Sarkozy s’accapare la cagnotte du ministère de l’Intérieur

/sarkozy-saccapare-la-cagnotte-du-minist

  • De quelle « réserve » s’agit-il ? Chaque année, dans le budget de l’État, une ligne de crédits est allouée au ministre de l’Intérieur, camouflée dans un programme au nom abscons : « travaux divers d’intérêt local ». Derrière ce jargon se cache, depuis des lustres, un formidable outil de pouvoir et d’influence : le ministre de l’Intérieur (aussi ministre des Collectivités locales) a le droit de distribuer cette manne sous forme de subventions exceptionnelles aux communes qui lui en font la demande par courrier, et qu’il choisit selon son bon vouloir. En 2012, cette tirelire contiendra au moins 19 millions d’euros, d’après le projet de loi de finances initial.

    Traditionnellement, l’occupant de la place Beauvau saupoudre ici et là, vole au secours de tel ou tel élu qui n’arrive pas à boucler le financement de son nouveau clocher, de son école, de son stade, ou de n’importe quel projet local (remplissant un certain nombre de critères tout de même). L’usage de cette « réserve ministérielle » a toujours été d’une opacité totale : aucune liste des collectivités bénéficiaires n’est rendue publique. C’est le clientélisme à l’état pur, érigé en système.

    Or Nicolas Sarkozy a mis la main sur une grande part de ce trésor fin 2008, sans le moindre complexe. Deux anciens ministres de l’Intérieur du gouvernement Jospin, interrogés par Mediapart, n’en reviennent pas. « C’est scandaleux ! », dénonce Jean-Pierre Chevènement, aujourd’hui sénateur. « Nous assistons à un détournement de procédure », s’étrangle Daniel Vaillant (maire et député du XVIIIe arrondissement de Paris), « choqué que le président de la République se soit attribué cette réserve ministérielle ». « C’est une curieuse conception de la République. »

    Personnellement, ce qui me choque c’est que de telles procédures existent encore en France en 2011 et que MM Chevènement et Vaillant ne soient dérangés que par le fait que Nicolas Sarkozy se soit arrogé le privilège de distribuer cette manne issue de nos impôts. C’est pas gagné...

    http://www.mediapart.fr/journal/france/221211/sarkozy-saccapare-la-cagnotte-du-ministere-de-linterieur