Électricité : « cartons rouges » pour des fournisseurs d’énergie

/electricite-cartons-rouges-pour-des-fou

  • Électricité – Doublement du prix au mois d’août 2022 La CLCV porte plainte pour tromperie contre Ohm Énergie auprès du Procureur de la République (du 07/06/2024)
    https://www.clcv.org/communiques-de-presse/electricite-doublement-du-prix-au-mois-daout-2022-la-clcv-porte-plainte-pour-t

    La CLCV informe avoir porté plainte la semaine dernière auprès du Procureur de la République de Paris contre le fournisseur Ohm Énergie pour la hausse brutale et spectaculaire de ses prix en août 2022 et qu’elle considère comme susceptible de relever d’une pratique commerciale trompeuse.

    du 15/05/2024 :
    https://www.letelegramme.fr/economie/energie/electricite-cartons-rouges-pour-des-fournisseurs-denergie-6583847.php

    Le Médiateur de l’énergie a adressé mardi un « carton rouge » aux fournisseurs Engie, ENI, Ohm Énergie et Wekiwi pour avoir sous-évalué « délibérément » des mensualités pour « tromper les consommateurs sur le coût de leur énergie », et épingle le distributeur Enedis pour mauvais traitement des réclamations de ses clients.

    du 06/06/2024 :
    https://www.capital.fr/entreprises-marches/le-fournisseur-d-energie-ohm-est-desormais-vise-par-une-plainte-pour-tromper

    Ohm coupable d’avoir revendu un trop-plein d’électricité à prix d’or ?

    Ces pratiques datent de 2022. À l’époque, Ohm avait franchi la barre des 160 000 clients en promettant des tarifs défiant toute concurrence. Pour convaincre les futurs clients, le fournisseur s’était appuyé sur un démarchage commercial agressif, rappelle la CLCV. Sauf que les consommateurs ont reçu la douloureuse l’été suivant avec des factures augmentant jusqu’à 105% ! Le fondateur de Ohm Énergie avait alors mis en avant des prix de marché qui avaient explosé, l’obligeant à s’aligner. Si l’arrêt de certains réacteurs nucléaires et la guerre en Ukraine ont fait flamber la note, la plupart des fournisseurs avaient acheté de l’électricité en avance.
    Or certains, comme Ohm, avaient eu une stratégie inverse : multiplier les tarifs par deux, trois ou quatre pour faire fuir les clients et avoir plus de marge de manœuvre. Ainsi, l’électricité non vendue aux clients (partis) avait été ensuite revendue au prix fort sur les marchés. Comme Capital l’avait évoqué, Ohm aurait ainsi réalisé 44,3 millions d’euros de marges brutes. « Les éléments matériels à notre disposition nous amènent à estimer que tout ça avait été planifié des mois à l’avance », souligne François Carlier auprès du Parisien. Dans ce volet, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a mené son enquête, et selon Le Parisien, la culpabilité d’Ohm aurait été démontrée. Les ennuis pourraient ne faire que commencer…

    #énergie #électricité #dérégulation #libéralisation

    • L’information est tombée ce matin. Alors que les cours du gaz oscillent à des niveaux dix fois inférieurs au pic de la crise énergétique de l’été 2022, des millions de Français sont sur le point de voir leur facture exploser : au 1er juillet prochain (dans l’entre-deux tours de l’élection législative), le prix moyen de la facture de gaz va augmenter de 11,7 % en juillet. Encore un joli petit coup de pouce pour le Rassemblement national, qui n’en demandait pas tant.