Thread by @ETholance on Thread Reader App – Thread Reader App

/1351193291769978886.html

  • Gaz lacrymogènes et dérèglements menstruels

    Thread by ETholance on Thread Reader App – Thread Reader App
    https://threadreaderapp.com/thread/1351193291769978886.html

    Salut !
    Ces dernières semaines, tous les samedi de manifs, j’ai lancé des appels à témoignages de dérèglements menstruels après exposition à des gaz lacrymogènes.
    Aujourd’hui je viens de noter le 100e dans mon tableau, donc je me suis dit qu’il était temps pour un rapide CR.

    82 de ces témoignages parlent des manifestations qui se sont déroulées en 2020.

    Sur les 100 personnes qui ont témoigné, 66 ont fait l’expérience de crampes menstruelles violentes après avoir été exposées à du gaz CS. La plupart les ont ressenti entre 4 et 12h après l’exposition

    Ces crampes étaient si violentes qu’elles ont causé évanouissement et vomissements chez 15 personnes.

    En plus de ça, pour un tiers des personnes ayant témoigné, ces crampes ont été accompagnées de douleurs ovariennes et de saignements très abondants.
    Un tiers des personnes a vu ses règles déclenchées par l’exposition au CS, avec entre quelques jours et deux semaines d’avance.

    Dix personnes ont vu leurs règles réapparaître. Soit ces personnes étaient ménopausées, soit elles prenaient la pilule. (J’ai entendu la même chose pour des règles arrêtées par la prise de testostérone mais je n’ai pas reçu de témoignage en ce sens.)

    36 personnes ont fait l’expérience de ces symptômes à répétition (après plus d’une manifestation).

    3 personnes ont vécu une fausse couche, dont deux après le rassemblement Justice Pour Adama le 2 juin. C’est une manifestation qui avait rassemblé énormément de gens et qui avait été très violemment réprimée.

    Pour y avoir été, on ne pouvait pas sortir de la manifestation sans être exposé.e au gaz. L’une des personnes s’est cachée dans un magasin saturé de gaz pour échapper aux violences policières. Elle en a respiré pendant une heure.

    Bien sûr, ce n’est que le début d’une collecte de témoignages afin d’attirer l’attention sur la dangerosité de l’usage du gaz lacrymogène et sur l’ampleur des violences policières (comme si l’on avait besoin de plus de preuves me direz-vous). (Cc @AlexSamTG)

    Non ce ne sont pas des données scientifiques, ça ne prétend pas l’être. Ce sont des données empiriques, récoltées par moi et mes petites mains. Mais jusqu’a ce que la communauté scientifique s’y intéresse sérieusement, ce sont aussi les seules que l’on a.

    J’oublie de préciser que ces 100 personnes ont bien fait l’expérience de dérèglements menstruels. Certaines ont fait l’expérience que de crampes, d’autres que de saignements abondants, etc. Une vingtaine a eu ses règles retardées par le CS, certaines ont même sauté un cycle.

    https://twitter.com/ETholance/status/1351193291769978886

    #Gaz_lacrymogène #dérèglements_menstruels
    #règles #menstrues