in ventricular tachycardia (a malignant arrhythmia) but that must be playing a role.

      Extensive coverage of the results @washingtonpost
      https://washingtonpost.com/health/2020/05/22/hydroxychloroquine-coronavirus-study… by
      @arianaeunjung and @lauriemcginley2

      HCQ failed efficacy in the spectrum of mild to severe #COVID19, but now the higher mortality & VT in hospitalized patients (where arrhythmias get Dx’d and treated) raises 2 questions:
      1. Is it ethical to proceed with ongoing RCTs?
      2. How can the drug be given to outpatients?

      Just 2 footnotes
      1. This report is >6X the N of Rx’d patients cumulatively reported on cf prior studies (includes 3=RCTs)
      2. The addition of a macrolide antibiotic (1 of which was azithromycin) added substantially to risk of ventricular tachycardia: HCQ 2.3X-> H+M 5.1X risk

    • Eric Feigl-Ding sur touiteur (je ne mets que les paragraphes les plus intéressants, il y a évidemment beaucoup de redites avec les threads précédents) :
      https://twitter.com/DrEricDing/status/1263814135818719236

      11) For those given hydroxychloroquine, there was 34% increase in risk of mortality & 137% increased risk of serious heart arrhythmias. For those receiving hydroxychloroquine +antibiotic — there was 45% increased risk of death & 411% increased risk of serious heart arrhythmias.

      12) “Those given chloroquine had a 37% increased risk of death and a 256% increased risk of serious heart arrhythmias. For those taking chloroquine and an antibiotic, there was a 37% increased risk of death and a 301% increased risk of serious heart arrhythmias.”

      13) Clarification of “increased risk” nomenclature: hazard ratio of 5.0 denotes “inc risk by 5x” (drug user risk = 5*non user risk), or can also be described as a “400% increased risk of outcome”. In 1st post, I used the 5x language, which is same as 400% inc risk of X language.

      […]

      19) BOTTOMLINE: this study demonstrating CQ & HCQ increasing risk of death is an epic body of work representing amazing collaboration of 671 hospitals. Though not trial, it’s hospital registry data that is quite strong longitudinal design.

      ⇨ Do NOT take HCQ or CQ at this time!

    • quelques calculs de coin de table :
      • un IMC augmenté de 5, c’est comme être noir par rapport à être blanc : +35% de risque
      • 20 ans de plus, c’est un peu moins qu’être fumeur actif : +22% (+27%)
      • 40 ans de plus, c’être être hispano-américain par rapport à être blanc : +48% de risque
      • le plus gros effet qualitatif (en dehors d’âge et IMC qui sont quantitatifs continus) et de loin ! : être sous IEC (inhibiteur de l’enzyme de conversion, médicament contre l’hypertension), ça rajeunit de 57 ans…, ou ça fait perdre 9,3 points d’IMC…