Une dizaine de manifestants interpellés le 12 décembre à Paris portent plainte contre le préfet de police

/une-dizaine-de-manifestants-interpelles

  • Une dizaine de manifestants interpellés le 12 décembre à Paris portent plainte contre le préfet de police
    L’ONG Reporters sans frontières (RSF) a également porté plainte contre M. Lallement, pour la troisième fois en deux mois, pour « violences volontaires aggravées contre une photojournaliste indépendante » lors de la « marche des libertés » du 5 décembre.

    Le Monde avec AFP - Publié 7 janvier 2021
    https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2021/01/07/une-dizaine-de-manifestants-interpelles-le-12-decembre-a-paris-portent-plain

    Elles contre-attaquent. Au moins huit personnes interpellées lors de la manifestation du 12 décembre à Paris contre la proposition de loi « sécurité globale » ont porté plainte, jeudi 7 janvier, contre le préfet de police de Paris, Didier Lallement, selon leur avocat, Arié Alimi.

    Plusieurs associations, syndicats et élus avaient dénoncé des « arrestations arbitraires » à la suite de l’interpellation de 150 manifestants, parmi lesquels au moins deux journalistes. Parmi les 124 personnes qui avaient fait l’objet d’une garde à vue, près de cent avaient vu la procédure les visant être classée sans suite, dont près de la moitié après un rappel à la loi.

    Dans leurs plaintes, dont l’Agence France-Presse (AFP) a eu copie, ces manifestants estiment que « le caractère systématique des interpellations sans raison dans le cadre de bonds offensifs [effectués par les forces de l’ordre, qui fondent ainsi sur des manifestants], eux-mêmes non légitimes, permet de penser que l’utilisation de cette technique résulte d’ordres donnés par l’autorité civile de commandement en complicité avec le procureur de la République » de Paris.