?q=from%3A%40G_Ricordeau%20CHAZ%20OR%20C

  • Aux États-Unis, le rêve d’une autre société naît dans les zones d’autodéfense sociale
    par Fatoumata Diallo le 30 mars 2021- Basta !
    https://www.bastamag.net/Alternatives-Autonomous-Zone-ZAD-Antifa-Black-Lives-Matter-Societe-sans-po

    Dans le sillage du mouvement Black Lives Matter, des activistes s’appuient sur des zones d’autodéfense pour faire entendre leurs voix, permettre aux plus pauvres d’accéder à un logement, lutter contre le racisme et proposer une société sans police.

    À Seattle, le poste de police du département de East Precinct n’est plus que l’ombre de lui-même. Le drapeau national est en berne, un grillage soutenu par des grands blocs de ciment protège le bâtiment aux allures de forteresse. Les tentes et stands ont disparu le long de E Pine street, qui traverse le centre de Seattle d’est en ouest. Le parc du quartier a rouvert ses portes en décembre, il a fait peau neuve en remplaçant un éphémère potager amérindien par… une nouvelle pelouse synthétique.

    Pourtant à l’été 2020, cette zone était le point de départ de l’une des plus grandes occupations jamais vu aux États-Unis depuis Occupy Wall Street en 2008. Le 8 juin 2020, dans la foulée des contestations qui ont suivi la mort de George Floyd, un Afro-américain tué par la police, une centaine d’activistes y érigent un quartier appelé la zone autonome de Capitol Hill (CHAZ). S’étendant sur six rues, à l’est de Seattle dans un quartier où les activités culturelles et alternatives sont nombreuses, cette ZAD interdite à la police échappe pendant quelques mois à l’administration Trump.