Cartographier la déportation des Juifs – Mondes Sociaux

/25271

  • Une cartographie dynamique et interactive pour rendre compte de la multidimensionnalité des convois de déportés juifs : #histoire #déportés #cartographie

    https://sms.hypotheses.org/25271

    _ Cartographier la déportation des Juifs_

    Comment donner à voir la dimension exceptionnelle de la Shoah sur des cartes ? Celles relatives à la déportation des Juifs demeurent rares et sont généralement statiques : elles ne permettent pas de rendre compte de la finesse et de la complexité des phénomènes étudiés. À l’occasion de l’inauguration de l’espace mémoriel du camp des Milles sur le territoire communal d’Aix-en-Provence en septembre 2012, Serge Klarsfeld nous avait demandé la réalisation d’une carte numérique interactive de la déportation des enfants juifs de Paris. La carte avait ensuite été élargie à l’ensemble des communes de France.

    Suite à ces travaux portant uniquement sur les enfants, Serge Klarsfeld m’a demandé d’analyser aussi la déportation des adultes et il m’a remis une version électronique du Mémorial de la déportation des Juifs de France pour mener à bien ces recherches. Le Mémorial rassemble les déportés mais aussi les Juifs morts dans les camps français, ainsi que ceux qui ont été fusillés ou exécutés sommairement. Le fichier électronique répertorie 78 663 personnes dont plus de 11400 enfants. L’étude de ces données a donné lieu à la parution d’un ouvrage Convois, la déportation des Juifs de France aux édition du Détour, et, à terme, les cartes seront accessibles en ligne (...)

  • #Cartographier la #déportation des Juifs – Mondes Sociaux
    https://sms.hypotheses.org/25271

    Pour bien saisir la démarche, prenons un autre exemple, celui de la commune de La Bachellerie. Une analyse fine des #cartes, menée dans le département de la Dordogne, où la déportation a été intense, souligne l’intensité de la persécution de cette petite commune. Forte de 756 habitants en 1936, cette commune du Périgord noir, enregistre la déportation de 33 femmes et enfants et l’exécution sommaire de 7 hommes (le plus jeune était âgé d’à peine 15 ans).

    Rapporté à la #population, le nombre des victimes juives des exactions a été 5 fois supérieur à Paris, pourtant très durement éprouvée avec environ 35 000 victimes. Dit autrement, si la capitale avait subi la persécution avec la même intensité que la Bachellerie, le nombre des victimes juives y aurait atteint le chiffre de… 150 000. La carte souligne – et avec quelle force – l’existence d’un événement exceptionnel qu’il faut expliquer.