• La musique, nouvelle responsable du Covid-19 - Le Point
    https://www.lepoint.fr/debats/la-musique-nouvelle-responsable-du-covid-19--02-05-2020-2373825_2.php

    VIDÉO. Le 1er mai, le confinement est monté d’un cran dans le 18e arrondissement de Paris, où les forces de l’ordre ont fait taire la musique dans un appartement. Par Christophe Ono-dit-Biot
    Modifié le 02/05/2020 à 18:04 - Publié le 02/05/2020 à 13:30 | Le Point.fr

    On connaît désormais une nouvelle cause de propagation du Covid-19 : écouter de la musique. Et on est donc priés de la faire taire. Tenez-vous-le pour dit. Enfin, si vous habitez dans le 18e arrondissement. Pour commencer ? C’est la désagréable expérience faite, vendredi soir, le 1er mai, par les habitants d’un square. Gentiment confinés depuis le 16 mars, étouffant comme la plupart des citadins entre les quatre murs de leur appartement forcément sans jardin – c’est plutôt rare, en ville, d’avoir son jardin –, ils attendaient sur leur balcon, comme chaque vendredi soir, après avoir applaudi les soignants, que la voisine se mette au sien, décoré de guirlandes électriques, pour passer de la musique sur sa platine. Elle en fait profiter tout le monde, car tout le monde adore, les gosses, les parents, les anciens. Personne ne songerait à s’en plaindre, mais plutôt à la remercier d’avoir eu cette jolie initiative.

    À 20 h 5, à peu près, et jusqu’à 22 heures, chaque semaine, c’est devenu le rituel. La promenade (immobile) de santé. Chacun chez soi, dans son appartement, mais fenêtre ouverte, un peu avec les autres, un verre à la main. Le square est rond, les arbres seuls, bouclés, mais d’un immeuble à l’autre, on se salue, on se regarde, on se sourit. Mieux que l’apéro virtuel sur Google Meet ou Zoom, un peu plus humain, surtout que la musique est bonne, comme dirait l’autre. Gloria Gaynor, Depeche Mode, de l’électro brésilienne, des standards italiens, ou « La Bohème » d’Aznavour… C’est éclectique, ouvert sur le monde et le patrimoine, la culture musicale, des enfants en profitent, ça ne fait de mal à personne, ça fait même plutôt du bien. Les enfants dansent au balcon, les adultes aussi. Parfois, ils pleurent un peu. Le lendemain de la mort de Christophe, par exemple, quand la voisine a passé « Les Mots bleus ». L’émotion a tendance à sacrément se concentrer, dans un salon, alors quand elle peut s’exprimer…

    Lire aussi Michel Schneider – Déconfinement sans fin : on nous prend pour des enfants !
    Et puis soudain, la musique se tait

    Sauf ce vendredi. Quand une voiture de police, tous gyrophares dehors, s’arrête devant la porte de l’immeuble d’où provient la musique. Quatre officiers en sortent. Les habitants sont éberlués. « Qu’est-ce qui se passe ? » dit un retraité. « Il y a la police », lui répond son voisin en passant sa tête entre les bacs à fleurs. « Quoi ? C’est dingue ! » Oui, c’est dingue. Ils se font ouvrir la porte, disparaissent dans le hall. Tout le monde s’inquiète. « Ils montent chez elle. » « Mais qu’est-ce qu’elle fait de mal ? » Tout le monde a compris. La déception est palpable, la tristesse monte dans le square, la colère, aussi. On entend des huées, et puis des cris fuser : « Laissez-nous au moins la musique ! » « On étouffe, on n’a plus que ça ! » « On n’est pas dehors, elle ne fait rien de mal ! » Les minutes passent. Le temps sans doute pour les forces de l’ordre de monter. L’immeuble fait sept étages.

    Et puis soudain, la musique se tait. Ne restent que les guirlandes qui clignotent. Plus personne au balcon. Du moins, à ce balcon-là. En effet, aux autres, les gens se sont massés. Et quelqu’un se met à chanter, et puis les autres reprennent. La Marseillaise. Face à l’excès de zèle, à ce « fantasme de l’ordre retrouvé », aurait dit le philosophe Sloterdijk, dans les colonnes du Point, dès le 18 mars, ils chantent. Des drapeaux se montrent aux fenêtres, brandis par des mains d’enfants, d’adultes, de personnes âgées. Des drapeaux français, américains, italiens… Et les gens chantent la Marseillaise.

    Lire aussi Sloterdijk : « Le système occidental va se révéler aussi autoritaire que celui de la Chine »

    Les forces de l’ordre redescendent enfin et se dirigent vers leur véhicule. Depuis les balcons, les gens les interpellent, certains les supplient : « Pourquoi vous coupez la musique ? C’est tous les vendredis, c’est notre bouffée d’oxygène ! » On interroge les policiers. Ils sont quatre. Quatre, pour un peu de musique. « Il y avait un attroupement dans la rue », justifie l’un d’eux. Quelques personnes passaient, oui, pas plus que dans la journée, et certains prenaient des photos, à plus d’un mètre l’un de l’autre, on les a vus, et absolument rien à voir avec l’irresponsable « bal » de rue improvisé dans un autre quartier la semaine précédente, au mépris de tous les gestes barrières, et justement condamnable. Là, il n’y a plus personne, et les policiers sont quand même entrés dans un immeuble. Parce qu’il y avait de la musique… On le fait remarquer. « Vous ne dispersez pas un attroupement, là, vous êtes montés dans un appartement… » « S’il y a de la musique, ça va faire des attroupements », répond-il. « Oui, mais les gens respectent la loi, ils ne sont pas dehors, ils sont chez eux, confinés, à leur balcon, pour écouter. Ce n’est pas verbalisable, d’écouter de la musique ? » « Si, c’est verbalisable. » On s’étonne. « Ah bon ? Mais quelqu’un s’est plaint ? » Un autre policier s’approche, échauffé : « Vous avez eu le Covid ? » On ouvre de grands yeux : « Quel rapport ? » « Vous avez eu le Covid ? reprend-il. C’est à cause de choses comme ça qu’il se répand. » « À cause de la musique ? » « À cause de la musique qui crée des attroupements… »
    Tout ça, à cause de Gloria Gaynor et d’Aznavour…

    On est abasourdi. Les forces de l’ordre s’engouffrent dans leur véhicule et repartent sous les bruits de casserole. Un long moment, les gens restent à la fenêtre, espérant encore que la musique reprenne. En vain. Alors, les fenêtres se ferment, enfants, parents retournent à leur enfermement, consternés par ce beau moment gâché. Respecter les consignes, bien sûr, prendre soin des autres, bien entendu, mais ne pas pouvoir écouter de la musique à son balcon, bon sang ? On pense, et on sait qu’on a tort, que c’est trop, qu’on exagère, mais on y pense, c’est comme ça, à ces pays sans libertés, aux lois contre la musique qu’on n’avait pas le droit d’écouter, avec, toujours, toujours, la justification que c’est pour votre bien. Pour ne pas aller en enfer… ou à l’hôpital. On pense à la parole de l’abbé dans Le Nom de la rose, d’Umberto Eco : « Le rire déforme les traits du visage. » Ça commence comment ? Surveiller et punir, disait Foucauld. Je sais mieux que vous ce qui est bon pour vous. Infantilisation et menace de répression. « Vous avez eu le Covid ? » Tout ça, à cause de Gloria Gaynor et d’Aznavour.

    La musique n’a pas repris. La voisine a dû avoir peur, et on peut la comprendre. Circulez, ou plutôt ne circulez pas, il n’y a rien à voir. Rien à entendre, non plus, faut croire. Éclairé par quelques réverbères et les lumières des appartements, guère désertés, dans ce quartier, le square est resté silencieux. Tout juste si on a pu percevoir, venu d’un autre balcon au son, hélas, moins prodigue, le début de « Résiste », de France Gall, paroles et musiques de Michel Berger : « Si on t’organise une vie bien dirigée/Où tu t’oublieras vite… » C’est quoi la suite ?

    #Musique #Cinfinement #Répression_policière #After

  • Wuhan’s Return to Life : Temperature Checks and Constant Anxiety - Bloomberg
    https://www.bloomberg.com/news/features/2020-04-23/wuhan-s-return-to-life-temperature-checks-and-constant-anxiety

    Un article sur le retour au travail après confinement à Wuhan.

    Les photographies de Gilles Sabrié sont impressionnantes. Par exemple la couverture :


    Ou encore les repas à la cantine de Lenovo

    Every workday at Lenovo’s tablet and phone factory on the outskirts of Wuhan, arriving employees report to a supervisor for the first of at least four temperature checks. The results are fed into a data collection system designed by staff. Anyone above 37.3C (99.1F) is automatically flagged, triggering an investigation by an in-house “anti-virus task force.”
    Daily routines at the facility, which reopened on March 28 after stopping for over two months because of the coronavirus pandemic that began in this central Chinese city, have been entirely reengineered to minimize the risk of infection. Before returning to the site, staff members had to be tested both for the virus and for antibodies that indicate past illness, and they had to wait for their results in isolation at a dedicated dormitory. Once cleared, they returned to work to find the capacity of meeting rooms built for six reduced to three and the formerly communal cafeteria tables partitioned off by vertical barriers covered in reminders to avoid conversation. Signs everywhere indicate when areas were last disinfected, and robots are deployed wherever possible to transport supplies, so as to reduce the number of people moving from place to place. Elevators, too, are an artifact of the Before Times; everyone now has to take the stairs, keeping their distance from others all the way.

    #Covid-19 #Wuhan #Gilles_Sabrié #After #Déconfinement

  • (4) A Cannes, des caméras scrutent les habitants non masqués - Libération
    https://www.liberation.fr/france/2020/04/29/a-cannes-des-cameras-scrutent-les-habitants-non-masques_1786737

    La ville des Alpes-Maritimes a mis en place un système de vidéosurveillance en prévision d’une obligation du port de masque. Une décision qui ne fait pas l’unanimité.

    A Cannes, des caméras scrutent les habitants non masqués

    Le marché Forville de Cannes n’est plus ouvert aux quatre vents. Pour entrer sous la halle, Didier et Jules devaient déjà se plier à la prise de température et au lavage des mains. Depuis le 23 avril, et sans qu’ils ne le sachent, ces deux Cannois ont été soumis à un autre contrôle : leurs visages sont passés à la moulinette d’un algorithme. La ville de Cannes vient de se doter d’un détecteur de masques intégré aux caméras de ce marché provençal. « Ils sont tombés sur la tête. On se croirait dans un film, raillent Didier et Jules. Ils feraient mieux de mettre l’argent pour ouvrir des lits à l’hôpital et trouver un médicament plutôt que de nous surveiller. » Les deux amis ne portent pas de masques. Ils font partie des 26 % de Cannois, selon les nouvelles statistiques de la ville, qui ne se protègent pas pour faire leurs emplettes.
    Masques gratuits et rues désinfectées

    « Cet algorithme permet de détecter les personnes qui portent ou non un masque dans l’espace public à l’aide de petites caméras et de mini ordinateurs qui traitent les images en local », détaille la mairie dans un communiqué diffusé trois jours après l’installation du matériel. Développée par la start-up française Datakalab, cette technologie transforme les images en données. Son PDG Xavier Fischer les reçoit sur son ordinateur. A gauche de l’écran, un graphique matérialise la fréquentation. A droite, un autre indique la part de Cannois masqués. « Pour la journée du 26 avril, on voit que 87 % des personnes portaient le masque à 8 h 45. Ça baisse très régulièrement au cours de la matinée, pointe Xavier Fischer. Plus il est tôt, plus le port du masque est respecté. »

    Ces informations intéressent la ville de Cannes qui s’est offert l’expérimentation contre un chèque de 9 000 euros. « On se base sur des mathématiques pour anticiper le déconfinement, explique la cheffe de cabinet adjoint de la commune, Sophie Mouysset. Si le masque devient obligatoire, et que le gouvernement nous donne les moyens, à un moment donné il faudra faire de la répression pour appliquer ce principe. » Pour l’instant, « un SMS ou un email est envoyé aux employés municipaux chargés de la sécurité du lieu » et « les équipes peuvent aller au-devant des Cannois pour une action pédagogique ». C’est qu’à Cannes, les masques sont gratuits : le maire LR David Lisnard en a déjà distribué 100 000. Il s’est aussi engagé à désinfecter les rues, parfois à l’aide de drones. Des mesures qui « rassurent » Isabelle, maraîchère sous la halle : « Ces mesures ne me dérangent pas. On ne va pas s’empêcher de vivre, estime-t-elle. Quand on n’a rien à se reprocher, ça ne devrait pas poser de problème d’être filmé. »
    « Atteinte à nos droits »

    Trois marchés sont déjà équipés. Dès jeudi, l’algorithme montera à bord des bus. « La détection, avec l’individualisation du port du masque, est déjà une atteinte à nos droits. Ça fait partie de toutes ces nouvelles technologies déployées et légitimées par la crise, pointe Martin Drago, juriste pour la Quadrature du net. Il faut bien distinguer deux craintes : la première c’est l’atteinte à nos droits maintenant, le seconde c’est la question de la banalisation. »

    A lire aussiLa justice valide le couvre-feu des quartiers populaires de Nice

    Xavier Fischer répète inlassablement le même discours : il éloigne toute association d’idées entre sa technologie et la reconnaissance faciale : « Oui, on passe par la caméra, mais on met tous les garde-fous pour être certains de ne pas conserver d’images, insiste-t-il. On a automatisé le boîtier de comptage : on envoie des lignes de data avec le nombre de personnes, le nombre de masques et les heures. Cette analyse d’images respecte le RGPD [règlement général sur la protection des données, ndlr]. » Datakalab a été créé il y a trois ans pour développer le comptage dans les centres-commerciaux, les duty-free ou les hôpitaux. La start-up et son intelligence artificielle sont capables de faire des statistiques par tranche d’âges, par sexe ou par niveau de satisfaction grâce au sourire. En fin de semaine, Datakalab testera à Cannes l’analyse de la distanciation sociale entre les individus.

    Sur le boîtier de la caméra du marché Forville figure un petit écriteau : « Vous pouvez vous opposer au traitement en faisant un signe "non" de la tête. » Trop tard pour Didier et Jules. Ils sont passés sous l’objectif sans même se rendre compte qu’ils étaient filmés. Ils entreront dans les statistiques des mauvais élèves : les non-porteurs de masques.

    #Surveillance #Reconnaissance_faciale #Géolocalisation #After

  • (17) Pour faire la guerre au virus, armons numériquement les enquêteurs sanitaires - Libération
    https://www.liberation.fr/debats/2020/04/26/pour-faire-la-guerre-au-virus-armons-numeriquement-les-enqueteurs-sanitai

    Pourquoi se focaliser sur une application qu’il faudra discuter à l’Assemblée nationale et qui risque de ne jamais voir le jour, alors que nous devrions déjà nous concentrer sur la constitution et l’outillage numérique d’une véritable armée d’enquêteurs en épidémiologie ?

    Tribune. Le débat sur l’apport du numérique à la résolution de la crise sanitaire actuelle est bien mal engagé. Une énergie considérable est consacrée à développer et affiner le controversé projet d’application de traçage StopCovid, dont la faisabilité et l’utilité restent pourtant sujettes à caution. Pendant qu’on en développe plusieurs versions, qu’on engage un bras de fer avec Google et Apple et qu’on mobilise les parlementaires à discuter et voter sur une application qui risque de ne jamais voir le jour, rien n’est dit de la préparation de l’équipement numérique de la « force sanitaire », cette « armée » d’enquêteurs de terrain qu’il va falloir déployer à partir du déconfinement pour remonter et casser les chaînes de transmission.

    Pourtant, pour l’anthropologue et médecin Paul Farmer, ex-envoyé spécial des Nations unies à Haïti après le séisme en 2009, la réponse à une épidémie, c’est avant tout « staff and stuff » : des gens et des choses.

    Ces enquêtes, minutieuses, fastidieuses, peuvent mobiliser des effectifs importants. 9 000 enquêteurs à Wuhan (pour une ville de 11 millions d’habitants), 20 000 en Corée (qui en compte 52 millions). Les experts en santé publique de l’université Johns-Hopkins estiment ainsi à 100 000 le nombre d’enquêteurs qu’il faudrait aligner aux Etats-Unis pour un coût d’environ 3,6 milliards de dollars. Selon Tom Frieden, un ancien directeur du CDC, ce chiffre pourrait être trois fois plus élevé. En Allemagne, le gouvernement fédéral envisage de recruter 20 000 agents (une équipe de cinq personnes pour 20 000 habitants). En Belgique, Wallonie, Bruxelles et Flandre comptent recruter 2 000 enquêteurs.

    En France, selon le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, ce sont entre 10 000 et 15 000 nouvelles contaminations par jour qui pourraient être enregistrées à partir de la mi-mai ou de la fin mai. Pour prendre en charge les nouveaux contaminés et tracer les cas contacts, il évalue à 20 000 ou 30 000 personnes la taille de cette « force sanitaire » : « une armada » pour reprendre ses mots. Il alerte : « Si on n’a pas cette brigade, une app numérique ne marchera pas. »

    Ce qui ne veut pas dire que le numérique ne peut pas les aider. Car ces enquêteurs, il va falloir les outiller. En tutoriels. En questionnaires pour accompagner et guider la personne atteinte dans recherche de contacts (« Quand avez-vous déjeuné ? Où étiez-vous alors ? »). Il faudra déployer une plateforme pour remonter et centraliser les données, dans le respect de la vie privée de l’ensemble des personnes concernées, malades, proches, enquêteurs eux-mêmes ! Et des outils pour interagir rapidement avec les épidémiologistes plus chevronnés et avec la chaîne aval (masques, tests et isolement volontaire). On peut aussi imaginer des bases de connaissance pour aider les enquêteurs à apporter des réponses précises et documentées aux personnes qu’elles seront amenées à interroger. Il faut aussi envisager le cas de personnes atteintes qui ne parleraient pas le français, et prévoir la possibilité de faire appel à distance à des interprètes.
    Délai record

    C’est sur l’outillage numérique des enquêteurs et sur le recueil des données les plus utiles que devraient se concentrer les efforts et le débat, pour que la France se dote du seul moyen reconnu à ce jour comme efficace pour lutter contre la pandémie.

    Notre fascination collective pour les applications de traçage révèle notre désir d’en finir « magiquement », grâce à une killer app qui résoudrait tout, avec la maladie.

    Didier Sicard Président d’honneur du Comité National d’Ethique ,
    Benoit Thieulin ancien président du Conseil national du numérique ,
    Maurice Ronai ancien commissaire à la Cnil ,
    Godefroy Beauvallet ancien vice-président du Conseil national du numérique

    #After #Epidémiologie

  • Derrière le virus… Par Nicolas Beniès | Entre les lignes entre les mots
    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2020/04/20/derriere-le-virus
    https://secure.gravatar.com/blavatar/a3b1cc5dc5733d7f4309d47eda4caf8d?s=200&ts=1587910849

    Où est la stratégie ? Quel avenir ? Comment construire et non pas reconstruire à l’identique. Ce modèle, ce régime d’accumulation est fini. La finance a obéré le taux d’accumulation, provoqué l’accélération de la désindustrialisation et a créé des riches et des très riches assis sur cette sphère financière.

    Nous entrons dans un moment révolutionnaire… ou de régression si la prise de conscience n’est pas au rendez-vous.

    D’autant que la crise politique se poursuit qui accentue la remise en cause des libertés démocratiques comme solution à cette crise fondamentale qui touche toutes les « élites ». Faute de légitimité, les gouvernants choisissent le mode de la répression pour affirmer leur pouvoir et conserver les privilèges des plus riches corrupteurs. Les émeutes deviennent actuelles faute d’une vision d’avenir qui pourrait structurer les révoltes.

    Qui aurait parié sur un virus pour faire apparaître au grand jour la réalité d’un capitalisme !

    Nicolas Béniès

    #After

  • Finland’s weekly news show in Latin cancelled after run of 30 years...
    https://diasp.eu/p/9283958

    Finland’s weekly news show in Latin cancelled after run of 30 years

    HN Discussion: https://news.ycombinator.com/item?id=20305656 Posted by situationista (karma: 396) Post stats: Points: 146 - Comments: 32 - 2019-06-28T15:57:08Z

    #HackerNews #after #cancelled #finlands #latin #news #run #show #weekly #years HackerNewsBot debug: Calculated post rank: 108 - Loop: 456 - Rank min: 100 - Author rank: 70

  • Walmart Pleads Guilty After a Decade of Bribes (https://www.nytimes...
    https://diasp.eu/p/9241668

    Walmart Pleads Guilty After a Decade of Bribes

    HN Discussion: https://news.ycombinator.com/item?id=20238651 Posted by rrego (karma: 212) Post stats: Points: 159 - Comments: 110 - 2019-06-20T23:55:22Z

    #HackerNews #after #bribes #decade #guilty #pleads #walmart HackerNewsBot debug: Calculated post rank: 142 - Loop: 94 - Rank min: 100 - Author rank: 54

  • DIY explainer video, what it takes when you have no skill
    https://hackernoon.com/diy-explainer-video-what-it-takes-when-you-have-no-skill-56f1e17db221?so

    Hi there! I am Maxim, and I have been programming for most of my life. Over the course of last year, I spent most of my time working on my own project called OneBar. Every time we had something exciting to share, we needed a video to demonstrate it to people. Our first two demos were simple screencasts with a bit of voiceover and background music. They worked quite well but, recently we went through a major pivot, re-designed OneBar from scratch and wanted something better than a plain screencast. I had a little user story in mind, and I wanted it to be a part of our demo so, I started looking for ways how to make more advanced videos. I’ve analyzed a few paid options like using online explainer makers or hiring a freelancer. All of them were either too restrictive (online editors), or (...)

    #tutorial #video-production #design #startup-life #after-effects

  • #Aftermath - Saison 1, épisode 13/13 - Final : « Ceux qui chuchotent à propos de l’immortalité »
    https://www.crashdebug.fr/loisirss/273-cinema/series/aftermath/13115-aftermath-saison-1-episode-13-13-final-ceux-qui-chuchotent-a-propos

    C’est le week end, aussi voici l’épisode final de notre série du samedi soir ; ). Bon, c’est sûr, ce ne sont pas les effets spéciaux d’Avatar, mais c’est le scénario qui compte. Tout y est, explosions nucléaires, maladie étrange et météorite (ça ne vous rappelle rien ?)

    Désolé je n’ai pas réussi à l’intégrer, aussi retrouvez le 13e épisode ici

    Bonne soirée.

    Source : Contributeur anonyme

    Informations complémentaires :

    Crashdebug.fr : Aftermath - Saison 1, épisode 1/10 : RVL 6768 (VOSTFR)

    Crashdebug.fr : Aftermath - Saison 1, épisode 2/10 : « In Rats Alley »

    Crashdebug.fr : Aftermath - Saison 1, épisode 3/10 : « Dans nos chambres vides »

    Crashdebug.fr : Aftermath - Saison 1, épisode 4/12 : (...)

    #En_vedette #Séries #Cinéma #Loisirs

  • #Aftermath - Saison 1, épisode 12/13 : « Maintenant que nous parlons de mourir »
    https://www.crashdebug.fr/loisirss/273-cinema/series/aftermath/13069-aftermath-saison-1-episode-12-13-maintenant-que-nous-parlons-de-mou

    C’est le week end, aussi voici l’avant dernier épisode de notre série du samedi soir ; ). Bon, c’est sûr, ce ne sont pas les effets spéciaux d’avatar, mais c’est le scénario qui compte. Tout y est, explosions nucléaires, maladie étrange et météorite (ça ne vous rappelle rien ?)

    A la suite d’une tempête solaire, une série de castastrophes naturelles sème le chaos sur Terre. Entre tsunamis, tornades, tremblements de terre et chute de météorites, la famille Copeland doit faire face à une population en pleine hystérie. D’autant qu’une mystérieuse épidémie semble rendre les gens fous. Joshua et Karen, et leurs enfants Matt, Brianna et Dana doivent veiller les uns sur les autres. Parviendront-ils à rester unis face aux multiples dangers dans un monde à la dérive ?

    Source : (...)

    #En_vedette #Séries #Cinéma #Loisirs

  • #Aftermath - Saison 1, épisode 11/12 : « Où les hommes morts perdent leur os »
    https://www.crashdebug.fr/loisirss/273-cinema/series/aftermath/13025-aftermath-saison-1-episode-11-12-ou-les-hommes-morts-perdent-leur-o

    C’est le week end, aussi voici un nouvel Opus de notre série du samedi soir ; ). Bon, c’est sûr, ce ne sont pas les effets spéciaux d’avatar, mais c’est le scénario qui compte. Tout y est, explosions nucléaires, maladie étrange et météorite (ça ne vous rappelle rien ?)

    A la suite d’une tempête solaire, une série de castastrophes naturelles sème le chaos sur Terre. Entre tsunamis, tornades, tremblements de terre et chute de météorites, la famille Copeland doit faire face à une population en pleine hystérie. D’autant qu’une mystérieuse épidémie semble rendre les gens fous. Joshua et Karen, et leurs enfants Matt, Brianna et Dana doivent veiller les uns sur les autres. Parviendront-ils à rester unis face aux multiples dangers dans un monde à la dérive ?

    Source : Contributeur (...)

    #En_vedette #Séries #Cinéma #Loisirs

  • #Aftermath - Saison 1, épisode 10/12 : « Mad againe de Hieronymo »
    https://www.crashdebug.fr/loisirss/273-cinema/series/aftermath/12980-aftermath-saison-1-episode-10-12-mad-againe-de-hieronymo

    C’est le week end, aussi voici un nouvel Opus de notre série du samedi soir ; ). Bon, c’est sûr, ce ne sont pas les effets spéciaux d’avatar, mais c’est le scénario qui compte. Tout y est, explosions nucléaires, maladie étrange et météorite (ça ne vous rappelle rien ?)

    A la suite d’une tempête solaire, une série de castastrophes naturelles sème le chaos sur Terre. Entre tsunamis, tornades, tremblements de terre et chute de météorites, la famille Copeland doit faire face à une population en pleine hystérie. D’autant qu’une mystérieuse épidémie semble rendre les gens fous. Joshua et Karen, et leurs enfants Matt, Brianna et Dana doivent veiller les uns sur les autres. Parviendront-ils à rester unis face aux multiples dangers dans un monde à la dérive ?

    Source : Contributeur (...)

    #En_vedette #Séries #Cinéma #Loisirs

  • #Aftermath - Saison 1, épisode 9/12 : « Le Barbarous King »
    https://www.crashdebug.fr/loisirss/273-cinema/series/aftermath/12931-aftermath-saison-1-episode-9-12-le-barbarous-king

    A nouveau pour ce soir de Réveillon, un nouvel Opus de notre série du samedi soir ; ). Bon, c’est sûr, ce ne sont pas les effets spéciaux d’avatar, mais c’est le scénario qui compte. Tout y est, explosions nucléaires, maladie étrange et météorite (ça ne vous rappelle rien ?)

    A la suite d’une tempête solaire, une série de castastrophes naturelles sème le chaos sur Terre. Entre tsunamis, tornades, tremblements de terre et chute de météorites, la famille Copeland doit faire face à une population en pleine hystérie. D’autant qu’une mystérieuse épidémie semble rendre les gens fous. Joshua et Karen, et leurs enfants Matt, Brianna et Dana doivent veiller les uns sur les autres. Parviendront-ils à rester unis face aux multiples dangers dans un monde à la dérive ?

    Source : Contributeur (...)

    #En_vedette #Séries #Cinéma #Loisirs

  • #Aftermath - Saison 1, épisode 8/12 : « Ici il n’y a pas d’eau mais que des pierres »
    https://www.crashdebug.fr/loisirss/273-cinema/series/aftermath/12894-aftermath-saison-1-episode-8-12-ici-il-n-y-a-pas-d-eau-mais-que-des

    J’ai voulu vous passer un bon film pour ce soir de réveillon, mais je me suis fait jeter par les hébergeurs... Aussi, voici un nouvel Opus de notre série du samedi soir. Bon, c’est sûr, ce ne sont pas les effets spéciaux d’avatar, mais c’est le scénario qui compte. Tout y est, explosions nucléaires, maladie étrange et météorite (ça ne vous rappelle rien ?)

    A la suite d’une tempête solaire, une série de castastrophes naturelles sème le chaos sur Terre. Entre tsunamis, tornades, tremblements de terre et chute de météorites, la famille Copeland doit faire face à une population en pleine hystérie. D’autant qu’une mystérieuse épidémie semble rendre les gens fous. Joshua et Karen, et leurs enfants Matt, Brianna et Dana doivent veiller les uns sur les autres. Parviendront-ils à rester (...)

    #En_vedette #Séries #Cinéma #Loisirs

  • #Aftermath - Saison 1, épisode 7/12 : « Qu’est-ce que dit le tonnerre »
    https://www.crashdebug.fr/loisirss/273-cinema/series/aftermath/12850-aftermath-saison-1-episode-7-10-qu-est-ce-que-dit-le-tonnerre

    Un nouvel Opus de notre série du samedi, bon c’est sûr ce ne sont pas les effets spéciaux d’avatar, mais c’est le scénario qui compte. Tout y est, explosions nucléaires, maladie étrange et météorite (ça ne vous rappelle rien ?)

    A la suite d’une tempête solaire, une série de castastrophes naturelles sème le chaos sur Terre. Entre tsunamis, tornades, tremblements de terre et chute de météorites, la famille Copeland doit faire face à une population en pleine hystérie. D’autant qu’une mystérieuse épidémie semble rendre les gens fous. Joshua et Karen, et leurs enfants Matt, Brianna et Dana doivent veiller les uns sur les autres. Parviendront-ils à rester unis face aux multiples dangers dans un monde à la dérive ?

    Source : Contributeur anonyme

    Information complémentaire : (...)

    #En_vedette #Séries #Cinéma #Loisirs

  • #Aftermath - Saison 1, épisode 6/10 : « Madame Sosostris »
    https://www.crashdebug.fr/loisirss/273-cinema/series/aftermath/12804-aftermath-saison-1-episode-6-10-madame-sosostris

    Notre série du samedi, bon c’est sûr ce ne sont pas les effets spéciaux d’avatar, mais c’est le scénario qui compte. Tout y est, explosions nucléaires, maladie étrange et météorite (ça ne vous rappelle rien ?)

    A la suite d’une tempête solaire, une série de castastrophes naturelles sème le chaos sur Terre. Entre tsunamis, tornades, tremblements de terre et chute de météorites, la famille Copeland doit faire face à une population en pleine hystérie. D’autant qu’une mystérieuse épidémie semble rendre les gens fous. Joshua et Karen, et leurs enfants Matt, Brianna et Dana doivent veiller les uns sur les autres. Parviendront-ils à rester unis face aux multiples dangers dans un monde à la dérive ?

    Source : Contributeur anonyme

    Information complémentaire :

    Crashdebug.fr : Aftermath - (...)

    #En_vedette #Séries #Cinéma #Loisirs

  • #Aftermath - Saison 1, épisode 5/10 : « Un Clatter et un Chatter »
    https://www.crashdebug.fr/loisirss/273-cinema/series/aftermath/12735-aftermath-saison-1-episode-5-10-un-clatter-et-un-chatter

    Une nouvelle série pour nos samedis soirs, qui m’a été chaudement recommandée par Spartou. Tout y est, explosions nucléaires, maladie étrange et météorite (ça ne vous rappelle rien ?)

    A la suite d’une tempête solaire, une série de castastrophes naturelles sème le chaos sur Terre. Entre tsunamis, tornades, tremblements de terre et chute de météorites, la famille Copeland doit faire face à une population en pleine hystérie. D’autant qu’une mystérieuse épidémie semble rendre les gens fous. Joshua et Karen, et leurs enfants Matt, Brianna et Dana doivent veiller les uns sur les autres. Parviendront-ils à rester unis face aux multiples dangers dans un monde à la dérive ?

    Source : Contributeur anonyme

    Information complémentaire :

    Crashdebug.fr : Aftermath - Saison 1, épisode 1/10 : RVL 6768 (...)

    #En_vedette #Séries #Cinéma #Loisirs

  • #Aftermath - Saison 1, épisode 4/10 : « La fièvre de l’os »
    https://www.crashdebug.fr/loisirss/273-cinema/series/aftermath/12696-aftermath-saison-1-episode-4-10-la-fievre-de-l-os

    Une nouvelle série pour nos samedis soirs, qui m’a été chaudement recommandée par Spartou. Tout y est, explosions nucléaires, maladie étrange et météorite (ça ne vous rappelle rien ?)

    A la suite d’une tempête solaire, une série de castastrophes naturelles sème le chaos sur Terre. Entre tsunamis, tornades, tremblements de terre et chute de météorites, la famille Copeland doit faire face à une population en pleine hystérie. D’autant qu’une mystérieuse épidémie semble rendre les gens fous. Joshua et Karen, et leurs enfants Matt, Brianna et Dana doivent veiller les uns sur les autres. Parviendront-ils à rester unis face aux multiples dangers dans un monde à la dérive ?

    Source : Contributeur anonyme

    Information complémentaire :

    Crashdebug.fr : Aftermath - Saison 1, épisode 1/10 : RVL 6768 (...)

    #En_vedette #Séries #Cinéma #Loisirs

  • #Aftermath - Saison 1, épisode 3/10 : « Dans nos chambres vides »
    https://www.crashdebug.fr/loisirss/273-cinema/series/aftermath/12651-aftermath-saison-1-episode-3-10-dans-nos-chambres-vides

    Notre rendez vous du samedi soir avec Aftermath et son univers angoissant, qui m’a été chaudement recommandée par Spartou. Tout y est, explosions nucléaires, maladie étrange et météorite (ça ne vous rappelle rien ?)

    A la suite d’une tempête solaire, une série de castastrophes naturelles sème le chaos sur Terre. Entre tsunamis, tornades, tremblements de terre et chute de météorites, la famille Copeland doit faire face à une population en pleine hystérie. D’autant qu’une mystérieuse épidémie semble rendre les gens fous. Joshua et Karen, et leurs enfants Matt, Brianna et Dana doivent veiller les uns sur les autres. Parviendront-ils à rester unis face aux multiples dangers dans un monde à la dérive ?

    Source : Contributeur anonyme

    Information complémentaire :

    Crashdebug.fr : Aftermath - (...)

    #En_vedette #Séries #Cinéma #Loisirs