• *La Marine teste l’utilisation de NETS pour piéger les migrants dans la Manche alors que des nombres record traversent illégalement*

    - Des navires militaires ont travaillé avec la UK Border Force pour essayer des tactiques en mai et juin
    - Priti Patel a révélé le stratagème en accusant Paris de la crise actuelle
    – Plus de 2 750 personnes auraient atteint le Royaume-Uni outre-Manche cette année

    La #Royal_Navy a testé l’utilisation de filets pour arrêter les migrants dans la Manche, a révélé hier #Priti_Patel.

    Des navires militaires ont travaillé avec la #UK_Border_Force en mai et juin, essayant des #tactiques pour se déployer contre de petits bateaux traversant la France.

    La ministre de l’Intérieur a fait la divulgation alors qu’elle reprochait à Paris de ne pas avoir maîtrisé la crise des migrants.

    Plus de 2 750 clandestins auraient atteint le Royaume-Uni de l’autre côté de la Manche cette année, dont 90 non encore confirmés qui ont atterri à Douvres hier.

    Ce chiffre se compare à seulement 1 850 au cours de l’année dernière. Dimanche, il y a eu un record de 180, entassés à bord de 15 dériveurs.

    Plus de 2 750 clandestins auraient atteint le Royaume-Uni de l’autre côté de la Manche cette année, dont 90 non encore confirmés qui ont atterri à #Douvres hier

    Les #chiffres montent en flèche malgré la promesse de Miss Patel, faite en octobre, qu’elle aurait pratiquement éliminé les passages de la Manche maintenant.

    Hier, elle a déclaré qu’elle s’efforçait de persuader les Français de « montrer leur volonté » et de permettre le retour des arrivées.

    Mlle Patel a affirmé que les #lois_maritimes_internationales autorisaient le Royaume-Uni à empêcher les bateaux de migrants d’atteindre le sol britannique, mais que Paris interprétait les règles différemment.

    « Je pense qu’il pourrait y avoir des mesures d’application plus strictes du côté français », a déclaré hier Mme Patel aux députés.

    « Je cherche à apporter des changements. Nous avons un problème majeur, majeur avec ces petits bateaux. Nous cherchons fondamentalement à changer les modes de travail en France.

    « J’ai eu des discussions très, très – je pense qu’il est juste de dire – difficiles avec mon homologue français, même en ce qui concerne les #interceptions en mer, car actuellement les autorités françaises n’interceptent pas les bateaux.

    « Et j’entends par là même des bateaux qui ne sont qu’à 250 mètres environ des côtes françaises.

    « Une grande partie de cela est régie par le #droit_maritime et les interprétations des autorités françaises de ce qu’elles peuvent et ne peuvent pas faire. »

    Elle a confirmé que les #navires_de_patrouille français n’interviendront pour arrêter les bateaux de migrants que s’ils sont en train de couler – et non pour empêcher les traversées illégales.

    Au sujet de la participation de la Marine, Mlle Patel a déclaré à la commission des affaires intérieures de la Chambre des communes : « Nous avons mené une série d’#exercices_dans_l’eau en mer impliquant une gamme d’#actifs_maritimes, y compris militaires.

    La ministre de l’Intérieur, photographiée hier, a fait la divulgation alors qu’elle reprochait à Paris de ne pas avoir maîtrisé la crise des migrants

    « Nous pouvons renforcer #Border_Force et montrer comment nous pouvons prendre des bateaux en toute sécurité et les renvoyer en France.

    « C’est effectivement le dialogue que nous entamons actuellement avec les Français pour savoir comment ils peuvent travailler avec nous et montrer leur volonté. Parce que cela ne sert à rien de leur pays.

    Tim Loughton, un député conservateur du comité, a demandé au ministre de l’Intérieur : « Pouvez-vous confirmer que vous pensez que les Français ont le pouvoir – qu’ils prétendent ne pas avoir – d’intercepter des bateaux en mer ? »

    Elle a répondu : ‘Absolument raison. Et c’est ce que nous nous efforçons de réaliser jusqu’au partage des #conseils_juridiques en matière de droit maritime. À travers la pandémie où le temps a été favorable, nous avons vu une augmentation des chiffres et nous devons mettre un terme à cette route.

    « Nous voulons rompre cette route, nous voulons rendre cela #non_viable. La seule façon d’y parvenir est d’intercepter et de renvoyer les bateaux en France. »

    Le ministre français de l’Intérieur, Gerald Darmanin, qui a été nommé il y a seulement dix jours, se rendra à Douvres le mois prochain pour voir l’impact des bateaux de migrants sur la communauté locale.

    « Le ministre de l’Intérieur est de plus en plus frustré par la partie française, mais nous avons de nouveaux espoirs que le nouveau ministre de l’Intérieur voudra régler ce problème », a déclaré une source de Whitehall.

    Hier, neuf passagers clandestins érythréens ont été découverts à l’arrière d’un camion lors d’un service Welcome Break sur la M40. La police a été appelée après que des témoins ont vu des mouvements à l’arrière du camion stationné dans l’Oxfordshire.

    https://www.fr24news.com/fr/a/2020/07/la-marine-teste-lutilisation-de-nets-pour-pieger-les-migrants-dans-la-manc
    #frontières #militarisation_des_frontières #asile #migrations #réfugiés #armée #NETS #Manche #La_Manche #France #UK #Angleterre #pull-back #pull-backs

    #via @FilippoFurri

  • Banques centrales : le serpent qui se mord la queue
    https://www.mediapart.fr/journal/economie/120216/banques-centrales-le-serpent-qui-se-mord-la-queue

    Les banques centrales perdent le combat contre la déflation. Les « junkies » des #marchés_financiers se mettent à douter de leurs « dealers ». Bain de sang pour les valeurs bancaires. Bienvenue dans le monde de la #NIRP (taux d’intérêt négatifs). Essayons de penser le pire.

    #Economie #actifs #Alana_Greenspan #Banque_du_Japon #BCE #BRI #Haruhiko_Kuroda #Japon #passifs #politique_monétaire #QE #Société_Générale #taux_d'intérêt_négatifs #zirp

  • La biodiversité sous l’emprise de la finance ?
    http://blogs.mediapart.fr/blog/maxime-combes/151014/la-biodiversite-sous-lemprise-de-la-finance

    La perte de biodiversité s’accélère, dans l’indifférence générale. Indifférence qui entoure également la nouvelle conférence de l’ONU qui se tient en Corée du Sud pour y remédier. Plutôt que de réguler les activités destructrices, les Etats vont-ils confier l’avenir de la biodiversité à la finance ?

    #actifs_biodiversité
    #banques
    #biodiversité
    #CBD
    #compensation
    #Coréedusud
    #finance
    #Nagoya
    #nature
    #net_gain
    #No_net_loss
    #objectifs_d'Aichi
    #offsetting
    #ONU
    #subventions
    #Union_européenne
    #financiarisation
    @rezo

  • Le PIB US est-il à 1%... ou -5% ? Tout dépend de l’inflation... | La Chronique Agora
    http://la-chronique-agora.com/pib-us-inflation

    ▪ Une chaîne de tromperie, de sottises et de vol corrompt l’économie des Etats-Unis dans son intégralité. Du sommet jusqu’à la base, toutes les décisions financières ont été tordues dans une direction ou une autre. Des prêts étudiants aux prêts revolving en passant par les émissions d’obligations d’entreprises et les rachats d’actions, de maillon en maillon, l’argent venant de nulle part mène à une hausse des prix des actifs.

    Au plus bas de l’échelle, les choses ne semblent pas particulièrement positives. Les étudiants qui finissent leur cursus cette année et qui ont un prêt subventionné par le gouvernement ont 33 000 $ de dette en moyenne, rapporte le Wall Street Journal. Ils passeront des décennies à rembourser… au mieux.

    Les acheteurs immobiliers, eux aussi, se trouvent pas tant profiter de l’argent bon marché que de se faire concurrence pour lui. Des sociétés de private equity ayant des milliards de capitaux à bas coûts ont fait grimper le prix des maisons dans les zones clé. L’acheteur moyen paie des prix plus élevés en conséquence… puis se retrouve inféodé aux prêteurs pour la majeure partie de son existence.

    Le ménage moyen se trouve aussi confronté à une sérieuse migraine. A droite, il est écrasé par la hausse des prix réels (nous y reviendrons dans une minute). A gauche, c’est la baisse des salaires réels qui pèse. Et ses dettes, bien qu’inférieures à leur niveau de 2007, semblent plus lourdes que jamais.

    ▪ Au sommet, en revanche, tout le monde est ravi
    La Fed — avec la connivence allègre des banques — crée du nouvel argent. Les entreprises l’utilisent pour acheter leurs propres actions. Les banques centrales achètent elles aussi des actions. Que peuvent-elles faire d’autre avec tout l’argent qu’elles créent ? De toute façon, acheter des actions semble satisfaire à peu près tous ceux qui comptent. Les investisseurs sont contents. Les économistes sont contents. Les politiciens sont contents.....

    #États-Unis
    #économie
    #PIB
    #marchés_boursiers
    #dollar
    #inflation
    #prêts_étudiants
    #prêts_revolving
    #obligations d’entreprises
    #actifs
    #actions
    #prêt_subventionnés pour les étudiants .......

  • 5,5 millions d’inscrits à Pôle emploi, un actif sur cinq
    http://www.alternatives-economiques.fr/5-5-millions-d-inscrits-a-pole-emploi--un-actif-sur-cinq_fr

    Le nombre des chômeurs de catégorie A a un peu diminué en octobre dernier, mais le détail des chiffres de Pôle emploi montre que la dégradation du marché du travail se poursuit malgré cela.

    Le ministère du Travail a publié récemment les chiffres du chômage en octobre dernier. Ceux-ci font apparaître une baisse de 20 500 personnes des chômeurs de catégorie A (ceux qui n’ont pas travaillé du tout). Mais parallèlement le nombre des chômeurs de catégories B et C (ceux qui ont travaillé quelques heures dans le mois) augmente de 60 100 personnes. Tandis que les inscrits en catégories D et E (chômeurs en formation ou en emploi aidé) augmentent de 16 300 personnes.

    #chômage
    #Pôle-emploi
    #actifs
    #inscrits

  • Près d’un million d’Américains sortis de la population active en octobre | Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie
    http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2013/11/09/pres-dun-million-damericains-sortis-de-la-population-

    Près d’un million d’Américains sortis de la population active en octobre

    Pour le seul mois d’octobre, près d’un million d’Américains – 932.000 très exactement – ont été sortis des statistiques, portant le total à 91,5 millions de personnes. Si l’on en croit ZeroHedge, « à ce rythme le nombre d’Américains inactifs dépassera celui des actifs dans 4 ans environ ».

    #économie
    #Etats-Unis
    #statistique
    #inactifs
    #actifs
    #le-rêve-américain

  • Le frauduleux appel à l’action de l’UE pour combattre le #chômage des #jeunes
    http://www.wsws.org/fr/articles/2013/jul2013/pers-j01.shtml

    A leur sommet de jeudi à Bruxelles, les chefs de gouvernement de l’Union européenne ont décidé de débloquer six milliards d’euros pour les jeunes chômeurs. La mesure s’appelle officiellement « Plan d’action contre le chômage des jeunes. » En fait, c’est tout le contraire. C’est une parodie et une insulte à l’intelligence des jeunes et qui ne fait que souligner le fait qu’une génération entière n’a pas d’avenir dans une Europe capitaliste.
    Dans les 27 pays membres de l’UE, un jeune sur quatre de moins de 25 ans est officiellement comptabilisé comme chômeur, soit un total de 5,6 million de personnes. Le chiffre véritable est même encore plus élevé, vu que les statistiques officielles ne tiennent compte que de ceux qui ont été en recherche d’emploi au cours de ces quatre dernières semaines et qui sont en mesure d’occuper un nouvel emploi en l’espace de deux semaines.
    Les six milliards d’euros devraient être dépensés sur les années 2014 et 2015. Ceci correspond à une moyenne de 45 euros par mois par chômeur, c’est-à-dire une goutte dans l’océan.
    Même des personnalités en vue du patronat et de la politique ont admis qu’il s’agissait d’une mesure symbolique. Thomas Mayer, chef économiste de la Deutsche Bank, l’a décrite comme étant « plutôt une forme de politique de symbole » et Martin Schulz, le président du parlement européen, a dit que l’argent alloué n’était « pas suffisant. »
    Selon la Commission européenne, quelque 4,5 milliers de milliards d’euros d’argent public ont été alloués depuis 2008 pour soutenir le système bancaire du continent. A présent, ces mêmes gouvernements européens vont libérer 0,13 pour cent de cette somme pour les jeunes en Europe. Ce pourcentage montre l’importance relative que l’élite dirigeante attache aux jeunes en Europe par rapport aux banques.

    • Merci de souligner cet info, 700 000 jeunes sont au chômage en France : ce n’est non seulement le résultat d’une désaffection française et européenne désarmée pour combattre les mécanismes de l’échec, mais aussi une véritable volonté libérale de laisser-faire les marchés en pensant que leurs acteurs sont les seuls compétents pour s’entendre autour d’une table. Mais nul n’est dupe, les bras de fer sont inéquitables, les règles sont truquées et les dés sont pipés. Personnellement, je ne pense pas que cette civilisation aille bien loin. Comme je l’ai dit au ministre du Travail, ça sent le sapin. Pour s’en convaincre, il nous faudrait un bon petit référendum sur l’utilité de l’Europe.
      #Europe #Libéralisme #Crises #Mutation #Chômage #Jeunes

    • Ah le chômage des jeunes....

      Vraiment très impressionnant de voir des arguments de droites repris par des gens qui se disent de gauche, sérieux, radicaux.

      La phrase la plus drôle étant certainement celle-ci (et le passage que je mets en gras)

      Dans les 27 pays membres de l’UE, un jeune sur quatre de moins de 25 ans est officiellement comptabilisé comme chômeur , soit un total de 5,6 million de personnes. Le chiffre véritable est même encore plus élevé ,[...]

      Si on regarde la pyramide des ages 2010 en Europe, on
      http://epp.eurostat.ec.europa.eu/statistics_explained/index.php/Population_structure_and_ageing/fr
      http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_l%27Union_europ%C3%A9enne

      on a environ 130 millions de personnes de moins de 25 ans. Mais comme on est heureux d’avoir gagner quelques victoires contre le capitalisme, on ne va compter que les jeunes entre 15 et 25 ans, ce qui fait environ 60 millions de personnes. 5.6/60 = 9.5% Où sont les 25% dont ils parlent ? Comment est-ce que ça peut être encore plus que 1 sur 4 ? En seraient-ils au point où ils ne savent pas distinguer population et population active ?

      Enfin je me demande qui peut se réjouir qu’un jeune entre 15 ou 25 qui est soit au lycée, soit à la fac et a donc en général 35 heures de cours, et à peut prés l’équivalent à étudier hors de l’école, ait en plus besoin d’avoir un emploi. Le patronat, évidement qui peut donc étendre son pouvoir sur la gestion du temps des gens et des jeunes gens. Mais la gauche ? Faut-il s’alarmer du chômage des jeunes ? Surtout si on considère que celui-ci, une fois re-contextualisé, n’apparait pas plus important que celui du reste de la population.

      Sinon, concernant le plan des eurocrates et gouvernements nationaux, oui compte tenu de l’objectif il est ridicule et c’est clairement du foutage de gueule compte tenu de l’ampleur des plan d’austérité ( au moins 14milliard en 2014 rien que pour la France). Mais l’objectif est-il louable ?

    • Oui c’est bien ce que je dis, mais quand on dit « un jeune sur quatre de moins de 25 ans est officiellement comptabilisé comme chômeur » on ne dit pas que c’est la population active.

      Et vu que la population active des 15-25 ans est de l’ordre de 40% (extrêmement variable selon les pays), prendre ce taux reviens grosso-modo à prendre le taux de chômage des précaires, dont le taux de chômage est évidement plus élevé. Mais ce passe-passe, prendre le taux de chômage des 40% des actifs les plus précaires, aboutirait au même chiffre (voire pire) si on l’appliquait à la population active des 25-65 ans.

      L’argument du chômage des jeunes, en plus d’être incroyablement faux, est l’argument préféré de la droite depuis au moins Balladur et son contrat d’insertion professionnelle jusqu’à Chirac et le CPE. Et une bonne partie du travail des luttes contre ces projets de précarisation des jeunes travailleur et de valorisation du salariat des jeunes a été de déconstruire le discours sur le chômage des jeunes. Je trouve donc hallucinant qu’une partie de la gauche réutilise ce discours.

      Pour dénoncer les politiques d’austérité, de mise au pas du salariat, et des conséquences sur le chômage, pas besoin d’aller chercher le taux de chômage des jeunes actifs (et si on le fait, merci de le faire de manière correcte en disant clairement de quoi on parle).

      En plus faire comme si la distinction entre population active et population est secondaire, cela affaibli le travail de critique des magouilles sur le taux de chômage (en gros pour faire baisser le taux de chômage, on fait passer des actifs chômeurs au status d’inactifs).

      Bref TF2 embrouille déjà suffisamment le débat sur le chômage pour que la gauche, qui plus est la gauche de gauche, n’en rajoute pas une louche.

    • Ah et à votre avis, quand on cherche pour la première fois un emplois, quel est la probabilité qu’on soit en recherche d’emploi ? Dans cette situation est-ce anormal de chercher un emploi, donc être chômeur, pendant 2-3 mois ?

    • Prenons le cas de la France :
      http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=T12F041#tableaux

      Taux d’activité 2010 Hommes (en %) :
      15 à 24 ans : 42,9
      25 à 49 ans : 94,8
      50 à 64 ans : 61,2
      dont 50 à 55 ans : 93*
      dont 55 à 64 ans : 45,2
      65 ans ou plus : 2,4

      Taux d’activité 2010 Femmes (en %) :
      15 à 24 ans : 35,6
      25 à 49 ans : 84,2
      50 à 64 ans : 54,1
      dont 50 à 55 ans : 82*
      dont 55 à 64 ans : 40,0
      65 ans ou plus : 1,1

      Le taux d’activité de l’ensemble de la population de plus de 15 ans est de 56,7% (notez l’influence de la structure de la pyramide des âges sur ce chiffre http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?ref_id=ccc ).

      Définition :

      Le taux d’activité est le rapport entre le nombre d’actifs (actifs occupés et chômeurs) et l’ensemble de la population correspondante.

      http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/taux-activite.htm

      * calcul perso en pondérant la période 50-55 par 1/3 et la période 55-65 par 2/3. Donc je suppose qu’entre 50 et 65 ans chaque classe d’âge annuelle compte autant d’individus, ce qui presque vrai mais faux.