Wikipedia, the free encyclopedia

https://en.wikipedia.org

  • Gun Wound ( Wundkanal. Hinrichtung für vier Stimmen ) ( Wundkanal ) [ NON-USA FORMAT, PAL, Reg.0 Import - Germany ] by Thomas Harlan
    https://www.amazon.de/Wundkanal-Hinrichtung-Stimmen-Wundkanal-NON-USA/dp/B01EGQQL3I

    L’exercice de la violence devient inévitable quand tu quittes le monde de la production artistique pure afin de faire parler les monstres. On est tenté d’affirmer le contraire en regardant « The Act of Killing » de Joshua Oppenheimer, Christine Cynn et de leur collègue indonésien anonyme. L’équipe a choisi de limiter l’impact du tournage sur la vie des tortionnaires en leur donnant champ libre pour s’exprimer à propos du côté fatigant du travail meutrier qu’ils ont excercé dans leur jeunesse. Ils n’ont subi aucun acte violent de la part des réalisateurs et de la réalisatrice. Tout le monde est reste dans un rôle de spectateur hors champ comme le public de cinémà.

    Du coup le filme reste à la surface. Il n’y a pas de confrontation. L’équipe ne creuse pas dans les profondeurs humaines des protagonistes. Elle agit comme des archéologues qui se contentent de la présentation d’images satellites en expliquant qu’ici et là il est probable de trouver des artefacts sous terre. Les monstres ont gagné la guerre et présentent leur version tordue des événemments.

    Thomas Harlan s’est pris autrement au tournage de sa fiction Wundkanal. Hinrichtung für vier Stimmen (trajet de la balle. exécution pour quatre voix).

    Vers 1982 nous entendions d’abord des rumeurs qu’un réalisateur allemand aurait séquestré un viel homme dans un sombre hangar parisien et serait en train de le torturer pendant son tournage. Il s’agissait d’Alfred Filbert, ancien commandant de l’Einsatzkommando 9, un criminel de guerre condamné pour le meurtre d’au moins 6800 hommes, femmes et enfants. Filbert s’est laissé leurrer par Harlan avec la promesse d’un cachet raisonnable. Une fois sur place on le soumit aux même procédé technique comme les autres acteurs. En leur insérant dans les oreilles de petits récepteurs audio sans fil le réalisateur maîtrisait chaque détail du jeux des acteurs et exercait une pression psychologique énorme.

    Wundkanal. Hinrichtung für vier Stimmen | filmportal.de
    https://www.filmportal.de/film/wundkanal-hinrichtung-fuer-vier-stimmen_f9636912224f4b46afa8058c0af0430b

    Le film est inspiré par le kidnapping et par l’interrogatoire de l’ancien officier SS Hanns Martin Schleyer devenu président du BDA, patron des patrons allemands (Bundesvereinigung der Deutschen Arbeitgeberverbände e. V.), par le « Kommando Siegfried Hausner » issu de la Fraction de l’Armée Rouge RAF. Thomans Harlan fait jouer au meurtrier Alfred Filbert le personnage fictif qui aurait participé à la construction du camp d’Auschwitz ainsi qu’en 1975 trente ans après la défaite du nazisme allemand à la conception de la prison spéciale pour les membre de la RAF à Stuttgart Stammheim. La mise en scène reproduit la situation de l’interrogatoire du prisonnier. L’antifasciste Harlan et son équipe ont alors dépasseé les limites de ce qu’on considère comme traitement respectueux d’un acteur.

    Thomas Harlan était le fils du réalisateur nazi Veit Harlan connu pour le film antisemite Jud Süß et l’oeuvre de propagenade en couleur Kolberg . Il a consacré sa vie à la poursuite des criminels de guerre nazis. Son film Wundkanal pose la quation de la continuité du fascisme dans l’Allemage de l’Ouest après la guerre où les pires bouchers profitaient de généreuses pensions d’état après avoir toucéh d’importants dédommagement pour ceux dont les domains agricoles avaient été expropriés par les communistes et les polonais.

    Robert Kramer a suivi avec sa caméra documentaire le tournage de Wundkanal et Thomas Harlan a imposé à chaque projection de son film la projection du documentaire Unser Nazi (notre nazi) afin de pousser le public à saisir les connexions entre fiction et réalité. En regardant les films de Kramer et Harlan on s’expose aux violences au sein de l’équipe cinématographique, aux actes criminels commis par le protagoniste dans la vraie vie et à l’acharnement meurtrier de la République Fédérale d’Allemagne contre sa jenuesse révoltée.

    C’est un double feature au pouvoir cathartique.

    Aucun viellard n’a été blessé pendant le tournage.

    Ecrit en réponse au texte de @mona https://seenthis.net/messages/981368
    Le commentaire étant devenu trop long j’en ai fait ce billet apart.

    https://en.wikipedia.org/wiki/The_Act_of_Killing
    https://en.wikipedia.org/wiki/The_Look_of_Silence

    Unser Nazi | filmportal.de
    https://www.filmportal.de/film/unser-nazi_d7e71038ebe44b73abd812f2726a6bc7

    Wundkanal. Hinrichtung für vier Stimmen | filmportal.de
    https://www.filmportal.de/film/wundkanal-hinrichtung-fuer-vier-stimmen_f9636912224f4b46afa8058c0af0430b

    Regie Thomas Harlan
    Drehbuch Yvette Biró
    Kamera Henri Alekan
    Ausstattung Max Berto (Szenenbild)
    Schnitt Patricia Mazuy

    Darsteller
    Alfred Filbert
    Gerhard Riedmann
    Hans Bruckberger

    Produktionsfirma
    Quasar Film GmbH (Berlin/West)
    Reass Films S.a.r.l. (Paris)
    Quasar Inc. (Beverly Hills)
    Cannon International (Los Angeles)

    Produzent
    Wieland Schulz-Keil
    Renée Gundelach (consulting producer)

    Länge: 107 min
    Format: 35mm (?), 1:1,66
    Bild/Ton: Eastmancolor, Ton
    Aufführung:
    Uraufführung (IT): 29.08.1984, Venedig, IFF

    https://en.wikipedia.org/wiki/The_Act_of_Killing
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Hanns_Martin_Schleyer
    https://en.wikipedia.org/wiki/Thomas_Harlan
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Alfred_Filbert

    Einsatzgruppe B, Einsatzkommando 9
    https://en.wikipedia.org/wiki/Einsatzkommando

    The operational command of Einsatzgruppe B, attached to the Army Group Center, was established under the command of Arthur Nebe a few days after the German attack on the Soviet Union in Operation Barbarossa.
    ...
    Einsatzkommando 9
    The Einsatzkommando was active in Vilna (see the Vilna Ghetto), Grodno (the Grodno Ghetto), Lida, Bielsk-Podlaski, Nevel, Lepel, Surazh, Vyazma, Gzhatsk, Mozhaisk, Vitebsk (the Vitebsk Ghetto), Smolensk, and Varena. It executed 41,340 people.

    SS-Obersturmbannführer Alfred Filbert [de] (June–20 October 1941)
    SS-Obersturmbannführer Oswald Schäfer [de] (October 1941 – February 1942)
    SS-Obersturmbannführer Wilhelm Wiebens (February 1942 – January 1943)
    SS-Obersturmbannführer Dr. Friedrich Buchardt (January 1943 – October 1944)
    SS-Sturmbannführer Werner Kämpf (October 1943 – March 1944)

    Jud Süß
    https://de.wikipedia.org/wiki/Jud_S%C3%BC%C3%9F_(1940)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Juif_S%C3%BCss_(film,_1940)

    Alex J. Kay - The Making of an SS Killer - The Life of Colonel Alfred Filbert, 1905-1990, Cambridge University Press, 2016

    In this pioneering biography of a frontline Holocaust perpetrator, Alex Kay uncovers the life of SS Lieutenant Colonel Alfred Filbert, responsible as the first head of SS-Einsatzkommando 9, a mobile killing squad, for the murder of more than 18,000 Soviet Jews – men, women and children – on the Eastern Front. He reveals how Filbert, following the political imprisonment of his older brother, set out to prove his own ideological allegiance by displaying particular radicalism in implementing the orders issued by Hitler, Himmler and Heydrich. He also examines Filbert’s post-war experiences, first in hiding and then being captured, tried and sentenced to life imprisonment. Released early, Filbert went on to feature in a controversial film in the lead role of an SS mass murderer. The book provides compelling new insights into the mindset and motivations of the men, like Filbert, who rose through the ranks of the Nazi regime.
    ...
    Alfred Filbert remains
    little known, even among subject specialists. Although he never joined the senior ranks of the SS, he nonetheless ended the war with the same SS rank as the far better known Adolf Eichmann.

    #film #nazis #génocide #shoa #Stammheim #Wundkanal

    • Zum Beispiel Wundkanal :
      https://seenthis.net/tag/wundkanal
      Voilà l’essentiel qui décrit le caractère absolument exceptionnel de ce film :

      Thomas Harlan hat wichtige Hinweise und Methoden für den Umgang mit dem Widerspruch von Beteiligung/Beobschtung gegeben. Was tun wir als Betroffene, die zugleich Widerstandskämpfer und Dokumentaristen unserer Gegner sind?

      A propos du rôle de l’argent donc du pouvoir pour la production de ce film : Harlan a tourné pendant plusieurs mois avec toute une équipe de cinéma dans plusieurs pays. Il a loué des studios, gagné Henri Alekan comme cameraman et payé un cachet de 150.000 FF à Filbert.
      Ce film est donc le résultat du pouvoir de persuasion de Harlan qui a su convaincre les meilleurs producteurs européens à financer un film dont on savait d’avance qu’il n’aurait jamais une chance de gagner de l’argent par la vente de billets de cinéma. Il les a tous fait participer à une aventure de résistance imaginée et exemplaire.

      #résistence #antifascisme #agitation #cinéma_vérité

  • Urmqui Road

    #Shanghai, the “#Urumqi_Road” road sign was removed because its name symbolizes the major fire that broke out in Urumqi, in order to prevent people from continuing to hold commemorative activities on this road.

    2022 Ürümqi fire

    On 24 November 2022, a fire broke out in a residential high-rise in Ürümqi, Xinjiang, China. Ten people were killed and an additional nine were injured. There were questions as to whether China’s strict enforcement of the zero-COVID policy meant that the residents could not leave the building or interfered with the efforts of firefighters.


    https://en.wikipedia.org/wiki/2022_%C3%9Cr%C3%BCmqi_fire

    https://twitter.com/TGTM_Official/status/1596890839761854464
    #toponymie

  • La Pologne en 1831, précurseur de la fondation des états nationaux au dix neuvième siècle
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Insurrection_de_Novembre

    Pour les socualistes l’hymne Warszawianka est l’autre Marseillaise avant la l’Internationale

    « Whirlwinds of Danger » - Warszawianka in English
    https://www.youtube.com/watch?v=g5D2Mq-W3hs

    La Varsovienne
    https://www.youtube.com/watch?v=_yqUS11cbAk

    https://www.youtube.com/watch?v=w5cp0rSbQ8Q

    https://en.wikipedia.org/wiki/Whirlwinds_of_Danger

    https://www.youtube.com/watch?v=feql1rTvRgA

    « A Las Barricadas » - Anthem of the CNT
    https://www.youtube.com/watch?v=7_Pk6VjZlho

    Insurrection de Novembre
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Insurrection_de_Novembre

    Hambacher Fest
    https://de.wikipedia.org/wiki/Hambacher_Fest

    Das Hambacher Fest fand vom 27. Mai bis zum 1. Juni 1832 auf dem Hambacher Schloss statt. Das Schloss liegt nahe bei Hambach, in Neustadt an der Haardt (heute: Neustadt an der Weinstraße) in der damals zum Königreich Bayern gehörigen Rheinpfalz. Es gilt als Höhepunkt bürgerlicher Opposition in der Zeit der Restauration und zu Beginn des Vormärz. Die Forderungen der Festteilnehmer nach nationaler Einheit, Freiheit und Volkssouveränität hatten ihre Wurzeln im Widerstand gegen die restaurativen Bemühungen des Deutschen Bundes.

    Das Hambacher Fest ist im Zusammenhang mit anderen Ereignissen zu sehen, so dem Wartburgfest (1817), der französischen Julirevolution (1830), dem polnischen Novemberaufstand (1830/31), der Belgischen Revolution (1830/31), dem gleichzeitig gestarteten Gaibacher Fest (27. Mai 1832), dem ebenfalls gleichzeitig begonnenen Sandhof-Fest (27. Mai 1832),[1] dem Nebelhöhlenfest (Anfang Juni 1832),[2] dem Wilhelmsbader Fest (Ende Juni 1832),[3] dem Frankfurter Wachensturm (1833) sowie schließlich der Märzrevolution (1848/49).

    https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%AAte_de_Hambach

    Le journaliste Heinrich Heine, quand les nouvelles de Hambach lui arrive, critique cette apparente inaction :

    « Pendant les jours de la fête de Hambach, avec un peu de vision, on avait de bonne chance de succès si on avait essayé de se faire soulever l’Allemagne. Ces jours étaient les derniers rendez-vous que la déesse de la liberté nous avait laissés... »
    ...
    L’unité allemande, réclamée à Hambach, ne se fait qu’en 1871 « par le haut » sous l’impulsion du chancelier prussien Otto von Bismarck. Toutefois la solution petite-allemande qui est choisie exclut les Allemands présents en Autriche, tout en incluant des populations non allemandes comme les Polonais. Le rêve d’un État-nation n’est donc que partiellement atteint.

    #Allemagne #Pologne #révolution #nationalisme

  • Buffy - Universal Soldier
    https://www.youtube.com/watch?v=VGWsGyNsw00

    Buffy Sainte-Marie parle de la responsabilité individuelle de chacun/chacune pour les guerres.

    En partant à la guerre, en acceptant de « défendre son pays », en ne pas élevant sa voix contre la guerre, on devient responsable pour toutes les atrocités commises par toutes les armées et les autres combattants. Il faut appeller tous les soldats à déserter, il faut empêcher son gouvernement d’envoyer des armes dans les zones de guerre et il faut accepter sa responsabilité en acceuillant chez soi, dans son pays et dans sa maison les déserteurs de tous les fronts, de tous les côtés.
    Il faut élever sa voix contre la guerre tant qu’on en a encore la possibilité. Sinon on devient coupable et responsable pour toutes les atrocités commises par tous les partis de la guerre.

    Il fut un temps quand toute une jeunesses partageait cet avis avec l’exception de quelques amateurs d’armes abrutis. Il y en a beaucoup qui ont oublié leur pacifisme d’antan, il y en a beaucoup qui en viellissant sont devenus « adulte » et veulent bien sacrifier la jeunesse d’aujourd’hui sur l’autel des valeurs occidentales. Qu’ils y aillent se faire tuer eux-mêmes. Je me ferai un plaisier d’aller cracher sur leur tombes.

    Voici sa chanson sans le discours et dans une meilleure qualité.
    https://www.youtube.com/watch?v=AHD0mfO11TU

    Ici on sent toute sa haine des belliqueux.
    https://www.youtube.com/watch?v=7zNUnwUSZmQ

    Universal Soldier
    https://en.wikipedia.org/wiki/Universal_Soldier_(song)

    “Universal Soldier” is a song written and recorded by Canadian singer-songwriter Buffy Sainte-Marie. The song was originally released on Sainte-Marie’s debut album It’s My Way! in 1964. “Universal Soldier” was not an immediate popular hit at the time of its release, but it did garner attention within the contemporary folk music community. It became a hit a year later when Donovan covered it, as did Glen Campbell. Sainte-Marie said of the song: “I wrote ’Universal Soldier’ in the basement of The Purple Onion coffee house in Toronto in the early sixties. It’s about individual responsibility for war and how the old feudal thinking kills us all.”

    Sainte-Marie has said she approached writing the song from the perspective of a student writing an essay for a professor who didn’t see eye-to-eye with her perspective, hoping to present him with a different point of view.

    #guerre

  • Paul Allen : la première collection (bien plus que) milliardaire - Artmarketinsight - Artprice.com
    https://fr.artprice.com/artmarketinsight/paul-allen-la-premiere-collection-bien-plus-que-milliardaire

    Une nouvelle page dans l’histoire des enchères qui vient d’être tournée : la dispersion très attendue de la collection Paul Allen, qui avait donné naissance à Microsoft avec Bill Gates en 1975, est la première collection privée à dépasser le milliard de dollars aux enchères. Un nouveau record, dans la foulée de la collection américaine Macklowe, qui a totalisé 922 millions de dollars chez la concurrente Sotheby’s entre l’automne 2021 et le printemps 2022. Grâce à la dispersion de ces collections américains exceptionnelles, l’année 2022 devient un véritable marqueur dans l’histoire des enchères.

    La plus grande vente aux enchères de l’histoire

    La dispersion Paul Allen, retraçant plus de 500 ans d’histoire de l’art, depuis Botticelli jusqu’à Edward Hopper, était organisée en deux temps : le 9 et le 10 novembre. La seule soirée du 9 novembre, pourvue des œuvres les plus extraordinaires, a généré un total de 1 506 386 000$, faisant de la collection Allen la collection privée la plus précieuse de l’histoire. Toutes les œuvres se sont vendues sans exception, et 65% d’entre elles ont excédé leurs estimations hautes. Les enchérisseurs étaient inscrits depuis 19 pays le 9 novembre, où les acheteurs américains ont remporté la moitié des 60 œuvres cédées. Christie’s rapporte également que 12% des acheteurs sont, pour les plus belles œuvres de la première session, des collectionneurs asiatiques.

     
    Top 3 des collections privées (américaines) aux enchères :

    > 1,62Mdr$ en novembre 2022 pour la collection Paul Allen (Christie’s)

    > 922m$ en 2021-2022 pour la collection Macklowe (Sotheby’s)

    > 835m$ en 2018 pour la collection du banquier David Rockefeller (Christie’s)

     

    Le record milliardaire de la collection Allen n’est pas une surprise. Il était attendu, pour l’ensemble des 150 lots de la collection. Mais au total, c’est 1,6Mrds$ qui ont été atteint à l’issue des deux soirées de ventes, dont cinq chefs-d’œuvre vendus à plus de 100 millions de dollars.

    Cinq oeuvres vendues pour plus de 100 millions de dollars

    Jamais le marché des enchères n’avait absorbé autant d’œuvres valorisées à plus de 100 millions de dollars ! Max Carter, vice-président pour l’Art des 20e et 21e siècles chez Christie’s, a déclaré juste après la vente que “Jamais auparavant plus de deux peintures n’avaient dépassé les 100 millions de dollars en une seule vente, mais ce soir (le 9 novembre), nous en avons vu cinq. Quatre étaient des chefs-d’œuvre des pères du modernisme – Cézanne, Seurat, Van Gogh et Gauguin.” George Seurat remporte la palme de cette vente et devient l’artiste impressionniste la plus cher de l’histoire des enchères avec Les Poseuses, toile vendue pour plus de 149m$.

    Record pour Georges Seurat , avec Les Poseuses, Ensemble (petite version) (1888), un tableau considéré comme un sommet du pointillisme et comme le plus important de Seurat encore en mains privées, est le lot le plus cher de la soirée et de l’année, à 149,24m$. Les enchères ont commencé à 75m$, pour arriver à doubler ce score en une minute. Le précédent record de Seurat remontait à 1999 avec Paysage, l’île de la Grande Jatte (1884), toile vendue pour 33,3m$ à l’époque.

    Record pour Paul CÉZANNE , seconde oeuvre la plus chère avec une emblématique La Montagne Sainte-Victoire (1888-1890) annonciatrice du cubisme, vendue pour 137,8 millions. Cézanne accède enfin au panthéon des artistes salués à un tel niveau de prix dans le monde des enchères. Il en est exclu jusqu’alors faute de chefs-d’œuvre aussi fort que cette toile ayant appartenu à Paul Allen. Le record d’adjudication de Cézanne a doublé la semaine dernière, passant de 60,5m$ pour la nature morte Rideau, cruchon et compotier arrivée sous le marteau de Sotheby’s en 1999, à 137,8m$ le 9 novembre.

    Record pour Vincent VAN GOGH , dont le Verger avec cyprès s’est vendu pour 116,8 millions de dollars. Ce paysage provençal révise enfin le record de Van Gogh, qui était détenu depuis 1990 par le fameux Portrait du Docteur Gachet (82,5m$).

    Record pour Paul GAUGUIN , avec une monumentale Maternité II peinte à Tahiti en 1899. La toile a plus que doublé le précédent record de l’artiste en partant pour 105,7m$.

    Record pour Gustav KLIMT , avec Birch Forest, sublime Forêt de bouleaux qui récolte 104,5m$, dix-huit années après la vente de son célèbre portrait d’Adele Bloch-Bauer pour 87,9m$.

     
    En tout, 24 œuvres signent de nouveaux records d’artistes. Les concernés sont : Thomas Hart Benton, Jan Brueghel le Jeune, Paul Cézanne, Henri Edmond Cross, Max Ernst, Sam Francis, Lucian Freud, Paul Gauguin, Barbara Hepworth, Jasper Johns, Gustav Klimt, Guillermo Kuitca, Jacques Lipchitz, Alden Mason, Diego Rivera, Nancy Rubens, Georges Seurat, Henri Le Sidaner, Paul Signac, Edward Steichen, Mildred Thompson, Vincent van Gogh, Andrew Wyeth et le duo d’artistes Claes Oldenburg et Coosje van Bruggen.

    La vente s’est poursuivie le 10 novembre avec 95 lots qui ont, eux aussi, tous trouvé acquéreurs, atteignant un total de 115 863 500 $. La session a commencé avec un autre moment mémorable : la sculpture Untitled d’Alexander Calder s’est vendue plus de quatre fois son estimation haute. Le lot phare de cette deuxième partie est Typewriter Eraser, Scale X, oeuvre de Claes Oldenburg et Coosje van Bruggen, vendue 8,4m$ contre une estimation basse de 5m, établissant un record pour l’artiste.
     
    Une année historique

    A ce jour, la collection Paul G. Allen est la plus grande vente de l’histoire des enchères. Pour donner la mesure de son résultat (1,6Mrd$), il convient de saisir qu’elle représente à elle seule 40% du produit des ventes annuel de Christie’s ! Quatre milliards de dollars : c’est en effet le résultat annuel mondial réalisé par Christie’s en 2021 pour la dispersion aux enchères d’un peu plus de 14 000 œuvres d’art. Mais grâce à la manne de chefs-d’œuvre présentés cette année, les performances du marché de l’art global de 2022 resteront, à coup sûr, un point fort dans l’histoire des enchères.

    • Jody Allen - Wikipedia
      https://en.wikipedia.org/wiki/Jody_Allen

      Jo Lynn “Jody” Allen (born February 3, 1959) is an American businesswoman, entrepreneur, and philanthropist. She is the sister of Microsoft co-founder Paul Allen, and served as the chief executive officer of his investment and project management company, Vulcan Inc., from its founding in 1986 until 2015.[1][2] She is also the co-founder and president of the Paul G. Allen Family Foundation.[3]

      Following the death of her brother in October 2018, Allen was named executor and trustee of his estate, pursuant to his instructions, giving her responsibility for overseeing the execution of his will and settling his affairs with tax authorities and parties with an interest in his projects.[4] Among some of the properties she took control of upon his death were the Seattle Seahawks of the National Football League, the Octopus super-yacht, and the Portland Trail Blazers of the National Basketball Association, along with minority ownership of the Seattle Sounders FC of the MLS.

    • Perso, j’en avais jamais entendu parler :

      The Cybiko is a Russian handheld computer introduced in the United States by David Yang’s company Cybiko Inc. as a retail test market in New York on April 2000,[1][2] and rolled out nationwide in May 2000.[3] It is designed for teens,[4][5] featuring its own two-way radio text messaging system.[6] It has over 430 “official” freeware games and applications.[7] It features a rubber QWERTY keyboard. An MP3 player add-on with a SmartMedia card slot was made for the unit as well. The company stopped manufacturing the units after two product versions and a few years on the market. Cybikos can communicate with each other up to a maximum range of 100 meters (330 ft). Several Cybikos can chat with each other in a wireless chatroom. By the end of 2000, the Cybiko Classic had sold over 500,000 units.[8]

  • Windkraft in Deutschland : Grosse Versprechen, kleine Erträge – Neue Zürcher Zeitung
    So schlecht sind Windräder ausgelastet
    https://www.nzz.ch/visuals/windkraft-in-deutschland-grosse-versprechen-kleine-ertraege-ld.1710681


    Facteur de charge estimé (modélisation par la NZZ d’après les données météo sur 10 ans) pour 18 000 des 28 000 éoliennes en Allemagne.
    (vert : > 30% ; rouge : < 20%)

    Windkraft in Deutschland: Grosse Versprechen, kleine Erträge

    Die Auslastung ihrer Windparks hüten die Betreiber wie ein Staatsgeheimnis. Die NZZ hat sie nun selbst berechnet. Die Ergebnisse sind ernüchternd.
    […]
    Darum sind Windparks im Süden selten eine gute Idee.

  • Interview - Au cœur de la réalisation du Monde de demain

    https://www.abcdrduson.com/interviews/serie-le-monde-de-demain

    Hélier Cisterne et Katell Quillévéré ont réalisé la série Le Monde de demain. Six épisodes qui se révèlent particulièrement intéressants, non pas tant pour ce qu’ils racontent du groupe NTM, mais pour leur alliance d’émotion et de précision dans la restitution d’une époque, et ce qu’ils disent de l’adolescence.

  • Géolocalisation des enfants : une nouvelle forme de surveillance parentale
    https://theconversation.com/geolocalisation-des-enfants-une-nouvelle-forme-de-surveillance-pare

    Parmi les stratégies des parents pour surveiller les activités de leurs enfants, la géolocalisation est une pratique à la fois singulière et de plus en plus courante. Singulière, dans la mesure où la demande parentale de transparence vis-à-vis des usages numériques de leurs adolescents s’arrête le plus souvent aux frontières du domicile, alors que la géolocalisation dépasse nettement ce cadre. Courante aussi, car de nombreuses applications mobiles sont aujourd’hui focalisées sur le suivi géographique des jeunes au sein du cercle familial (Find My Kids, Google Family Link, Apple FindMy, etc.)

    Comment les jeunes vivent-ils le fait d’être localisés et quelles sont les conséquences potentielles de ce traçage sur leur autonomisation ? Comment le dispositif technique s’inscrit-il dans l’exercice de la parentalité ? Enfin, le recours à la géolocalisation dans le cercle familial joue-t-il un rôle sur la communication ou encore la relation de confiance entre parents et enfants ?

    • Sinon, oui, il y a le problème du boycott:
      https://en.wikipedia.org/wiki/Paul_Simon

      Following the success, Simon faced accusations that he had broken the cultural boycott imposed by the rest of the world against the apartheid regime in South Africa[51] by organizations such as Artists United Against Apartheid,[52] anti-apartheid musicians (including Billy Bragg, Paul Weller and Jerry Dammers),[53] as well as James Victor Gbeho (then Ghanaian Ambassador to the United Nations),[54] Simon denied that he had gone to South Africa to “take money out of the country”, noting that he paid the black artists and split royalties with them, and was not paid to play to a white audience.[46] The United Nations Anti-Apartheid Committee supported Graceland, as it showcased black South African musicians and offered no support to the South African government, but the African National Congress protested it as a violation of the boycott.[52] The Congress voted to ban Simon from South Africa, and he was also added to the United Nations blacklist.[55] He was removed from the blacklist in January 1987.[56]

  • Cinq choses à savoir sur les câbles sous-marins - Les câbles sous-marins au coeur des tensions internationales - Le Télégramme
    https://www.letelegramme.fr/dossiers/les-cables-sous-marins-au-coeur-des-tensions-internationales/cinq-choses-a-savoir-sur-les-cables-sous-marins-27-10-2022-13208604.php

    4 L’exception Ellalink
    Inauguré le 1er juin 2021, Ellalink a été la première autoroute européenne directe (en passant par Madère et le Cap Vert) à relier le Vieux continent à l’Amérique du Sud. D’un coût de 150 millions d’euros, ce câble sous-marin portugais relie le port de Sines à celui de Fortaleza, au Brésil. Jusqu’ici, les données transitaient par les États-Unis. Ellalink rompt cet axe et sa logique n’est pas uniquement commerciale : une partie de sa bande passante sera réservée aux organismes de recherche européens et latino-américains, sur les thèmes de la recherche nucléaire, astronomique, environnementale ou médicale. Ellalink, premier jalon d’un cyberespace préservé des intérêts privés…

    tiens, pas trace ici…, je découvre

    • EllaLink - Wikipedia
      https://en.wikipedia.org/wiki/EllaLink

      EllaLink is an optical submarine cable linking the European and South American continents. It has currently the lowest latency (<60 ms round-trip delay time between Portugal and Brazil).

      For more than 20 years there was no practical direct data transfer routes between Europe and South America. The only cable linking the two continents was Atlantis-2, which was not used for internet data transfer due to its limited capacity.

      One of the project’s goal is to circumvent the United States as route to connect with Europe, due to the power this man-in-the-middle position gives to spy Brazilian communications by intelligence agencies, such as the National Security Agency. In that regard, the then President of Brazil, Dilma Rousseff, said the EllaLink would be central to “ensure the neutrality” of the internet, showing her wish to block Brazilian internet traffic against US vigilance.

      article à ce jour uniquement sur WP en, de et pt

  • Implant contraceptif Essure : l’autorité sanitaire alertée en 2017 sur un risque de corrosion
    https://www.mediapart.fr/journal/france/191022/implant-contraceptif-essure-l-autorite-sanitaire-alertee-en-2017-sur-un-ri

    Depuis des années, des milliers de femmes alertent sur le calvaire qu’elles attribuent à la pose de l’implant de Bayer. À ce jour, le fabricant conteste tout problème de sécurité du produit. Un rapport commandé en 2017 par les autorités sanitaires pointe un risque de défectuosité lié à sa composition. Il n’a jamais été rendu public, Splann ! se l’est procuré.

    #contraception #violences_gynecologique #sexisme #santé #essure

    • Pour connaitre un peu wikipédia je ne nie pas que des contributeurices puissent etre transphobe. Il y a par contre une opposition total entre les croyances transactivistes et ce qu’est un travail encyclopédique.

      Qu’une encyclopédie mentionne le nom de naissance des personnes atteintes de dysphorie ne me semble pas etre un acte de discrimination. Qu’une encyclopédie demande des sources et documents pour affirmer une chose n’est pas non plus une brimade infligée aux trans. Qu’une encyclopédie ne se fie pas au seul ressenti des individus pour établir ses articles me semble etre necessaire. C’est le propre des catégories d’exclure certains critères et ce n’est pas un acte de haine, les chats sont exclus de la catégorie des lapins, c’est pas de la haine anti féline pour autant. Si des croyant·es affirment que la vierge leur parle chaque matin ou qu’illes ont un esprit de femme prisonnier d’un corps d’homme c’est pas pour autant un fait, ca reste une croyance qui doit être mentionnée comme telle dans une encyclopédie.

      Pour ce qui est des intersexes leurs problématiques n’ont rien en commun avec celles des trans et non binaires, beaucoup d’entre elleux se plaignent d’etre instrumentalisé·es par les transactivistes. Les intersexes sont assigné·es à la naissances mais pas les trans ni les non binaire, ni les gender fluide, gender neutres, agender, xénogender... chez qui on ne fait qu’observer le sexe de naissance, ce qui n’est pas une assignation.
      Ici le témoignage d’une personne intersexe qui affiche son opposition à l’idéologie transactiviste libérale.
      https://www.youtube.com/watch?v=hNpW6QGYQso

      Les transactivistes s’attaquent aux encyclopédies puisqu’illes refusent toute forme de définition collective, et préfèrent une autodéfinition du reel par le ressenti individuel.

      Ainsi que Butler le souligne, la critique des catégories et des politiques identitaires et leur contestation n’impliquent pas, comme c’est le cas pour les notions de catégorie femmes, de sujet et de plusieurs autres, la répudiation totale de ces dernières[25]. Il suffit plutôt de faire une utilisation critique et prudente de ces catégories et de ces politiques, en les laissant ouvertes aux changements, aux redéfinitions, à l’inclusion de nouvelles ou de nouveaux membres , etc. (Butler 2001a : 147 ; 2005b ; 2006 : 52-53). Voici comment Butler exprime sa thèse concernant la catégorie « lesbienne » (2001a : 143-144) :

      Je ne suis pas à l’aise avec les « théories lesbiennes » et les « théories gay », car […] les catégories identitaires tendent à servir d’instruments aux régimes de contrôle, soit comme catégories normalisantes des structures d’oppression, soit comme points de ralliement pour la contestation libératoire de cette oppression même. Je ne suis pas en train de dire qu’en quelque occasion politique, je refuserai de défiler sous la bannière lesbienne, mais j’aimerais que la signification de cette bannière ne soit jamais ni trop claire ni trop précise.

      https://www.erudit.org/fr/revues/rf/2007-v20-n2-rf2109/017606ar

      Si on laisse les catégories ouvertes aux redéfinitions constantes et à l’inclusion de tous nouvelleaux membres qui en exprime le désir, alors plus aucun travail de définition ni de catégorisation ni d’encyclopédie, n’est possible. Si les « bannières » ne doivent etre ni claires ni précises les encyclopédies sont à mettre au feu et c’est tout naturellement que ces idéologues s’attaquent à wikipédia.

      #transactivisme #identitaires #liberalisme #sexisme #discrimination #définition #wikipédia #identité

    • En l’absence d’exemples, le texte de l’Obs est assez difficile à suivre. Alors prenons l’exemple de la fiche de Chelsea Manning :
      https://en.wikipedia.org/wiki/Chelsea_Manning

      Si je lis le texte de l’Obs, il me semble que je devrais admettre que cette fiche est transphobe (son ancienne identité est « dévoilée », il y a des photos d’elle avant sa transition…). Alors qu’il semble tout de même que, dans la logique exposée par Mad Meg, ce qui est reproché (ce qu’on trouve donc dans cette fiche en particulier) relève du travail de documentation normal de l’encyclopédie.

      En ajoutant aussi le fait que l’encyclopédie n’est censée documenter que des personnalités publiques ayant une certaine notoriété, pas d’outer des personnes transgenres dont l’histoire ne serait pas déjà connue. Si on gomme l’identité passée Chelsea Manning, on se condamne à ne plus pouvoir comprendre les archives des journaux ; or c’est bien à cela que sert l’encyclopédie.

    • Clap Clap Clap 👏
      (j’ajoute néanmoins pour relativiser mon intervention que je ne suis pas équipé pour réfléchir au transactivisme ; je pourrais dire la même chose si on me demandait de réfléchir à la théorie de la relativité afin de donner le change à Einstein car oui, je ne suis pas au niveau pour discuter avec des théoriciens de la transidentité, ces gens sont dans des sphères inatteignables par le commun, et le commun ne peut que rester coi, pour sûr).

    • Merci Meg. Mais je ne comprends pas bien en quoi ces deux pages correspondent aux accusations de la tribune de l’Obs : une part des critiques concerne clairement les articles publics (mégenre, photos avant transition, rappel de l’identité avant transition…), et pour ce qui est de « harcèlement », qui là relèverait des échanges dans les espaces de discussion, ça n’est pas clair non plus dans ces deux pages. Ou alors, il faut considérer que les gens qui contredisent leurs interlocuteur·ices trans sont transphobes, et avec ce genre de tribune qui ne donnent pas d’exemple concret, c’est une tendance qu’on sent poindre rapidement (et ce serait ce que tu veux me dire avec ces deux liens : ce qui suscite cette tribune, c’est d’abord que les transactivistes sont contredit·es dans les forums de Wikipédia).

      Sinon, j’avais particulièrement tiqué sur ce passage :

      La société contemporaine à tradition coloniale semble se rendre compte de notre existence depuis peu alors que nous avons toujours existé à travers le monde. Avant d’être envahies, décimées ou réduites en esclavage, nombre de cultures pré-coloniales comptaient en leur sein des sujets trans et non binaires dont la plupart avaient un rôle social voire spirituel, ce qui reste le cas dans certaines cultures (10).

      Wikipédia étant un média attaché à un système de sources écrites et mainstream, sa vision élitiste et blanche ne rend pas justice aux cultures à tradition orale.

      C’est pratique, ça, de dénoncer une encyclopédie, au motif qu’elle repose sur « un système de sources écrites et mainstream », et donc « élitiste et blanche ».

    • @biggrizzly on sent bien que tu n’as pas envie d’en parler ! ^^

      @arno J’ai mis ces articles pour montrer des exemples de discutions sur des sujets potentiellement polémiques. C’est pas « le bistrot » dont parle l’article mais je vais aller voire.
      Et sans nier que les transactivistes subissent du harcelement sur wikipédia, je pense qu’il y a une part d’opportunisme de mauvaise foie dans leurs déclarations. Le fait de ne pas donner d’exemples précis ni liens pour en juger ne me donne pas une bonne impression.

    • J’ai parfois essayé de discuter avec des personnes bourrées, et ça a souvent été décevant. L’incommunicabilité, c’est un truc qui me met terriblement mal à l’aise. Les discussions sur la transidentité, ça me fait pareil. A partir du moment où un des interlocuteurs peut décider de changer le sens des mots quand cela LUI chante... je décroche. Je ne suis pas de taille. Je le laisse avec LUI même.

    • Pour le deadname c’est assez proche de la question du pseudonymat. Quand la personne a eu une vie médiatique sous plusieurs pseudonymes ou plusieurs noms ca peut etre utile de le mentionné mais la plus part du temps c’est le nom d’usage qui doit être utiliser. En lisant le forum je trouve les propositions de discuter au cas par cas plus judicieuses.

    • Bruce Springsteen était l’invité de Rebecca Manzoni lundi dernier, à l’occasion de la sortie de son dernier album. Une collection de reprises de standards soul "Only The Strong Survive" - Universal records.
      https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/totemic/totemic-du-lundi-14-novembre-2022-2915838
      Le Boss à propos de « Nebraska », son chef-d’œuvre paru il y a 40 ans :

      « Quand on a un bon titre, c’est déjà un bon début : « Born in the USA », « Born to Run », « Darkness on the Edge of Town », ce sont des bons titres, ça vous donne une direction à prendre. Une bonne métaphore et un bon titre, c’est très important. » La musique de Bruce Springsteen est aussi très visuelle, écouter ses chansons, c’est comme regarder un film : « Je suis un grand cinéphile. 
      Martin Scorsese disait que « le travail de l’artiste est de faire en sorte que le public s’intéresse à vos obsessions. J’ai souvent composé de manière très cinématographique. « Nebraska » est rempli de ces histoires courtes. » Paru il y a 40 ans, les personnages de cet album prennent la route sans savoir où aller, des histoires d’hommes qui perdent leur boulot, se saoulent de désespoir et commettent parfois l’irréparable. Un album hautement cinématographique que n’aurait pas renié John Ford. Bruce Springsteen se remémore l’enregistrement de cet album, pierre angulaire de sa discographie : « C’est probablement mon meilleur album. J’avais 32 ans, je ne savais pas vraiment ce que j’avais fait. Je l’ai enregistré sur un petit magnétophone dans ma chambre. J’ai sorti la cassette de ma poche dans les bureaux de ma maison de disques en disant « Voilà, c’est le nouvel album ». À l’époque, l’enregistrement chez soi en basse fidélité ne faisait pas du tout partie de l’industrie musicale. »

    • irl : De Bruce Springsteen à Taylor Swift, « les prix des concerts s’envolent, au risque d’accentuer une fracture entre les publics »
      https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/11/25/de-bruce-springsteen-a-taylor-swift-les-prix-des-concerts-s-envolent-au-risq

      Si l’on peut se réjouir de l’engouement pour les spectacles de ces artistes, après des mois d’annulations, l’explosion de leurs prix les rend inaccessibles pour beaucoup.
      Seriez-vous prêt à payer officiellement plusieurs milliers de dollars pour assister à un concert de votre chanteur préféré ? Au mois de juillet, quand Bruce Springsteen a mis en vente les billets pour sa prochaine tournée américaine, de nombreux fans ont d’abord cru à une mauvaise blague. Ou à un bug des serveurs de la compagnie Ticketmaster, principal pourvoyeur de tickets de concerts dans le monde. Lors de l’ouverture de la billetterie, certains sièges s’affichaient ainsi à… 5 500 dollars (soit 5 280 euros), un tarif généralement réservé aux sites de revente ou au marché noir.

      Mais il a vite fallu se faire une raison : ces billets au prix exorbitant n’avaient rien de suspect. Selon les lois d’une tarification joliment appelée « dynamique », Ticketmaster, en parfait accord avec le producteur du spectacle, augmente les tarifs de certaines places en fonction de la demande. Plus celle-ci est importante, plus les prix grimpent. Résultat, pour une tournée aussi attendue que celle de Bruce Springsteen, les tarifs s’affolent et atteignent des records.

      Ce système s’applique depuis longtemps aux places vendues par les compagnies aériennes ou ferroviaires, comme la SNCF. Il permet à ces entreprises de moduler les tarifs en fonction de l’affluence et donc, en théorie, de mieux assurer le remplissage de leurs trains ou de leurs avions. Dans le sport également, les grands clubs organisent eux-mêmes la revente des billets et, là aussi, plus les rencontres sont prestigieuses, plus il faut mettre la main au portefeuille.

      Mais l’arrivée de ce dynamic pricing dans l’univers du spectacle, et plus particulièrement pour la tournée d’un artiste comme Bruce Springsteen, réputé « proche du peuple » et pratiquant d’habitude des prix – relativement – modérés pour ses concerts, a provoqué un vif émoi outre-Atlantique. Trahison envers ses fans, système scandaleux, appât du gain… Le « Boss » et son entourage ont eu les oreilles qui sifflent et pas à cause des larsens des guitares.

      La gangrène du marché noir

      Il y a quelques jours, Springsteen est donc revenu sur la polémique dans une longue interview au magazine Rolling Stone. Il assume cette inflation. « Pendant les quarante-neuf dernières années, nous avons joué au-dessous des prix du marché. J’ai adoré ça. C’était bien pour les fans. Aujourd’hui, j’ai 73 ans. Je veux faire ce que tout le monde fait. C’est ce qui s’est passé. L’achat de billets a toujours été déroutant, pour les spectateurs comme pour les artistes. Le plus important est que la majorité de nos billets soit abordable. Et puis, vous avez ces billets dont les prix vont monter, très haut. De toutes les façons, des sites de revente ou quelqu’un d’autre prendront cet argent. Alors, ce que je dis, c’est pourquoi cet argent ne reviendrait pas à ceux qui vont transpirer sur scène pendant trois heures ? »
      On peut entendre l’argument. Depuis des années, le marché noir et les sites de revente plus ou moins officiels gangrènent les billetteries des grands événements culturels, générant aussi bien la pénurie de places que la surenchère sur les prix. Pas illogique, donc, de voir les manageurs et les producteurs tout mettre en œuvre pour récupérer la valeur générée par leurs artistes. Jon Landau, manageur du « Boss », a d’ailleurs expliqué au New York Times que seulement 11 % des places avaient été vendues avec ce système « dynamique ». Le reste s’affichant autour d’une moyenne de 200 dollars la place tout de même.
      C’est aussi la ligne de défense de Ticketmaster. Souvent pointée du doigt pour avoir participé à l’inflation des tarifs par sa position de quasi-monopole – que le régulateur américain s’apprête à scruter de près –, l’entreprise vient de connaître un nouvel épisode houleux.
      Jeudi 17 novembre, Ticketmaster a dû annuler en catastrophe la vente des billets de la tournée américaine de la chanteuse Taylor Swift. En cause, une trop forte demande – avec deux millions de préventes et 3,5 milliards de requêtes – et un système de tarification qui a fait s’envoler les prix, même pour des fauteuils mal placés.

      Colère des fans, chaos des serveurs, toute la vente a été reportée à des jours meilleurs. « Le marché de la revente de billets ayant atteint plus de 10 milliards de dollars ces dernières années, les artistes et les équipes ont perdu ces revenus au profit des revendeurs », a déclaré, dans la foulée, Ticketmaster, estimant que désormais les organisateurs d’événements tentent de « récupérer ces revenus perdus » en « s’alignant sur les prix du marché ».

      Effet de rattrapage
      On peut voir les choses avec optimisme et constater que cet engouement autour des stars les plus populaires consacre le retour à la normale après des mois de fermeture des lieux culturels et de concerts annulés pour cause de Covid-19.
      Un effet de rattrapage qui se vérifie aussi en France, où des groupes comme Colplay, cet été, ou la chanteuse Mylène Farmer, l’année prochaine, remplissent plusieurs Stade de France en quelques secondes, qu’importe le prix. Et se dire qu’après tout les artistes – surtout ceux qui s’embarquent pour des tournées qui pourraient bien être leurs dernières – auraient tort de se priver, puisque, manifestement, le prix n’est pas un frein.

      On peut aussi s’inquiéter d’une dérive postpandémie qui voit aujourd’hui les niveaux de cachets s’envoler et le prix des places avec, au risque d’accentuer une fracture entre les publics et de priver certaines manifestations d’artistes devenus trop exigeants. De plus en plus « premium », les événements culturels courent le risque de devenir de plus en plus inaccessibles pour beaucoup.
      Les lieux publics ne sont pas imperméables à ce mouvement. Au Châtelet, les places les plus chères pour la comédie musicale 42nd Street affichent 109 euros. Et se vendent. Il ne faut pas être naïf, il a toujours été plus compliqué, et beaucoup plus onéreux, d’aller écouter les Rolling Stones qu’un jeune artiste émergent. Cela ne changera pas. Mais à voir les réactions outragées des fans de Bruce Springsteen et de Taylor Swift, certains artistes seraient bien avisés de ne pas trop tirer sur les cordons de la bourse.

  • #Shervin_Hajipour - #Baraye برای / #for

    > Shervin Hajipour was arrested during the #Mahsa_Amini protests in Iran after publishing his song to commemorate the Kurdish woman Mahsa Amini who died due to police brutality. The video of his song “Baraye...” (Persian: برای, For...) in which he used protest tweets with the word Baraye..., was seen more than 40 million times in less than two days on his Instagram page only. The main theme of the song is support of women with the slogan “Women, Life, Freedom”. He was forced to delete the song due to the pressure of government officials.
    https://en.wikipedia.org/wiki/Shervin_Hajipour

    https://www.youtube.com/watch?v=5qQchsJGNPQ

    #musique_et_politique #Iran #FemmesVieLiberté

  • The History of Ziryab and the Three Course Meal

    Many of our everyday practices have surprising origins. For example, the idea of serving a three-course meal — soup, main dish & dessert — is actually credited to a Muslim Persian (some say African or Kurd) known to history as Ziryab

    We take a look at the history of Ziryab & the three course meal…

    Ziryab came from Iraq to Cordoba in the 9th century & is responsible for introducing Islamic Spain to dining etiquette & decor. He remains little known in European history, yet is significant in Islamic culture - not just because he was the Martha Stewart of medieval Europe.

    Ziryab revolutionized everything from fashion, to dining, to music, to hairstyles, to hygiene. He was one of the greatest cultural icons of the Middle Ages and the impact he had is still felt in the world today.

    In music, Ziryab was the first to introduce the lute (Al-U’d) to Spain & Europe in general. He is credited with the addition of the fifth bass string to it which later paved the way for the development of the guitar. He also established the first conservatory in the world.

    Ziryab’s full name is Abu l-Hasan Ali Ibn Nafi, he was educated in many subjects. His accomplishments include laying the groundwork for traditional Spanish music, inventing a popular toothpaste, introducing the idea of seasonal fashions & developing the first deodorant.

    Ziryab’s biggest contribution was perhaps in dining. He rejected food piled on one plate in favour of separate dishes. He invented the traditional three-course meal – soup, followed by fish or meat, then a sweet dessert at the end which might include fruit & nuts.

    Ziryab’s concept of the three-course meal was an innovation unknown even in sophisticated Baghdad. It eventually spread to the rest of Europe, and is the forerunner of our modern multi-course meals.

    To Ziryab, the presentation of food was an essential part of the aesthetic experience. He invented the tablecloth by placing leather covers over wooden, hard-to-clean tables. Fine food was then served on decorated tables covered with exquisite cloths.

    Heavy gold or silver goblets for drink were replaced by delicate glassware which glinted and exposed the colour of its content. To ensure this, Ziryab saw to it that a glass factory was built in Córdoba, the fame of which soon spread far and wide.

    He refined dishes by adding ingredients, like asparagus, which at that time were considered weeds. He even brought etiquette and polite conversation to what we would consider the chaotic meals of the time.

    Ziryab quickly made a name for himself, supposedly earning such a high salary that Córdoba’s leader had to pay him from his private funds, according to The Literature of Al-Andalus. It’s no surprise, then, that Ziryab acquired luxurious tastes.

    He may not have been the only person to promote high culture, but he was popular and emulated by many, according to Arabist and historian Robert Lebling. Ziryab was “very imaginative, very persuasive as a speaker and quite influential in royal circles.

    Although Ziryab’s impact eventually spread to Europe, people “had no idea who had sparked the changes in culture, customs and manners,” Lebling points out. All they knew was that somehow soap was important and good food even more so.

    https://www.baytalfann.com/post/the-history-of-ziryab-and-the-three-course-meal

    et ce que je trouve drôle c’est que tu trouves qu’une petite partie de ces informations sur la page française de son wikipedia:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ziriab
    Alors qu’en Anglais et en Espagnol t’as à peu près tout...
    https://en.wikipedia.org/wiki/Ziryab
    https://es.wikipedia.org/wiki/Ziryab

  • Putin. Miller. Gazprom
    https://miller.navalny.com/en

    in 1999, before his first presidential term, Putin’s priorities were already fully formed. He knew exactly what he wanted: to steal. You see, there has never been Putin the patriot, there has never been Putin the geopolitician, there has never been Putin the savior of Russia, Putin has always been the thief.

    révélations par le groupe Navalny sur la fortune de Poutine via le contrôle de Gazprom par son pote Miller