WebExtensions - Mozilla | MDN

/WebExtensions

  • Idée Web à réaliser

    Je suis hallucinée de toujours trouver sur des sites internet de collectivités territoriales ou des entreprises publiques françaises des scripts de sniffeurs (surtout ceux des GAFA) dont le blocage va m’empêcher de poursuivre ma visite.

    Cela veut dire que depuis quelques années, je renonce petit à petit au web car l’accès à l’information est systématiquement filtrée et que rester libre de sa navigation implique de trouver des biais, comme TOR, comme des plugins de blocage de pubs ou de script.
    Je fatigue et je comprends bien la politique qui s’instaure et que les novices ou ceux qui ne veulent pas voir, comme 90% des usager·es du web aujourd’hui doivent subir en toute ignorance et sous prétexte que ce serait trop fatiguant de résister. L’énergie que je dépense pour protéger ma navigation, pour prévenir mes proches, pour avertir mes clients, pour trouver à faire autrement pour rester respectueux des visiteurs, commence à dépasser mes forces.

    Aujourd’hui, c’est un comble, je ne peux pas faire d’achats sur un site de matériaux écologiques nouvelle mouture car les scripts chargés sont définis par les concepteurs comme essentiels. Parfois, on peut avoir près de 20 scripts à bloquer pour en laisser un ou deux de manière à tenter de passer quand même.

    Je ne sais même pas si les fabricants et fabricantes de site internet sont conscients d’inclure dans leurs codes des applications de surveillance de google, facebook, addthis et consorts et d’ainsi se soumettre à un régime autocratique et d’en permettre l’extension.

    D’autant que, fabricante de site internet, je passe du temps à expliquer à mes clients que non, je ne mettrai pas FB et voici les raisons … mais parfois je ne leur explique même pas, je code directement pour éviter les inclusions automatiques comme les fonts google. C’est fastidieux et je ne fais pas payer ce service parce que l’on se moquerait de moi, plus personne ne s’en préoccupe, pourquoi tu t’emmerdes ?

    Lorsque je vois le nombre de scripts qui surveillent les visites, j’ai envie de les bloquer, et j’ai aussi envie de dire que je ne suis pas d’accord. Sauf que le concepteur du site, il s’en moque, mais peut-être pas son client, total novice en web mais pas en pépettes, et c’est à lui que j’ai envie de dire un truc du genre
    « Je vous écris car je refuse d’acheter sur votre nouveau site parce que le script XXX installé me surveille, je vous boycott, si vous respectez la charte YYY de la liberté, demandez au conceteur/trice de retirer ces scripts, vous participerez ainsi à l’indépendance du web et votre image n’en sera que mieux portante »
    et rendre public sur un site dédié ce manque flagrant de respect et l’action en face si elle a porté ses fruits (je pars du prorata que le client ne comprend pas comment fonctionne internet mais qu’il ne veut pas refourguer les données de ses clients à google) pour que les utilisateurs/trices volontaires dans cette démarche puissent facilement agir.
    Que pensez-vous d’un plugin très simple pour navigateur de même type que Noscript mais qui en plus permette de lister dans un fichier texte les types de scripts utilisés, fichier qu’il suffirait de recopier dans un mail à envoyer au commanditaire du site, à la collectivité … etc

    • Les stats c’est le premier et principal point de blocage pour éviter les traceurs. Autant sur des sites de communes ou d’assocs, illes n’ont pas spécialement de raisons d’avoir des scripts de publicité etc, autant illes mettent presque tous google analytics pour avoir des stats plus détaillées que WP ou SPIP. À partir du moment où on a un hébergeur qui propose Piwik sans gros surcoût (Analytics est… gratuit évidemment), voire dans un pack avec le site internet (genre SPIP + Piwik fournit, hum hum), et bien on a résolu 98% du problème à mon avis.

      On arrive à faire des sites sans scripts venant de CDN (des serveurs pour mutualiser les stockages de scripts, images etc), sans polices venant de CDN non plus, sans trop trop de complication. En revanche impossible d’avoir des stats assez complètes de manière simple et rapide actuellement (et le moins cher possible).

    • Pour tout ce qui est scripts externes intrusifs et autres bidules sur des CDN, c’est à nous, artisans développeurs de sites web, de ne pas les utiliser. C’est notre boulot, par conviction politique mais aussi par la conscience des bonnes pratiques (performance par exemple).
      Ça peut demander un petit effort, mais pour moi, ça fait partie du travail aujourd’hui, du niveau de qualité attendu.

      Pour les stats, c’est effectivement plus problématique.
      Mais ça dépend de ce qu’on veut comme stats aussi.
      La plupart des gens qui ont installé ou fait installer un script google analytics sur leur site s’y intéressent en fait à peine, ou bien regardent juste le nombre de visites brutes, souvent pour reporter ça à leur direction.

      Il faut peut être demander aux responsables / commanditaires des sites (clients) de quoi ils ont réellement besoin.

      Il y a des solutions alternatives, par exemple Piwik peut aussi travailler sur les logs apache plutôt qu’avec un script traqueur.
      Du coup c’est pas temprs réel, mais ça demande moins de ressources, à part le moment où la mise à jour est faite (analyse des logs).

    • Il y a toujours la réponse simple du ’franchement, tu devrais pas te préoccuper des stats mais de ton contenu’
      faites donc le comparatif avec, je ne sais pas moi, calculez-vous le nombre de personnes avec qui vous avez échangé ce mois ci, dans la journée, ce qu’ils mangent au petit déjeuner et combien de fois vous avez dit bonjour ? C’est quoi cette habitude de vouloir stocker les données des visiteurs ? Qu’est-ce que ça signifie ? Ne serait-ce pas un vieux relent capitaliste de la bulle internet du siècle dernier qui se vendait aux banquiers en fonction du nombre de visites ?
      Ou un manque de confiance en ses publications, une façon de se défausser du jugement de la qualité d’un site … ? tout ça pour rassurer l’investissement (#misère)

    • De ce que je sais de quelques expériences, pour ce qui est des collectivités, notamment les communes, elles veulent des stats plus détaillées que SPIP, pour savoir combien de gens viennent depuis des appareils de bureaux, mobiles, par exemple. Ainsi que savoir si les gens vont plus voir tels ou tels types de contenus : plus les infos qui bougent actus, ou plus les infos statiques des horaires des services municipaux, ou plus la carte avec les marqueurs, etc. Ce n’est pas des trucs qu’on pourra avoir avec SPIP (déjà ça fait que les articles, et même si on l’étend aux objets comme l’a commencé Tcharlss, ya plein de page=truc, sommaire, etc, qui ne sont pas des objets éditoriaux).

      Pour les petites assocs, ou même pas mal de PME, on dit généralement comme dit @touti, qu’il n’y a pas besoin de tout ça, et que les stats de SPIP suffisent. Mais je comprends que pour des communes ou d’autres (comme les médias, les magazines, par exemple), ça puisse être utile d’avoir des stats plus détaillées que juste le total de visite par article.

      Donc ouais ya Piwik comme déjà dit. Mais comme dit aussi, ce n’est pas forcément simple à mettre en place en entier, à héberger sur le long terme, à maintenir. Moi je ne suis pas hébergeur, c’est un autre métier. Donc il faudrait des Piwik aussi facile à mettre en place que pour analytics. Actuellement tous les derniers sites que j’ai touché avaient tout en interne, scripts, images, polices, etc, mais plusieurs Analytics et je ne savais pas comment débloquer ça. :( (Mais on a expliqué aux gens quand même que ce serait bien de virer un jour…)

      Moi perso, déjà pour des trucs privés, entreprises et assocs, je ne trouve pas ça bien, tout comme dit @touti, mais alors pour les structures publiques, les communes, services publics, etc, je trouve ça parfaitement inadmissibles qu’ils balancent les infos de leurs administrés à Google.

    • Il manque peut être des infos dans les stats de SPIP, basées sur le user-agent et autres, à développer ? stats mobile/desktop, etc...

      Sinon y’a Xiti, que la région Occitanie utilise par exemple, qui donne la possibibilité de stats assez avancées.
      Service géré par une société, oui, mais française.
      Et pas gratuit, mais ça il faut réussir à se le sortir de la tête (et de la tête des clients, plus dur).

      Mais tout ça ne répond pas à la question de départ de @touti, sur la possibilité de « dénoncer » ou d’alerter facilement sur l’utilisation de scripts intrusifs.
      Mais il faudrait pouvoir aussi alerter aussi facilement sur les problèmes d’accessibilité, par exemple.
      Sommes nous tous, nous artisans, irréprochables de ce côté là ?

    • Jusqu’à présent, j’utilisais http://statcounter.com qui permet de gérer assez gratuitement les stats de plusieurs sites en même temps et même d’ouvrir des accès à différents clients sur différents sites avec différents droits…

      Mais en fait, je suis en train d’abandonner les stats. Tout simplement parce que c’est plus nuisible qu’utile et qu’en plus, c’est assez majoritairement faux. En effet, le mauvais web intrusif a poussé de plus en plus de gens à utiliser des bloqueurs et ceux-ci couinent ou zappent sur les scripts qui servent à établir les stats.
      Mais avant même ce phénomène, mise sous pression par un client parce que mon boulot de CM ne lui apportait pas assez de benchmark bordel — un jugement péremptoire qui ne venait que d’une consultation superficielle des stats Google analytic —, j’avais nourri assez rapidement de profonds soupçons quant à la sincérité des stats fournies par Google, sachant que la même entreprise a bâti sa fortune précisément en vendant de la visibilité à ses clients.
      On voit le conflit d’intérêts : je vends de l’exposition et je te file un outil gratuit qui te dit que tu n’as pas l’exposition que tu mérites.

      J’avais donc installé deux autres scripts de stats moins intéressés par la vente de pub et j’avais pu voir que Google minimisait très fortement la réalité des visites sur le site et encore plus celle des lectures d’articles.
      Mais voilà, le client a préféré croire le dealer que la DEA…

      Les seules stats que je consulte encore vaguement, ce sont celles données par le serveur : c’est du brut et à prendre comme un indicateur de variation d’usage.

      En dehors de l’insincérité de Google dans ses stats, il y a aussi les usages qui ont bien changé : en fait, plus de la moitié des gens qui lisent mon blog, par exemple, le font ailleurs que sur mon blog. L’info est lue, elle passe, mais pas chez moi. Les usages RSS sont encore pas mal répandus, entre autres.
      Qu’est-ce qui compte le plus ? Que l’info soit lue ou que j’ai des pings sur mon blog ?

      Ensuite, j’ai remarqué que l’usage des stats modifiait le rapport même au contenu. On peut écrire un truc très intéressant qui ne va pas avoir beaucoup de lecteurs sur le coup, mais pleins en longue traine. Il y a aussi des articles qui sont lus par peu de gens, mais des gens qui vont beaucoup en parler autour d’eux, des idées qui circulent, plus que des textes…
      Qu’est-ce qui compte ?

      En regardant les stats, on se met à chercher la popularité avant la qualité, le fond, le travail dans la continuité, le renforcement de son audience, non pas en termes de qualité et fidélité (très difficile à acquérir en ligne), mais uniquement de manière quantitative. C’est le règne des titres putaclic et des sujets faciles et polémiques…

      En poussant le potard un peu plus loin, je me rends compte que le fait que mon blog ait été viré de Rezo me permet d’écrire aussi sur des trucs pas importants ou sans grande portée… parce que finalement, ça n’aura pas grande incidence sur les variations de lectorat… dont je ne me préoccupe plus.

      Les derniers trucs que je regarde — sur les stats serveur — ce sont les profils matériels et logiciels des lecteurs, quand ils sont disponibles. Juste pour savoir quelle est la plage de tailles d’écran pour lesquelles il faut développer nos sites web… et c’est à peu près tout.

    • Merci à tout·es, ça va me donner un peu de courage. J’avoue ma paresse, quelqu’un·e a-t-il déjà réalisé un addons de navigateur et pourrait alors m’expliquer rapidement comment s’y prendre ?

    • Aujourd’hui pour la pérennité il me semble que c’est plutôt du côté des Web Extensions qu’il faut regarder plutôt que de l’API de Firefox.

    • @touti j’ai peur que cette extension ne soit pas très utilisée quand tu dis :

      Je fatigue et je comprends bien la politique qui s’instaure et que les novices ou ceux qui ne veulent pas voir, comme 90% des usager·es du web aujourd’hui doivent subir en toute ignorance et sous prétexte que ce serait trop fatiguant de résister.

      Seules les personnes qui ont conscience de tout ça iront chercher, éventuellement trouver, et encore plus éventuellement utiliser l’extension en question. Mais comme je ne veux pas de démoraliser, voici quelques liens utiles à propos des webextensions :)

      https://developer.mozilla.org/en-US/Add-ons/WebExtensions
      https://developer.mozilla.org/en-US/Add-ons/WebExtensions/Anatomy_of_a_WebExtension

  • Et hop, une petite extension #seenthis_search pour #firefox :)

    https://github.com/seenthis/firefox-seenthis-search

    C’est une adaptation rapide de l’extension pour del.icio.us que je pointais ici :

    http://seenthis.net/messages/253700#message362734

    En résumé, ça permet de rechercher rapidement dans une copie locale de vos posts seenthis.

    Pour l’instant on peut l’utiliser directement depuis les sources en suivant les explications du dépôt, reste à publier le bouzin sur addons.mozilla.org.

    /me super content