• Ce week-end, le Pzzle Festival va renverser le Grand Mix
    https://vozer.fr/2022/05/16/ce-week-end-le-pzzle-festival-va-renverser-le-grand-mix

    Ce week-end, le Pzzle Festival va renverser le Grand Mix
    par Lucie Delorme

    C’est déjà la septième édition de ce chouette festival, toujours très pêchu et généreux. Vendredi 20 et samedi 21 mai au soir, le Pzzle Festival installe sa prog’ au Grand Mix de Tourcoing. On vous conseille de sortir des bouchons d’oreilles, ça va envoyer du steak.

    Deux soirées, deux promesses de bon son et de défoulement. Le Pzzl Festival revient, cette fois-ci au Grand Mix, pour un week-end de grande communion musicale. Avec l’intention de mettre en avant les artistes indépendant·es, l’événement a construit un line up éclectique mais du coup très riche. Tenez, on vous présente tout ce beau monde :

    Vendredi, tout est permis
    Girls in synthesis
    Si vous aimez le punk, vous allez être servi·es. Le trio londonien débarque à Tourcoing avec un mini album fraîchement sorti, Konsumrausch. Ça va être gras, râpeux, chaotique. L’exutoire parfait.
    Léonie Pernet
    L’artiste française vous permettra de faire baisser votre rythme cardiaque le temps d’un set très électro. L’ancienne batteuse de Yuksek vous en mettra plein les esgourdes.
    Suuns
    Attention, gros, gros, gros moment. Les Québécois de Suuns qui débarquent au Grand Mix, c’est un événement. Leur rock devrait retourner la salle tourquennoise.
    Samedi, c’est la folie
    Les filles de Illighadad
    Un trio de girl boss tout droit venues du Niger, là pour poser leur musique traditionnelle, le tende. Un doux mélange de chant, de percussions et de claquements de doigts.
    The Lounge Society
    Ne vous arrêtez pas au mot “lounge”, il est trompeur. Parce que les quatre jeunes membres de The Lounge Society sont des anglais biberonnés au post-punk qui décoiffe.
    Squid
    Normalement, lorsqu’ils entreront en scène, vous serez chaud·es comme la braise. Ça tombe bien, parce que le punk de Squid tabasse. Ce serait dommage de vous faire un claquage dès le premier titre.
    Voilà pour le line-up qui fait plaisir. Maintenant, les infos pratiques : vendredi comme samedi, le rendez-vous sera donné à 20 heures au Grand Mix, qui habite au 5, place Notre-Dame. Pour acheter vos billets (30 euros pour les deux soirs, 20 euros pour un soir), c’est par ici que ça se passe.

  • Victor Solf, Bonnie Banane, Lala &ce : fin septembre, c’est Pop Factory au Grand Mix
    https://vozer.fr/2021/09/06/victor-solf-bonnie-banane-lala-ce-fin-septembre-cest-pop-factory-au-grand-mix

    Chaque édition est un régal. Un bonbon acidulé qui fond dans la bouche et vous met du boum boum au cœur. Et si vous êtes friand·e·s de découvertes, on a envie de vous dire que c’est le festival idéal pour ça. Les 24 et 25 septembre, Pop Factory s’installe au Grand Mix de Tourcoing. Et la prog’ est fort alléchante.

    Deux soirées pour découvrir toute la richesse de la pop française : c’est en gros ce que vous proposent le Grand Mix et le tourneur nordiste A gauche de la Lune, pour la troisième fois. On ne va pas s’attarder sur le fait que le festival n’a pas eu lieu en 2020 pour se concentrer sur ce qui s’annonce comme une édition très sympathique.

    Pop Factory, c’est donc un festival sur deux soirées qui met à l’honneur la pop française dans toute sa diversité. Cette année, il va donc se dérouler les 24 et 25 septembre au Grand Mix, et oui, il reste des places. On va vous donner le détail des soirées par le menu, ce sera plus simple

    Vendredi 24 septembre
    Victor Solf en tête d’affiche : l’ancien membre de Her vient de sortir un album solo de toute beauté, Still. There’s hope qu’il se fera un plaisir de vous présenter.
    Claire Laffut : la Belge mannequin/plasticienne/chanteuse viendra elle aussi défendre son premier album, Bleu.
    Silly Boy Blue : Un nom inspiré tout droit de l’univers de David Bowie, ça ne peut qu’annoncer quelque chose de bon. La chanteuse, Ana dans la vraie vie, chauffera le public avec ses titres tous frais, sortis de son premier album, Breakup songs.
    Terrenoire : un duo de frères venant de l’autre bassin minier, du côté de Saint-Etienne. Une pop envoûtante et lumineuse.
    Maxwell Farrington et Le Superhomard : quand un Australien installé à Saint-Brieuc rencontre un Avignonnais au pseudo un brin WTF, ça donne un duo pop onirique très sympa.
    Blumi : la franco-britannique qui a bossé avec Bon Iver ouvrira les deux soirées du festival avec sa splendide folk.
    Samedi 25 septembre
    Lala &ce en tête d’affiche : doit-on encore présenter celle qui, avec son premier album Everything Tasteful secoue le monde de la pop rappeuse ?
    Bonnie Banane : le meilleur nom du monde, une pop pleine d’expérimentation et un univers qui attire œil et oreille, c’est l’unique Bonnie Banane.
    Petit Prince : il est blond, il a un regard doux et un sourire timide. Et sa musique est poétique et aérienne.
    Joanna : une voix de velours pour du R&B teinté de pop et de trap.
    Quinzequinze : un collectif de cinq Amiénois qui se laisse volontiers inspirer par les sonorités polynésiennes directement importées par deux de ses membres.
    Voilà pour la programmation, en substance. Les infos pratiques, maintenant ? Yup : les vendredi 24 et samedi 25 septembre, il faudra se rendre au Grand Mix dès 19 heures pour ne rien louper. Il n’y a plus un seul tarif early bird qui reste, donc pour chacune des soirées, il faudra prévoir 26 euros (22 euros si vous avez eu la bonne idée d’adhérer au Grand Mix). Pour passer l’entrée, il faudra un pass sanitaire valide (schéma vaccinal terminado ou test PCR négatif récent, ou un PCR positif attestant du rétablissement de moins de 6 mois).

    Pour prendre vos places pour le vendredi, c’est par ici. Pour le samedi, c’est là.