Les CDC rapportent un record de 81.000 décès par surdose de médicaments aux États-Unis sur une période de 12 mois

/crar-d23.html

  • Les CDC rapportent un record de 81.000 décès par surdose de médicaments aux États-Unis sur une période de 12 mois - World Socialist Web Site
    https://www.wsws.org/fr/articles/2020/12/23/crar-d23.html
    https://www.wsws.org/asset/1a9959dc-fd75-4f5d-bfca-e4ebe274ebb2?rendition=image1280

    Sur les 38 États disposant de données sur les surdoses d’#opioïdes synthétiques, 37 ont signalé une augmentation des décès, dont 18 ont fait état d’une augmentation de plus de 50 %. Dix États de l’ouest des États-Unis ont également signalé une augmentation de plus de 98 % des décès liés aux opioïdes synthétiques. Les CDC n’ont pas précisé les États.

    En outre, les décès par surdose de cocaïne ont augmenté de 26,5 %, et les décès liés aux psychostimulants, comme la méthamphétamine, ont augmenté de 34,6 %. Les CDC pensent que l’augmentation des décès par surdose de cocaïne a été influencée par co-utilisation ou contamination par fentanyl ou l’héroïne. Le rapport note également que le nombre de décès liés aux psychostimulants dépasse celui des décès liés à la cocaïne.

    L’accélération des décès par surdose de médicament au cours de la pandémie est le résultat de la croissance exponentielle plus vaste de ce type de décès survenue au cours des quatre dernières décennies. Le nombre de décès par surdose de médicament est passé de 1,13 pour 100.000 personnes en 1979 à 16,96 pour 100.000 en 2016, selon une étude publiée dans le magazine Science. Cette croissance a entraîné presque 600.000 décès sur une période de 38 ans, avec un doublement des décès tous les 9 ans.

    Les tendances des différents médicaments ont fluctué dans le temps ; cependant, les 20 dernières années ont vu les opioïdes prendre une position centrale dans la croissance des décès par surdose. Selon les données des CDC, le nombre de prescriptions d’opioïdes est trois fois plus élevé qu’en 1999.