• Cabinet Noir suspendu : Twitter France préfère défendre le nazi. | Un Blog de Sel
    http://blog.marcelsel.com/2016/08/10/cabinet-noir-suspendu-twitter-france-prefere-defendre-le-nazi

    Quand un antisémite raciste, islamophobe, nationaliste et pétainiste pris la main dans le sac demande à Twitter France de supprimer le compte qui a publié une photo qui le compromet, l’entreprise s’exécute fissa, sans se demander si elle n’est pas en train de servir les néonazis.
    . . .
    Ce faisant, Twitter nous montre ce que peut signifier un arbitrage privé par rapport aux lois : ce n’est plus la législation choisie par le plus grand nombre qui compte, mais les conditions d’utilisation des réseaux (Facebook, Twitter, etc.) On a peur du TTIP, mais dans les lieux où nous communiquons le plus, le grand remplacement du droit public par le droit privé est déjà acté. Cabinet Noir n’a fait que révéler un délit, mais c’est son compte qui est suspendu. Ceci montre qu’il est plus que temps que le législateur impose sa vision de la loi aux réseaux sociaux qui ont trop longtemps bénéficié du droit privé. Ils sont bel et bien devenus des espaces d’expression publics, qui remplacent sans vergogne nos droits fondamentaux par leurs propres conditions générales, comme Facebook qui censure la moindre portion de chair mais laisse courir les vidéos les plus violentes, voire (pro)terroristes.

    #droit #droit_privé #facebook #twitter

  • Cabinet Noir suspendu : Twitter France préfère défendre le nazi. | Un Blog de Sel
    http://blog.marcelsel.com/2016/08/10/cabinet-noir-suspendu-twitter-france-prefere-defendre-le-nazi

    Ce faisant, Twitter nous montre ce que peut signifier un arbitrage privé par rapport aux lois : ce n’est plus la législation choisie par le plus grand nombre qui compte, mais les conditions d’utilisation des réseaux (Facebook, Twitter, etc.) On a peur du TTIP, mais dans les lieux où nous communiquons le plus, le grand remplacement du droit public par le droit privé est déjà acté. Cabinet Noir n’a fait que révéler un délit, mais c’est son compte qui est suspendu. Ceci montre qu’il est plus que temps que le législateur impose sa vision de la loi aux réseaux sociaux qui ont trop longtemps bénéficié du droit privé. Ils sont bel et bien devenus des espaces d’expression publics, qui remplacent sans vergogne nos droits fondamentaux par leurs propres conditions générales, comme Facebook qui censure la moindre portion de chair mais laisse courir les vidéos les plus violentes, voire (pro)terroristes.

  • Quel négationniste a dit ce soir : « Hitler ne voulait pas exterminer les Juifs » ? | UN BLOG DE SEL sur WordPress.com
    http://blog.marcelsel.com/2015/10/21/quel-negationniste-a-dit-ce-soir-hitler-ne-voulait-pas-exterminer-le

    Hier soir, un nouveau négationniste s’est distingué de tous les autres. D’abord, parce qu’il est lui-même juif. Non, ce n’est pas Finkelstein. Ensuite, parce qu’il est le leader d’un parti israélien. Non, ce n’est pas un parti arabe israélien. Enfin, parce qu’il dirige un pays du Proche-Orient. Non, ce n’est pas l’Iran, ni la Jordanie,…(Permalink)

    #racisme #négationnisme #israël

  • Libya: Hundreds feared drowned in migrant boat capsize as 25 bodies recovered in rescue operation

    A boat with 700 migrants capsized near the Libya coast, prompting a major rescue operation by the Italian coastguard on Wednesday (5 August). So far 25 bodies have been recovered, said Italy’s coast guard.

    http://www.ibtimes.co.uk/libya-migrant-boat-capsizes-hundreds-feared-drowned-rescue-operation-unde
    #naufrage #Méditerranée #asile #migration #réfugiés #mourir_en_mer #Libye

  • Quelqu’un les connait ?

    ISLAM ET OCCIDENT | IERI
    http://www.ieri.be/en/publications/wp/2015/janvier/islam-et-occident

    Islam et Occident

    Deux civilisations incompatibles

    Les attaques armées et meurtrières de Paris et celles qui se sont succédées depuis le 11 septembre à New-York, Londres, Madrid, Calcutta, Montréal et Sydney prouvent qu’une guerre ouverte et déclarée est en cours entre l’Islam et l’Occident. Cette guerre à large spectre, sera longue et prendra une allure de plus en plus âpre et totale.

    C’est un vrai choc de civilisation au caractère asymétrique et symbolique.

    A ce sujet, les dénis de motivations d’hostilité générale par le faux unanimisme de l’establishment français et européen conduisent au désarmement des esprits et à l’ occultation des dangers. Dans

    l’ordre des causalités essentielles, une évidence s’ impose : il n’ y pas d’islamisme sans Islam et ces deux tabous sont parties intégrantes de nos refoulés sociétaux.

    Ethiquement, philosophiquement et politiquement, Islam et Occident sont réciproquement incompatibles et la cohabitation civile, la tolérance inter-religieuse et le dialogue inter-confessionnel impossibles et suicidaires.

    Toutes les formes de coexistence expérimentées jusqu’ici ont été un échec, car l’Islam européen est devenu une sous culture intransigeante et hostile, ne cohabite pas avec d’autres confessions, ne partage en rien le bien commun, s’ oppose au siècle, vit en isolement communautaire et n’accepte pas le monde. Il est « étranger » à la modernité, à ses coutumes et à ses mœurs, bref il est en révolte contre notre civilisation. Cette hostilité se commue en égalitarisme contradictoire et en haine viscérale vis-à-vis des convictions modernes de la société et de l’État. Là où il prend racine, sa stratégie vise à supprimer les autres courants de pensée. L’ Islam et l’Occident sont par ailleurs en guerre depuis quatorze siècles et l’Islam est en conflit avec soi-même, pour cause d’héritage spirituel, depuis la mort du Prophète (septième siècle). Son œcuménisme sanglant date des origines et la « secte des assassins » visant à convertir l’autre par le meurtre, est du neuvième siècle.

    L’Islam fonde sa cohabitation sur l’élimination physique de ses rivaux (djihad) ou sur l’exclusion sociale de ses critiques et de ses réformateurs (fatwa). Il prêche une autocratie, le Califat, replié sur lui-même et auto-suffisant. La violence et la mort y garantissent une solution à ses problèmes, sur terre et dans l’au-delà.

    Passé et présent

    Depuis Avicenne et Ibn Kaldoun (IXième siècle), la fatalité et l’inertie sont les principes fondamentaux du psychisme des croyants de l’islam et la théocratie y constitue la réalité et la justification d’une hiérarchie intangible. Allah garantit au règne des « purs » le gouvernement du monde, où la femme, incapable de pureté, représente le principe de corruption et de chute et doit vivre soumise à un ordre autoritaire et misogyne, cachée par un voile sécurisant aux regards tentateurs.

    Au sein de l’Islam, le djihadisme apparaît comme une affirmation identitaire et un totalitarisme violent et liberticide, en rupture de société. Il est ce que le précepteur est à son élève, un caïd aberrant, une source de discipline diabolique et un conseiller en nihilisme et en martyr.

    Par symétrie, l’Occident est perçu par l’Islam comme un épouvantail et un Grand Satan. En tant que loi du mouvement de l’Histoire, l’évolution de l’Occident, transgressive et desséchée de mystique, dissout la stagnation aveugle et le sommeil historique des pays musulmans. A la loi divine supposée, l’Occident réplique par l’anarchie des mœurs, le matérialisme des conduites et un système moral vidé de substance par des concepts dénaturés théorie du genre, mariage pour tous. Comment peuvent-ils cohabiter le bien et le mal ? La rigueur inhumaine de la loi suprême et l’avide cupidité de Méphisto ?

    L’idée d’une cohabitation entre les deux conceptions de la vie et du monde, islamique et moderne, est perçue par les croyants de la Oumma comme une apostasie et une trahison, à lapider ou à mettre à mort.

    IERI
    « Objectifs

    Les initiatives de l’IERI s’inscrivent dans la perspective de l’émergence d’une culture diplomatique, géopolitique et stratégique proprement européenne, liée à l’affirmation du Service Européen d’Action Extérieure3.
    Partenariats

    L’IERI (Institut Européen des Relations Internationales) a réuni depuis sa constitution :

    des hommes : Parlementaires, Fonctionnaires, Personnalités politiques, Leaders d’opinion, Universitaires, Hommes d’affaires, Managers Internationaux…
    des Institutions : Commission Européenne, Conseil de l’UE, Parlement Européen, Nations Unies, OTAN ;les Centres d’Études de défense et de politique étrangère : Le Royal Defense Collège – Center for Defense Studies of Brussels, l’Institut Royal des Relations Internationales (IRRI), l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI), l’Instituto Affari Internalionali (IAI), l’Institut européen des hautes études européennes et internationales de Nice (IEHEEI), la Konrad Adenauer Stiftung (KAS-Europäische Bewegung Deutschland), l’Institut européen de recherche sur la coopération méditerranéenne et euro arabe (MEDEA), ECHO.
    Le Corps diplomatique : les missions des États-Unis d’Amérique, de la Fédération de Russie, de la République populaire de Chine, de la République arabe d’Égypte, du Royaume du Maroc, les représentations permanentes de la Belgique, de la France, de la Suède, de l’Italie, de la République de Pologne, de la République de Hongrie, de la République tchèque, de la République de Roumanie et le Club diplomatique de Bruxelles.
    Le monde académique : université libre de Bruxelles (ULB), université catholique de Louvain (UCL), université de Trente, le Consortium or the Italian Universities Tyrrhenum (sept universités), les universités de Paris-I, III, VII, VIII, XI, Institut d’études politiques de Paris, Akademie für Philosophie in Furstentum – Liechtenstein, Socrates, Leonardo & Youth, université de Liège (ULG), Grupo de Universidades de Compostela (82 universités européennes), université de Malte-Socrates, université Ben Gourion de Jérusalem.
    des organes de presse et médias : Agence Europe, Agenzia ANSA, Agence Kuna, Rossijskaya Gazeta, Europe by Satellite, Worldwide Television News, Middle East Broadcasting Center (MBC), Guang Ming Daily-Bureau de Bruxelles, Europe-China Economic & Trade Review -Brussels Office, Télé Bruxelles, EuroNews.
    des représentations régionales : Région européenne du Tyrol / Trentino Alto- Adige, Union régionale des chambres de commerce du Vénétie, région Émilie-Romagne, région Piémont, Euro-PA de Berlin ; les villes de Bruxelles, de Pékin, de Paris, de Rome, de Turin, de Padoue ; des acteurs économiques et financiers : European Association of Aerospace Industries, Finmeccanica, Brussels Association for International Bank, Union-Camere-siège de Bruxelles, Instituto Nazionale per il Commercio Estero (ICE), Banca Nazionale del Lavoro, ING, Banca Intesa, IMI/San Paolo »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_europ%C3%A9en_des_relations_internationales

    http://www.ieri.be/fr/about

    http://blog.marcelsel.com/2015/01/24/exclu-la-lettre-islamophobe-du-think-tank-ieri-qui-eclabousse-toute-

    • Non, mais ils mentent comme ils respirent. Ils oublient un peu vite que ce sont les chrétiens qui ont ouvert les hostilités à l’époque des croisades. Ils oublient que la cohabitation a souvent été possible et même très profitable : l’Espagne des trois religions qui a été ravagé par la Reconquista des catholiques qui ont fait la chasse aux autres religions, particulièrement aux Juifs. Et que l’Islam a ses Dhimmis, les non-croyants vivant en pays musulman et bénéficiant d’un statut protégé, statut qui n’existe pas chez les chrétiens qui ont souvent démontré leur bonne habitude à occire ceux qui ne sont pas comme eux, ceux qui refusent de se convertir, et celles qui pourraient remettre en question l’autorité des hommes.

  • http://blog.marcelsel.com/2015/01/07/je-ne-suis-pas-charlie

    Tu te rappelles que tu as publié cette critique acerbe quand le journal avait pris la défense de ce parti islamophobe, le Vlaams Belang, pour une histoire de coran déchiré. Zineb t’avait alors demandé un droit de réponse. Et de cette petite polémique, tu ne gardes rien d’autre que l’espoir qu’elle a échappé au massacre. Pour pouvoir t’offusquer encore, un jour, d’un texte d’elle que tu trouverais déplacé. Pour pouvoir publier encore, un jour, un droit de réponse comme celui qu’elle t’a envoyé, et que tu étais si fier d’avoir reçu. Pour pouvoir jouir avec elle de cette liberté de débattre, de se battre lettre à lettre, celle-là même que trois corbeaux ont voulu abattre aujourd’hui et qu’ils n’abattront pas.

    • Phil, je ne vais pas rentrer dans les détails, cette affaire me donne déjà envie de m’enterrer ; mais les dessinateurs de Charlie en résistants, franchement non. À moins de supposer que la France soit un état théocratique musulman contre lequel nos combattants de l’ombre portaient des coups depuis les souterrains, c’est juste faux. La violence de ce qu’ils ont subi est une chose, mais ce serait pas mal de garder un brin la tête froide pour observer cette chose avant de commencer à délirer une union nationale en deuil pour ses héros morts au combat. Toutes les réactions conduisant à cette espèce d’effrayant sentiment de cohésion collective et la clarté solennelle de son évidence ne conduiront à rien de bon. Les mausolées sont des constructions hypnotiques, je m’en tiens le plus éloigné possible.
      Bon. C’est le deuxième mot sur ce sujet, après celui, à chaud, envoyé à Aurélien le soir-même sur seenthis, que j’écris. C’est parce que c’est vous deux, parce que vous êtes des amis ; je me sens obligé de vous signifier à peu près où je me trouve. Ce sera aussi le dernier.

    • Euh ?

      Allez, ris ! Ris donc de son museau pointu. Ris donc de sa déprime qu’il impose à tous. Et, tiens, marre-toi aussi de ces sans-couilles homophobes et misogynes qui pensent se faire 72 vierges au paradis et découvriront en arrivant qu’à la place, ils devront se prendre la bite au Professeur Choron dans l’anus 72 fois par jour. Haha ! Allah sait y faire avec les cons !

      Tu te dis que ce genre de sarcasme pourrait choquer. Mais tu expliqueras d’emblée à tes amis musulmans que tu ne parlais pas de cet Allah auquel ils croient, que tu respectes, mais d’un dieu fallacieux auquel les jihadistes ont donné le même nom, le souillant par là même.

    • L., pour ma part je ne parviens pas très bien à savoir où je me trouve avec précision. D’abord ému et déboussolé à l’idée d’une rédaction assaillie à l’arme lourde et ses occupants décimés si froidement, et cela en dépit de l’aversion que j’avais pour ce journal depuis un peu plus de dix ans maintenant.

      Ensuite effaré, littéralement effaré par la récupération médiatique avant même celle politique, ce phénomène Je suis Charlie , manière de dire qu’on avait tous au moins une fois croisé dans son existence un des tués. Je note par exemple qu’il y a ces quatre noms de dessinateurs mis en avant, on se dit c’est parce qu’ils sont dessinateurs, donc plus emblématiques qu’un correcteur, mais alors quid d’Honoré à peine mentionné la plupart du temps à mon sens bien meilleur graphiste que tous les autres réunis, mais la question est oiseuse. Effectivement ce côté martyr et héros est à gerber. Et l’article dans Article 11 d’Oliver Cyran http://www.article11.info/?Charlie-Hebdo-pas-raciste-Si-vous donne un peu de recul sur les héros et leur crémerie dans laquelle le moindre que l’on puisse dire c’est que les produits n’étaient pas tous frais du jour.

      Quant à la volonté d’union nationale là c’est l’effroi complet. Et il me semble que ce post http://seenthis.net/messages/328384 dit assez bien en première analyse cette impossibilité. Quant à ce grand fantasme démocratique d’union nationale, c’est consternant et celles et ceux ici qui n’ont pas d’enfants au collège et au lycée ne peuvent même pas se douter de la difficulté que c’est de tâcher d’extraire des idées pareilles quelques minutes seulement après qu’elles ont germé dans l’esprit généreux, et élévés pour l’être, de ses enfants.

      Aussi sans doute suis-je particulièrement attentif à ceux, qui comme @arno, en premier ici http://seenthis.net/messages/328125, osent dire ce que je réponds aux mails et sms que je reçois depuis hier d’amis, de proches même, je ne suis pas Charlie. Ce truc est tellement stupide, il fait références à tellement d’héritages contradictoires, de Kennedy à mai 68, et il fait tellement tâche d’huile que je me dis que cela c’est déjà une bouffée d’air.

      Mais en fait je crois que je devrais faire comme je pensais faire depuis le début, tourner le dos entièrement à cette situation, j’ai cependant été rassuré dans un premier temps où je cédais à mes émotions de constater que sur seenthis, il y avait quelques renvois vers des liens qui rapportaient un peu d’intelligence là où elle manquait crucialement.

      En reponse à @arno et @rastapopulos sur le passage justement relevé par eux, je ne dis pas que je n’ai pas tiqué non plus, j’y ai vu un hommage malheureux et maladroit à ceux qui avaient été des adversaires, mais de fait c’est scabreux.

  • «On est venus finir le travail des nazis»
    http://blog.marcelsel.com/archive/2013/06/29/on-est-venus-finir-le-travail-des-nazis.html

    Elle ouvre sa porte garnie d’une mezouzah. Face à elle, le couple de jeunes voisins bien propres sur eux qui, depuis des semaines, hurlent dans l’escalier que les Juifs n’ont rien à foutre ici. À une heure du matin, à trois heures du matin, à cinq heures du matin, ils tambourinent à la porte pendant de longues minutes, hurlent « sales Juifs », « Juifs puants » et tout ce que l’#antisémitisme a pu produire comme horreurs… Mais ce 24 mai, c’est à 10h30 qu’ils frappent à la porte. La femme est dans son chez-soi, au téléphone avec sa grand-mère. Elle raccroche, va à la porte. Elle se demande ce qu’ils veulent. Elle est seule dans l’appartement. Elle ouvre. « On est venus finir le travail des nazis », disent le garçon et la fille qui sont face à elle. Incrédule, n’ayant pas bien compris ce que ces jeunes voulaient, la femme répond « faites ce que vous avez à faire ». Alors, les deux se ruent sur elle. La femme la prend à la gorge, l’homme la cogne, ils la jettent au sol. Elle perd conscience.

  • Affaire de la dépêche Belga sur la condamnation pour déchirement de Coran : réaction de l’Agence Belga

    rétroactes : http://seenthis.net/messages/119599

    –--------- Message transféré ----------
    De : De Camps Philippe <@belga.be>
    Date : 7 mars 2013 13:23
    Objet : Réaction concernant une dépêche du 6 mars 2013
    À : @gmail.com
    Cc : @belga.be

    M. Lambert,

    Pierre-Yves,

    Nous apprécions la critique et les remarques qui remetttent en question notre travail. Ils nous nourrissent et sont là pour nous aider à améliorer nos services.

    En ce sens, la remarque sur la qualité de la dépêche concernant ce jeune homme condamné pour 4 mois à Bruges après un incident avec des Musulmans, est très appréciable et appréciée.

    Cependant, sur base de ce texte, crier haut et fort, dans ce mail mais surtout sur les réseaux sociaux et sur un blog, que l’Agence Belga incite à l’islamophobie est sans aucun doute un biais bien plus grand que celui qu’a pu induire une dépêche, il est vrai incomplète.

    Car oui il manquait dans cette dépêche des éléments importants :

    - La dépêche aurait dû revenir sur cette manifestation. Soit elle n’était pas significative et n’avait donc pas sa place dans cette dépêche, soit elle était significative et son contenu et déroulement devait donc être précisés.

    - La dépêche ne donne comme explication de l’acte (avoir déchiré un Coran) que celle avancée par l’accusé qui retourne la faute vers d’autres, dans ce cas les quelques musulmans présents dans cet établissement. Il convenait donc d’ajouter, si possible, quelques éléments de défense par rapport à cette accusation.

    - Enfin, il manque, à bien y regarder, un dernier élément important, à savoir ce pour quoi cet homme a été condamné. On ne condamne pas en Belgique pour "déchirement de Coran", mais bien pour "incitation à la haine raciale ou religieuse". Ce qui signifie que cet individu a probablement été jugé pour ce geste avec un Coran, mais aussi pour le reste de son comportement dans cet établissement.

    Merci d’avoir attiré notre attention sur cette dépêche. Cela nous permet de tous nous rappeler à l’ordre, du correspondant qui a baclé son travail, à la rédaction en chef qui se doit de rappeler encore et encore aux équipes les critères de qualité auxquels il nous faut répondre pour assurer notre fiabilité et notre crédibilité.
    Philippe De Camps
    Chief News

    –--------- Message transféré ----------
    De : Pierre-Yves Lambert <@gmail.com>
    Date : 7 mars 2013 14:40
    Objet : Re : Réaction concernant une dépêche du 6 mars 2013
    À : De Camps Philippe <@belga.be>

    Bonjour,

    Ma réaction ne me semble pas disproportionnée, elle faisait suite à celle sur twitter d’une politologue de qualité, Caroline Van Wynsberghe, « 4 mois de prison pour avoir déchiré un Coran ?! et ce n’est pas en Afghanisan ! », ainsi qu’aux commentaires prévisibles ajoutés sous la dépêche telle que reproduite par RTL-Info.

    En diffusant une dépêche manifestement incomplète et biaisée, l’Agence Belga a bel et bien jeté de l’huile sur le feu islamophobe, même si, comme vous le faites justement remarquer, cela résulte d’un travail bâclé de votre correspondant et d’un problème de filtre de qualité et non d’une politique délibérée.

    L’information sur des sujets sensibles doit répondre à des critères de qualité plus exigeants, cela fait partie des responsabilités des médias organisés. Il y a quelques années Belga avait diffusé une dépêche mentionnant des "écoles islamistes" aux Pays-Bas, il s’agissait d’une mauvaise traduction pour "écoles musulmanes", mais le problème était de même nature à mon avis.

    Puis-je reproduire votre réponse (et la mienne) sur Seenthis ?

    Cordialement,

    Pierre-Yves Lambert

    –--------- Message transféré ----------
    De : De Camps Philippe <@belga.be>
    Date : 8 mars 2013 14:45
    Objet : RE : Réaction concernant une dépêche du 6 mars 2013
    À : Pierre-Yves Lambert <@gmail.com>

    Bonjour Pierre-Yves,

    vous pouvez sans problème reproduire cette réponse.

    Salutations

    Philippe De Camps

    • Comme prévu, les médias et sites islamophobes du style Fdesouche et Charlie hebdo se sont engouffrés dans la porte ouverte par Belga, bien évidemment sans prendre la peine d’investiguer un tant soit peu.

      Marcel Sel, qui avait lu mon billet - et la réponse de Belga-, conclut le sien comme suit après avoir lu celui de la « journaliste » Zineb El Rhazoui de Charlie Hebdo :

      Pour satisfaire sa haine (pas illégitime) des religions et de l’islam en particulier, Charlie Hebdo a une fois encore suivi aveuglément une campagne d’extrême droite et pour le coup, elle défend le gentil Vlaams Belang (soit le FN, en encore pire) et ses affiches racistes contre… le méchant État belge inquisiteur. Ce faisant, l’hebdo satirique fait le jeu d’une intolérance contre l’autre. Sauf que celle qu’il défend, elle siège au Parlement…

      Espérons pour l’hebdo — un peu en difficultés financières — que ce nouveau tournant lui apportera de nouveaux abonnés. Les mauvaises langues affirment même qu’au FN et au Vlaams Belang, la lecture de Charlie est devenue obligatoire ! http://blog.marcelsel.com/archive/2013/03/13/charlie-hebdo-defend-le-vlaams-belang-avec-belga.html

      Ce qui lui a valu une demande de droit de réponse de Z.E.R. http://blog.marcelsel.com/archive/2013/03/13/affaire-du-coran-dechire-droit-de-reponse-de-charlie-hebdo.html

      Pour ma part, je ne peux qu’approuver des deux mains la position de Marcel Sel, exprimée au détour d’un commentaire en réponse à Philippe De Camps (de Belga) :

      Personnellement, je trouve que dans un cas comme celui-là, un simple correctif ne suffit pas, un article plus complet (avec petite enquête basée, par exemple, sur les attendus du jugement) ou un correctif (avec prière de publier) envoyé aux rédactions serait déjà un rien plus efficace. http://blog.marcelsel.com/archive/2013/03/13/charlie-hebdo-defend-le-vlaams-belang-avec-belga.html

  • Bart De Wever est-il négationniste ?

    http://blog.marcelsel.com/archive/2012/02/03/proces-mertens-saura-t-on-mardi-si-bart-de-wever-est-un-nega.html

    Je n’ai jamais fait mystère de mon soutien à Pierre Mertens dans l’affaire qui l’oppose à Bart De Wever. Ce dernier lui reproche en effet de l’avoir diffamé en le qualifiant de « négationiste ». C’est ce mardi 7 février 2012 que la chambre du conseil se prononcera dans cette affaire. Il est très probable qu’elle se contente d’évoquer la prescription, ce qui permettrait à Bart De Wever d’une fois encore manipuler l’opinion publique en faisant usage d’un droit qu’il sait par avance tronqué. Quoi que la justice décide, il pourra tirer un profit politique de la situation, comme je le montre dans l’extrait des Secrets de Bart De Wever que je vous offre pour l’occasion, à savoir tout un chapitre (dans la suite de l’article). Au minimum, la question n’est pas tant de savoir si Bart De Wever est ou non un négationniste, mais bien si l’on a encore le droit en Belgique, à partir des propos pour le moins révisionistes qu’il a tenus, d’écrire tout haut qu’on le pense. Autrement dit, de savoir si notre pays est encore une terre de liberté où la mémoire du pire événement de tous les temps peut être défendue, ou un espace étriqué où l’homme politique peut se permettre toute fantaisie sur le sujet sans avoir à en répondre, d’une part, et en traînant ceux qui le critiquent devant une justice (devenue symbolique) d’autre part.

    #Marcel_Sel, #Bart_De_Wever, #Pierre_Mertens, #négationisme

  • Ntango ya ba Falama. Ou la génération spontanée des Congolais flamingants.

    http://blog.marcelsel.com/archive/2011/12/27/ntango-ya-ba-falama-ou-la-generation-spontanee-des-congolais.html

    Tout le monde a vu les manifestants pro-Tshisekedi marcher dans Bruxelles (et Anvers) avec des drapeaux indépendantistes flamingants, des portraits de Bart De Wever, le logo de la N-VA et l’une ou l’autre pancarte qui dans un autre pays aurait été qualifiée de raciste. L’une d’entre elles porte l’inscription : « Vive les Flamands. Les Wallons les voleurs ». On se croirait dans un meeting du Vlaams Belang, ou de l’arrière-ban radical de la N-VA.

    Bien des journaux ont commenté cette étrange association. D’autant plus tristement cocasse que la N-VA ne fait pas mystère de sa politique de regroupement familial qui reviendrait, si elle était appliquée, à renvoyer un certain nombre de ces manifestants au Congo, purement et simplement. Le parti de Bart De Wever a en effet proposé d’interdire à toute personne arrivée par regroupement familial d’en faire venir une autre par la même filière. En d’autres termes, un fils de Congolais arrivé après son père pourrait épouser une Congolaise et avoir des enfants, mais ne pourrait plus les faire venir en Belgique. Alors, quand les anti-Kabila ont brandi des drapeaux flamingants, au Nord comme au Sud, on a rapidement conclu à une excentricité plutôt amusante, et l’on s’est contenté d’expliquer que « les » (sic) Congolais pensent que les Francophones soutiennent Kabila et que les Flamands, à l’instar de Karel De Gucht ou de Bart De Wever, sont pro-Tshisekedi par nature.

    #Marcel_Sel, #N-VA, #Kabila, #flamingant, #flamand, #francophone, #Belgique, #Congo

    • Interpellant. Ce serait donc un résultat du populisme activiste (ou de l’activisme populiste ?) de Linda Mbungu.

      Car rien de tout cela n’est arrivé par hasard. La source, c’est Linda Mbungu, une militante de la N-VA qui fut très active au sein des anti-Kabila de la communauté congolaise. Au point qu’on trouve dans des forums lingala comme http://congodiaspora.forumdediscussions.com/t3151-aux-compatroites-congolais-belges des appels à voter N-VA pour « raisons stratégiques » : « Yango wana tosala vote stratégique tovoter NVA, to voter Linda Mbungu n°4 sur la liste 11 de NVA. » Traduction : « c’est pourquoi nous ferons un vote stratégique, nous voterons NVA, nous voterons Linda Mbungu (etc.) » Si vous cherchez à comprendre pourquoi Linda Mbungu a eu 4101 voix de préférence le 13 juin 2010 (ce qui est loin d’être négligeable), il ne faut peut-être pas chercher beaucoup plus loin.

      Reste à voir comment cette approche a priori un peu légère peut percuter quand on recoupe les appuis/soutiens supposés avec les « argumentaires » nationalistes. Et là, ça pique.

      Du reste, le point de vue de Mbungu, un pur produit N-VA, focalisé sur la dualité belge, et pas grand-chose d’autre, apparaît clairement dans cette interview parue sur le site Congoindependant.com d’où proviennent aussi les deux citations précédentes. Linda y raconte qu’elle se considère comme une « congolo-flamande ». Et se lance rapidement dans un prosélytisme de bon aloi aux arguments très Deweveriens toutefois : « Il est notoire que pour l’instant, le Congo est dirigé par des partis francophones belges (sic) ». Ah, ben tiens, v’là aut’ chose ! Elle précise « C’est le cas notamment du parti libéral francophone, le ‘MR’. (sic) » Ben oui. Kabila prend ses ordres chez Louis Michel, c’est bien connu ! Et elle continue : « Je ne crois pas que les relations entre les deux pays seront plus détestables que dans l’état actuel se caractérisant par l’immixtion de certains partis francophones. Il faut dire que les Néerlandophones gèrent leur Région avec rigueur et sens de responsabilité […] Je voudrais que les Congolais s’inspirent de l’expérience flamande. Je constate que les habitants du Nord de la Belgique font preuve de plus de discipline que ceux du Sud. » Bref, du communautarisme N-VA pur jus, pour ne pas dire de la franco- ou wallophobie !

      Pfiou...

      Merci @madame pour l’info et le lien !

    • Je dois dire qu’interloquée, j’ai été discuter avec certains manifestants. La logique de bas étage derrière les drapeaux jaunes au lion noir brandis haut et fort, frôlait le caniveau. Je me vois désolée de dire que la rhétorique politique de mes interlocuteurs était plate, sans argument, une sorte de mouvement de suivi mécanique très décevante. Il leur fut aussi impossible d’expliquer la logique du soutien à la NVA que pourquoi ils soutenaient Tshisekedi. Sic, comme on dit.

      Dans une telle ambiance, proche de la ferveur évangéliste, dans un contexte où le clientélisme communautaire est la règle (du PS au Cdh, et donc du MR à la NVA), on ne peut que souhaiter l’improbable, à savoir qu’au milieu du pillage généralisé des richesses du pays, loin des appartenances régionales caressées par Mobutu et les Kabila, se relève la conscience politique congolaise, et pourquoi pas un nouveau Lumumba.