J’ai testé pour vous  : se faire usurper son identité

/j-ai-teste-pour-vous-se-faire-usurper-s

  • Le vol d’identité (utiliser votre nom pour souscrire à un crédit ou commander en ligne) est une attaque fréquente (quoique beaucoup moins en France qu’aux États-Unis) et s’est aggravée avec l’épidémie, qui fait qu’on accepte plus facilement des simples numérisations comme preuves d’identité.

    Cette attaque est très douloureuse pour les victimes, qui sont systématiquement suspectées (« c’est vous qui avez pris ce crédit, en fait ») et ont le plus grand mal à faire reconnaitre leur bonne foi, d’autant plus que les organismes de crédit sont impitoyables. Ce témoignage décrit une telle attaque, l’attitude de la police (déplorable) et les mesures de sécurité possibles (watermarquer les documents qu’on envoie).

    https://linuxfr.org/users/malizor/journaux/j-ai-teste-pour-vous-se-faire-usurper-son-identite

    #usurpation_d_identité

    • De ce point de vu, j’en veux réellement aux policiers du commissariat de ma ville. L’aide aux victimes est absolument lamentable, avec des agents qui font le maximum pour refuser les plaintes et qui, lorsqu’ils sont obligés de les prendre, font le strict minimum.

      Ça me fait penser à une histoire vécue dans le cadre d’une asso dont je fais partie. Une personne venait voler le courrier de notre boite aux lettres pendant la période où on recevait des chèques d’adhésion. On s’en est rendu compte quand on a relancé des adhérents qui semblaient ne pas avoir renouvelé leur cotisation, leur réponse : « ben si, on vous a envoyé un chèque par la poste et il a bien été encaissé ». Après quelques tentatives de dépôt de plainte, on a abandonné devant le refus de prise en compte de celle-ci par les policiers et les gendarmes, avec le plus souvent une réponse du type : « ce n’est pas à vous de porter plainte, mais aux personnes qui ont émis les chèques ».

      On a ensuite réussi à motiver un⋅e adhérent⋅e pour déposer une plainte concernant le vol de son chèque, ce qui nous a permis de récupérer une copie du chèque en question auprès de la banque qui l’avait encaissé. La personne qui l’avait volé avait simplement ajouté son nom + prénom derrière le nom du bénéficiaire original, et hop tranquillou la banque encaisse ça...

      Au final, on ne sait toujours pas trop où en est l’affaire, mais comme nos adhérent⋅e⋅s sont sympas la plupart nous a renvoyé un autre chèque pour leur adhésion.