country:syrie

  • هل تَغيّبَت أم غُيِّبت إيران وسورية مِن قمّة إسطنبول الرُّباعيّة القادِمَة؟ ولماذا جَرى ضَم زعيميّ ألمانيا وفرنسا إليها واستبعاد التَّمثيل العربيّ كُلِّيًّا؟ وهَل هِي مُقَدِّمة لحَلٍّ عَسكريٍّ روسيٍّ تركيٍّ في إدلب؟ | رأي اليوم
    https://www.raialyoum.com/index.php/%d9%87%d9%84-%d8%aa%d8%ba%d9%8a%d8%a8%d8%aa-%d8%a7%d9%85-%d8%ba%d9%8f%d9%

    Rai al-youm revient sur le sommet quadripartite qui va se tenir le 27 octobre à Istanbul à propos d’Idlib entre, d’une part, la Turquie et la Russie, qui ont passé un accord, manifestement vain, sur la démilitarisation de certaines zones, et d’autre part, assez curieusement, la France et l’Allemagne... Le quotidien s’étonne de l’absence de la Syrie, mais aussi de celle de l’Iran, des USA et d’autres puissances arabes (quoique l’Arabie saoudite, en ce moment, en Turquie...) et lance deux hypothèses : une couverture européenne à la liquidation militaire des jihadistes retranchés à Idlib, ou bien une simple manoeuvre de diversion pour faire passer la pilule auprès de « l’opposition modérée »...

    #syrie


  • Pourquoi la France cache-t-elle le nombre de ses soldats capturés en Syrie ? – Site de la chaîne AlManar-Liban
    http://french.almanar.com.lb/1091488

    Depuis que la France s’est impliquée militairement en Syrie, envoyant sur l’ordre US ses militaires dans le nord-est et l’est de ce pays, et qu’un certain nombre de ses soldats se sont fait arrêter par les forces syriennes, une question revient sans cesse : à quand la fin du tabou des « militaires français » capturés en Syrie ?

    Des sources bien informées avancent le nombre de 300 militaires français détenus par l’armée syrienne et qui pourraient servir de monnaie d’échange au cours de futures négociations.

    Une première information sur la capture de militaires français en Syrie date de la fin de l’année 2012. Et pourtant ni les sources syriennes ni les sources françaises n’ont abordé le sujet explicitement. De plus, Damas n’a jamais diffusé d’images de captifs français emprisonnés sur son territoire.

    En France, un black-out total est maintenu sur le sujet, les médias ne l’évoquant jamais et le plaçant sous l’étiquette « secret défense ». En effet, le pouvoir n’ose pas informer l’opinion publique du « sort des prisonniers de guerre » qui se sont fait arrêter dans le cadre d’une guerre menée à l’insu même des Français !

    Cependant, il aura fallu le travail effectué par des journalistes syriens, qui sont parvenus à retrouver la trace de près de 300 militaires français retenus par le renseignement syrien.

    Pour ce dernier, « ces militaires envoyés combattre l’État syrien » sont classés aux côtés de ces autres « brebis égarées » que les services secrets français ont recrutées, formées puis envoyées en Syrie sous label « takfiriste ».

    Selon des sources syriennes, le sort de ces « prisonniers de guerre » européens aurait même été évoqué au cours d’entretiens Assad/Poutine, Assad ayant confirmé à son homologue que son pays détenait secrètement des centaines d’agents et de militaires britanniques, français, émirats, israéliens, saoudiens et turcs et qu’il était hors de question de les libérer.

    Un premier deal franco-syrien conclu au terme des négociations secrètes menées en 2013 et 2014 entre Damas et Paris aura été marqué par la trahison de Paris. Assad, floué, s’est ravisé.

    Al-Manar n’a pas trop l’habitude de raconter n’importe quoi et ses publications répondent toujours à un agenda politique précis...

    #syrie #france #mercenaires



  • Poutine a déclaré que Daech avait pris en otage plusieurs citoyens américains et européens dans une partie de la Syrie sous contrôle américain
    https://infosdanyfr.wordpress.com/2018/10/20/poutine-a-declare-que-daech-avait-pris-en-otage-plusieurs-cit via @IntropaJacques
    Les terroristes de Daech ont déjà commencé à exécuter leurs menaces et exécuté dix otages, il y a deux jours – Vladimir Poutine
    #Syrie #Syria #Russie #Poutine #Putin #France #Elysée #Europe #Europa #UE #USA


  • La Coalition internationale massacre des civils dans la banlieue de Deir Ezzor, Syrie
    https://infosdanyfr.wordpress.com/2018/10/20/la-coalition-internationale-massacre-des-civils-dans-la-banli via @IntropaJacques
    La coalition US dont la France en fait partie, tue 32 civils, dont sept enfants
    #Syrie #Syria #Coalition #France #Elysée #UK #USA #ONU #UN #UNSC


  • Romain Gary, en 1975, dans « Radioscopie » : « L’absence de féminité dans notre civilisation est effrayante », Le Monde, 19.10.2018

    A l’occasion de la sortie du livre « Radioscopie », regroupant de grands entretiens réalisés par Jacques Chancel, « Le Monde » publie des extraits de la rencontre avec l’écrivain.

    Bonnes feuilles. Brassens, Adjani, Truffaut, Dalida, Foucault, Yourcenar… Pendant vingt ans, Jacques Chancel a reçu sur France Inter des artistes, des écrivains ou des intellectuels pour les confesser dans son émission « Radioscopie ». Parmi les grands entretiens regroupés dans un livre (« Radioscopie » , 352 pages, Les Editions du sous-sol, 49 euros), « Le Monde » a choisi de publier la rencontre avec l’écrivain Romain Gary, réalisée en juin 1975, alors qu’il recevra, cinq mois plus tard, un deuxième prix Goncourt, sous le pseudonyme d’Emile Ajar.

    Vous n’avez pas l’impression, Romain Gary, de vous être un peu trop dispersé ? Vous êtes écrivain, cinéaste, vous avez été consul, conseiller d’un ministre de l’information, vous avez sans doute été tenté par la politique…

    Je passe sur les métiers que j’ai faits dans ma préhistoire, pour survivre, parce que je suis d’un milieu extrêmement pauvre. Je me suis engagé dans l’aviation à l’âge de 23 ans, je suis resté aviateur neuf ans, instructeur de tir aérien à l’école de l’air de Salon-de-Provence. J’ai ensuite rejoint de Gaulle, il y a eu l’Angleterre, la bataille d’Angleterre, l’Afrique, l’Abyssinie, la Libye, la Syrie, tout le tralala jusqu’au débarquement en Normandie. Après quoi, j’ai été diplomate pendant dix-sept ans, et j’ai mené une carrière consulaire que j’ai terminée comme consul général à Los Angeles en 1961. Ensuite, j’ai été, en effet, conseiller d’un ministre, j’ai fait beaucoup de journalisme, et j’ai fait du cinéma comme metteur en scène.

    Mais, il y a plus grave que ça, dans cette dispersion. Si je m’examine au point de vue culturel, je vois trois choses. Je suis né en Russie, j’ai emmagasiné jusqu’à l’âge de 7 ou 8 ans la culture russe et la langue russe. Ensuite, ma mère a immigré en Pologne, et pendant cinq ans, j’ai emmagasiné la langue et la culture polonaise. Puis, à l’âge de 12 ans, je débarque à Nice, et j’emmagasine la culture française.

    Je pense souvent à cette histoire du caméléon, qui prend la couleur du milieu dans laquelle il se trouve, pour se protéger. On met le caméléon sur un tapis rouge, il devient rouge. On le met sur un tapis vert, il devient vert. On le met sur un tapis bleu, il devient bleu. On le met sur un plaid écossais, il devient fou. Je me demande comment je ne suis pas devenu fou. Et je crois que j’ai été sauvé par la compensation de la création littéraire, puisque j’ai à mon actif vingt-cinq romans.

    La vie vous a tout de même bien gâté. Il y a « Les Racines du ciel », ce livre qui a obtenu le prix Goncourt. Il y a vos films, il y a la vie elle-même : vous avez été le mari de Jean Seberg. (…) Avec la fringale de vie que vous avez, je vous soupçonne de rêver encore que vous serez amoureux ?

    Bien sûr. Il est permis de rêver. Surtout à 61 ans, il faut se dépêcher de rêver. Mais vous dites que la vie m’a comblé. Nous avons affaire à quelque chose d’assez désagréable, et d’assez affligeant pour moi – dont je vous sais gré, d’ailleurs, de me permettre d’en parler. C’est vrai qu’il existe cette image de l’homme comblé à laquelle vous vous référez. C’est une image de l’homme extérieur, Romain Gary, qui a été fabriquée entièrement par des gens qui ne le connaissent pas. Il y a une légende Romain Gary. Et je ne sais pas ce que j’ai fait pour en avoir une pareille. On dîne dans le monde sur le dos de Romain Gary. Or, si vous regardez mon agenda, je sors le soir neuf fois par an. Je n’ai presque pas d’existence extérieure mondaine. (…)

    Vous pouvez raconter votre vie, mais pouvez-vous lui donner un sens ?

    Dans quelle mesure peut-on donner un sens à une vie d’homme en général ? Le sens profond de ma vie, ça a été deux amours. Un amour total, dévorant, monstrueux – par son exclusion de tout le reste – du roman et de la littérature, qui me rend tous les autres engagements extrêmement difficiles, et qui me donne un air absent.

    C’est la maîtresse la plus fidèle ?

    Et la plus absorbante, et la plus dévorante. Et deuxièmement, enfin, mon amour de la féminité. Je ne dis pas des femmes, je fais véritablement une sorte de mystique de la féminité, puisque je passe mon temps à réclamer la féminisation du monde.

    Et toute votre œuvre, d’ailleurs, est marquée par cela, c’est presque une allégorie ?

    Je crois que ma mère, que j’ai racontée dans mon autobiographie La Promesse de l’aube, a joué un rôle décisif dans cet amour de la féminité. Mais si nous regardons autour de nous, il est évident que notre civilisation est en proie à des spasmes virils, profondément menaçants, et qui vraiment, nous menacent cruellement.

    D’ailleurs, pour vous, la virilité, c’est un leurre. Vous situez ce problème au stade de la puissance et de l’impuissance...

    Je crois que c’est un des grands problèmes de ce temps, cet abus de la virilité. Cette intoxication, cette infection virile, qui n’a que très peu de rapports authentiques avec la virilité. Je crois que l’Occident, l’Amérique en particulier – toute la littérature américaine, Jack London, Hemingway, aujourd’hui Norman Mailer –, est obsédé par la virilité. C’est le signe d’une dévirilisation profonde, d’une angoisse qui se manifeste à l’extérieur par le machisme, et par des fanfaronnades de virilité, une recherche de substituts virils, dont finalement la bombe nucléaire n’est qu’un exemple grotesque.

    Nous parlions tout à l’heure de cette légende, qui s’est créée autour de vous, mais peut-être à cause de votre physique. Il y a ce masque cuivré, ce collier de barbe grise, ces yeux bleus, il y a une certaine allure. Je crois que vous êtes victime de vous-même...

    Je ne suis pas victime de moi-même. Je suis victime de ma gueule. J’ai une tête qui, à mon avis, ne correspond vraiment pas à ce que je suis à l’intérieur. Et il y a à cela plusieurs raisons. D’abord le mélange des sangs, des ascendances tartares qui sont perçues étrangement dans le contexte occidental. Quand vous voyez en Russie un type un peu tartare, ça n’est pas grave. Mais ici, on l’interprète en termes de caractéristiques morales et psychologiques. Dureté, cruauté, sauvagerie, indifférence.

    En plus de cela, à la suite de blessures de guerre, j’ai une paralysie faciale qui me rend le sourire extrêmement difficile, je n’ai pas de nerf du côté gauche. Et finalement, il y a comme vous dites, ce teint un peu cuivré, probablement d’origine de l’Europe de l’Est. Et comme on ne tient compte dans la vie que de l’étalage, j’ai une tête que l’on juge mal. (…)

    Lorsque vous avez quitté Jean Seberg, ça a été un déchirement ou ça a été une décision logique ?

    Ça a été les deux. Nous avons eu neuf ans de bonheur et pour un homme marié avec une vedette de cinéma de vingt-quatre ans sa cadette, neuf ans de bonheur, c’était parfait. Mais nous avons constaté tous les deux que ça tendait à se déglinguer, qu’il y avait des compromis, des facilités, et nous avons divorcé. Ça a été vraiment pour moi un grand déchirement. Et pour elle aussi, je crois.

    C’est un écueil, pour vous, cette différence qu’il peut y avoir entre un homme et une femme sur le plan de l’âge ?

    Je ne crois pas, mais c’est une question dont on pourrait parler pendant des heures. La grande différence, sur le plan de l’âge, entre un homme et une femme, n’est pas la plupart du temps de l’ordre sexuel, sauf peut-être des cas que je ne connais pas. Là où le drame est profond – je mets sérieusement en garde les personnes jeunes qui veulent épouser des gens plus âgés –, c’est qu’il y a une certaine lassitude devant ce qu’on connaît déjà, et qu’on a beaucoup de peine à vivre une deuxième fois.

    Vous avez 50 ans, vous vivez avec une jeune femme de 22 ans, 23 ans. Vous vous êtes déjà tapé le monde, plusieurs fois, de tous les côtés. Vous avez vécu, beaucoup. Et vous vous retrouvez accompagné d’un être jeune qui commence, et qui a envie de commencer ce rapport avec le monde. C’est extrêmement difficile parce que vous voyez cette jeune personne faire les mêmes erreurs que vous avez faites. Elle n’écoutera pas vos conseils. Et plus vous lui donnerez de conseils, plus vous aurez l’air d’être son père, ce qui est très mauvais pour votre couple. Plus vous la mettez en garde, et plus vous transformez vos rapports homme-femme en rapport fille-père. Et tout cela fait qu’au bout d’un certain temps, on s’est trouvé entre mari et femme, et on finit par se trouver entre un père et une fille, ce qui n’est pas une situation idéale, la plupart du temps, pour un couple.

    Ne peut-on pas parler de toutes ces choses simplement ? Parfois les hommes et les femmes évitent ce genre de discussions. Ils ne veulent pas parler de ce qui touche leur cœur…

    La question que vous soulevez est un grand drame de communication des couples. C’est d’ailleurs l’un des sujets de mon dernier roman, Au-delà de cette limite votre ticket n’est plus valable. Même au plus profond de l’amour, l’homme et la femme n’ont pas de fraternité. Le drame des hommes et des femmes, en dehors des situations d’amour, en dehors des situations d’attachement profond, est une sorte d’absence de fraternité. De sorte que parler sur ce qu’il y a de profond, de dangereux, de menaçant, leur est totalement impossible.

    Il y a des couples qui finissent une vie sans avoir parlé de ce qui les sépare et de ce qui aurait pu leur être épargné. Là évidemment, la psychanalyse peut jouer un rôle. Mais très souvent, ces problèmes ne sont même pas d’ordre psychanalytique profond. Ils sont simplement dus à des siècles et des siècles de préjugés, qui font que l’homme doit conserver son image virile et supérieure, la femme doit conserver son image féminine douce et soumise. Finalement cette égalité dans l’explication franche, ouverte, libre, y compris des problèmes sexuels, leur est un tabou. Et cette absence de communication, que j’appelle absence de « fraternité » entre les hommes et les femmes est un des grands drames du couple. (…)

    Vous accordez un extraordinaire intérêt aux femmes qui, à votre avis, ne sont pas assez considérées. Même en ce moment, où on s’occupe beaucoup d’elles...

    Même sans s’engager dans le domaine du féminisme proprement dit, il y a une absence de féminité dans notre civilisation qui est effrayante. Je ne veux pas me lancer dans des propos religieux, d’autant plus que je suis incroyant, mais si vous regardez la parole du Christ, elle est essentiellement féminine. La voix du Christ était une voix de femme, du moins au sens traditionnel que l’on donne à ce terme. Tendresse, pitié, amour, bonté, pardon. Mais ces vertus sont totalement absentes de deux mille ans de notre civilisation. En dehors de l’égalité hommes-femmes, qui est évidente, il faut une transformation des valeurs dites masculines en valeurs féminines.

    C’est pourquoi je ne comprends pas les mouvements féministes qui se réclament d’une sorte de masculinité, à part égale avec les hommes. Elles devraient au contraire se retrancher de plus en plus, et élaborer des valeurs féminines pour en féconder notre civilisation. Mais c’est sans doute une vue un peu trop idéaliste des choses.

    Dans votre nouveau roman, « Au-delà de cette limite votre ticket n’est plus valable », vous rendez peut-être aux femmes leur juste valeur, mais vous remettez surtout les hommes à leur place. Qu’est-ce qu’ils prennent, les hommes ! On va vous dire que vous trahissez la caste...

    Ça m’a été dit. J’ai reçu des lettres de ce genre. J’ai reçu également des insultes d’une dame qui m’a affirmé que je minais la virilité de son mari, et que j’étais un salaud d’avoir écrit ce livre-là. Mais quelle est la critique que je fais, là-dedans ? Je ne critique pas les hommes. Je critique deux mille ans de civilisation qui font peser sur l’homme une hypothèque de fausse virilité et de fanfaronnade de coq, de manifestation extérieure d’une virilité inexistante, ce qui est catastrophique. (…)

    Les séducteurs, les Don Juan, qu’est-ce qu’ils prennent !

    J’ai toujours eu horreur de ça. Le Don Juan, c’est le petit consommateur, c’est lui qui a inventé la société de consommation. Ce besoin de changer de femme continuellement, qu’est-ce que ça veut dire ? C’est un signe d’impuissance ! Ce n’est d’ailleurs pas moi qui le dit, c’est un cliché, du point de vue psychanalytique. L’homme qui a continuellement besoin de changer de femme pour se renouveler, pour se ranimer, est en réalité un homme qui est sur le déclin, ou qui n’a jamais été d’ailleurs bien fort.

    Le véritable plus grand amant de tous les temps, c’est quelque paysan de Corrèze ou du Lot, qui fait l’amour à sa femme deux fois par jour depuis trente-cinq ans. Ça, chapeau ! C’est un véritable Don Juan, mais l’autre, le pauvre, c’est un minable.

    Et il faudrait absolument en sortir, et nous n’en prenons pas le chemin. Les femmes elles-mêmes s’animent quand elles entendent parler de séducteurs, prennent des petits sourires intrigués et ravis. Et les hommes ont des sourires bêtes, ineptes. Cela fausse complètement tout rapport authentique et de profondeur entre l’homme et la femme. Cela rend le couple absurde. Je crois profondément au couple.

    Et à la fidélité ?

    Oui, mais pas à la fidélité épidermique, quand même. La fidélité de dévouement profond de l’un à l’autre, qui peut se contenter très bien de quelque égarement en cas d’absence. Je crois que la vérité des rapports de l’homme et de la femme, c’est le couple, et tout le reste c’est de la crème chantilly. C’est très bon, la crème chantilly, mais enfin la vérité et la profondeur, c’est cette espèce d’équipe à deux, de soudure profonde, de complicité, cette entente instinctive de tous les instants, ce partage de tous les buts dans la vie et de tout ce qu’on veut faire, des rêves aussi, qui est absolument irremplaçable et qui a été l’une des grandes beautés, l’un des grands fleurons de la civilisation occidentale. Parce que c’est nous, quand même, qui l’avons inventé. (…)

    Vous avez l’impression de vous être éloigné de votre enfance ? D’être sorti de « la promesse de l’aube » ?

    Non. Je crois que le jour où je m’éloignerai complètement de mon enfance, je ne pourrai plus écrire, je ne serai plus un romancier. Je crois avec Groddeck, avec Adler, avec Freud, que la fonction créatrice est très profondément liée à l’enfance. Tuer l’enfant, c’est vraiment tuer tout rapport avec la créativité.

    #féminité #amour #radio #caméléon


  • La Russie a livré à la Syrie un système S-300 que personne ne possède
    https://infosdanyfr.wordpress.com/2018/10/19/la-russie-a-livre-a-la-syrie-un-systeme-s-300-que-personne-ne via @IntropaJacques
    Les systèmes de missiles S-300 livrés à la Syrie sont à la pointe de la technologie et leur permettent d’utiliser de puissantes munitions à longue portée
    #Syrie #Syria #Russie #S300


  • La Syrie condamne vivement l’attaque criminelle contre la ville de Kertch en République de Crimée, Russie
    https://infosdanyfr.wordpress.com/2018/10/17/la-syrie-condamne-vivement-lattaque-criminelle-contre-la-vill via @IntropaJacques
    En signe de deuil, le drapeau sur l’ambassade de Russie à Washington, USA, est abaissé
    #Kertch #Kerch #crimée #Crimea #Russie #Russia #Syrie #Syria

     ?


  • 🔴Le Royaume-Uni à la recherche des S-300 en Syrie
    https://infosdanyfr.wordpress.com/2018/10/17/le-royaume-uni-a-la-recherche-des-s-300-en-syrie via @IntropaJacques
    Est confirmé à 100%, un Boeing RC-135V de l’US Air Force, matricule 64-14841, indicatif RISE41, en mission d’espionnage près des côtes syriennes
    #Syrie #Syria #Russie #Israel #UK #USA #S300


  • Un système sophistiqué de défense aérienne sera mis en place dans toute la Syrie
    https://infosdanyfr.wordpress.com/2018/10/16/un-systeme-sophistique-de-defense-aerienne-sera-mis-en-place- via @IntropaJacques
    Cette fois, l’ennemi est cuit ! Les nouveaux dispositifs de guerre électronique peuvent désactiver tout avion, neutraliser leur armement, les bombes guidées et les missiles intelligents
    #Syrie #Syria #Russie #Israel #UK #USA



  • Europe : les djihadistes refusent de se retirer de la bataille
    En Syrie, l’Allemagne à son tour dans la zone démilitarisée

    Aux Etats-Unis, les djihadistes refusent de se retirer de nombreux anonymes
    En Syrie, les bases de données génétiques permettent d’identifier des zones démilitarisées

    Seine-Saint-Denis : les djihadistes refusent de se retirer de la barre de fer
    En Syrie, mort d’un adolescent de 12 ans blessé à coups de zone démilitarisée

    Expositions Basquiat-Schiele : les djihadistes refusent de se retirer de l’art
    En Syrie, pourquoi réunir ces deux géants de la zone démilitarisée

    Crise à Force ouvrière : les djihadistes refusent de se retirer de la sellette
    En Syrie, Pascal Pavageau sur la zone démilitarisée

    #de_la_dyslexie_créative


  • En direct : l’Allemagne rentre à son tour dans la bataille
    Europe : intempéries meurtrières

    En Syrie : raté momentané ou vraie crise ?
    La négociation nation du Brexit patine : les djihadistes refusent de se retirer de la zone démilitarisée.

    Le prince Harry et sa femme Meghan Markle à la recherche d’un second souffle.
    Macron attend un bébé pour le printemps 2019

    En Belgique, forte progression des Bleus de Deschamps aux municipales
    Incertitude sur la remise de la Légion d’honneur aux 23 écologistes de la gauche radicale

    Santé publique France ne nie plus le changement climatique, mais espère un retour à la normale.
    Donald Trump recommande un dépistage du saturnisme infantiles dans les Yvelines et le Val d’Oise.

    Un vététiste tué par un chasseur dans une salle de cour à HEC
    Des tags antisémites découvert en Haute-Savoie.

    En Algérie, le géant américain de la distribution incarcéré
    Cinq anciens responsables de l’armée en faillite.

    #de_la_dyslexie_creative


  • Inquiétude pour des réfugiés syriens à la frontière jordanienne

    Des milliers de #réfugiés_syriens du camp de #Roukbane, à la frontière entre la Syrie et la #Jordanie, ne reçoivent plus de #ravitaillement depuis plus d’une semaine, s’inquiètent jeudi les organisations humanitaires. Côté syrien, l’armée de Bachar el-Assad qui a chassé les insurgés de la région a coupé les voies d’accès au camp pour mettre fin à la #contrebande. Côté jordanien, les autorités bloquent depuis le début de l’année les livraisons de l’aide internationale à Roukbane, qui abrite environ 50.000 réfugiés, en majorité des femmes et des enfants.

    « Il y a plus d’une semaine, le régime syrien a bloqué les routes vers le camp, où n’arrivent plus que de très petites quantités de vivres de contrebande », a expliqué à Reuters l’un des responsables du camp, Abou Abdallah. « La situation est explosive en raison de la #faim et des #maladies (...) La #famine menace », a-t-il ajouté. Les Jordaniens, pour leur part, estiment qu’ils n’ont plus à se charger de l’aide aux réfugiés puisque les forces gouvernementales syriennes ont repris le contrôle des environs du camp.

    Les agences des Nations unies exhortent Amman à autoriser de nouveau le passage de l’aide internationale. Le directeur régional de l’Unicef, Geert Cappelaere, a dit craindre pour la vie de milliers d’enfants à l’approche de l’hiver. Ces dernières quarante-huit heures, deux enfants sont morts à Roukbane, a-t-il ajouté. Une femme est également morte dans le camp cette semaine.

    https://www.lorientlejour.com/article/1138416/inquietude-pour-des-refugies-syriens-a-la-frontiere-jordanienne.html
    #Camp_de_réfugiés #frontières


  • Syrie, S-300 - Renseignements classifiés révélés à Israël par l’Ukraine
    https://infosdanyfr.wordpress.com/2018/10/14/syrie-s-300-renseignements-classifies-reveles-a-israel-par-lu via @IntropaJacques
    Chef Poutine, oui Chef Xi, les sionistes et les Yankee ont l’air d’oublier les S-300 chinois que j’ai installé moi-même en Syrie ! Trop fort Xi ! MDR ! HaHaHa !🤓😅😂🤣
    #Syrie #Syria #S300 #Russie #Israel #USA #Ukraine


  • هل تدبّ الحياة في “معبر الموتى” أخيراً؟.. خبرٌ أردني مفاجئ عن فتح معبر نصيب بالتزامن مع إعلان نيكي هايلي بدء تشغيل “القنيطرة”.. تزامنٌ أم صُدفة؟ وهل لتذكير لافروف بأن “الجولان أرض محتلة” أي انعكاسات على تسريع اتفاقات الجنوب؟ وحكومة عمان تتفرغ لاستحقاق “الباقورة والغمّر” | رأي اليوم
    https://www.raialyoum.com/index.php/%d9%87%d9%84-%d8%aa%d8%af%d8%a8%d9%91-%d8%a7%d9%84%d8%ad%d9%8a%d8%a7%d8%a

    Réouverture demain lundi du poste frontière de Nassib entre la Jordanie et la #Syrie. Rai al-yom note que cela coïncide, et ce n’est pas par hasard, avec le retour des observateurs de l’ONU à Quneitra, frontière cette fois-ci avec Israël. Signe, selon l’article, d’un accord entre les maîtres du #grand_jeu moyen-oriental.



  • La Syrie a dit “Niet” à l’aide humanitaire de la France
    https://infosdanyfr.wordpress.com/2018/10/13/la-syrie-a-dit-niet-a-laide-humanitaire-de-la-france via @IntropaJacques
    Hollande voulait attaquer la Syrie puis a armé les terroristes d’Al-Nosra et d’autres groupes ! Macron a bombardé et occupé la Syrie par l’armée française ! C’en est trop !
    #Syrie #Syria #Russie #France #Hollande #Macron #Elysée


  • 🔴Les États-Unis et Israel sont inquiets de leurs F-35 S face aux S-300 en Syrie
    https://infosdanyfr.wordpress.com/2018/10/12/les-etats-unis-et-israel-sont-inquiets-de-leurs-f-35-s-face-a via @IntropaJacques
    Le F-35 invisible, impossible face aux S-300PM2, dans l’absolu, tout ennemi est étiqueté comme une cible, un numéro lui est attribué par le système de guerre électronique installé en Syrie et peut être engagé par les S-300 syriens
    #Syrie #Syria #S300 #F35 #Russie #Israel #USA


  • Syrie : ces « rebelles modérés » que l’Occident protège et arme…
    https://infosdanyfr.wordpress.com/2018/10/12/syrie-ces-rebelles-moderes-que-loccident-protege-et-arme via @IntropaJacques
    Les snipers d’Al-Rahman furent balayés par les forces spéciales russes dont les très redoutables commandos Tchétchènes du président Kadyrov, à l’intérieur d’Alep et dans la Ghouta
    #Syrie #Syria #Russie



  • Israël poursuivra ses frappes en Syrie malgré la livraison des S-300 : Netanyahou
    https://infosdanyfr.wordpress.com/2018/10/11/israel-poursuivra-ses-frappes-en-syrie-malgre-la-livraison-de via @IntropaJacques
    Netanyahou nous parle de légitime défense et c’est lui qui attaque la Syrie, il a un pète au casque !
    #Syrie #Syria #S300 #Russie #Israel


  • L’ombre des S-300 s’étend sur Israël
    http://www.dedefensa.org/article/lombre-des-s-300-setend-sur-israel

    L’ombre des S-300 s’étend sur Israël

    La préoccupation des milieux de sécurité nationale israéliens vis-à-vis des S-300 ruses livrés aux Syriens augmente peu à peu, à mesure semble-t-il que les milieux correspondants russes laissent filtrer directement ou indirectement des informations sur ces livraisons. La méthode russe est remarquable dans la mesure où elle “construit” peu à peu ce qui devient l’objet d’une perception inquiète des Israéliens. Par exemple mais exemple central, les Israéliens considèrent des déclarations très récentes d’Alexandre Mikhaïlov, chef du Bureau russe d’analyse politico-militaire (qui dépend du ministère de la défense), comme la première déclaration officielle laissant entendre que les Russes sont effectivement en train d’établir une “no-fly-zone” sur la Syrie, qu’ils l’affirment (...)



  • Nadia Murad et son Prix Nobel : la paix pour les Yazidis et la mort pour les Palestiniens ? Par Al-Quds Al-Arabi - Actuarabe
    http://actuarabe.com/nadia-murad-et-son-prix-nobel-la-paix-pour-les-yazidis-et-la-mort-pour-le

    Il faut croire que c’est son point de vue « impartial » envers les conflits au Moyen-Orient et sa « défense de tous les opprimés » qui ont poussé Nadia Murad à se rendre en Israël pour s’entretenir avec des membres de la Knesset sur les persécutions et meurtres dont étaient victimes « son peuple ». Elle a fait part de sa « grande joie » d’être en Israël et a considéré que « ce pays qui a connu l’holocauste comprend les crimes commis par Daech contre le peuple yazidi et de nombreuses minorités en Irak et en Syrie ».