Syrie : vingt chefs rebelles victimes d’assassinats ciblés

/syrie-vingt-chefs-rebelles-victimes-das

  • Syrie : « Une situation humanitaire catastrophique pour le 5e hiver » | France info
    http://www.franceinfo.fr/actu/monde/article/syrie-une-situation-humanitaire-catastrophique-pour-le-5e-hiver-756485

    Le lien ci-dessus renvoit à un reportage diffusé par France Info. En direct cela s’ouvrait (de mémoire) par le titre : « L’armée syrienne encercle les civils syriens ». L’écoute du témoignage du porte-parole de CICR donne une analyse beaucoup plus nuancée, même si la journaliste tente de l’amener à dire ce qu’elle a envie qu’il dise (et que, de par sa position, il ne dira jamais de toute manière), à savoir que l’armée syrienne (et ses alliés) est la seule responsable de la situation dramatique de ces civils (voir à 4’15 notamment).

    Avec pour titre « Une situation humanitaire catastrophique pour le 5e hiver », la version sur le site gomme totalement cette présentation, qui s’ouvrait, dans le direct de la journaliste, sur la situation à Madaya.

    Pourquoi Madaya, se demande-t-on quand on suit un peu l’actualité syrienne qui ne parle pas spécifiquement de cet endroit en ce moment ? Réponse sur le site (anglophone) de l’Observatoire syrien pour les droits de l’homme où l’on trouve au 4 janvier un article (http://www.syriahr.com/en/?p=42070 : images offensantes, non sourcées), qui donne sa vision très partiale d’une situation très complexe au coeur notamment d’un échange entre le régime et ses alliés et les forces rebelles :

    « L’accord de Zabadani, signé en septembre entre l’Iran, les principales factions rebelles (salafistes d’Ahrar al-Cham, combattants de l’Armée syrienne libre) et le régime syrien, est entré en application lundi : 123 personnes ont été évacuées de Zabadani ; elles ont rejoint Beyrouth, avant de s’envoler pour la Turquie. En contrepartie, 338 personnes ont pu quitter Foua et Kefraya, les deux derniers villages chiites de la région d’Idleb (au nord-ouest) assiégés par le Front al-Nosra, franchise syrienne d’Al-Qaida. Une seconde phase prévoit l’exfiltration de familles des villages chiites et des derniers combattants de Zabadani. » : http://www.24heures.ch/monde/moyen-orient/accords-evacuation-multiplient-syrie/story/14399190

    C’est le droit de cet Observatoire de présenter les choses de cette manière, cela va de soi, mais on regrette que la journaliste de France-Info, certainement pleine de bonnes intentions, n’ait pas au moins sourcé ses accusations. D’autant plus que la nature du travail de l’OSDH est depuis longtemps interrogée (https://fr.wikipedia.org/wiki/Observatoire_syrien_des_droits_de_l'homme). Il va de soi que le reportage ne mentionne jamais clairement les termes de cet échange et le contexte des affrontements en général. En Syrie, 5 ans plus tard, on trouve des journalistes pour nous expliquer que le despote se bat (seul, ou alors avec l’appui des méchants à l’étranger) contre son peuple abandonné de la terre entière...

    Je n’étais pas retourné sur le site (http://www.syriahr.com/+ http://www.syriahr.com/en) depuis longtemps, pour un truc quasi amateur, bricolé dans un coin d’appartement à Londres, c’est impressionnant !

    Syrie : vingt chefs rebelles victimes d’assassinats ciblés - L’Orient-Le Jour
    https://www.lorientlejour.com/article/963493/syrie-vingt-chefs-rebelles-victimes-dassassinats-cibles.html

    Dans le même genre, cette dépêche (en français https://www.lorientlejour.com/article/963493/syrie-vingt-chefs-rebelles-victimes-dassassinats-cibles.html et en arabe http://www.raialyoum.com/?p=369565) qui vient d’être mise en circulation.

    Elle s’ouvre ainsi : « Une série d’assassinats ont ciblé en un mois 20 chefs rebelles islamistes en Syrie dont le dernier en date a coûté la vie mardi à un »émir" dans le centre du pays, a affirmé mercredi une ONG.

    L’ONG en question, c’est le fameux OSDH, escamoté de la présentation et repris seulement plus bas. C’est pourtant bien précisé dans la version arabe : وفق ما افاد المرصد السوري لحقوق الانسان الاربعاء.

    #syrie #propagande #mensonge_par_omission