/6e18c96f-7ca4-4dca-bd8b-3b7fdf0a6af7.jp

  • Macron prépare une loi de «sécurité globale» interdisant de filmer la police - World Socialist Web Site
    https://www.wsws.org/fr/articles/2020/11/19/macr-n19.html
    https://www.wsws.org/asset/6e18c96f-7ca4-4dca-bd8b-3b7fdf0a6af7.jpg

    Manifestement, après des années de grèves et de luttes sociales en France et à l’international, un tournant est atteint. Suite à la répression sanglante des « gilets jaunes » et des grévistes, la vague de manifestations internationale, y compris en France contre le meurtre par la police de George Floyd aux USA a terrifié Macron. Alors que la colère monte contre le bilan désastreux de la gestion par l’État de la pandémie de Covid-19, la classe capitaliste se tourne vers une dictature policière.

    Des inégalités sociales insoutenables et une criminalité d’État révélée par la pandémie minent partout ce qui reste des normes démocratiques. Aux USA, Trump refuse d’avouer sa défaite aux élections présidentielles et met en marche un coup d’État, lançant des appels de pied aux milices d’extrême-droite. En France, le gouvernement foule aux pieds des droits constitutionnels, tels la liberté de presse et le droit de manifester, en imposant une loi scélérate qui n’est qu’une tentative désespérée d’étrangler l’opposition sociale par un climat de terreur.

    Cette loi est incontestablement incompatible avec un gouvernement démocratique. Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU et la défenseure des droits de l’État français, Claire Héron, ont tous deux dénoncé la loi et insisté qu’elle méprise des principes démocratiques fondamentaux.