Connor Bamford sur Twitter

/961351

  • Monkeypox : même pas peur | The Economist | 20.05.22

    https://www.economist.com/the-economist-explains/2022/05/20/monkeypox-is-popping-up-in-more-countries-how-worrying-is-this

    The virus is not very good at spreading, and existing vaccines can protect those at risk

    A GROWING NUMBER of countries are reporting cases of monkeypox, a rare viral illness typically found in parts of Africa. On May 7th Britain reported a case in a traveller from Nigeria. By May 20th America, Australia, Canada and at least eight European countries had reported dozens of confirmed or suspected cases. Britain reported 11 new cases on May 20th, more than the total in the previous two weeks. Many have no links to African travel, which means they were transmitted locally. In the past sporadic cases were almost always imported. All of this is alarming. But the world is far from helpless.

    Monkeypox is caused by a virus similar to smallpox, which was declared eradicated in 1980. Infections are usually mild, with flu-like symptoms. A rash that spreads all over the body can develop, turning into blisters and scabs. Infected people usually recover in a few weeks. As with other poxviruses, the disease is more severe in young children and people with weaker immune systems. How dangerous it is depends on which of the two strains of the virus is involved. One, mostly found in past outbreaks in the Congo basin, is fatal about 10% of the time. The other, west African strain is less severe, with mortality estimated to be around 1%. These estimates are from outbreaks in remote places in Africa with poor health care. In rich countries monkeypox would probably be a lot less deadly.

    A vaccine for monkeypox developed by Bavarian Nordic, a Danish biotechnology firm, was approved by American regulators in 2019. The vaccine is also approved for smallpox and data from Africa suggest that past smallpox vaccination is at least 85% effective in preventing monkeypox. America’s Centres for Disease Control and Prevention says the jab is most useful if given before or within four days of exposure to the virus. Even if it is given up to 14 days after exposure it may still help, by reducing symptoms. Evidence from animal studies suggests that some antiviral medicines used for other poxviruses may be useful too.

    Also encouraging is that the monkeypox virus is not particularly good at spreading between people, and nowhere near as contagious as (for example) measles. It was first discovered in Denmark, in a laboratory monkey (hence the name), but is thought to be mostly harboured by small rodents in Africa. In that continent many cases are acquired from wild animals, when people hunt them, handle the raw meat or eat it. For the virus to spread from one person to another requires close contact. It spreads through droplets from coughs and sneezes that enter the nose, throat or eyes. It can also be picked up through contact with the skin, clothes or bedding of an infected person who is shedding the virus from pustules or scabs. Symptoms usually appear five to 21 days after infection.

    The tricky part is diagnosis. A monkeypox rash looks a lot like chickenpox. Confirming it requires sending samples to a specialist laboratory equipped to handle highly dangerous pathogens. At the moment, Britain has only one rare-pathogens laboratory designated to run tests for monkeypox.

    That said, containing outbreaks of monkeypox should be relatively easy. Isolating confirmed or suspected cases and tracing their potentially infected contacts can stop chains of transmission. The smallpox jab will probably be used for “ring” vaccination of the close contacts of infected people and health workers at high risk. Britain and Spain are looking to stock up on the vaccine already. Ring vaccination of close contacts was successful in curbing some of the recent Ebola outbreaks in Africa.

    In the next few days and weeks more cases of monkeypox are sure to be found. But it is unlikely that the outbreaks will spread out of control. Covid-19 caught the world unprepared, with no drugs or vaccines at the ready. Monkeypox, however, is in an entirely different—and lesser—league.■

    • Je suis tombé sur le journal de midi à la télé, et ils en parlaient dans les mêmes termes. Pas grave, pas dangereux, et transmission par toucher et surface. Et oubli de la mention des aérosols.
      La politique de santé publique réduite au rassurisme. Parce que le plus dangereux, c’est la panique, pas le reste. Parce que le plus certain, c’est la panique, pas le reste.

    • je ne sais pas si vous avez vu, mais il y a un gars qui semble s’y connaitre qui a fait un bon tour d’horizon de ce qu’on sait sur cette famille de virus ; il me semble que ça n’a pas vraiment été repéré ici :
      https://seenthis.net/messages/961351

      But it is unlikely that the outbreaks will spread out of control.

      C’est aussi ce que dit le gars, mais il dit aussi que l’éradication de la variole laisse la niche ouverte à un membre de la famille qui jouera dans la catégorie supérieure (higher league…)

    • Hier, j’ai maté le doc Netflix sur l’accident de la centrale de Three Miles Island. En dehors du fait que ça a les mêmes défauts que la plupart des docs Netflix (tout en prétendant le contraire, ça passe beaucoup de temps à te démontrer que lanceur d’alerte, c’est pas une bonne idée, en vrai), c’est intéressant du point de vue de la gestion du merdier  : on cache, on minimise, on rassure, on ment et quand la bombe à crottes explose, on perd la mémoire et on intimide les témoins.
      L’idée de base  : ne pas perdre de pognon, garder le pouvoir, quoi qu’il en coute, avoir ea + profond mépris pour la vie des #dispensables.

      C’est toujours la même histoire, scandale après scandale, avec un ou deux hommes de paille sacrifiés sur la place publique et la reprise ensuite de la même merde avec les mêmes pourris qui ne sont jamais inquiétés et qui continuent le business pendant que ceux qui «  ont fait leur devoir  » crèvent seuls et dans la misère.

    • @simplicissimus : Oui, j’ai lu, bien sûr. Oui, de toute façon, les quantités de contaminés seront faibles, parce qu’il n’y a pas de raison que ça parte en pandémie, parce que c’est un virus déjà connu, parce que les remèdes sont déjà connus et qu’ils vont à priori être mis en œuvre.
      Enfin...
      Oui.
      On écrit tous « à priori ».
      Comme pour le reste, à priori, on peut te soigner, et on peut faire en sorte que ça se passe bien.
      Et pour tous ceux pour qui ça ne se passera pas comme on aurait imaginé que ça aurait pu se passer, ce sera la faute à pas de chance.
      La faute à pas de chance a dézingué du monde ces temps-ci. Fallait pas vivre dans la vallée de la Roya. Fallait pas avoir des comorbidités tout en chopant le virus de la trottinette. Fallait pas vivre au Pakistan ou en Inde ce printemps. Fallait pas choper la variole en mai 2022. En Juin, ça ira mieux, on aura assurément établi le contact-tracing qu’on n’a pas voulu mettre en place pour le covid, et ça aura permis de découvrir toutes les personnes qui ont chopé le virus dans les dernières semaines. Faut être optimiste après tout. Nous sommes les occidentaux, et nous sommes les maîtres du monde.

    • en attendant, les conspi ont vu passer un scénario d’extermination massive bio terroriste des impies à base de pox de léopard ; document de 2021, comme de par hasard ; bon ok, là, c’est la pox de singe, mais c’est bien une preuve que l’état profond veut nous tueR ; on va tous mourir

    • sur la transmission via aérosol, je sais pas si le spécialiste déniché par @simplicissimus indique la prévalence de cette méthode ; me semble avoir plutôt vu fomites et postillons pour l’aéroporté ; mais bon, j’ai vu que de loin, hein.

      aussi, je me demandais si le tracking/backtracking covid était toujours actif, et s’il servait pour la pox.

    • Sur la transmission aéroportée, j’ai lu que du fait des petits effectifs observés jusqu’alors, ça n’avait pas pu être formellement prouvé, mais que c’était possible. Et quand y-a pas de preuves académiques et qu’on ne veut pas porter de masque, on dit qu’y-a pas de transmission par ce biais. Mais des sources non-polémiques disent que ça se transmet aussi par aérosols. On va le savoir tôt ou tard. Là, je trouve que ça se propage trop bien pour qu’on puisse exclure les aérosols. Mais peut-être que c’est vrai qu’on ne se lave plus les mains et qu’on recommence à se postillonner dessus les uns les autres.

    • re : vague rassuriste anti pox : si c’est un tir de barrage pour calmer les consommateurs avant les vacances d’été, ça arrose large et c’est coordonné, cf RTBF [au moins] citant le CDC Europe où l’on parle de 85 cas en tout dans 8 pays .eu :

      https://seenthis.net/messages/961436#message961476

      en « comparaison », incidence d’une autre maladie « rare » et petrifiante dont on pourrait faire des titres : tuberculose, 4606 cas en France en 2020 ; mais bon, celle là, elle baisse depuis plus de 30 ans.

      https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2021/tuberculose-en-france-les-chiffres-2020

    • et toujours sur rtbf, un petit tour du pox internationnal, avec recommendations [et pour les fétichistes du festival Darklands, surveillez vous, bande d’invertis] :

      https://www.rtbf.be/article/variole-du-singe-un-festival-fetichiste-a-anvers-vecteur-de-la-transmission-en-

      Depuis la mi-mai, une vingtaine de cas ont été recensés au Royaume-Uni, au moins cinq au Portugal, deux au Canada, un aux Etats-Unis, un en Italie, un en Suède et un en France.

      Selon le ministère de la Santé, cette maladie virale rare, aux symptômes généralement légers, présente « un risque faible pour la population générale ».

      « Les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes, ou les personnes qui ont des partenaires sexuels multiples, doivent être particulièrement vigilants », ont toutefois prévenu les autorités dans un communiqué.

    • Ce tweet est arrivé sur mon fil je ne sais pas comment, dans la mesure où j’utilise uniquement le fil « par ordre d’arrivée », où il n’est pas supposé y avoir de suggestions...

      https://twitter.com/NaphiSoc/status/1529275626217013248

      linear on a log scale means exponential in reality

      there is *possibility* of small numbers issues
      and new disease being discovered issues - but fr here on out now that we hit 100 - will keep an eye on Monkey Pox.

      I repeat again: the prudent, wise thing is EXTREME containment

    • 16 cas officiels en France selon l’AFP ce dimanche 29.05.22

      zéro détails chez eux ; ils citent les « zautorités de santé »