L’association CLX, basée dans la Pévèle, dépoussière vos vieux ordinateurs

#Echobox=1639819711-1

  • L’association CLX, basée dans la Pévèle, dépoussière vos vieux ordinateurs
    https://www.lavoixdunord.fr/1115695/article/2021-12-18/l-association-clx-basee-dans-la-pevele-depoussiere-vos-vieux-ordinateur

    L’association CLX, basée dans la Pévèle, dépoussière vos vieux ordinateurs
    Créée en 1999, l’association CLX cherche à s’implanter durablement sur le territoire de la Pévèle. Son but : récupérer de vieux ordinateurs pour les remettre à neuf et les faire tourner sous Linux.

    Hugues Choteau | Publié le 18/12/2021

    L’association CLX a déjà une paire d’années au compteur mais ne s’essouffle pas. Mieux, elle se réinvente sous l’impulsion de l’urgence climatique. « À sa création en 1999, la question environnementale n’était pas encore très connue. Les membres fondateurs, qui étaient des enseignants et des universitaires, voulaient avant tout faire la promotion des logiciels libres, comme Linux », résume Henry Foutry, bénévole dans l’association. Mais aujourd’hui la donne a changé : il est impossible de passer à côté de la question de la récup’ .

    À destination des professeurs et des élèves Pour imager au mieux son action, il suffit de prendre l’exemple de l’école de Moncheaux. Et pourtant au départ, le directeur Grégory Sautier n’était pas forcément emballé. « Tous les ordinateurs de l’école devaient être remplacés, alors nous les avons récupérés pour y installer le système d’exploitation PrimTux. Aujourd’hui, Grégory Sautier veut en récupérer 18 de plus », souligne Henry Foutry.

    Grégory Sautier, le directeur de l’école de Moncheaux (au centre), espère récupérer 18 ordinateurs de plus grâce à CLX.
    PrimTux justement. C’est l’atout majeur de l’association. Ce système d’exploitation Linux, libre et gratuit (au contraire de Windows ou Chrome), a été imaginé pour devenir un outil numérique de référence pour les écoles primaires . « On retrouve de nombreux éléments pédagogiques et ludiques, des contenus à destination des professeurs pour enseigner la conjugaison ou les maths », décrit devant son écran le bénévole. D’ailleurs, l’interface ne change pas beaucoup de celle de Windows. Elle est même plus minimaliste, donc accessible. Enfin, la gratuité du système permet de réaliser des économies conséquentes .

    Des actions solidaires

    L’association CLX redistribue aussi ses ordinateurs auprès de certaines familles par l’intermédiaire du CCAS de Moncheaux représenté par Christiane Coucke. Que ce soit pour des primaires, collégiens, lycéens ou même des adultes. « Nous récupérons les ordinateurs lorsqu’une entreprise décide de renouveler son parc informatique par exemple  », précise Marianne Hurbain, l’ancienne directrice de l’école de Moncheaux et membre de l’association. La seule condition, c’est que les appareils récupérés ne soient pas trop anciens : 15 ans au maximum.

    CLX recherche des bénévoles. Contact : contact@clx.asso.fr.