/quatre-civils-dont-trois-enfants-tues-p

  • Sur le nombre de victimes militaires de part et d’autre de la frontière,

    Peut-être que le Hezbollah ment, mais comme les déclarations de l’état sioniste concernant le nombre de ses militaires tués (les militaires sionistes ne sont jamais blessés) sont inconditionnellement retenues par les #MSM alors même que cet état est un #serial_menteur, je vais présenter ce que dit le Hezbollah :

    (Les chiffres qui suivent vont jusqu’au 31 octobre, l’état sioniste ne reconnaissant que 6 militaires tués dans ses rangs)

    Les chiffres de la Résistance islamique sur les pertes israéliennes en 23 jours de confrontation – Site de la chaîne AlManar-Liban
    https://french.almanar.com.lb/2759110

    L’antenne médiatique de la Résistance islamique (RI) au Liban Média de guerre a diffusé une infographie dans laquelle elle répertorie les pertes de l’armée d’occupation israélienne à la frontière avec le Liban durant les 23 jours d’opérations.

    Elle indique les données suivantes :

    2 véhicules de transport détruits

    Deux Hummers détruits

    9 chars détruits ou endommagés

    105 positions militaires prises pour cible

    140 caméras détruites

    33 radars visés

    1 drone abattu

    120 soldats tues ou blessés

    69 systèmes de communications frappés

    17 systèmes de brouillage visés

    27 systèmes d’intelligence visés

    Évacuation de 65 mille colons

    28 colonies évacuées.

    Ce mardi 31 octobre, la RI a revendiqué des tirs d’obus guidés au milieu de la journée en direction d’une force israélienne positionnée sur la colline Khazzan, à proximité du site Al-Assi, causant des tués et de blessés dans ses rangs.

    Dans l’après-midi, elle a indiqué dans un communiqué avoir visé un char Merkava via des missiles guidés pendant son déplacement dans la caserne Branit assurant l’avoir détruit et causé des pertes ou des blessés parmi son équipage.

    Vers 16 :00, la RI a signalé que ses combattants ont ouvert le feu sur une force d’infanterie israélienne à proximité du poste al-Jerdah avec des obus d’artillerie causant des pertes dans ses rangs.

    • Pertes sionistes pour la seule journée du 05/11/2023 selon le Hezbollah (tel que rapporté par « l’Orient-le-Jour »)

      Plus tôt dans la journée, l’armée israélienne a déclaré avoir intercepté un drone volant vers Israël depuis le Liban alors qu’il survolait le territoire libanais et qu’un missile antichar tiré depuis le Liban avait touché la région de Yiftah, dans le nord d’Israël. Aucune victime n’a été signalée dans l’immédiat lors de l’attaque de Yiftah.

      L’ANI [agence nationale de l’information], citant son correspondant, avait rapporté pour sa part que le Hezbollah avait abattu un drone hostile au-dessus du sud du Liban, dont l’épave était tombée au-dessus des villages de Zebdine et Harouf, à 30 km de la frontière. Il n’y a eu aucun commentaire de la part du Hezbollah sur ce rapport.

      Le Hezbollah a toutefois annoncé, dans un communiqué, avoir visé, à 13h20, un véhicule de l’armée israélienne dans la position israélienne de Bayyad Blida, à l’aide de missiles guidés. Le parti chiite assure avoir fait « des blessés et des morts » parmi les soldats qui se trouvaient sur place.

      « À 11h20 dimanche, des combattants (du Hezbollah) ont visé la caserne d’Avivim et le point de Jal al-Deir avec des missiles guidés et des armes appropriées », a annoncé le parti chiite dans un communiqué. Le Haaretz a pour sa part rapporté à 11h49 que « des sirènes ont retenti dans les villes d’Avivim et d’Yi’ron à la frontière avec le Liban ».

      Dans un second communiqué, le Hezbollah a annoncé avoir visé à « 12h20 la position de Meskav avec des missiles guidés et des armes appropriées, détruisant une partie des équipements techniques de cette position ».

      [...]

      https://www.lorientlejour.com/article/1356271/quatre-civils-dont-trois-enfants-tues-par-une-frappe-israelienne-au-l

    • Conflit israélo-libanais de 2006 — Wikipédia
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Conflit_isra%C3%A9lo-libanais_de_2006

      Le 3 septembre 2006, un sondage effectué en Israël par l’Institut Ben Gourion montre que les Israéliens croient plus Nasrallah que Peretz, considéré comme moins crédible[86].

      Poll: Israelis believed Nasrallah over Peretz
      https://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3299073,00.html

  • Les premières trois petites filles assassinées par les colons sionistes au sud du Liban. C’est une ligne rouge franchie :
    X \ الميادين لبنان على X : « خاص #الميادين| من موقع استهداف السيارة المدنية في منطقة #عيناتا الجنوبية بمسيّرة إسرائيلية، والتي أسفر عنها ارتقاء 3 أطفال #لبنان #الميادين_لبنان https://t.co/BKOngUamek »
    https://twitter.com/mayadeenlebanon/status/1721196720233611517

    • Guerre entre Israël et le Hamas : quatre membres de la famille d’un journaliste libanais tués dans une frappe israélienne - ladepeche.fr
      https://www.ladepeche.fr/2023/11/05/guerre-entre-israel-et-le-hamas-quatre-membres-de-la-famille-dun-journalis

      La frappe mortelle a eu lieu dans le sud du Liban.

      Nasrallah avait déclaré que ce serait civil pour civil ;

    • https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2023/11/4/israel-hamas-war-live-heavy-israeli-bombing-pounds-northern-gaza
      19:35 GMT

      Update on deadly attack on Lebanese civilians

      More details are emerging on the attack in southern Lebanon that killed three children and their grandmother.

      Lebanon’s state-run National News Agency reports two cars carrying members of the same family – one of them a local journalist – were driving between the towns of Ainata and Aitaroun when they were hit by an Israeli air strike.

      One of the cars was hit directly and burst into flames, the report said. One woman and three girls, ages 10, 12 and 14 were killed, and others were wounded.

      Shortly after the Israeli strike, Hezbollah said its fighters had fired Grad rockets from southern Lebanon into Israel in response. Local media reported that the rockets landed in the Israeli border towns of Metula and Kiryat Shmona. It wasn’t immediately clear if there were casualties.

      The incident raises the likelihood of a dangerous new escalation in the conflict on the Lebanon-Israel border.

      19:40 GMT

      Attacks in Lebanon ‘based on intelligence’: Israel army

      We’ve reported that three children and their grandmother were killed in an Israeli attack in southern Lebanon.

      Israel’s army spokesperson gave no details, but said it operates based on information and examines every event in Lebanon thoroughly.

      Israeli military spokesperson Daniel Hagari said: “Regarding Lebanon, we attack on the basis of intelligence information and we will continue to attack. That is our mission. Anyone who threatens us we will attack them.

      “And every event of course that occurs in Lebanon we examine it and learn about it to understand the details. That’s what I can say at this point.”

      21:20 GMT

      Update on 4 civilians killed in Lebanon

      Earlier we reported four civilians – including three children and their grandmother – were killed in air attacks in southern Lebanon.

      Prime Minister Najib Mikati denounced the attack as an “abhorrent crime committed by the Israeli enemy”, adding that the cars were targeted by drones.

      Foreign Minister Abdallah Bou Habib said he would bring the matter to the attention of the UN Security Council on Monday.

      Hezbollah leader Hasan Nasrallah says all options are on the table for an intensification with Israel if the crisis in Gaza deepens.

      More than 70 people have died on the Lebanese side since the start of hostilities. Most of those killed are Hezbollah fighters, though they include civilians and one Reuters journalist.

      Israel has said six soldiers and one civilian have died on its side, though Hezbollah claims it has killed or injured 120 Israeli soldiers.

      #7oct23

    • Liban : sa femme et ses trois petits-enfants tués, la famille d’un journaliste victime d’une frappe israélienne
      Par Le Parisien avec AFP
      Le 5 novembre 2023 à 18h43
      https://www.leparisien.fr/international/israel/liban-sa-femme-et-ses-trois-petits-enfants-tues-la-famille-dun-journalist

      Une femme et ses trois petits-enfants ont perdu la vie dans le sud du Liban. Le reporter a, lui, été blessé selon l’agence officielle libanaise Ani.

      Les journalistes de nouveau frappés par la guerre au Proche-Orient. Quatre membres de la famille d’un journaliste libanais, parmi lesquels trois enfants, ont été tués dimanche dans une frappe israélienne, alors qu’ils étaient en voiture sur une route du sud du Liban, selon un média d’État. Les victimes sont la sœur du journaliste Samir Ayoub, correspondant d’une radio locale, et les trois petits-enfants de celle-ci, âgés de 14, 12 et 10 ans, selon l’agence nationale d’information Ani.

      Le journaliste, qui était au volant de sa voiture, a été blessé. Ses proches le suivaient dans une seconde voiture. La zone frontalière entre le Liban et Israël est le théâtre d’échanges de tirs fréquents entre l’armée israélienne et le Hezbollah pro-iranien notamment, depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée le 7 octobre par l’attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien sur le sol israélien.

      Dimanche matin, quatre secouristes avaient été blessés dans un bombardement israélien contre deux ambulances appartenant à une association locale, avaient rapporté cette association et l’Ani. Le 13 octobre, un journaliste de Reuters, Issam Abdallah, avait été tué et six autres, dont deux de l’AFP, avaient été blessés, alors qu’ils couvraient les violences dans le sud du Liban. Les autorités libanaises avaient accusé Israël.

      Depuis le 7 octobre, 81 personnes ont péri du côté libanais, selon un décompte de l’AFP, dont 59 combattants du Hezbollah et au moins 11 civils. Six soldats et un civil ont été tués du côté israélien, d’après les autorités.

    • Quatre civils, dont trois enfants, tués par une frappe israélienne au Liban-Sud - L’Orient-Le Jour
      https://www.lorientlejour.com/article/1356271/quatre-civils-dont-trois-enfants-tues-par-une-frappe-israelienne-au-l

      Le parti de Dieu n’a pas tardé à réagir dimanche soir. Dans la soirée, un porte-parole arabophone de l’armée israélienne a annoncé qu’un civil israélien avait été tué dans une attaque du Hezbollah près de la frontière. « Le Hezbollah continue de saper la sécurité dans le Nord et cible sans discernement les habitants du Nord, tout en mettant en danger la stabilité du sud du Liban », a déclaré le porte-parole, cité par le média israélien Haaretz. Peu avant 20h, le Hezbollah a confirmé dans un communiqué avoir ciblé la ville israélienne de Kiryat Shmona à 19h20, à l’aide de roquettes de type Grad, « en réponse au crime odieux de l’ennemi sioniste qui a ciblé cet après-midi une voiture civile (…), tuant une femme et ses trois petits-enfants ».

    • Frappe au Liban : "Est-ce une façon pour Israël de tester les limites du Hezbollah ?" - YouTube
      https://www.youtube.com/watch?v=SvuMd1t_0rg

      Dans cette vidéo Joseph Bahout, comme Chomsky dans une des vidéos que j’ai mises en ligne concernant la colonisation galopante (https://seenthis.net/messages/1024888#message1025133 à partir de 6´15’´ à peu près), affirme que les Etats-Unis ont les moyens d’empêcher l’état sioniste de déclencher une guerre régionale, mais Chomsky ajoute que le messianisme religieux de la bande à Netanyahou pourrait amener cette dernière à ne pas obéir et qu’à ce moment là « on serait face à de sérieux problèmes »