Algues vertes | Les maires du Morbihan pressés d’agir

/algues-vertes-morbihan-prefet-conseil-m

  • Algues vertes | Les maires du Morbihan pressés d’agir | Eau et Rivières de Bretagne
    https://www.eau-et-rivieres.org/algues-vertes-morbihan-prefet-conseil-maire

    Eau et Rivières de Bretagne se félicite de la prise en compte du problème des marées vertes dans le Morbihan - il était temps - et invite les maires concernés à appliquer au plus vite les mesures conseillées. Ce département n’est en effet pas directement concerné par le volet préventif du Plan de lutte contre les algues vertes (Plav), ce qui ne l’exonère pas de mettre en oeuvre pleinement son volet curatif (ramassage et information). Le phénomène des #marées_vertes étant de la responsabilité de l’État et à son laisser-faire dans l’intensification agricole et ses surplus azotés (comme jugé par le tribunal administratif le 23 octobre 2007), le coût du ramassage des algues et les frais d’affichages des messages d’alerte doivent être assumés entièrement par l’État, sauf à appliquer le principe de pollueur-payeur et que les coûts des dispositifs de protection de la population soient supportés par les pollueurs et non par les contribuables ?

    Dans son courrier, le préfet du Morbihan n’aborde pas le fond du problème. Car si les #algues_vertes se développent, c’est bien à cause des #nitrates. Or, qui a autorisé de nombreuses dérogations d’épandage en ce printemps ? Qui donne les autorisations pour la création ou l’extension de fermes usines ? C’est ce même préfet ! Aujourd’hui, pour que cesse cette hypocrisie, pour se mettre en cohérence avec les efforts demandés aux communes, Eau et Rivières de Bretagne exhorte donc le représentant de l’État en Morbihan à agir et à mettre fin aux extensions d’élevages et engager réellement la transition vers l’agroécologique.

    https://www.eau-et-rivieres.org/les-algues-vertes-debarquent-en-morbihan


    #Bretagne