Bayer AG – Wikipedia

/Bayer_AG

  • Bonjour à vous. Je cherche les lettres de IG Farben, alias les laboratoires Bayer écrites au commendant d’Auschwitz afin d’acheté 150 femmes juives déportées
    J’ai trouvé ceci mais ne lisant pas l’allemand je ne sais pas si il s’agit d’une de ces lettres si quelqu’un·e lisant l’allemand pouvais m’aidé ca m’arrangerais bien.


    @nepthys ou @simplicissimus peut-etre que vous pourriez m’éclairé svp.

    • Merci @fsoulabaille pour ces extraits. Je cherche les lettres en Allemand et si possible des images des originaux. C’est pour le dessin sur lequel je travaille actuellement
      https://www.tiktok.com/@madmeg_bug/video/7173950524847344901
      https://www.youtube.com/watch?v=-aI4UiEge4w

      Il y a ici une version payante de ces lettres
      http://chr-chomant-editeur.42stores.com/product/Lettres-de-l-entreprise-Bayer-au-camp-d-Auschwitz-sur-
      Mais je pense qu’elles sont dans le domaine publique aujourd’hui.

    • Je pourrais te faire la trad, mais là, c’est une lettre d’un officier SS au commandant du camp qui lui dit que les ventilateurs des fours crématoires étaient mieux avant.

      Ce que tu cherches doit etre scanné qqpart et public. Sinon, je me pends.

    • Merci @sandburg pour cette traduction. IG Farben alias Bayer etaient aussi les inventeurs et fournisseurs de Zyclon B ce qui fait qu’il a du y avoir pas mal de correspondance entre le labo et les directeur de camps de la mort.

      Et pour les scan de ces 5 lettres je pense aussi qu’elles sont trouvable en ligne qqpart.

    • le début de la lettre : « Il est absolument nécessaire d’installer une ventilation spéciale dans la morgue du crématorium. L’installation d’un deuxième four a rendu l’ancienne ventilation inutile. »

    • sur WP :

      Bayer (entreprise) — Wikipédia
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Bayer_(entreprise)

      Cinq lettres signées par les responsables de Bayer et destinées aux dirigeants du camp d’Auschwitz, rédigées en avril 1943 et mai 1943, ont été découvertes par un régiment de l’Armée soviétique, lors de la libération du camp d’Auschwitz, pour l’achat de « lots de femmes » déportées.

      Des extraits de ces lettres sont lus dans deux documentaires réalisés par Emil Weiss, le dernier volet de la trilogie documentaire Destruction sur le camp d’Auschwitz, et également dans Criminal Doctors - Auschwitz, France, 2013, ainsi que dans un documentaire réalisé par Daniel Cling et Pascal Cling, Il faudra raconter en 2005.

      La première lettre indique le besoin de femmes déportées, en tant que cobayes pour expérimenter un soporifique. La deuxième stipule que le prix de « 200 marks est exagéré ; nous offrons 170 marks par sujet, nous avons besoin de 150 femmes. » La troisième demande : « Veuillez donc faire préparer un lot de 150 femmes saines. » La quatrième indique : « Nous sommes en possession du lot de 150 femmes. Votre choix est satisfaisant, quoique les sujets soient très amaigris et affaiblis. Nous vous tiendrons au courant des résultats des expériences. » Enfin, la cinquième et dernière lettre retrouvée mentionne : « Les expériences n’ont pas été concluantes. Les sujets sont morts. Nous vous écrirons prochainement pour vous demander de préparer un autre lot. »

      la référence (note 88) est un documentaire
      https://www.youtube.com/watch?v=WcQ37Ycx9Bg


      de 38:25 à 40:50, le texte ci-dessus est lu (en anglais) après qu’il ait été indiqué qu’un interprète de l’armée soviétique les avait traduites en russe… les citations de WP sont une transcription en français de ce qui est lu.

      aucune référence à la source soviétique, juste un « capitaine Kounine » (?) qui a demandé la traduction à l’interprète

    • je la remets ici :
      rien à voir avec les femmes, en gros :

      concerne : Aération dans le crématorium
      A l’attention de la direction des travaux du camp de concentration d’Auschwitz,
      par la voie de la Kommandantur,
      Auschwitz

      Il est indispensable d’installer une aération spéciale dans le crématorium.
      L’ancienne ne suffit plus en raison de la construction du deuxième four.
      Quand le deuxième est utilisé (pratiquement tous les jours), il faut fermer le clapet d’aération de la morgue pour éviter que l’air chaud y entre (ce qui est l’inverse d’une aération) . Cela est problématique en ce moment où il fait chaud. Il est pratiquement impossible de rester dans la morgue.
      L’aération améliorera l’air, baissera l’humidité et réduira la présence des mouches.
      Supprimer ces problème relève de l’intérêt général, évitant surtout la propagation de maladies par les mouches.
      Il faut donc installer rapidemment 2 ventilateurs, l’un pour apporter de l’air, l’autre pour l’évacuer, et installer une conduite spéciale sur la cheminée.
      (Signé) le directeur de la section politique, SS- Untersturmführer et secrétaire de la section (criminelle ?)

    • @simplicissimus Merci pour tes recherches. Du coup si je comprend ta réponse, il n’y a pas de traces de ces lettres produites au procès de Nurimberg mais seulement des transcriptions en russe refaite en anglais puis qui ont été retraduites en français dans un docu que mentionne wikipédia.
      C’est curieux. Les documents produit au procès de Nurimberg ne sont ils pas dans le domaine publique et accessible aux historien·nes ?

    • J’avais vu que la source wikipédia fr etait un docu du coup j’ai ete voire si la fiche allemande donnais de meilleur sources
      https://de.wikipedia.org/wiki/Bayer_AG
      mais il n’y a pas de mention de cette affaire sur la fiche allemande du coup je me dit que Bayer a du le mettre sur la fiche IG Farben pour pas se faire de maivaise pub
      et sur la fiche IG Farben
      https://de.wikipedia.org/wiki/I.G._Farben
      j’ai pas trouvé j’ai chercher le mot lettre en allemand et gogol m’a donné la lettre que j’ai mise au debut et j’ai fait le poste ici pour savoir si c’est ce que je cherche. Et donc c’est non et aucune trace de ces lettres apparement..

    • Je ne pense pas que ces lettres aient été produites au procès de Nuremberg mais elles ont dû émerger ultérieurement. Dans l’article allemand sur le procès d’IG Farben (14/08/1947 - 30/07/1948), il est dit explicitement qu’il n’y a pu y avoir de condamnation sur le troisième point de l’acte d’accusation (expérimentations humaines, travail forcé) car il n’a pas été possible de prouver hors de tout doute raisonnable que les accusés étaient au courant des faits

      I. G.-Farben-Prozess – Wikipedia
      https://de.wikipedia.org/wiki/I._G.-Farben-Prozess

      Anklagepunkt 3: Zyklon B, Menschenversuche, Zwangsarbeit
      […]
      Medikamente der I.G. Farben wurden zu Menschenversuchen in Konzentrationslagern verwendet und die Testergebnisse dem Konzern zur Verfügung gestellt. Im Prozess konnte nicht zweifelsfrei belegt werden, dass Angeklagte von der rechtswidrigen Verwendung Kenntnis hatten, so dass kein Schuldspruch erfolgte. Nach Einschätzung der historischen Forschung wussten einige Verantwortliche über die Menschenexperimente Bescheid, billigten sie auch und haben sich damit strafbar gemacht.

      mais le numéro du Patriote résistant qui rapporte ces lettres est daté de février 1947…
      cf. la source payante que tu cites

      Le numéro de février 1947 du Patriote Résistant rapporte les extraits de cinq lettres adressées par l’entreprise Bayer au commandant du camp d’Auschwitz.

      Ces lettres, découvertes par l’Armée Rouge à la libération du camp d’Auschwitz, ont été rédigées en avril et mai 1943.

      Elles révèlent que sous le régime nazi, l’entreprise Bayer, filiale du consortium chimique IG Farben, procéda à des expériences médicales sur des déportés, qu’elle se procurait dans les camps de concentration.

      42 pages vergé blanc cassé sous couverture à grain et rabats teintée beige.

      Il est d’ailleurs fort probable qu’elles n’y soient pas reproduites puisque la revue rapporte des extraits…