De choses et d’autres - Ultime fiction

/de-choses-et-dautres-ultime-fiction-108

  • De choses et d’autres - Ultime fiction - lindependant.fr
    https://www.lindependant.fr/2022/12/12/de-choses-et-dautres-ultime-fiction-10863111.php

    Dans son billet quotidien, publié en dernière page de l’Indépendant du lundi au samedi et sous forme de podcast, Michel Litout jette un oeil ironique et décalé sur l’actualité d’ici et d’ailleurs.

    Si le réseau Twitter est en train de filer un mauvais coton, il reste une mine de créativité pour certains membres imaginatifs. Parmi mes plaisirs coupables quasi quotidiens, la lecture des fictions courtes de François Houste de la série Mikrodystopies.

    En quelques caractères, il imagine un futur perturbé par les intelligences artificielles. J’avais beaucoup aimé celle, assez mignonne, du four hacké : « Les pirates avaient pris le contrôle du four connecté. La demande était claire : Si vous ne payez pas 5 000 €, nous saboterons la cuisson de tous vos cookies. » On peut sourire, mais souvent, c’est un peu plus pessimiste.

    Beaucoup pour celle qui a été publiée le 5 décembre : « C’est inutile, lui dit l’Intelligence Artificielle. J’ai déjà imaginé tous les futurs possibles, et il n’y a pas d’issue. Maintenant asseyez-vous, reposez-vous et profitez des quelques heures qu’il reste encore à l’humanité. »

    J’ai parfois l’impression que cette fiction est notre réalité. À peine remis du Covid (qui revient au galop), la guerre en Ukraine a laissé planer la crainte de l’hiver nucléaire sur l’Europe. Les Russes semblaient prêts à raser Londres et les autres capitales en représailles. Les ogives sont restées dans leurs silos. Mais d’autres silos sont vides, ceux des réserves alimentaires. La famine nous guette avec des prix qui explosent.

    Et de toute manière, si une vague de froid s’abat sur le pays, nous serons des milliers à mourir de froid, sans électricité.

    Face à toutes ces probabilités, j’aimerais maintenant qu’une véritable intelligence artificielle me donne la véritable date de la fin du monde. Ou mieux, qu’elle prenne le pouvoir et sauve l’Humanité. Même si ce n’est certainement pas dans son intérêt.

    Billet paru en dernière page de l’Indépendant le mercredi 7 décembre 2022

    #Mikrodystopies