#22nov

  • [Poissy] Un policier de la BAC de Paris mis en examen pour meurtre - Paris-luttes.info
    https://paris-luttes.info/poissy-un-policier-de-la-bac-de-14411


    #Manif #Nantes #22Nov Contre les #violencespolicières : « Désarmons la police » !
    Journée internationale contre les violences policières. Hommage à Remi Fraisse. Nantes, le 22 novembre 2014. @val_k

    Olivio, 28 ans, est décédé à Poissy dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 octobre. Tué par des tirs policiers, le récit initial de l’équipage de la BAC n’a pas été conforté par l’enquête de l’IGPN (inspection générale de la police nationale).

    Ces derniers jours, la presse a fait l’écho de cette information dramatique.

    Olivio, 28 ans, qui souhaitait semble-t-il faire la fête avec des amis avant l’instauration du couvre-feu, dans la nuit du vendredi 16 octobre au samedi 17 octobre, a été tué par des tirs policiers.

    Le récit relayé par la presse évoque une course-poursuite en voiture débutée à la suite d’une "embardée" sur le périphérique parisien. La BAC (Brigade Anti Criminalité) décide de pourchasser le véhicule conduit par Olivio tandis que ce dernier, prend la direction de Poissy dans les Yvelines.

    Malgré une vitesse tout à fait régulière (entre 80 et 110 km/h sur l’autouroute A13), Olivio est suivi de près par l’équipage de la BAC qui explique, selon leur version, que leur « radio police » serait tombée en panne...

    Une fois arrivé à Poissy, Olivio perd le contrôle de son véhicule et percute une voiture garée sur la chaussée. Un policier de la BAC lui ordonne de s’arrêter.

    À partir de ce moment, les versions divergent. Celle des policiers indique qu’Olivio a voulu foncer sur leur collègue qui n’aurait eu que le choix de tirer pour sauver sa vie. Sauf que voilà, l’IGPN (inspection générale de la police nationale) ne semble pas suivre cette version. En effet, le policier de la BAC se serait trouvé sur le côté quand il a ouvert le feu sur la Clio, causant la mort d’Olivio sur son volant, touché par plusieurs balles.

    Le policier auteur des tirs mortels et fonctionnaire de la BAC de Paris va donc comparaître pour homicide volontaire. Il a depuis été remis en liberté sous contrôle judicaire (ne pas exercer son métier, interdiction de porter une arme et de se rendre dans les Yvelines).

    Un mort de plus causé par la Police...

    Soutien à la famille d’Olivio et l’ensemble de ses proches

    #police #tué_par_la_police