Occupy Flash - The movement to rid the world of the Flash Player plugin

http://occupyflash.org

  • J’en ai plus qu’assez des « webinars » et des cours en vidéo où il faut passer vingt minutes devant un type qui parle (sans bouger, sans rien qui justifie la vidéo), consommant plein de capacité du réseau, pour un contenu qui tiendrait en une page de texte. Il est très rare que ces conneries animées apportent un plus (et pour cause, faire une vidéo intéressante est très cher).

    Les vidéos ont d’ailleurs d’autres inconvénients comme le fait qu’elles ne s’indexent pas, ne permettant pas d’utiliser un moteur de recherche.

    Ce court message est là pour dire « non, les utilisateurs ne veulent pas de vidéos ! Ils savent lire. Ils veulent des HOWTO en texte, du PDF et de l’ePub qu’on puisse lire à loisir. »

    https://twitter.com/siddartha/status/137449582010449920

    #e-learning #cours-en-ligne

    • Sans parler de la perte de temps à devoir subir un piètre orateur ou une mauvaise bande sonore robotisée pendant 20 minutes d’un truc qu’on aurait compris en 2 minutes avec une documentation texte (et images) CLASSIQUE.

      On a tous autre chose à faire de plus intéressant/productif que de subir ces conneries oui !

    • Sur les webimars, je suppose qu’on est aussi un peu des vieux shnocks : sur le Web on aime l’écrit, le Web nous a redonné le goût de l’écrit, on aime écrire sur le Web, etc. La vidéo, c’est un peu le retour du refoulé : la téloche exactement là où on n’en voulait pas.

      Cela dit, perso je vois deux intérêts aux webimars :
      – les tutoriaux Photoshop ; une vidéo, c’est tout de même bien plus efficace qu’une longue page avec plein de copies d’écran ;
      – les conférences TED, que je me regarde sur la télé en donnant le biberon aux bébés.

    • Si on devait faire une analogie, le tutoriel vidéo est au Web ce que la télé-réalité est à la TV. C’est du tutoriel McDo pour moi, on a pas envie de se prendre la tête, on veut faire ca vite et on se fout de savoir comment ca a été (mal) fait.

      Et même dans le cas de Photoshop, bien que je concède que ca puisse aider des personnes qui aime réfléchir de manière visuelle, une technique particulière s’apprend bien mieux pour moi avec des copies d’écrans et du texte.

      Sinon pour les conférences TED, on est ok, la vidéo est un support parfait mais on est loin du tutoriel, on est dans le one man show là ^^

    • Pareil, pour TED, mais sans le biberon. :-)

      Une autre approche du même problème : avec un smartphone et 30 minutes max je mets en ligne un (mauvais) tuto à 0€, là où la qualité d’un vrai tuto ou d’une vraie vidéo m’aurait coûté au moins 3h (retrasncription, screenshots, photos...) ou une fortun€.

      Cela dépend aussi des conditions de vie du « producteur d’info ». Je préfère un tuto chiant par vidéo sans apport de la vidéo mais en français à un site super complet en anglais, par ex. Je commencerais par la vidéo dans 50% des cas, certainement.

      #documentation #video

    • TED c’est effectivement assez sympa, et certains tutos visuels se justifient, mais je n’en peux plus de voir sur tous les sites de logiciels libres notamment ces putains de screencasts inutiles qui n’expliquent rien et ne servent à que dalle. Pire, quand on cherche des infos sur un produit, il est de plus en plus difficile de trouver un test texte et images sérieux, à la place on a des dizaines de glandus qui te font le « unboxing » et testent rapidement sans rien t’apprendre de plus que la fiche constructeur. Rhaaaa !