Crise au Liban : ils braquent leur banque pour récupérer leur argent

/video-crise-au-liban-ils-braquent-leur-

  • Au large de la Syrie, une hécatombe en mer sans précédent sur fond d’effondrement généralisé du Liban
    https://www.lemonde.fr/international/article/2022/09/26/le-terrible-naufrage-au-large-de-tartous-jette-une-lumiere-crue-sur-le-flux-

    Des Libanais, des Syriens, des Palestiniens… Entre cent vingt et cent soixante-dix hommes, femmes et enfants sont morts ou disparus, le 22 septembre, quand leur bateau de fortune, parti des côtes libanaises, a coulé.

    sur fond d’effondrement généralisé du Liban

    sur fond d’effondrement généralisé du Liban

    sur fond d’effondrement généralisé du Liban

    sur fond d’effondrement généralisé du Liban

    sur fond d’effondrement généralisé du Liban

    Les alliés des US savent à quoi s’attendre sur le temps long.

    Le Pakistan est sous les eaux.
    L’Afghanistan est détruit.
    Le Soudan, qui en parle encore ?
    Et la Somalie ?
    Et le Mali ?
    ...
    Et l’Europe... qui n’a d’intérêt pour les US que comme théâtre de guerre contre le concurrent Russe.

    • Crise au Liban : ils braquent leur banque pour récupérer leur argent | TF1 INFO
      https://www.tf1info.fr/international/video-crise-au-liban-ils-braquent-leur-banque-pour-recuperer-leur-argent-223

      il y a 10 jours et, sans doute, ça continue…

      Au Liban, depuis des mois, privés de tout, les habitants survivent. Les retraits d’argent sont limités à 200 dollars par mois et par personne, somme dérisoire face à la flambée des prix. Poussés à bout, des citoyens ont décidé de braquer leur banque.

      Soutenu par la foule, Ibrahim Abdullah, le braqueur s’est enfermé à l’intérieur de cette banque. Il est venu avec une arme qu’il a, depuis, remise aux agents de sécurité. Il demande 50 000 euros, son argent, sur son propre compte. Les journalistes l’interrogent en plein hold-up.

      Un client qui braque sa banque pour récupérer son argent, c’est le cinquième ce vendredi. Les banques, menacées de faillite, empêchent leurs clients de retirer plus de 200 dollars par mois même s’ils en ont plus sur leur compte.

      Il y a deux jours, cette jeune femme fait filmer son braquage. Les gouttelettes qui volent, c’est de l’essence. Elle vient de s’en asperger et menace de s’immoler. Ces clients braqueurs assurent ne pas avoir le choix pour récupérer leur argent. Menacé par la crise économique qui frappe le pays depuis trois ans, la monnaie a perdu 90% de sa valeur et les trois quart de la population vivent désormais sous le seuil de la pauvreté.

    • Il me semble qu’au Liban, la semaine dernière les banques annonçaient carrément fermer leurs agences parce qu’il y a trop de braquages de gens qui veulent récupérer leur propre argent.

      La dernière fois que j’ai vu un chiffre, on était à au moins 13 braquages pour ce motif.

    • Question  : ce sont les retraits ou les dépenses qui sont limités  ?

      Parce que 200 € de liquide par personne et par mois, c’est pas pareil que 200 € de dépenses.

      200 € de liquide, c’est 6 mois dans mon foyer, tout le reste, ce sont des transactions CB, virements, prélèvement, des mouvements traçables .

      Un large usage de liquide indique généralement un gros secteur économique informel et les problèmes afférents.

    • Je ne sais pas pour cette limite de 200€. Mais dans les cas de braquages dont on a parlé ici, les personnes voulaient payer de très importants frais d’hôpital, et leur banque ne leur donnait plus accès à leur argent. C’est donc bien tous les transferts et retraits qui sont limités (à quelle hauteur, je ne sais pas, et je suppose que ça change tout le temps).

      De toute façon, à partir du moment où les banques ont commencé à bloquer les retraits, toute l’économie du pays est passée en liquide : si tu vends quelque chose et que tu déposes l’argent sur ton compte, tu sais que tu ne pourras plus le récupérer. Donc tu te fais payer en liquide et tu es obligé de garder ça chez toi (sous le matelas). Y compris de grosses sommes, puisque les gens vendent des véhicules, des logements, des terrains.

    • Sinon, l’« Association des banques du Liban » n’est pas une source fiable, et encore moins le patron de la banque centrale Riad Salamé, là ce sont très clairement les voleurs dans cette affaire (avec le personnel politique).

      Le problème de « fuite » des capitaux concerne les grandes fortunes liées aux politiciens, qui se sont empressés de planquer leur fric quand leur propre système de corruption s’est effondré. Parmi les gens soupçonnés de planquer du fric à l’étranger, ah ben justement, Riad Salamé :
      https://seenthis.net/messages/938052

    • Hier lundi, réouverture partielle des banques.

      Liban : « J’ai besoin de mon salaire »... Colère des Libanais après la réouverture des banques
      https://www.20minutes.fr/monde/4002437-20220926-liban-besoin-salaire-colere-libanais-apres-reouverture-ba

      Incapables d’accéder à leur argent en dollars, des clients ont eu recours à des braquages pour réclamer leurs épargnes, dont cinq pour la seule journée du 16 septembre.

      […]

      L’Association des banques du Liban (ABL) a déclaré dimanche que les banques rouvriront lundi en capacité limitée pour servir les entreprises, les établissements éducatifs et les hôpitaux. Les distributeurs automatiques sont disponibles « pour tous les clients », afin de permettre aux secteurs public et privé de transférer les salaires de leurs employés, a assuré l’ABL.