Beauté, la prison des femmes | Entre les lignes entre les mots

/beaute-la-prison-des-femmes

  • Beauté, la prison des femmes

    Les pratiques de beauté en général sont-elles nuisibles pour les femmes ?

    Ce qu’il y a de spécial dans l’oppression des femmes, c’est qu’elle est si universelle et si ancienne qu’elle est invisible. Et qu’en conséquence, la majorité des femmes ne savent même pas qu’elles sont opprimées et sont incapables d’identifier comme telles les pratiques mises en oeuvre pour les opprimer.

    Exemple : discutant sur le statut que j’ai posté sur les codes de la féminité comme comportements de subordination, une intervenante me dit que les pratiques de beauté n’ont aucune conséquence sur notre place dans la société et que ce n’est pas parce qu’on porte les attributs traditionnels de la féminité (jupe, hauts talons, maquillage, etc.) qu’on est soumise aux hommes.

    C’est hallucinant que ce lien entre codes de la féminité et subordination, fait par les féministes depuis le début du féminisme (par exemple, la dénonciation des corsets qui, au XIXème siècle, étouffaient les femmes, les faisaient s’évanouir et leur causaient des déformations diverses) ne saute pas aux yeux.

    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2019/04/10/beaute-la-prison-des-femmes

    #féminisme