Covid-19 : des symptômes de la tête jusqu’aux doigts de pied

/covid-19-des-symptomes-de-la-tete-jusqu

  • Covid-19 : des symptômes de la tête jusqu’aux doigts de pied | Pour la Science
    https://www.pourlascience.fr/sd/medecine/covid-19-des-symptomes-de-la-tete-jusquaux-doigts-de-pied-19485.php


    Les symptômes du SARS-CoV-2 se font sentir jusqu’aux doigts de pied.
    © Shutterstock.com/Kojin

    Le virus SARS-CoV-2 qui a infecté des millions de personnes dans le monde entier attaque bien plus que les poumons. Certains des symptômes de la maladie qu’il provoque, le Covid-19, sont assez prévisibles : toux, fièvre, frissons, maux de tête. Mais les effets de l’agent pathogène ne s’arrêtent pas là. Le virus peut causer des problèmes dans presque tous les organes, y compris le cerveau, le cœur, les reins, le système gastro-intestinal et la peau.

    Les médecins ont été surpris par ce qu’ils appellent aujourd’hui l’hypoxie silencieuse : les malades ayant un taux d’oxygène sanguin particulièrement faible ne semblent pourtant pas lutter pour respirer. Ajoutons les « orteils Covid », des gonflements douloureux de la peau des doigts de pied, similaires à des engelures. Dans de rares cas, les enfants, que l’on pensait auparavant relativement épargnés, présentent des symptômes semblables à ceux de la maladie de Kawasaki, qui entraîne une inflammation des vaisseaux sanguins dans tout le corps. Les complications associées à des caillots sanguins, comme des accidents vasculaires cérébraux et des embolies pulmonaires, sont également fréquentes. « Il est intéressant de constater qu’un virus respiratoire peut provoquer une telle diversité de manifestations cliniques », déclare Peter Hotez, de la faculté de médecine Baylor, à Houston, au Texas.
    […]
    Certains des mystérieux symptômes liés au Covid-19 commencent à prendre tout leur sens lorsqu’ils sont considérés comme des manifestations d’un trouble vasculaire. Prenons l’hypoxie silencieuse, un état sur lequel Luciano Gattinoni a attiré l’attention ces dernières semaines. Selon lui, il n’est pas lié aux capacités des poumons, mais plutôt à une altération du flux sanguin dans ces organes.
    […]
    La question de savoir si les problèmes vasculaires associés au Covid-19 sont directement imputables au virus lui-même ou plutôt à la réponse immunitaire de l’organisme reste ouverte. Certaines données suggèrent que le SARS-CoV-2 peut attaquer directement les cellules endothéliales. En avril, Franck Ruschitzka et ses collègues ont révélé la présence de particules virales dans les endothéliums des reins et une accumulation de cellules immunitaires inflammatoires dans les endothéliums de divers organes, dont le rein, le cœur et les poumons. Selon Franck Ruschitzka, la réponse immunitaire du corps, et non le virus lui-même, est l’explication la plus probable de la coagulation excessive. « Ce que nous voyons partout, c’est une inflammation prononcée », ajoute-t-il.