#électrification

  • #Nioro_du_Sahel, une ville sous tension

    #Nioro du Sahel. Une ville du #Mali isolée à la frontière mauritanienne, à près de 500 kilomètres de pistes de Bamako, Bref, Nioro n’est pas une priorité économique et n’a jamais été électrifiée par l’État malien. Le soir venu, les Niorois s’organisent... et les familles aisées se distinguent au bruit de leur groupe électrogène. Le courant, lui, suit les liens de parenté et de voisinage.
    Mais, depuis quelques années, une équipe de Français s’est lancée dans l’électrification de la ville. Au-delà des câbles et des poteaux, le réseau électrique révèle rapidement son enjeu social et politique. Le projet dépasse alors « l’objet technique » des Français et dévoile de profondes tensions...

    http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/5046_1

    #film #film_documentaire #électricité #électrification #coopération_au_développement #aide_au_développement #développement #documentaire

  • Bon, pour notre anniversaire, et vu le prix de l’essence, on a décidé de s’offrir un vélo électrique. 1000 euros tout rond chez Intersport. C’est donc un modèle pas trop cher, mais pas l’entrée de gamme non plus.

    Et là je viens de déposer les dossiers pour obtenir les subventions, pour en théorie obtenir :
    – métropole de Montpellier, 500 euros,
    – département, 250 euros,
    – région, 200 euros.

    Pour département et région, c’est sous « condition de ressource », mais avec 3 enfants on est dans les clous. Ça risque d’être long avant de toucher les sous, mais si on touche tout, ça nous paie le vélo…

    • bonne idée d’informer ici qui ne le serait pas.
      pour ma part, je roule à vélo et j’aime les freins à disques et l’argent gratuit, j’y ai donc pensé. mais sans autre endroit que la rue pour ranger le vélo, c’est pas sérieux. et puis mes aller-retour fréquents, c’est deux fois une demie heure. par ailleurs, j’’aime guère ces cyclistes électrifiés (ou pas...) qui se conduisent (souvent) comme des automobilistes en SUV. « casse-toi avec ta bicyclette nucléaire », que je leur dis. et aussi, je lutte mollement mais sûrement contre une sédentarite chronique sans avoir encore besoin d’assistance électrique. bref, je loupe l’argent gratuit, les grosses pentes sans effort, le rayon d’action étendu.
      constats : on nous habitue à bouffer de l’électroc pour tout ; ces mécanismes de subvention rétroactifs sont lamentablement inégalitaires, qui ne peut faire l’avance de frais ne les touche pas.

    • Concernant la subvention de Montpellier, la question de l’inégalité d’accès a été abordée dans des articles, et je crois qu’ils n’ont pas trouvé de solution.

      Une piste aurait été que les administrations en charge de ces dossiers travaillent à la manière des assurances/mutuelles pour ton dentiste ou tes lunettes : tu fais valider la facture avant l’achat, tu obtiens l’accord/refus illico, et si c’est réglé rapidement on peut soit jouer sur les délais de paiement (en attendant que la subvention soit réglée), soit faire verser la subvention directement au vendeur. Quand j’ai dû changer le pare-brise de la bagnole, plus simplement, le garage a proposé d’encaisser le règlement après quelques semaines, le temps que l’assurance m’ait déjà versé le montant de la facture. Ce genre de choses c’est possible si les subventions sont versées en quelques semaines.

      Mais de ce que j’ai compris, c’est affreusement lent, et il faut plusieurs mois de délais avant de toucher les sous. Donc pas moyen de jouer sur les délais de paiement (par exemple avec un règlement en plusieurs fois) côté acheteur, ou en payant directement la subvention au vendeur.

    • Pour la métropole de Montpellier, il y a une page qui détaille les différentes aides, avec des liens directs vers les différentes collectivités :
      https://www.montpellier3m.fr/actualite/jusqua-1150-eu-daide-pour-lachat-dun-velo-assistance-electrique

      Il est possible de cumuler jusqu’à 1 150 € d’aides pour l’achat d’un vélo électrique neuf avec les aides des autres collectivités et de l’Etat.

      @monolecte : note qu’à Palavas, c’est pas la métropole de Montpellier, donc la grosse subvention de 500 euros, c’est mort. Sur l’agglomération des Pays de l’Or, à la place, il y a 200 euros.

    • Sinon, faire attention aux conditions :
      – il faut être une personne physique (ne pas faire acheter le vélo par sa société),
      – le vélo doit être acheté dans un magasin de la métropole (moi j’ai commencé par aller à l’Intersport le plus proche de chez nous, et hop Saint-Clément de Rivière ils sont en dehors de la métropole ; donc direction l’Intersport de Juvignac, carrément plus loin, et là c’est bon),
      – outre la preuve d’achat, il faut preuve du tatouage du vélo
      – et preuve de la conformité du vélo à je ne sais quelle norme (le magasin m’a filé les papiers qui vont bien).

      Donc, en gros : ne pas acheter le même vélo chinois à bas prix sur Ali Express, mais dans un magasin du coin.

    • Avec tout cela faut pas se le faire chourer, et là va surgir l’interrogation abyssale sur le « bon » antivol, notre ex-grand ado s’est fait chourer son course devant le lycée (à la disqueuse), bon courage :-)

    • Les meilleurs cadenas de vélo (testés)
      https://www.lemonde.fr/guides-d-achat/article/2018/06/30/les-meilleurs-antivols-pour-attacher-son-velo_5323670_5306571.html

      mon vélo a une sale gueule mais il m’est arrivé de devoir prendre un taxi en catastrophe pour pas louper un rv important après avoir constaté la disparition d’un vélo soigneusement choisi en occase et entretenu, du coup, j’envisage la dépense, toujours retardée.

      edit : j’ai réussi à dégotter un vélo qui me convient très bien pour 80 balles, après pas mal d’essais suite à des annonces.ça prend du temps, mais « le bon antivol » vaut plus cher que le vélo

    • Je pense sérieusement me remettre à la pédale dans les deux ans because le dernier contrôle technique de ma Ouature m’a coûté un peu plus que le prix de ton vélo arno. En plus j’ai le bus et une piste cyclable toute neuve en bas de chez moi. Avec ou sans les minimas sociaux, rouler en caisse thermique ou électrique ça devient un luxe. Une bonne vielle bicyclette d’occasion fera mon affaire.
      @arno à défaut d’airbag sur ton cyclo met un casque pour tes retours de piste car conduire un vélo bourré, même électrique, c’est impossible. Déjà, à pied j’avais des problèmes psychomoteurs mais en vélo tu vois le tableau.

    • Montpellier : aide à l’achat d’un vélo électrique, la Métropole prolonge
      https://actu.fr/occitanie/montpellier_34172/montpellier-aide-a-l-achat-d-un-velo-electrique-la-metropole-prolonge_51379822.

      Afin d’encourager les mobilités alternatives à l’utilisation de la voiture individuelle et de réaliser la transition écologique et solidaire, la Métropole propose depuis le 1er novembre 2020 une aide universelle pour l’acquisition d’un vélo à assistance électrique. Cette mesure a été prolongée ce mardi jusqu’à décembre 2022.

    • Oh, joie, Carole Delga vient de m’écrire à moi-même personnellement… C’est la confirmation de la subvention de 200 euros par la région Occitanie.

      Pour l’instant :
      – dossier déposé le 28 avril auprès de la Métropole de Montpellier, du département de l’Hérault et de la région Occitanie ;
      – première réponse donc aujourd’hui 16 août de la région Occitanie m’annonçant que je toucherai les 200 euros d’ici un mois.

    • pour faire la paire, utiliser un prête-nom pauvre et/ou AAH, occase éventuelle de reverser la thune économisée à qui facilite le coup et veut pas un tel vélo

      Achat d’un vélo électrique : les aides de l’Etat augmenteront à partir de lundi pour les personnes handicapées ou précaires
      https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/08/13/achat-d-un-velo-electrique-les-aides-de-l-etat-augmenteront-a-partir-de-lund

      à ce que je lis chez les bons consommateurs, pour de la bonne came, faut compter 1500e pour du neuf...

      #vélo #vélo_électrique #écologie_industrielle #électrification (sans soviets)

    • Le prête-nom ça me paraît pas évident du tout : pour les demandes de subvention il faut fournir plusieurs documents, dont la preuve d’achat et le dépôt du tatouage, qui sont nominatifs. Il faudrait donc que ces documents-là aussi soient au nom de ton prête-nom, ça risque de devenir chiant si tu veux revendre ton bicloune dans le futur, ou si tu te le fais voler.

    • Ce n’est pas ce que je veux dire. Ce que je veux dire, c’est que pour revendre ton vélo, il va falloir refiler la jouissance du tatouage (enregistré dans une base de données) ; mais si le tatouage n’est pas à ton nom, ça va devenir coton.

      (Sinon, il me semble que les subventions (je l’ai vu pour au moins une, je me souviens pas si c’est pour toutes) sont conditionnées à l’engagement de ne pas revendre le vélo pendant un certain temps (je sais plus trop : un an ?).

  • Putains de camions - Les poids lourds en question | ARTE
    https://www.arte.tv/fr/videos/081593-000-A/putains-de-camions

    En Europe, 80 % des marchandises sont transportées par voie routière. Mais à quel prix ? Enquête sur la folie des #poids_lourds.

    Cela n’aura pas échappé aux automobilistes : les #autoroutes européennes sont encombrées par des files de poids lourds toujours plus interminables. Alors que près de 80 % des marchandises transitent par #voie_routière, le nombre de camions en circulation devrait augmenter de 40 % dans cinq ans. Pourquoi ce choix de la route au détriment du #rail ou du #transport_maritime, qui présentent pourtant de nombreux avantages, notamment écologiques ? Pour quelle raison les camions sont-ils aussi nombreux – un tiers d’entre eux, selon les estimations – à rouler à vide ? #Diesel bon marché, dumping sur les salaires des chauffeurs, explosion des commandes sur Internet, production et livraison à flux tendu : cette folie des poids lourds, qui résulte d’une série de décisions politiques, notamment un investissement massif dans les autoroutes, sert des intérêts économiques. Si les entreprises privées profitent de ce système, les citoyens en subissent les conséquences : embouteillages, pollution, risques sanitaires et usure précoce des infrastructures publiques. À l’échelle du continent, la #Suisse offre pourtant un modèle plus vertueux : le pays a su s’affranchir du #lobby_automobile pour miser sur le #transport_ferroviaire.

    #transport #transport_routier

    • Petite synthèse du reportage.
      1. Le #budget d’entretien des autoroutes et routes nationales allemandes est de 3,9 milliards. Ce coût s’explique en particulier par l’impact des poids lourds : 1 camion de 40 tonnes a un impact équivalent à celui de 60 000 véhicules légers.

      2. Le fonctionnement en #flux_tendu de l’ensemble du système #logistique transforme de facto le #réseau_routier en espace de #stockage grâce à un coût particulièrement intéressant ne prenant pas en compte les #externalités_négatives et reposant largement sur l’#exploitation des travailleurs de l’est de l’#union_européenne, que ce soit les chauffeurs ou les employés des #centres_logistiques. Le reportage cite notamment l’exemple d’Amazon — mais cela doit être valable pour l’ensemble des acteurs du #e-commerce
      qui installe ses centres en Pologne pour ses livraisons en Allemagne. Ce coût extrêmement faible se reflète également dans le fait que 36 % des camions roulant en Allemagne roulent à vide !

      3. Pour en revenir à l’exploitation, les patrons des sociétés de transport mettent une pression terrible sur leurs chauffeurs au détriment de la #sécurité_routière tout en profitant d’un nombre de contrôle très insuffisant et des sanctions trop légères (en #Allemagne) en cas d’irrespect de la législation européenne sur les temps de repos. Ainsi, il est estimé qu’un chauffeur routier pourra faire 100 000 kilomètres sans être contrôlé alors que 50 % de ces contrôles amènent à constater une infraction (cas allemand toujours) ! La faiblesse des sanctions amène d’ailleurs les transporteurs à prévoir leur coût lorsqu’ils ne fraudent pas directement en manipulant les instruments de contrôle.

      4. Bien entendu, le reportage aborde également la question du diesel (subventionné) et des émissions de #particules_fines avec leur impact sur la #santé : maladies cardio-vasculaires, décès prématurés.

      5. L’#électromobilité ne concernera le fret longue distance qu’à long terme, les constructeurs allemands ne s’y investissant pas pour la plupart. Il y a un début de développement de solutions pour le #fret_urbain. Pour le transport de passagers, le reportage cite l’exemple d’un #bus_électrique développé par l’entreprise Build your dreams, d’origine chinoise comme l’indique son nom, et exploité par #Flixbus pour sa liaison Paris – Amiens.

      6. En matière de lobbying, #Volkswagen entretient en particulier un groupe de pression de 40 personnes auprès des instances de l’Union.

      7. Alors qu’un train de marchandise de 740 mètres de long permet de remplacer 52 poids lourds, les #infrastructures_ferroviaires souffrent d’un manque d’investissement, de voies d’évitement trop réduites, d’une #électrification des lignes insuffisante, de gros problèmes de jonctions entre les différents réseaux nationaux.

      8. Le reportage se termine en citant le cas #suisse qui a développé une politique ambitieuse de #ferroutage. Le ferroviaire représente 37 % du fret, dont 70 % pour le transit, soit 2 fois plus qu’en Allemagne et 4 fois plus que la France. Cela s’explique notamment par la question des redevances versées pour l’usage des voies ferrées et routières qui permet de redonner sa chance au ferroviaire alors qu’il est estimé que le fret routier va augmenter en Allemagne de 40 % d’ici 2030 par rapport à 2010.

      J’en profite pour renvoyer vers ce message, de 2016, citant un article de Jean Gadrey signalant le documentaire de Gilles Balbastre, Transport de marchandises : changeons d’ère ! réalisé à l’initiative du comité d’entreprise de SCNF-fret : https://seenthis.net/messages/548855

    • merci @af_sobocinski pour ce résumé. J’ai arrêté à la publicité pour flixbus avec les interviews convenues des voyageurs émerveillé·es par les bus « non polluants », mais rien sur la pollution nucléaire, ce n’est pas sérieux.
      Déçue qu’il n’y est apparemment rien non plus sur les militants écologistes #anti-fret-routier, comme ceux certes des années 1990 de la Vallée du Somport.

      Il y a un passage sur les conducteurs de Pologne ou de Roumanie sous payés mais qui naviguent dans l’espace européen (surtout l’Allemagne) avec des camions qui font des trajets Allemagne=>Pologne=>Allemagne pour justifier ces aberrations socios-économiques-polluantes, Amazon en bonne position des pires entreprises implante ses plateformes dans les pays européens les plus pauvres.

      Et je renote ici le chiffre donné impressionnant : un poids-lourd représente le passage de 60.000 voitures . Donc, il faut inclure dans le coût global du #fret_routier la construction et l’entretien des routes, autoroutes et aires de stationnement tous saturé·es par les poids-lourds. En plus des cadeaux fiscaux, diesel moins cher, #subventions aux entreprises etc. #croissance #folie_humaine #inside_the_wall

      @aude_v j’appellerai pas ça du survivalisme mais du #déni_opportuniste
      #fin_du_monde #macronerie

    • Je n’ai pas encore pété de télé @touti mais il n’est pas trop tard pour que je m’y mette. Ce n’est pas les boîtes à conneries et les raisons qui manque. J’ai beaucoup cassé et dès l’adolescence, tout seul où en groupe. Puis on s’est calmé quand on a eu affaire aux flics. Plus tard avec un pote, on pointe à pôle-emploi (anpe à l’époque) depuis une antique cabine téléphonique. Tapez 1, tapez 2… tatati tatata, patins,couffins… au tour de mon compère, avant de finaliser par je ne sais quelle touche, il arrache le combiné et s’en sert telle une masse d’arme pour détruire la cabine. J’ai rien fait pour le retenir, je crois bien même que j’ai dû l’aider. J’ai encore, dans la tête, l’image de cette cabine toute destroy alors qu’on étaient partis faire du stop un peu plus loin.

    • Bon, je n’ai pas imaginé que ça allait déclencher de telles réactions. Je me retire de cette discussion et j’emmène avec moi la façon dont je pense que la télévision fonctionne avec une conclusion qui semble avoir activé moralisme et souvenirs de vandalisme à mon grand désarroi.

  • India Lights
    http://india.nightlights.io

    For twenty years, a group of satellites has taken pictures of India every night. Researchers at the University of Michigan extracted nightly light readings for 600,000 villages. The resulting 4.4 billion data points hold stories of electrification in rural India.

    #électricité #développement #nuit #lumière (à relier aux différents projets parfois post- ou néo- coloniaux d’#électrification ; cf http://seenthis.net/messages/424325#message424365 )