• #Google. Deuxième chercheuse licenciée dans l’équipe « Éthique et #intelligence_artificielle »

    Deux mois après #Timmit_Gebru, c’est dont la responsable de l’équipe #Éthique_et_intelligence_artificielle que Google licencie. Elle avait dénoncé le licenciement de la chercheuse, mais plus généralement le déni des pratiques discriminatoires de l’entreprise.

    –-> dépêche AFP, enrichie, d’après France 24

    Les libertés académiques et la protection économique dûe aux chercheuses et aux chercheurs s’applique-t’elle dans les grandes firmes qui soutiennent des activités de recherche ? La question se pose avec le second licenciement opéré par Google dans son équipe Éthique et intelligence artificielle.

    #Margaret_Mitchell, qui a fondé l’équipe de recherche en éthique et intelligence artificielle de Google, a été « virée » (« I am fired »), a-t-elle annoncée vendredi sur Twitter, un mois après sa #suspension qui avait déjà valu des critiques au géant des technologies.

    « Après avoir passé en revue le comportement de cette directrice, nous avons confirmé qu’il y a eu de multiples infractions à notre #code_de_conduite, ainsi que de nos règlements sur la sécurité, y compris l’exfiltration de documents confidentiels sensibles et de données privées sur d’autres employés »,

    a déclaré un porte-parole du groupe californien à l’AFP.

    En janvier, Margaret Mitchell s’était vue refuser l’accès à son compte professionnel, quelques semaines après le renvoi d’un membre de son équipe, Timnit Gebru.

    « Ce sont des attaques contre les personnes qui essaient de rendre la technologie de Google plus #éthique »,

    avait réagi un porte-parole du #Alphabet_Workers_Union, le syndicat récemment formé par des employés du groupe.

    Google reproche à la chercheuse en éthique et intelligence artificielle d’avoir téléchargé un grand nombre de documents liés à son ancienne collègue et de les avoir ensuite partagés avec des personnes extérieures.

    Mais la société fait face à des critiques car Margaret Mitchell accuse l’entreprise de l’avoir forcée à se rétracter sur des résultats de recherche.

    Sous son tweet de vendredi – « j’ai été virée » – les messages de soutien abondaient.

    « J’imagine que ça veut dire que l’IA éthique n’a pas sa place dans une société capitaliste »,

    a commenté #Chelsea_Manning, l’ancienne analyste militaire qui a été condamnée pour trahison après avoir transmis des documents classés secret défense à WikiLeaks.

    Le 19 janvier, deux jours avant sa suspension, l’informaticienne avait critiqué publiquement le directeur exécutif du groupe, #Sundar_Pichai, sur le thème du racisme.

    « Disons que vous avez un problème parce que vous n’arrêtez pas de vous aliéner les femmes noires et que vous leur causez des torts importants »,

    avait-elle tweeté au-dessus d’un lien vers un article de CNN intitulé « Le patron de Google rencontre des dirigeants d’universités noires après des accusations de #racisme ».

    « Vous pouvez : A) essayer de réparer vos torts B) essayer de trouver plus de personnes noires pour vous apprécier (l’approche symbolique et superficielle). Bonne chance… ».

    En décembre, plus de 1.400 employés de Google et près de 2000 autres personnes ont signé une lettre appelant l’entreprise à expliquer pourquoi Timnit Gebru avait été renvoyée et pour quelles raisons elle avait dû se rétracter.

    Ils demandaient aussi à Alphabet de s’engager « sans équivoque » en faveur de l’intégrité de la recherche et de la liberté académique.

    https://academia.hypotheses.org/31162
    #AI #IA #licenciement

  • #Bulgarie : Poutine relance la querelle du #cyrillique et fâche Sofia avec Skopje

    Comment insulter un Bulgare ? Dites-lui que l’#alphabet_cyrillique est d’origine macédonienne et la réaction ne tardera pas. Le président russe Vladimir #Poutine a tiré sur cette corde mercredi 24 mai et il a réussi l’impossible : unir le pays, contre lui. La Bulgarie revendique en effet les frères Cyrille et Méthode, créateurs au IXe siècle de l’alphabet glagolitique, ancêtre du cyrillique.

    https://www.courrierdesbalkans.fr/Vladimir-Poutine-unit-les-Bulgares-contre-lui-sur-les-origines-de
    #Macédoine

  • Finistère. Son fils ne pourra pas s’appeler Fañch
    http://www.ouest-france.fr/bretagne/quimper-29000/finistere-son-fils-ne-pourra-pas-s-appeler-fanch-4990874

    Jean-Christophe est jeune papa d’un petit Fañch depuis jeudi. Un prénom d’origine bretonne qui n’a pas été accepté par l’état civil lors de son enregistrement à Quimper (Finistère). Motif : l’État français ne reconnaît pas la lettre « ñ » dans les prénoms.

    Ce devait être un moment de bonheur : jeudi 11 mai, à la maternité de Quimper (Finistère), Jean-Christophe devient papa d’un petit garçon. Son prénom ? Le couple l’a choisi depuis 9 mois. Ce sera Fañch. Un prénom breton que portent deux écrivains (Fañch Peru et Fañch Broudig).

    L’hôpital se charge des formalités, mais le vendredi après-midi, le couple reçoit un appel dans la chambre d’hôpital. « L’état civil nous annonçait qu’il était impossible d’enregistrer le prénom », raconte Jean-Christophe.

    Le problème ? Cette petite vague que l’on appelle #tilde, qui coiffe le ñ. Une lettre de l’alphabet breton qui n’est pas reconnue dans l’orthographe française. Une circulaire datant du 23 juillet 2014 et publiée au Journal officiel énumère en effet les signes #diacritiques autorisés dans l’état civil : le ñ n’en fait pas partie.

    • http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2014/07/cir_38565.pdf

      Se fondant sur ces principes, l’instruction générale relative à l’état civil (IGREC) (§ 106) rappelle que seul l’alphabet romain peut être utilisé et que les seuls signes diacritiques admis sont les points, tréma, accents et cédilles tels qu’ils sont souscrits ou suscrits aux voyelles et consonne autorisés par la langue française.
      La circulaire (NOR JUSC1119808C) du 28 octobre 2011 portant règles particulières à divers actes de l’état civil relatifs à la naissance et à la filiation (premier volet de la refonte de l’IGREC) confirme cette analyse concernant le prénom (§ n° 86).

      Si la convention n°14 de la Commission Internationale de l’État Civil (CIEC) relative à l’indication des nom et prénoms dans les registres de l’état civil reconnaît les signes diacritiques étrangers, il convient de relever que celle-ci n’a pas été ratifiée par la France.

      Dès lors les voyelles et consonne accompagnées d’un signe diacritique connues de la langue française sont : à - â - ä - é - è - ê - ë - ï - î - ô - ö - ù - û - ü- ÿ - ç.

      Ces signes diacritiques peuvent être portés tant sur les lettres majuscules que sur les minuscules.
      Les ligatures « æ » (ou « Æ ») et « œ » (ou « Œ »), équivalents de « ae » (ou « AE ») et « oe » (ou OE) sont admises par la langue française.

      Tout autre signe diacritique attaché à une lettre ou ligature ne peut être retenu pour l’établissement d’un acte de l’état civil.

    • De la pure connasserie bureaucrassique... Il y a des parasites payés à déféquer des circulaires de ce genre et qui nous pourrissent la vie... N’importe quel ordinateur reconnaît le « ñ ».

      Ils reconnaissent le « ù »... je vous mets au défi de me trouver un prénom contenant « ù », lettre utilisée en français pour un seul mot.
      Les ultralibéraux veulent supprimer des fonctionnaires utiles (enseignants, infirmiers...) mais bizarrement ne proposent jamais de liquider ce genre de nuisible.
      Lénine avait la solution : « поставьте их всех к стене и расстреляте без суда » (aucun caractère reconnu par la circulaire). On comprend mieux pourquoi nos néolibéraux protègent tant la bureaucratie.

    • Convention n°14, art. 2

      Lorsqu’un acte doit être dressé dans un registre de l’état civil par une autorité d’un État contractant et qu’est présenté à cette fin une copie ou un extrait d’un acte de l’état civil ou un autre document établissant les noms et prénoms écrits dans les mêmes caractères que ceux de la langue en laquelle l’acte doit être dressé, ces noms et prénoms seront reproduits littéralement, sans modification ni traduction.

      Les signes diacritiques que comportent ces noms et prénoms seront également reproduits, même si ces signes n’existent pas dans la langue en laquelle l’acte doit être dressé.

      Ça date d’avant l’informatique, 13 septembre 1973…
      http://ciec1.org/SiteCIEC

      Commission internationale de l’état civil — Wikipédia
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_internationale_de_l%27état_civil

      La Commission internationale de l’état civil (CIEC) est une organisation intergouvernementale dont le but est de promouvoir la coopération internationale en matière d’état civil et d’améliorer le fonctionnement des services nationaux d’état civil. Son siège est situé à Strasbourg en France.

      La CIEC a été fondé en 1948-1949. Dix États en sont membres permanents et neuf États ont le statut d’observateurs. La langue officielle de travail y est le français.

    • Le problème ? Cette petite vague que l’on appelle #tilde, qui coiffe le ñ. Une lettre de l’alphabet breton qui n’est pas reconnue dans l’orthographe française.
      « Toute la Bretagne sait qu’il s’appelle comme cela ! » plaisante le papa. D’ailleurs, le petit a déjà un surnom : "Fañch tilde !"

      #Alphabet_Breton

    • Arf ! la ville de Quimper n’a pas refusé, elle a juste informé la famille de l’état de la règlementation…

      On attend maintenant avec intérêt ce que va faire le procureur de la République… S’il applique les textes, ce qu’il est tenu de faire, il est dans l’obligation d’effectuer une « rectification administrative » et éventuellement de rechercher la responsabilité de l’officier d’état-civil.

      Tel qu’on est parti, la famille devrait alors contester cette décision devant le Tribunal de Grande Instance. Bref, on n’est pas sorti de l’auberge…

      #oh_le_beau_cas !

      Ville de Quimper-Vivre à Quimper
      http://www.quimper.bzh/actualite/17371/3-actualites.htm

      La ville de Quimper, capitale de la culture bretonne, a décidé de répondre favorablement à la demande de Lydia et Jean-Christophe Bernard, qui souhaitent que leur enfant, né jeudi dernier à 3 heures du matin au centre hospitalier Laënnec, se prénomme Fañch, avec un tilde.

      Vendredi dernier, le service de l’état-civil de la Ville a informé la famille, comme il était de son devoir de le faire, de l’existence d’une circulaire en date du 23 juillet 2014 émanant du ministère de la Justice et faisant obstacle à l’emploi du tilde alors même que chacun sait ici que cet accent est indissociable de ce prénom breton.

      D’autres fondements juridiques sont heureusement plus pertinents et solides qu’une simple circulaire.

      En premier lieu, l’article 75-1 de la Constitution de la République française proclame que les langues régionales sont reconnues comme appartenant au patrimoine de la France.

      De même, l’article 57 alinéa 2 du Code civil, issu de la loi du 8 janvier 1993, consacre le principe de libre choix du prénom par les parents.

      Dans le même esprit, la Cour européenne des Droits de l’Homme affirme que le choix du prénom revêt pour les parents un caractère intime et affectif et entre par conséquent dans la sphère de la vie privée.

      Il n’y a, à nos yeux, aucune raison, qu’elle soit juridique ou humaine, pour que Fañch soit privé du tilde qui orne son prénom.

      Ce n’est ni accessoire, ni anodin. Nous assumons notre position et comptons sur la compréhension des autorités administratives qui ont maintes fois démontré leur aptitude à se remettre en cause et amender voire supprimer des textes qui n’ont plus lieu d’être.

  • #Saint-Clément du #Pôle_Sud : un rêve colonial bulgare en #Antarctique

    Il y a quelques mois, les médias bulgares annonçaient la construction en Antarctique d’un édifice en hommage à l’#alphabet_cyrillique. Il s’agissait en réalité d’un projet bulgaro-mongol qui a déjà beaucoup fait parler de lui. Au-delà des doutes sur l’utilité de le construire à un emplacement si isolé, ce monument est un symbole du nationalisme bulgare contemporain, entre colonialisme et irrédentisme...


    https://www.courrierdesbalkans.fr/Saint-Clement-du-Pole-Sud-un-reve-colonial-bulgare-en-Antarctique
    #Bulgarie #langue #monument #nationalisme

  • Israel Launches Probe After Soldiers Pose as Google Logo
    http://www.nytimes.com/aponline/2016/06/21/world/middleeast/ap-ml-israel-google.html?_r=0

    Israel’s military says it is investigating a recent incident at an air force base in which soldiers were ordered to stand in formation to spell out the Google logo for the company’s visiting executives.

    The good question is what about the relation between Google (and others) and the military complex, in US obviously, but also in the rest of the world like this “incident” suggests there is something. Silicon Army you said?

    #Alphabet_(entreprise) #Armée_de_défense_d'Israël #Eric_Schmidt #Google #Israël #Silicon_Army #Silicon_Valley #Tsahal

  • Le jour où Google est devenu cyberpunk
    http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/08/17/le-jour-ou-google-est-devenu-cyberpunk_4727497_4408996.html

    Dans les années 1980, l’auteur de science-fiction William Gibson a remis au goût du jour un vieux mot japonais pour désigner de gigantesques conglomérats dont les produits envahissent la vie quotidienne et dominent le monde : zaibatsu. William Gibson est l’influent fondateur d’un courant entier de la science-fiction, le mouvement cyberpunk, qui se projetait dans un futur résolument proche dominé par des multinationales.

    Google – pardon, Alphabet – incarne ces zaibatsu.

    #Alphabet_Inc. #Cyberpunk #Google #Multinationale #Politique #Zaibatsu

  • Google devient Alphabet
    http://siliconvalley.blog.lemonde.fr/2015/08/10/google-devient-alphabet

    Google Inc. devient Alphabet Inc. ! Lundi 10 août, la société de Mountain View a annoncé un changement majeur de sa structure d’entreprise. Le moteur de recherche va devenir une filiale d’une nouvelle entité, baptisée Alphabet.

    [...]

    « Alphabet est une collection d’entreprises, explique M. Page dans un message publié sur le blog officiel de Google. Google est la plus importante. Mais ce nouveau Google va être allégé : les entreprises éloignées de nos principaux produits Internet seront désormais regroupées dans Alphabet ». Concrètement, cela signifie une séparation claire entre le cœur de métier de Google et tous ses projets annexes. Il s’agit de Google X (projets futuristes), de Calico, de Sidewalk Labs (logistique urbaine), de Nest (objets connectés), de Fiber (fibre optique) et de Google Ventures et Google Capital (investissements).

    https://abc.xyz

    https://investor.google.com/releases/2015/0810.html

    #Alphabet_Inc. #Bourse #Conglomérat_(économie) #Google #Larry_Page #Sergei_Brin #Sundar_Pichai #Économie