#anniversaire

  • Appel à converger vers Saint-Victor
    pour les quatre ans de l’Amassada

    https://lavoiedujaguar.net/Appel-a-converger-vers-l-Amassada

    Un huissier accompagné de gendarmes a délivré aux occupants de l’Amassada l’ordonnance du TGI de Rodez : « Ordonnons l’expulsion de tout occupant se trouvant irrégulièrement sur lesdites parcelles et ce sous astreinte de 2 000 euros par jour calendrier entamé par infraction constatée et par personne contrevenante. » Selon notre avocat, cela présume une expulsion très rapide.

    En assemblée, ce soir, nous avons décidé d’appeler :

    1. À converger dès maintenant sur l’Amassada car cette nouvelle façon de gérer les luttes par l’amende doit être combattue en tant que telle. Cette guerre psychologique est, semble-t-il, la nouvelle manière de neutraliser les luttes territoriales et écologistes. Nous refusons de nous y plier, c’est pour cela que nous serons au petit matin sur les barricades. Garez vos voitures dans le village et montez à l’Amassada masqué·e·s pour éviter les amendes. (...)

    #Aveyron #Saint-Affrique #éoliennes_industrielles #résistance #mobilisation #anniversaire #occupation



  • Invitation à la célébration du vingt-cinquième anniversaire
    du soulèvement zapatiste et à une rencontre de réseaux

    EZLN, SCI Galeano, SCI Moisés

    https://lavoiedujaguar.net/Invitation-a-la-celebration-du-vingt-cinquieme-anniversaire-du-soule

    Une pancarte avertit :

    « Vous êtes en territoire zapatiste. Ici le peuple gouverne et le gouvernement obéit. »

    Et vous vous demandez :

    Qu’est-ce qui maintient ces gens en vie, s’ils ont eu et ont toujours tout contre eux ? Ne sont-ils pas les éternels perdants, ceux qui gisent pendant que d’autres érigent leurs gouvernements, leurs musées, leurs statues, leurs « triomphes historiques » ? Ne sont-ils pas les sinistrés de toutes les catastrophes, la chair à canon de toutes les révolutions entreprises pour « les sauver » d’eux-mêmes ? Ne sont-ils pas les étrangers de la terre qui les a vus naître ? L’objet de moqueries, du mépris, des aumônes, des charités, des programmes de gouvernement, des projets « durables », des directives, des proclamations et des programmes révolutionnaires ? Ne sont-ils pas les irrémédiables analphabètes, ceux qu’il faut éduquer, diriger, ordonner, commander, assujettir, soumettre, dominer, c-i-v-i-l-i-s-e-r ? (...)

    #Mexique #Chiapas #EZLN #anniversaire #soulèvement_zapatiste #rencontre #réseaux

    • Leçons élémentaires d’économie politique :

      Un. Le capital ne sait pas lire, il ne tient pas compte des réseaux sociaux, de la presse, des enquêtes, des votes, des consultations, des vidéos, des programmes du gouvernement, des bonnes ou des mauvaises intentions, des leçons de morale, des lois, de la raison. Le capital ne sait qu’additionner, soustraire, multiplier, diviser, calculer des pourcentages, des taux d’intérêts, des probabilités.

      Deux. Le capital ne tient compte que des bénéfices, des plus grands et des plus rapides. Comme les prédateurs, le capital a bon odorat pour le sang et la destruction car ils signifient argent, beaucoup d’argent. La guerre est un business, le meilleur.

      Trois. Le capital a ses propres juges, policiers et exécutants. Dans le monde du mur, ces inquisiteurs s’appellent les “marchés”.

      Quatre. Les marchés sont les limiers du grand chasseur : le capital. Dans le monde du mur, le capital est dieu et les marchés sont ses apôtres. Ses ouailles sont les policiers, les armées, les prisons, les fosses communes, les limbes des disparitions forcées.

      Cinq. Le capital ne se domine pas, il ne s’éduque pas, il ne se réforme pas, il ne se soumet pas. On lui obéit... ou on le détruit.

      Six. CQFD, ce dont ce monde a besoin c’est d’hérétiques, de sorcières écarlates, de mages, d’enchanteresses. Grâce à la charge pesante de son péché originel, la rébellion, le mur sera détruit.

      Sept. Même une fois cela, il restera à faire ce qui s’ensuit : est-ce que, en tant que successeur, un autre mur se lèvera ? ou, est-ce qu’à sa place s’ouvriront les portes et les fenêtres, ces ponts dont le monde a besoin et qu’il mérite.

      Huhu et Marcos et Moisés qui cite Keny Arkana :)


  • #Dublin : un bilan honteux

    Dix ans après l’entrée en vigueur du règlement Dublin en Suisse, le bilan est catastrophique en termes de politique et d’accueil humanitaires. Pour ne pas dire honteux.

    Les associations actives dans la défense des réfugiés tirent la sonnette d’alarme. La Suisse fait en effet partie des « champions » de l’application aveugle de cet accord concernant les renvois. Cela alors même que le territoire helvétique reçoit très peu de demandes en comparaison européenne et qu’il se trouve, par sa situation géographique – et aussi via la fermeture de certaines ambassades –, largement exempté du devoir d’accueil. Ledit règlement permet de renvoyer les requérants vers le premier pays membre où ils ont posé le pied. Faisant ainsi peser le poids de l’accueil sur les pays d’entrée du continent, souvent côtiers. L’accord possède cependant une clause de dérogation. De par sa tradition humanitaire, régulièrement revendiquée, la Suisse aurait pu choisir d’en faire un véritable usage. C’est tout le contraire. Les chiffres sont parlants : la Confédération renvoie 4,5 fois plus de personnes vers d’autres Etats Dublin qu’elle n’en a accueillis, dénoncent les organisations d’aide aux migrants1.

    Ces dernières ne cessent de recenser – et de contester – des cas de renvois dramatiques : des femmes enceintes, des personne malades, fragiles, ayant été victimes de tortures, ou encore des séparations de famille. Sans grand succès. Malgré une importante mobilisation de la société civile – 33 000 personnes et 200 organisations ont signé un Appel en novembre 2017 –, Berne n’a jamais modifié sa ligne. Et difficile d’imaginer un changement de cap de la part de la toute nouvelle cheffe du Département de justice et police, la PLR Karin Keller-Sutter, connue pour sa politique dure en matière d’asile au gouvernement st-gallois.
    La situation le réclame pourtant, notamment de l’autre côté des Alpes, où la Suisse renvoie de très nombreux requérants. Les conditions d’accueil en Italie sont souvent très précaires, depuis de nombreuses années. Mais l’arrivée au pouvoir, cet été, de la coalition entre populistes et extrême droite n’a fait qu’empirer les choses, notamment au travers du décret Salvini, adopté en octobre. A tel point que les Pays-Bas, par exemple, ont stoppé les renvois vers la péninsule.
    Il est urgent que la Suisse change de politique. Qu’elle ne renvoie plus vers l’Italie et qu’elle accueille davantage de demandeurs d’asile vulnérables. Au regard de la réalité européenne et mondiale d’abord. Mais aussi par respect des principes fondamentaux que sont le devoir de solidarité et l’accueil humanitaire.


    https://lecourrier.ch/2018/12/11/dublin-un-bilan-honteux
    #Règlement_Dublin #Suisse #asile #migrations #réfugiés #10_ans #anniversaire

    ping @isskein

    • Die Schweiz muss ihre Dublin-Praxis ändern

      Verletzliche Asylsuchende, die nach dem Dublin-III-Verfahren nach Italien zurückgeschickt werden, sind einem hohen Risiko ausgesetzt – ihre Rechte sind nicht gewährleistet. Das belegt der heute publizierte gemeinsame Monitoring-Bericht des Danish Refugee Council (DRC) und der Schweizerischen Flüchtlingshilfe (SFH). 13 Fälle dokumentieren die miserablen Aufnahmebedingungen für diese Asylsuchenden vor Ort. Die SFH fordert die Schweiz auf, die Dublin-Überstellungen von verletzlichen Personen nach Italien zu stoppen, solange dort keine adäquate Aufnahme gewährleistet ist. 12.12.2018

      Zehn Jahre sind seit dem Beginn der Teilnahme der Schweiz am Dublin-System verstrichen. Das Fazit: Kein anderes Land in Europa wendet die Dublin-Regeln so strikt an wie die Schweiz: Sie schickt Asylsuchende konsequent dorthin zurück, wo diese erstmals europäischen Boden betreten haben – die meisten nach Italien. Ausnahmen gibt es auch bei verletzlichen Personen kaum, obwohl die Dublin-III-Verordnung explizit ein Selbsteintrittsrecht vorsieht.

      Welche Folgen diese strikte Praxis für die Betroffenen hat, zeigt das Beispiel einer türkischen Frau, die via Italien in die Schweiz eingereist war und hier um Asyl ersucht hatte. Obwohl sie in Zürich psychiatrisch behandelt werden musste, schickten sie die Schweizer Behörden ohne weitere Abklärungen für eine mögliche Folgebetreuung nach Italien zurück. Dort blieb die suizidgefährdete Frau mit posttraumatischer Belastungsstörung sich selbst überlassen: Während einer Woche musste sie bei Bekannten und später während einer weiteren Woche auf eigene Kosten in einem Hotel unterkommen. Dann brachten sie die italienischen Behörden in einem Camp mit vorwiegend Männern unter. Sie erkrankte dort und wurde erst nach zwei Wochen in ein Spital eingeliefert. Nur dank der Intervention eines Anwaltes aus Varese erhielt sie schliesslich nach Wochen Zugang zu einem Psychologen und konnte in eine Notunterkunft für Frauen umziehen.

      Dieser Fall ist nur die Spitze des Eisberges. Der Monitoring-Bericht der SFH und des DRC dokumentiert eingehend 13 traurige Einzelschicksale von Menschen, die aus der Schweiz, den Niederlanden, Deutschland, Dänemark, Norwegen und Österreich nach Italien überstellt worden sind. Vertreter beider Organisationen haben den Weg dieser Menschen im Zeitraum von März 2017 bis November 2018 beobachtet und sie auch persönlich vor Ort in Italien besucht.

      Der alarmierende Befund unterstreicht, wie berechtigt die Kritik der SFH an der Dublin-Praxis der Schweiz ist. Die Unterbringung, Betreuung und Versorgung von Asylsuchenden in Italien hat sich unter der neuen Regierung seit dem letzten Monitoring-Bericht vom Februar 2017 sogar noch verschlechtert. Italien kommt seinen Verpflichtungen nach europäischem und internationalem Recht in vielen Fällen nicht nach. Die SFH fordert die Schweiz dazu auf, von der Überstellung verletzlicher Personen abzusehen und die Asylgesuche dieser Personen in der Schweiz zu prüfen.

      https://www.fluechtlingshilfe.ch/medien/medienmitteilungen/2018/die-schweiz-muss-ihre-dublin-praxis-aendern.html


  • CGT et FO appellent les routiers à la grève à partir de dimanche soir AFP - 4 Décembre 2018 - Le figaro
    http://www.lefigaro.fr/social/2018/12/04/20011-20181204ARTFIG00378-transport-routier-cgt-et-fo-appellent-a-la-greve-

    Les fédérations CGT et FO du secteur du transport routier ont appelé à la grève à partir de dimanche soir 22h et pour une durée indéterminée afin de défendre le pouvoir d’achat, qualifiant de « miettes » les mesures annoncées mardi par le premier ministre.

    Les routiers pourraient eux aussi se lancer dans un mouvement de contestation. C’est du moins ce que souhaitent les fédérations CGT et FO qui ont appelé à la grève à partir de dimanche soir 22h et pour une durée indéterminée. En ligne de mire des deux syndicats figure le pouvoir d’achat. Mécontents des mesures annoncées mardi par le premier ministre, la CGT et FO les qualifient de « miettes ».

    Les deux syndicats sont par ailleurs mécontents d’une récente décision du Conseil d’État qui a annulé les dispositions d’un décret de 2016 fixant des majorations de 25% et 50% aux heures supplémentaires des chauffeurs routiers et réclament « une réunion en urgence » au ministère des Transports, dans un communiqué commun. « Ni le courrier reçu ce jour de Mme la ministre Élisabeth Borne, ni les explications du conseiller social du ministère, ne nous ont convaincu, bien au contraire ! », écrivent les deux syndicats de concert dans leur communiqué. « Nous sommes persuadés que depuis la décision du Conseil d’État, le verrou des heures supplémentaires majorées a sauté pour le transport routier de marchandises », ajoutent-ils.

    Le ministère des Transports a immédiatement réagi : « Les deux organisations syndicales concernées prennent un mauvais prétexte pour lancer un appel à une grève qui n’a aucune raison d’être », affirme-t-il dans un communiqué, alors que le gouvernement est englué dans le conflit des « gilets jaunes ».

    Une perte de « 300 à 1200 euros par mois »
    Depuis le rendu de cette décision, la CGT estime qu’elle « risque d’avoir des répercussions négatives sur (le) pouvoir d’achat » des routiers. Lundi, elle avait appelé à des journées d’actions à partir du 14 décembre. Elle a donc accéléré son calendrier.

    La décision du Conseil d’État, ramenant à 10% les majorations des heures supplémentaires des routiers, leur ferait « perdre entre 300 et 1200 euros par mois », avait déclaré lundi à l’AFP Patrice Clos, secrétaire général de FO Transports et Logistique.
    . . . . . .

    #Gilets_Jaunes #Transports #manu #mai68 #1968 #MouvementsSociaux #Mai1968 #MouvementSocial #anniversaire


  • #Superflux et super-anniversaire
    http://www.radiopanik.org/emissions/les-promesses-de-l-aube/superflux-et-super-anniversaire

    L’automne est fécond en créations au #Créahm-Bruxelles, centre de promotion d’activités culturelles et artistiques avec des personnes handicapées mentales.

    Leur événement Superflux est l’occasion de mettre en valeur les créations collectives au long cours réalisées par les participant·e·s, accompagné·e·s d’artistes, dans le domaine des arts visuels, de la danse, du théâtre, de la musique...

    Adrien, Maëlig, Françoise et Edouardo sont au micro pour nous parler de leur engagement et nous faire découvrir leur univers : pièce de théâtre, spectacle de danse et performance sonore (dont vous pourrez déjà découvrir quelques extraits) !

    En attendant, si vous n’avez pas entendu parler de la fiesta des #35_ans de Panik... c’est que vous n’écoutez pas assez la radio ! Les festivités démarrent dès (...)

    #anniversaire #Radio_Panik #anniversaire,Radio_Panik,Créahm,35_ans,Superflux
    http://www.radiopanik.org/media/sounds/les-promesses-de-l-aube/superflux-et-super-anniversaire_05792__1.mp3


  • affordance.info : Pricey Birthday : Facebook a (encore) tué les anniversaires.
    https://www.affordance.info/mon_weblog/2018/11/facebook-a-encore-tue-les-anniversaires.html

    par Olivier Ertzscheid

    Depuis que je suis sur Facebook, c’est à dire quasiment depuis la création de la plateforme, je l’ai vu faire évoluer notre perception (et notre célébration) des anniversaires.
    Birthday killing.

    J’ai vu Facebook tuer les anniversaires et ce dès 2010, six ans à peine après sa création.

    « But now everyone knows it’s your birthday. I used to be right up there with cake, but Facebook has commoditized my one and only social skill. I’ve been replaced by the computer. And it’s not just Facebook. I was the second person to wish my son a happy fourth birthday. The first was his dentist’s customer relations management software. »

    Tout comme vous j’ai, dans le même temps, vu également apparaître ces formes à peine dissimulées de hameçonnage attentionnel consistant à nous inviter, par notifications le plus souvent aussi intempestives que bullshitesques, à féliciter nos « relations » pour célébrer leurs « anniversaires de travail » sur LinkedIn.

    J’ai vu donc la petite mort d’un rituel social en même temps que sur les mêmes plateformes assassines naissaient d’autres rituels de célébration : ainsi les adolescents et jeunes adultes se mirent à l’occasion de chacun des anniversaires de leurs camarades à publier sur Facebook différents « dossiers » de photos les représentant dans des postures assez peu valorisantes et assez drôles (j’en sais quelque chose puisque je suis encore ami avec mes étudiant(e)s).

    J’ai vu aussi ce dernier rituel se tarir à mesure que lesdits jeunes adultes et adolescents délaissaient la plateforme pour migrer vers d’autres espaces de socialisation en ligne comme WhatsApp, Snapchat ou Instagram, laissant Facebook à leurs (vieux) parents.

    Et j’ai vu. Et j’ai vu, récemment, apparaître sur Facebook un nouveau rituel d’anniversaire. Consistant à collecter directement de l’argent pour financer telle ou telle cause / association (il est également possible de lancer une collecte de fonds pour soi-même). J’ai ainsi vu naître le « Mercy Market », le marché de la pitié.

    Avec le Charity Birthday façon Facebook, c’est toute la relation « donateur-donataire » qui est reconfigurée, tant sur le plan monétaire que sur le plan symbolique. Celui qui reçoit (le donataire) n’est plus qu’un intermédiaire entre le donateur et le donataire réel (l’association caritative) et cet intermédiaire a pour fonction de solliciter directement le donateur sur le plan social en le désignant nommément et, comme je l’indiquais plus haut, en lui faisant porter la charge symbolique d’un éventuel refus. Une charge symbolique d’autant plus importante et signifiante qu’elle mobilise des problématiques en lien avec le domaine caritatif.

    Dans ces Charity Birthday, Facebook efface également le lien entre "personnalisation du cadeau" et "niveau de proximité et d’intimité" avec l’impétrant(e). Comme il avait effacé le marqueur affectif consistant à mémoriser uniquement les dates d’anniversaires de ses amis les plus importants en systématisant la procédure de rappel calendaire.
    C’est peut-être l’anniversaire du don caritatif mais c’est toujours pas la fête des politiques publiques de lutte contre la misère et les inégalités.

    Les logiques de dons caritatifs via des plateformes généralistes (comme Facebook) ou dédiées (l’ensemble des solutions de crowdfunding) occupent une place chaque jour plus importante et déterminante à l’échelle de ce que les acteurs économiques identifient désormais clairement comme un "Mercy Market" qui est le nouvel avatar du "Charity Business".

    #Anniversaire #Facebook #Charity_business #Rituels_numériques


  • 30 years on since first migrant death, still no end to tragedies at sea

    When the body of a Moroccan man washed up on a beach in #Tarifa in 1988, no one knew that it would be the first of more than 6,700 fatalities.

    The body lay face up in the sand with its arms in a cross. It was swollen but clothed. The small boat had run aground and swept up on the shores of a beach in Tarifa, a town in Spain’s southern province of Cádiz. Four survivors recounted in French the story of the shipwreck that “froze the heart.”

    It was November 1, 1988, a date that continues to haunt journalist Ildefonso Sena. He took 10 photos of the scene with his Nikon compact camera but only one was needed for the incident to send shock waves through Europe. Without intending to, he had immortalized the first migrant death in the Strait of Gibraltar.

    “I wasn’t aware of the number of deaths that would follow,” Sena told the local newspaper Diario de Cádiz. Two bodies were found the following day, another two on November 3 and one more in Ceuta, the Spanish exclave city in North Africa. A total of 11 people died and seven disappeared. It was the first time a migrant boat had shipwrecked off Spain’s southern border. Thirty years on, there is no sign of an end to the deaths. “There has not been one single year where there have not been deadly tragedies,” says Gabriel Delgado, who has been director of the Migration Office of the Cádiz and Ceuta Diocese since 1993.

    Since November 1, 1988, 6,714 migrants have died or gone missing in the Strait of Gibraltar, according to a report by the migrant support group Andalucía Acoge. As the sun sets one afternoon in late October, Antonio Ruiz and his son Francisco Ruiz visit the graves at Tarifa cemetery. Antonio was mayor for the Socialist Party (PSOE) when Tarifa was shocked by the first migrant death. Now his son is the mayor and the people of the town, home to 118,116 residents, jump into action to lend a hand and provide resources to hundreds of migrants when the system is unable to cope.

    In Tarifa, they now know that when the wind is calm or gently blowing from the west, boats will arrive to the shore. And, if there is a sudden easterly gust, that there will be more deaths at sea. “We have 30 years of experience. We have been living with this situation for many years and are used to it. You have to normalize providing shelter, but you must never normalize death,” says Francisco Ruiz.

    This is the unwritten wisdom of a town committed to solidarity at all costs – a hundred or so locals spent their summer helping migrants sheltered in the municipal pavilion – and one that is becoming increasingly more familiar with the arrival of bodies of North African and Sub-Saharan migrants to their shores.

    It was not like this in the 1980s, when the town had no idea about the scope of the problem. “We could not imagine that this was going to lead to what it has led to,” explains Antonio Ruiz. Sena agrees: “The migration phenomena was gradually revealed. Between 1982 and 1983, boats began to arrive and the Civil Guard thought at first they were bringing in drugs. Later it happened more frequently but nobody gave it any importance until November 1, 1988.” That was the day the journalist was told by a Civil Guard officer: “Go to Los Lances beach, a body has appeared.”

    Sena remembers the scene when he arrived: “There was an infernal wind. The dead young man was two meters from the bow of the boat. He was around 25 years old and covered with grime from the sea.”

    He squatted down to take the photos. An officer then approached him and asked if he could interpret from French for the four Moroccan survivors. “They told me that 23 of them had set sail at 12 from a beach in Tangier. Halfway into the trip, they were surprised by a very strong easterly wind. They got close to the coast but the ship capsized,” recalls the 67-year-old, who has now retired.

    The 11 migrants who were found dead in the following days had no name, affiliation or known family – a pattern that would become all too familiar. Their bodies were moved from the morgue to a common grave in Tarifa cemetery, which is marked by a simple tombstone: “In memory of the migrants who died in the Strait of Gibraltar.” Delgado placed the tombstone when he took office. Since then, he and his team have discovered that, unlike other dioceses, the brunt of their work is in assisting migrants, not emigrants.

    Delgado has 25 years of bittersweet experiences, of migrants who were able to move forward and others who became just another anonymous legal process of a tomb in the cemeteries of Tarifa, Barbate and Conil de la Frontera in Cádiz, and in Ceuta. In these years, Delgado has seen blood trails on beaches and dead children, like Samuel, who was found at the beginning of 2017 in Barbate. “Fatal tragedies hit me very hard. I cannot get used to it,” explains the priest, who has officiated dozens of migrant burials.

    Every second Wednesday of the month, Delgado organizes Circles of Silence meetings in cities in Ceuta and Cádiz. “We don’t want anyone to get used to tragedy. Now I fear that, what’s more, we have gone from the globalization of indifference to the globalization of rejection,” he says in a serious tone.

    Every date marks the death of a migrant at sea. But back on November 1, 1988, it was difficult to imagine the Strait of Gibraltar would become the mass grave it is today. That windy morning was just a day when Sena pressed the shutter on his camera, “without calibrating the importance the photo would have.”


    https://elpais.com/elpais/2018/11/01/inenglish/1541074865_689521.html?id_externo_rsoc=TW_CC
    #Etroit_de_Gibraltar #mourir_en_mer #30_ans triste (#anniversaire) #histoire #photographie #migrations #frontières #fermeture_des_frontières #Espagne #Méditerranée #Forteresse_Europe #1988

    ping @reka


  • Invitation à une rencontre de réseaux de soutien
    au Conseil indigène de gouvernement,
    au pARTage 2018 “Pour la vie et la liberté”
    et au quinzième anniversaire des caracoles zapatistes
    “Peins des caracolitos et envoie des doigts d’honneur
    aux mauvais gouvernements passés, présents et futurs”

    SCI Marcos & Galeano, SCI Moisés

    https://lavoiedujaguar.net/Invitation-a-une-rencontre-de-reseaux-de-soutien-au-Conseil-indigene

    Aux individu·e·s, groupes, collectifs et organisations des réseaux de soutien au Conseil indigène de gouvernement,
    À la Sexta nationale et internationale,

    En premier et en dernier lieu, voici : La grande finale.

    Vous arrivez au Grand Stade. « Monumental », « colossal », « architecture merveilleuse », « le géant de béton », des qualificatifs de ce genre se répètent dans les voix des locuteurs qui, malgré les différentes réalités qu’ils décrivent, mettent tous en avant la superbe construction.

    Pour arriver au grandiose édifice, vous avez dû contourner des décombres, des cadavres, de la saleté. Ceux qui ont le plus d’années derrière eux racontent qu’il n’en a pas toujours été ainsi ; avant, autour du grand siège sportif, s’élevaient des maisons, des quartiers, des commerces, des immeubles, des fleuves et des rivières de gens que l’on esquivait jusqu’à ce qu’on ait le nez quasi collé au gigantesque portail qui ne s’ouvrait qu’à certains moments et qui disait « Bienvenu au Jeu suprême ». Oui, « bienvenu », au masculin, comme si ce qui se passait à l’intérieur n’était qu’une affaire d’hommes (...)

    #Mexique #EZLN #zapatistes #invitation #rencontre #caracoles #anniversaire



  • Preview : Karl Marx : Wi(e)der (be)leben ? - DaybyDay ISSN 1860-2967
    http://www.daybyday.press/article6246.html


    Est-ce que vous achèteriez une voiture d’accasion à cet homme ? Non ? Alors ne lui faites pas confiance non plus quand il se met à vous parler de Karl Marx. C’est le social-démocrate et président d’Allemagne Frank-Walter Steinmeier qui invite à la célébration du 200ème anniversaire de Karls Marx.
    On regrette que le dernier chef d’état communiste de l’Allemagne de l’Est soit empêché. S’il venait à cette fête d’anniversaire elle serait la magnifique rencontre des plus hauts dignitaires et traitres des idées de Karls Marx. Les social-démocrates se sont rangés du côté de la bourgeoisie en 1914 et les communistes ont abandonné la pensée de Marx au moment de la prise de pouvoir de Staline.

    Du coup les invités n’auront droit qu’à une party assez médiocre et biaisée. Merci toutefois à Wolf Siegert de nous rappeller que nous pouvons désormais puiser des idées dans la nouvelle édition complète des oeuvres de Karl Marx et Friedrich Engels qui ajoute des textes inconnus à l’édition classique MEW éditée à Moscou et Berlin-Est.

    Pressemitteilung vom 25. April 2018 16:31 Uhr :

    Bundespräsident Steinmeier lädt zu „200 Jahre Karl Marx – ein Podiumsgespräch über Geschichte und Aktualität“

    Bundespräsident Frank-Walter Steinmeier lädt am 3. Mai 2018 um 11.00 Uhr zu einem Podiumsgespräch anlässlich des 200. Geburtstages von Karl Marx ins Schloss Bellevue ein. Der Bundespräsident wird die Veranstaltung mit einer Ansprache eröffnen.
    Der Journalist und Marx-Biograf Jürgen Neffe diskutiert anschließend mit der Ökonomin Karen Horn, dem Schriftsteller Ingo Schulzesowie dem Physiker und TV-Moderator Ranga Yogeshwar. Sie sprechen über das Werk von Karl Marx und darüber, inwieweit seine Theorien zum Verständnis heutiger Entwicklungen, insbesondere von Technik und Wirtschaft, beitragen können. Der Schauspieler Marcus Off liest während der Veranstaltung Passagen aus dem Werk von Karl Marx.

    MEGAdigital. Online-Angebot der historisch-kritischen Gesamtausgabe von Karl Marx und Friedrich Engels
    http://megadigital.bbaw.de/index.xql

    Images : Flickr / European External Action Service - EEAS, Flickr / Julian Stallabrass

    #Marxisme #poitique #anniversaire



  • #Finland_100 — for all ?

    Today is #Suomi100. A celebration of 100 years since Finland declared independence, towards the back end of the First World War, and after the Russian Revolution had offered an opportunity for Finland to establish its own government and to remove itself from the sovereignty of the soon-to-be Soviet Union. Of course, that hasn’t been the end of Finland’s problems with its troublesome neighbours as the Winter War of 1939–1940 and the loss of territory at the end of the Second World War made quite plain. In the postwar period, Finland had to proceed cautiously in building its external relations, and it didn’t join the European Union until 1995 (although it did join the European Free Trade Area in 1961).

    https://medium.com/@userjoshaw/finland-100-for-all-185a5b9dce21
    #Finlande #anniversaire #indépendance #histoire
    signalé par @albertocampiphoto


  • Heureux anniversaire Madame Vaira Vike-Freiberga ce 1er décembre

    https://www.lettonie-francija.fr/heureux-anniversaire-madame-vaira-vike-freiberga-1435

    Heureux anniversaire Madame Vaira Vike-Freiberga
    Bienvenue en France en mars & juin 2018 pour le Centenaire de la Lettonie

    A l’âge de huit ans, avec ses parents, une petite fille quitte maison et patrie, pour partir sur les routes migratoires de l’exil. Fuyant l’invasion soviétique de la Lettonie, comme de nombreux lettons, la famille se réfugie en Allemagne, puis au Maroc, avant d’émigrer au Canada. Ce 1er décembre, pour ses 80 ans, nous souhaitons à Vaira Vike Freiberga un très heureux anniversaire. Nous avons rassemblé pour nos lecteurs quelques interventions historiques, où Madame la Présidente montre son enthousiasme, sa clarté, ses engagements.
    Article mis en ligne le 1er décembre 2017

    Avec vous et grands plaisirs, nous fêtons ce 1er décembre l’anniversaire des 80 ans de Madame Vaira Vike Freiberga qui fut Présidente de la République de Lettonie entre 1999 et 2007.

    Son Excellence Imants Liegis, ambassadeur de Lettonie en France, au cours d’un entretien audio en préparation, nous a annoncé sa venue en France en mars et juin 2018 lors des événements du Centenaire de la Lettonie, organisés par l’Ambassade de Lettonie en France.

    Pour vous lectrice et lecteurs, en prémices, nous avons rassemblé ces quelques moments en compagnie de Madame Vaira Freiberga.

    https://www.youtube.com/watch?v=4JZHR2-3i_E

    Voici une sélection d’interventions francophones, par Madame Vaira Vike Freiberga.

    https://www.lettonie-francija.fr/heureux-anniversaire-madame-vaira-vike-freiberga-1435

    Merci de tous vos commentaires et messages que nous lui transmettrons.

    Pour recevoir en primeur les informations des manifestations organisées en France dans le cadre du Centenaire de la Lettonie , inscrivez-vous sur le site
    https://www.lettonie-francija.fr : Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija.

    #Vaira_Vike-Freiberga, #Lettonie, #Centenaire, #exil, #réfugiés, #migration, #anniversaire, #dainas, #chansons,


  • Framasphère a 3 ans !
    https://framablog.org/2017/10/30/framasphere-a-3-ans

    Rappelez-vous, il y a trois ans, nous lancions notre campagne #Dégooglisons_Internet. Le même jour, le premier service de cette campagne est annoncé : Framasphère, notre pod #Diaspora*, ouvrait ses portes. L’objectif ? Offrir à qui le souhaite une plateforme ouverte pour … Lire la suite­­

    #Contributopia #Libertés_Numériques #Libres_Logiciels #Libres_Services #Anniversaire #Facebook #Framasphere #logiciel_libre #migration


  • Demain à Pyongyang

    10 septembre 2017 — Bon #anniversaire à la #Corée_du_Nord. Le pays a soufflé hier ses cinquante-neuf bougies. Tout esprit d’humanité espère que les vingt-cinq et quelques millions d’habitants de la « République populaire démocratique » seront encore de ce monde en 2018. L’actualité inciterait à imaginer le pire à ceci près que la récente séquence ressemble à un copier-coller de ce qui a déjà eu lieu par le passé : tirs de missiles par le régime auxquels une partie de la communauté internationale répond par l’indignation, l’annonce de nouvelles sanctions ou le langage guerrier, c’est selon.

    https://www.lacite.info/editorial/demain-pyongyang


  • Devoir de #mémoire
    http://otir.net/dotclear/index.php/post/2017/07/16/Devoir-de-memoire

    Memorial de la Rafle du Vel d’Hiv les 16 et 17 juilllet 1942

    J’ai suivi autant que faire se peut les cérémonies poignantes ce quatorze juillet à Nice pour rappeler l’épouvantable attentat qui a frappé la Promenade des Anglais l’année dernière.

    J’ai été touchée comme la plupart des Français et dans le monde qui s’en souviendront de l’importance donnée à se souvenir, individuellement et collectivement, des disparus assassinés.

    Les messages et les hommages sont essentiels à la reconstruction, d’une communauté et pour chaque individu en deuil, c’est primordial, je suis certaine que les spécialistes de ces questions l’expliqueraient mieux que moi.

    Le travail minutieux et inlassable que Serge Klarsfeld a pris en charge depuis des décennies pour redonner à l’Histoire un cadre dans lequel ce devoir de (...)

    #Boîtes_de_Pandore #anniversaire #antisémitisme #attentats #Histoire #juifs #Shoah #souvenirs


  • Enregistrement - La 100e !
    http://www.radiopanik.org/emissions/radio-maritime/la-100e-

    « Le temps passe et passe et passe et beaucoup de chose ont changé. Qui aurait pu s’imaginer que le temps serait si vite écoulé ? Il est temps de faire le bilan calmement en se remémorant chaque instant » Jackie et Ben-J

    #100 épisodes de Radio Maritime ! Venez assister ou participer à l’émission #anniversaire au Centre Communautaire Maritime le mardi 16 mai entre 11.00 et midi

    #quartier #Molenbeek
    http://www.radiopanik.org/media/sounds/radio-maritime/la-100e-_03591__0.mp3


  • A ma façon
    http://otir.net/dotclear/index.php/post/2017/05/09/fairelafeteama

     

    Hier, j’ai pris grand plaisir à visionner le documentaire sur les coulisses de campagne d’Emmanuel Macron.

    Oui, j’ai un côté très midinette et je ne m’en cache jamais. J’aime les récits. J’aime les histoires. C’est une bien belle histoire, et construite comme elle l’a été dans ce documentaire était fort plaisant à visionner, moi qui me suis gardée comme de la peste de suivre la campagne en question, celle-là comme celle des autres candidats à la présidentielle, me contentant de mon système (éprouvé) de vérification quand une information me parvenait et nécessitait un peu d’approfondissement de ma part pour me faire une opinion.

    Je disais dans mon précédent billet l’impression qui est la mienne que nous sommes entrés dans une nouvelle ère.

    Cette façon de communiquer vient de me le confirmer.

    C’est (...)

    #Lucarnes #amitié #anniversaire #Emmanuel_Macron #réseaux_sociaux


  • Je suis née en 1987, et en 30 ans, voici comment le monde a changé
    http://www.huffingtonpost.fr/marie-c/je-suis-nee-en-1987-et-en-30-ans-voici-comment-le-monde-a-chan

    Je suis née en 1987. Et je viens d’avoir 30 ans, le 9 janvier.

    J’ai la particularité d’être née en début d’année et donc d’ouvrir le bal des anniversaires de l’année.

    J’ai donc eu 30 ans, comme ça, sans m’en rendre compte. J’ai eu 30 ans, ce lundi, et je me sens enfin à mon âge.

    J’ai un fils qui est né également en 1987. Ce serait intéressant qu’il compare ses souvenirs à ceux de l’auteure.

    #anniversaire #le_temps_qui_passe


  • Bon #Anniversaire, l’April !
    https://framablog.org/2016/12/20/l-april-a-20-ans

    Aujourd’hui nous ouvrons avec plaisir nos colonnes à Véronique Bonnet, membre du C.A de l’April, qui évoque avec ferveur l’histoire et l’esprit de cette #Association amie dont nous partageons les combats et des valeurs. L’April vient d’avoir 20 ans par … Lire la suite­­

    #G.A.F.A.M. #Internet_et_société #Libertés_Numériques #Libres_Logiciels #April #GAFAM #La_Boetie #logicielLibre #RMS #Stallman


  • Clinton’s charity confirms Qatar’s $1 million gift while she was at State Dept
    http://www.reuters.com/article/us-usa-election-foundation-idUSKBN12Z2SL

    The Clinton Foundation has confirmed it accepted a $1 million gift from Qatar while Hillary Clinton was U.S. secretary of state without informing the State Department, even though she had promised to let the agency review new or significantly increased support from foreign governments.

    Qatari officials pledged the money in 2011 to mark the 65th birthday of Bill Clinton, Hillary Clinton’s husband, and sought to meet the former U.S. president in person the following year to present him the check, according to an email from a foundation official to Hillary Clinton’s presidential campaign chairman, John Podesta. The email, among thousands hacked from Podesta’s account, was published last month by WikiLeaks.

    #charity


  • 25 Jahre Linux
    http://www.gnunix.de/25-Jahre-Linux

    Computerlogbuch, Weltzeit 25.8.1991 22:57:08, Logeintrag von Linus Benedict Torvalds
    Hello everybody out there using minix -
    I’m doing a (free) operating system (just a hobby, won’t be big and professional like gnu) for 386(486) AT clones. This has been brewing since april, and is starting to get ready. I’d like any feedback on things people like/dislike in minix, as my OS resembles it somewhat (same physical layout of the file-system (due to practical reasons) among other things).

    Das ist der berühmte Eintrag im Usenet , mit dem LINUX seinen friedlichen Siegeszug begann. Was daraus wurde, wissen wir. Das freie Betriessystem wurde begeistert aufgenommen und zum wichtigsten Baustein einer Revolution mit dem Namen GNU. Ausgeschrieben heisst das GNU is not UNIX .

    Vergessen wir mal einen Augenblick den Programmiererwitz und schauen auf die wirkliche Bedeutung des Ereignisses, ohne das es heute GNUniX so wenig geben würde wie hunderttausende andere Firmen und freie Programme. Es gäbe keine Wikipedia und kein SPIP , kein Android und kein Fairphone . IBM und Microsoft hätten volle Kontrolle, Google wäre ein Begriff nur für Mathematiker. Millionen Menschen müßten heute ohne ihre Freunde leben, die sie dank GNU/LINUX in der Bewegung für freie Software gewonnen haben.

    LINUX ist das Werk eines jungen Softwarearchitekten , der großzügig sein Werk verschenkte und es, fast wie im Märchen, vervielfacht und verbessert zurückerhielt.

    Der Gesellschaftsarchitekt , dem wir das verdanken heißt Richard Stallmann . Als Programmierer und Aktivist verändert er die Welt seit 33 Jahren durch seine Implementation der Idee freier Software GNU und als unermüdlich reisender Vortragender. Stallmann und der sechzehn Jahre jüngere Linus Torvalds haben die Menschheit mehr vorangebracht hat als alle Politikprofis.

    Wir freuen uns mit ihnen, und wir arbeiten mit ihnen zusammen an dieser friedlichen weltweiten Gemeinschaft, die alle, aber auch alle politischen, kulturellen, religiösen Widersprüche überwindet und auflöst. Sie ist der Beweis für die schöpferische Kraft des menschlichen Gedankens. Am fünfundzwanzigsten Geburtstag von Linux feiern wir, dass wir dabei sind, die Welt zu ändern. Durch LINUX hat sich das Vorstellbare in Wirklichkeit verwandelt, LINUX ist die revolution at your fingertips .

    Wunderbar. Danke.

    https://www.youtube.com/watch?v=4JJfdWXSOHE


    Richard Stallman about open source software

    https://www.youtube.com/watch?v=XMm0HsmOTFI


    The Code: Story of Linux documentary (2001)

    http://www.imdb.com/title/tt0315417

    Finnish-made documentary about GNU/Linux, featuring some of the most influential people of the free software (FOSS) movement.
    Director: Hannu Puttonen

    #LINUX #GNU #anniversaire #révolution



  • Erinnerungsort - Sehnsucht nach der Heimat
    http://www.erinnerungsort.de/sehnsucht-nach-der-heimat-_109.html


    Musik unter’m Roten Stern
    Anlässlich des 75. Jahrestages des Überfalls Hitlerdeutschlands auf die Sowjetunion

    Am Mittwoch, den 22.6. um 18:00 am Denkmal für die gefallenen sowjetischen Soldaten,
    Hohe Kiefer
    Kleinmachnow

    https://www.youtube.com/watch?v=kwTlEoenk4s

    SEHNSUCHT NACH DER HEIMAT

    Süße Stimme vom heimatlichen Wald und Feld,
    Immerzu hör’ ich dich in der Fern!
    Und die Sehnsucht wird groß nach dem Himmelszelt,
    Nach der Heimat, dort unter’m roten Stern.

    Auf der ganzen, großen weiten Erde,
    Ist das Schönste für uns Sowjetrußland.
    Unsre Mutter bist du, Heimaterde,
    Wo wir spielten als Kinder im Sand.

    Manche Städte und Länder sah’n wir, fremd und schön,
    Doch im Traume nur dich, ach so fern,
    Mit den Birken, den Feldern, den großen Seen,
    Liebe Heimat, dort unter’m roten Stern.

    Auf der ganzen, großen weiten Erde ...

    Unsre Sprache ist kühn und voller Freundlichkeit,
    Unser Tun hat Verstand und Sinn.
    Und das russische Herz ist groß und weit
    Wie die Wolga strömt zum Meer dahin.

    Auf der ganzen, großen weiten Erde ...

    #Allemagne #URSS #anniversaire #Kleinmachnow #anniversaire #guerre #musique #histoire