• Fraude à la TVA : « Carrousel », la crasse du siècle
    Par Emmanuel Fansten et Jacques Pezet — 7 mai 2019 — Libération
    https://www.liberation.fr/planete/2019/05/07/fraude-a-la-tva-carrousel-la-crasse-du-siecle_1725371

    Cinquante milliards d’euros : voilà au bas mot la somme engloutie chaque année en Europe par la fraude à la TVA dite « carrousel », probablement la plus juteuse de l’histoire. En faisant circuler des biens et des services au sein de l’UE sans reverser la taxe finale aux Etats, ses artisans ont réussi le casse du siècle. Bien que son principe soit connu des autorités depuis plus de vingt-cinq ans, la fraude carrousel continue à provoquer des dégâts considérables, les Etats s’avérant incapables de mettre en place des outils permettant d’y mettre fin. En bout de chaîne, les profits générés alimentent le crime organisé et les réseaux terroristes, déformant l’économie légale et pénalisant les entreprises saines. A la veille des élections européennes, Libé s’est associé à 34 médias dans le cadre du projet « Grand Theft Europe », en collaboration avec le média d’investigation à but non lucratif allemand Correctiv, pour mettre en commun de nombreux documents confidentiels et mener des dizaines d’entretiens, afin d’évaluer la portée de cette gigantesque escroquerie.
    (...)
    En France, le pic a été atteint en 2009 avec la gigantesque fraude au CO2, des quotas carbone que les escrocs pouvaient s’échanger via une bourse détenue à 40 % par la Caisse des dépôts et consignations. Il suffisait alors de quelques clics pour acheter les quotas hors taxe à l’étranger et les revendre TTC en France sans reverser au fisc la TVA facturée. Puis de renouveler l’opération des dizaines de fois, en empochant à chaque tour 19,6 % de la somme investie. Au total, en à peine huit mois, l’escroquerie a fait perdre au moins 1,6 milliard d’euros à l’Etat français. Depuis, plusieurs procès retentissants ont mené à des sanctions exemplaires. L’an dernier, la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris a condamné 36 personnes à des peines allant jusqu’à dix ans de prison et 20 millions d’euros d’amende dans le volet dit « marseillais » de la fraude au CO2 (385 millions d’euros de préjudice). Mais plus d’une décennie après les premiers signalements, seule une infime partie des sommes envolées ont été récupérées et un grand nombre de fraudeurs courent toujours.
    (...)
    En France, plusieurs fraudes carrousel ont impliqué des escrocs proches du milieu franco-israélien au cours des dernières années. Ils seraient plusieurs dizaines identifiés par les services de police, réfugiés en Israël, à Dubaï ou dans des paradis fiscaux plus exotiques. L’un d’eux, Stéphane Alzraa, vient d’être extradé d’Israël pour son implication dans une escroquerie ayant permis de détourner environ 51 millions d’euros. Un autre, Arnaud Mimran, considéré comme un des princes du CO2, et condamné à huit ans de prison dans une affaire portant sur plus de 280 millions d’euros, devait comparaître lundi devant la cour d’assises spéciale de Paris pour séquestration et extorsion en bande organisée. Mais le procès a été renvoyé pour des raisons procédurales. Il est soupçonné d’avoir commandité l’enlèvement d’un richissime trader suisse en janvier 2015 afin de lui soutirer ses fonds, ce qu’il conteste. (...)

    #carrousel #mafia_du_co2 #taxe_carbone #France #Israël #Arnaud_Mimran

    • Entre la France et Israël, les escrocs ont toujours réseaux
      Par Marie Semelin, Intérim à Tel-Aviv — 7 mai 2019
      https://www.liberation.fr/planete/2019/05/07/entre-la-france-et-israel-les-escrocs-ont-toujours-reseaux_1725376

      (...)
      Ce jour de 2016, Stéphane Alzraa, ses yeux clairs, sa gouaille et son goût pour la flambe, roulent en Israël dans une Ferrari rouge au côté d’un ami, Michael Aknin. Dans l’univers des grands escrocs, les deux acolytes sont des petits, qui se sont tout de même largement gavés sur l’arnaque au CO2. Stéphane Alzraa, alias David Bloomberg comme il se fait désormais appeler, a deux mandats d’arrêt sur le dos. Il est en cavale, et c’est un simple contrôle routier qui l’envoie en geôle israélienne.

      Un an plus tôt, il était emprisonné à Corbas, près de Lyon, pour abus de biens sociaux. Le Franco-Israélien profite d’une permission de sortie en novembre 2015 pour se planquer au bord de la Méditerranée, bénéficiant sans doute du délai de transmission de son mandat Interpol, un peu plus lent qu’un avion pour Tel-Aviv. Egalement connu comme l’un des corrupteurs du commissaire Neyret, il a été condamné en son absence pour avoir un peu trop gâté l’ex-star lyonnaise de l’antigang. La France vient d’obtenir son extradition de l’Etat hébreu pour son implication dans une fraude au CO2 portant sur 51 millions d’euros. Après un feu vert du parquet israélien, Alzraa est arrivé dans l’Hexagone le mois dernier.

      Lui n’y croyait pas. « Israël n’extrade pas ses citoyens », confiait-il au téléphone, dans des écoutes publiées par la presse israélienne. Voyant cette perspective se rapprocher, il jure à des magistrats israéliens dubitatifs que « sa vie est en danger en France, où ses codétenus antisémites le menacent parce qu’il est juif », raconte une source proche du dossier : « Il a pris les Français pour des cons, pas de raison qu’il ne fasse pas pareil avec les Israéliens. » En Israël, certains laissent entendre que ce côté flambeur, couplé à du fricotage avec la pègre locale, n’est pas étranger à son extradition.

      #mafia_du_co2 #taxe_carbone

  • Mafia du #CO2 : le cadavre et la bague
    https://www.mediapart.fr/journal/france/291117/mafia-du-co2-le-cadavre-et-la-bague

    La bague retrouvée près du cadavre de #Samy_Souied, le 14 septembre 2010. © DR/Mediapart Une expertise judiciaire vient pour la première fois mettre à mal la version de l’escroc #Arnaud_Mimran dans l’enquête sur l’assassinat de Samy Souied, son associé dans “l’escroquerie du siècle” aux quotas #Carbone. Révélations sur une intrigue criminelle digne des Affranchis, qui tourne autour d’une bague.

    #France #Assassinat #Marco_Mouly #Porte_Maillot

  • Arnaque au carbone : 9 ans de prison pour l’« ordonnateur » de la fraude
    Le Monde.fr avec AFP | 13.09.2017
    http://www.lemonde.fr/pollution/article/2017/09/13/neuf-ans-de-prison-pour-l-ordonnateur-de-l-arnaque-au-carbone_5185007_165266

    Le tribunal correctionnel de Paris a rendu, mercredi 13 septembre, son jugement dans le procès « Crépuscule », un volet à 146 millions d’euros de la gigantesque escroquerie à la TVA sur le marché des droits à polluer. Des peines allant jusqu’à neuf ans de prison et un million d’euros d’amende ont été prononcées.

    Sur les douze personnes condamnées, la peine la plus lourde, notamment pour escroquerie en bande organisée, a été prononcée contre Cyril Astruc, considéré par le tribunal comme « l’ordonnateur et bénéficiaire principal de la fraude », et un mandat d’arrêt a été émis contre lui.

    #mafia_du_co2 #taxe_carbone

  • La justice israélienne se rapproche de Netanyahou
    https://www.mediapart.fr/journal/international/070817/la-justice-israelienne-se-rapproche-de-netanyahou

    En annonçant leurs soupçons contre le premier ministre dans deux #affaires de #Corruption et de trafic d’influence, les magistrats israéliens menacent la survie politique de #Benjamin_Netanyahou. Mais l’homme a suffisamment montré sa résilience pour ne pas l’enterrer par avance.

    #International #Ari_Harow #Arnaud_Mimran #Enquête #Israël

  • #mafia_du_co2 : un commando de tueurs sévit en toute impunité
    https://www.mediapart.fr/journal/france/040117/mafia-du-co2-un-commando-de-tueurs-sevit-en-toute-impunite

    Le 36, quai des Orfèvres, siège de la police judiciaire parisienne. © Reuters Un proche d’Arnaud Mimran et du clan Hornec a été blessé de plusieurs balles le 18 décembre, à Paris. Le parquet a ouvert une information judiciaire pour « tentative d’assassinat en bande organisée ». Depuis 2010, six crimes de sang ont été commis en lien avec la mafia du CO2.

    #France #Albert_Taieb #Amar_Azzoug #Arnaud_Mimran #Claude_Dray #Dominique_Ghez #Marco_Mouly

  • La justice ouvre une enquête sur les liens entre la police et la mafia du #CO2
    https://www.mediapart.fr/journal/france/140716/la-justice-ouvre-une-enquete-sur-les-liens-entre-la-police-et-la-mafia-du-

    Le parquet de Paris a ouvert, mercredi 13 juillet, une enquête préliminaire pour « corruption », « trafic d’influence », « violation du secret » et « recel » au lendemain des révélations de Mediapart sur l’existence de tractations secrètes entre des membres de la #mafia_du_co2 et des réseaux policiers.

    #France #Arnaud_Mimran #Avi_Ben_Ezra #Cyril_Astruc #OCLCO #Quotas_carbone

  • Des enregistrements révèlent les liens secrets de la mafia du #CO2 avec la police
    https://www.mediapart.fr/journal/international/120716/des-enregistrements-revelent-les-liens-secrets-de-la-mafia-du-co2-avec-la-

    Arnaud Mimran, condamné dans l’affaire du CO2, et #Avi_Ben_Ezra, recherché par la justice. © DR Des enregistrements clandestins dévoilent l’existence de tractations secrètes entre des membres de la #mafia_du_co2 et des réseaux policiers. Ils viennent jeter une lumière de plus en plus trouble sur les rapports qu’entretiennent des figures du crime financier avec certains agents de l’État censés les confondre.> La mafia du CO2 : notre dossier

    #International #France #Arnaud_Mimran #Cyril_Astruc #OCLCO #Quotas_carbone

  • Key Witness in French Tycoon’s Fraud Case Is Holed Up in Tel Aviv Flat

    Haaretz-Mediapart probe traces moves of Jeremy Grinholz, alleged major cog in French case involving Arnaud Mimran dubbed ’sting of the century.’
    Dov Alfon Jun 16, 2016 7:57 AM
    http://www.haaretz.com/israel-news/1.725263

    Arnaud Mimran, right, and his lawyer at the Paris courthouse, on May 25, 2016, to attend his trial.Bertrand Guay, AFP

    PARIS – A key witness in a massive French fraud case known as the “sting of the century” is currently hiding out in Israel, a joint investigation by Haaretz and the French website Mediapart has discovered.

    The witness, a French Jew named Jeremy Grinholz who also goes by the name of Eitan Liron, allegedly managed many of the carbon trades that allegedly enabled the defendants to steal 283 million euros from the French government.

    Grinholz agreed to turn state’s evidence against his former partners, and the Israeli police deposed him in May 2014. Two senior French police officers were present during his interrogations, and his affidavits ultimately enabled the French to indict several people, including businessman Arnaud Mimran, who frequently hosted Prime Minister Benjamin Netanyahu in France and has also donated to him.

    On the last day of his interrogation, Grinholz said he believed Mimran had arranged the assassination of Israeli criminal Samy Souied, the fraudsters’ leader, who was murdered in Paris under mysterious circumstances in December 2010.

    Grinholz said that as his suspicions grew, he teamed up with two of Souied’s other partners to force Mimran to take a polygraph test. The polygraph was administered in early 2012 at the Carlton Hotel in Tel Aviv. Grinholz said Mimran denied any involvement in Souied’s murder, but the polygraph operators concluded he was lying.

    During his own police interrogation, Mimran confirmed having taken a polygraph but said he didn’t remember the results.

    The French authorities, hoping to charge Mimran with murder as well as fraud, asked Grinholz to testify at the trial in Paris, but he refused. The French officials then asked their Israeli counterparts to convince Grinholz to return to Paris to testify. The French-Israeli dialogue was conducted by a joint working group set up in 2014, when MK Tzipi Livni was justice minister.

    The working group’s biggest success was the transfer to Paris of a French alleged swindler with Israeli citizenship, Cyril Astruc, who was charged with crimes very similar to those of Mimran, though on a smaller scale. Astruc, who was hiding in Herzliya under his Israeli name, Alex Khann, initially refused to heed a recommendation that he return to France. But Israeli police then began “to make his life hell,” as he put it in conversations with associates whose content was obtained by Haaretz-Mediapart.

    Police raided his house, searched it for 10 hours and arrested two illegal Filipina workers, he said. Then, when he was involved in a traffic accident that caused no casualties, police interrogated him for hours about whether he was responsible for it. Finally, he was arrested on suspicion of corruption and spent two months in jail.

    But only after the front of his house was sprayed with Kalashnikov bullets – apparently by a rival Israeli crime organization – did Astruc tell his friends he “got the hint” and returned to France. There he was arrested at the airport and spent a year and a half in jail before being released with restrictions in 2015.

    Grinholz, however, still refused to return, and on April 18, 2015, the French gave up. This was four months after Livni quit the government, so Netanyahu was the acting justice minister.

    The French delegation returned to Paris and reported that Grinholz definitely wouldn’t testify at Mimran’s trial. Therefore, his name was added to the indictment, albeit on less serious charges due to his cooperation with investigators. To this day, Mimran hasn’t been questioned about Souied’s murder.

    A French Justice Ministry spokesman said the massive fraud case had resulted in numerous French requests for Israeli help. “It could be this cooperation was complicated not only by its sensitivity, but also by its imbalance, since many French criminals are in Israel, whereas Israel rarely makes requests of France,” he said. “Nevertheless, given the differences between the two countries’ legal systems, legal cooperation between the two countries is a daily affair and has improved sharply since the special working group on this issue was established in February 2014.”

    The French spokesman declined to answer any of Haaretz-Mediapart’s specific questions, saying the case was now in court, “and only the court can determine what the level of cooperation on this issue was.”

    But a French legal source told Haaretz that when the fraud case began, and its dimensions weren’t yet clear, bilateral cooperation was terrible. In 2012, the French investigating judge even filed an official complaint about Israel’s lack of cooperation. That complaint prompted frank bilateral discussions, resulting in a major improvement in 2014, most notably on the Grinholz deposition.

    “Could the Israelis, in the absence of any extradition request, which in any case would surely have taken us two or three years, helped us via a deportation procedure or conveying him to the border?” the source continued. “These issues are too complex to be answered one-sidedly.”

    In April 2015, the source added, the French realized “that the Israelis couldn’t persuade Grinholz to return to France, unlike in the previous case you mentioned – which isn’t completely comparable, even if it’s about the same crimes. Therefore, we filed an indictment and told the court that Grinholz lives in Israel and refuses to comply with the summons we served him via our Israeli colleagues.”

    David Shimron, Netanyahu’s attorney, said, “Prime Minister Netanyahu has no connection to Grinholz or Astruc and has never dealt with their issues, ever. Nor were Mimran’s issues brought to his attention when he was justice minister or at any other time. The justice minister is not involved in criminal cases. Those are dealt with solely by the professionals, the state prosecutor and the attorney general, and the justice minister exercises no real judgment in them. The independence of the prosecution in criminal cases is absolute, and so it was during those few months that circumstances led Prime Minister Netanyahu to hold the justice portfolio.”

    A spokesman for the Israeli Justice Ministry said the ministry naturally couldn’t comment on any specific cases that were under discussion between Israeli and French authorities. But he stressed that over the years, there had been continuous cooperation between the two countries in the battle against serious crime. He said the French-Israeli working group still exists, and Israeli prosecutors and police officers participate in it.

    An Israel Police spokesman declined to comment on the specifics of Astruc’s accusations against the force, but said the fact that investigations had been opened and indictments filed against several suspects in the case “speaks for itself.”

    #mafia_du_co2 #Arnaud_Mimran

  • L’affaire Mimran laisse Netanyahou de marbre
    https://www.mediapart.fr/journal/international/110616/laffaire-mimran-laisse-netanyahou-de-marbre

    Visé en #Israël par une enquête préliminaire concernant les liens financiers l’unissant au millionnaire français #Arnaud_Mimran, l’un des cerveaux présumés de l’arnaque à la taxe carbone, #Benjamin_Netanyahou estime n’avoir rien à se reprocher. Et espère bien passer entre les gouttes.

    #International #Corruption #mafia_du_co2

  • Mafia du #CO2 : les nouvelles connexions d’Arnaud Mimran avec le clan Netanyahou
    https://www.mediapart.fr/journal/international/090616/mafia-du-co2-les-nouvelles-connexions-darnaud-mimran-avec-le-clan-netanyah

    Benyamin Netanyahou, le 10 avril 2016. © Reuters Des documents officiels montrent que le sulfureux millionnaire #Arnaud_Mimran a créé en Israël une société avec le député français #Meyer_Habib, homme de confiance de longue date de #benyamin_netanyahou. L’entreprise a été constituée juridiquement et domiciliée par le cabinet de l’avocat et confident du premier ministre israélien.

    #International #France #Carbone

  • Les nouvelles connexions de Mimran avec le clan Netanyahou
    https://www.mediapart.fr/journal/international/090616/les-nouvelles-connexions-de-mimran-avec-le-clan-netanyahou

    Benyamin Netanyahou, le 10 avril 2016. © Reuters Des documents officiels montrent que le sulfureux millionnaire #Arnaud_Mimran a créé en Israël une société avec le député français #Meyer_Habib, homme de confiance de longue date de #benyamin_netanyahou. L’entreprise a été constituée juridiquement et domiciliée par le cabinet de l’avocat et confident du premier ministre israélien.

    #International #France #Carbone #CO2

  • Mafia du C02 : le suspect français qui menace Netanyahou
    https://www.mediapart.fr/journal/international/060616/mafia-du-c02-le-suspect-francais-qui-menace-netanyahou

    Arnaud Mimran avec #Benjamin_Netanyahou, l’actuel premier ministre israélien, en août 2003 à Monaco. © Mediapart L’affaire Mimran, du nom de l’un des principaux cerveaux présumés du “casse du siècle”, est désormais officiellement une affaire Netanyahou. Le procureur général d’Israël a ordonné des vérifications sur les liens financiers unissant le millionnaire français et l’actuel premier ministre israélien.

    #International #France #Arnaud_Mimran #CO2 #Corruption #Quotas_carbone

    • La justice israélienne paraissait dans un premier temps vouloir se désintéresser de ce dossier potentiellement dévastateur pour le chef du gouvernement, déjà très affaibli politiquement dans son pays. Mais face aux révélations successives de Mediapart et du quotidien Haaretz, puis aux aveux d’Arnaud Mimran lui-même lors du procès du CO2, selon lesquels il aurait versé jusqu’à un million d’euros à Netanyahou, le procureur général Avichai Mandelblit a finalement réclamé un examen judiciaire et policier des allégations pour voir s’il y a lieu d’ouvrir une enquête criminelle.

      Un ami encombrant

      Il faut dire qu’il y a de quoi être gêné aux entournures dans le camp du chef du gouvernement israélien. En plus d’être l’un des principaux suspects dans l’affaire du CO2, Arnaud Mimran – qui a déjà été condamné par le passé pour fraude fiscale et impliqué dans un dossier de délit d’initiés aux États-Unis – est également mis en examen depuis un an pour « enlèvement et séquestration », « extorsion en bande organisée », « association de malfaiteurs » et « blanchiment ». Il est soupçonné d’avoir organisé en janvier 2015 le kidnapping d’un financier suisse et, dans le même temps, d’ avoir simulé le sien dans le but de soutirer à la victime 2,2 millions de dollars, retrouvés sur des comptes à l’étranger.

      Mais ce n’est pas tout. Un rapport de police rédigé le 3 février 2015 brossait un portrait encore plus accablant du personnage : « Arnaud Mimran est très défavorablement connu des services de police et de la justice pour son rôle dans des escroqueries de grande envergue dites à la “taxe carbone” mais aussi dans deux affaires d’assassinats commis ces dernières années dans son environnement. » L’auteur du rapport faisait ici référence aux disparitions violentes de son ancien associé dans le CO2, Samy Souied, abattu Porte Maillot en 2010, et de son beau-père le milliardaire Claude Dray, tué par balles dans sa villa de Neuilly en 2011. Aucune mise en examen n’a à ce jour été prononcée dans ces deux dossiers.

      http://seenthis.net/messages/491039

    • Israël : Netanyahu admet avoir reçu de l’argent d’un Français poursuivi
      Jérusalem (AFP) 06.06.2016
      http://www.courrierinternational.com/depeche/israel-netanyahu-admet-avoir-recu-de-largent-dun-francais-pou

      Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a reconnu lundi dans un communiqué avoir touché de l’argent d’un Français jugé à Paris dans une vaste affaire d’escroquerie à la taxe carbone, tout en se défendant d’avoir enfreint la loi.

      La justice israélienne a indiqué de son côté avoir commencé à s’intéresser au dossier et « examiner » la question.

      L’affaire concerne des dons qu’Arnaud Mimran aurait faits à M. Netanyahu à une époque où il n’était pas Premier ministre.

      M. Mimran est un des principaux prévenus dans un procès qui s’est tenu en mai à Paris pour escroquerie à la taxe carbone. La fraude, chiffrée à 283 millions d’euros, consistait à acheter des quotas d’émission de CO2 hors taxe dans un pays étranger, avant de les revendre en France à un prix incluant la TVA, puis d’investir les fonds dans une nouvelle opération. La TVA, elle, n’était jamais reversée à l’Etat.

    • French Tycoon Mimran Takes Back Claim He Gave Massive Donation to Netanyahu
      Businessman and suspected fraudster, who initially said he gave prime minister a million euros to finance a political campaign, tells Channel 2 that ’everything Bibi is saying is true.’
      Haaretz Jun 07, 2016 8:24 PM
      http://www.haaretz.com/israel-news/1.723690

      French businessman Arnaud Mimran has changed his story for a second time, retracting his claims that he gave Prime Minister Benjamin Netanyahu 170,000 euros, Channel 2 reported on Tuesday evening.

      Mimran, who is currently standing trial in France on charges of defrauding the state of hundreds of millions of dollars, said during his court testimony that he had given Netanyahu a million euros. Later, he changed his version, telling Channel 10 that the sum was 170,000 euros, transferred to Netanyahu’s personal bank account.

      Though he insisted that he had records of the bank transfer, on Tuesday he said that he may have been wrong, and that the sum was in fact only $40,000, as Netanyahu claimed.

      “Everything that Bibi is saying is true,” he told Channel 2, adding that he may have gotten the sum wrong after 10 years. “In any case, Bibi didn’t do anything illegal.” Mimran added that the sum of money he gave Netanyahu, together with the cost of vacations that he invited Netanyahu to in Monaco and the French Alps amounted to a million francs, which is about 150,000 euros.

      Netanyahu originally denied having received any money from Mimran, a close friend. But he later said the French businessman had contributed $40,000 to a public-benefit corporation which Netanyahu set up to finance his public diplomacy work on Israel’s behalf during his time-out from politics.

      In Moscow, Netanyahu responded to earlier reports at a joint press conference with Russian President Vladimir Putin, and called the affair “systematic political persecution.”

      “The mountain has given birth to a mouse. The balloon has been deflated,” he said, referring to the Hebrew equivalent of making a mountain out of a molehill. Netanyahu said that despite reports that he received a million euro campaign donation in 2009, the money he received from Mimran was a legal donation for a public diplomacy foundation in 2001, when he was a private citizen.

      Netanyahu’s attorney, David Shimron, said that “as the person who ran Mr. Netanyahu’s foundation for public activity when he was a private citizen, I can state in the clearest possible manner that the exact sum given by Mr. Arnaud Mimran was $40,000.” Mimran, in an earlier interview with Channel 10 television, said he had transferred 170,000 euros to Netanyahu’s personal bank account.

      According to Shimron, the $40,000 donation was made by interbank wire transfer directly to the foundation’s bank account on August 24, 2001. He denied that Mimran had given any additional money to the foundation, adding that “no money at all was transferred to Netanyahu’s personal account, nor was any amount given to Mr. Netanyahu’s election campaign.”

      But careful scrutiny of Netanyahu’s activity in the early 2000s reveals a different picture than that painted by the prime minister’s aides, who claim that Netanyahu had abandoned all political activity and used the foundation’s money only for public diplomacy. According to data obtained by Haaretz, the foundation financed political polls for Netanyahu, and not merely efforts to explain Israel’s policies overseas.

  • Mafia du #CO2 : l’histoire secrète d’un fiasco d’Etat sous Sarkozy
    https://www.mediapart.fr/journal/france/010516/mafia-du-co2-l-histoire-secrete-d-un-fiasco-d-etat-sous-sarkozy

    Eric Woerth et #Christine_Lagarde, en septembre 2008. © Reuters Le procès du principal volet du “casse du siècle”, la fraude au CO2, s’ouvre ce lundi 2 mai devant le tribunal de Paris. Mais derrière ce dossier hors normes se cache aussi l’histoire d’une affaire d’État sous l’autorité des ministres Éric Woerth et Christine Lagarde. Révélations.> Le sang de la bourse carbone> Mafia du CO2 : soupçons sur la police

    #France #Arnaud_Mimran #Bluenext #Caisse_des_dépôts_et_consignations #Eric_Woerth #Justice #Nicolas_Sarkozy

  • Mafia du #CO2 : soupçons sur la police
    https://www.mediapart.fr/journal/france/270416/mafia-du-co2-soupcons-sur-la-police

    De gauche à droite : #Arnaud_Mimran, Samy Souied (assassiné) et Marco Mouly, les trois associés du CO2, selon les juges. © DR Des policiers entretiennent d’étonnants liens de proximité avec des figures de la mafia du CO2, acteurs de la plus grande escroquerie connue en #France, dont les noms sont par ailleurs cités dans diverses affaires d’assassinats impunis. Les faits apparaissent en marge de plusieurs procédures. #Bernard_Squarcini, ancien patron du renseignement intérieur, a été entendu comme témoin dans l’une d’elles. Révélations.

    #DCRI #Farid_Khider #Franck_Douchy #Justice #Michel_Neyret #OCLCO #Quotas_carbone

  • Les secrets français de Netanyahou
    https://www.mediapart.fr/journal/international/140416/les-secrets-francais-de-netanyahou

    Benjamin Netanyahou en août 2003 à Monaco, en compagnie d’Arnaud Mimran. © Mediapart Le premier ministre israélien l’avait juré : il n’a jamais profité des faveurs de l’escroc présumé #Arnaud_Mimran, acteur clé selon la justice de la plus grande escroquerie que la #France ait jamais connue, la fraude aux #Quotas_carbone, par ailleurs mis en examen dans une sordide affaire d’enlèvement et de séquestration. Une enquête conjointe de Mediapart et du quotidien israélien Haaretz démontre le contraire. Révélations.

    #International #Benjamin_Netanyahou #CO2 #Meyer_Habib

  • Les secrets français de #Benjamin_Netanyahou
    https://www.mediapart.fr/journal/international/140416/les-secrets-francais-de-benjamin-netanyahou

    Arnaud Mimran avec Benjamin Netanyahou, l’actuel premier ministre israélien, en août 2013 à Monaco. © Mediapart Le premier ministre israélien l’avait juré : il n’a jamais profité des faveurs de l’escroc présumé #Arnaud_Mimran, acteur clé selon la justice de la plus grande escroquerie que la #France ait jamais connue, la fraude aux #Quotas_carbone, par ailleurs mis en examen dans une sordide affaire d’enlèvement et de séquestration. Une enquête conjointe de Mediapart et du quotidien israélien Haaretz démontre le contraire. Révélations.

    #International #CO2 #Meyer_Habib

  • Affaire du CO2 : l’incroyable réseau de l’homme qui défie les juges
    https://www.mediapart.fr/journal/france/020316/affaire-du-co2-lincroyable-reseau-de-lhomme-qui-defie-les-juges

    De gauche à droite : #Arnaud_Mimran avec Netanyahou, Bruel, Puff Daddy et le député Habib. © Mediapart Il est considéré comme l’un des organisateurs du casse du siècle : la fraude aux quotas de CO2. Son nom est également cité dans plusieurs affaires de meurtres non résolues. Il est par ailleurs soupçonné d’avoir fait enlever un riche financier suisse. Son nom ? Arnaud Mimran. Son réseau d’influence ? Étourdissant.

    #France #Benjamin_Netanyahou #Farid_Khider #Meyer_Habib #Patrick_Bruel #Pierre_Botton

  • Le sang de la bourse carbone
    https://www.mediapart.fr/journal/france/150216/le-sang-de-la-bourse-carbone

    Amar Azzoug, #Samy_Souied, #Claude_Dray et #Albert_Taieb #Amar_Azzoug, Samy Souied, Claude Dray, Albert Taieb... Ces quatre hommes ont deux points communs : ils ont été assassinés et sont liés au magot ou à des acteurs de l’escroquerie à la #Taxe_carbone, qui a coûté 1,6 milliard d’euros à l’État français. Leurs morts dessinent le visage d’une nouvelle mafia française face à laquelle juges et policiers sont démunis. Révélations.

    #France #Arnaud_Mimran #CO2 #Justice

  • Le sang de la #Taxe_carbone
    https://www.mediapart.fr/journal/france/150216/le-sang-de-la-taxe-carbone

    Amar Azzoug, #Samy_Souied, #Claude_Dray et #Albert_Taieb #Amar_Azzoug, Samy Souied, Claude Dray, Albert Taieb... Ces quatre hommes ont deux points communs : ils ont été assassinés et sont liés au magot ou à des acteurs de l’escroquerie à la taxe carbone, qui a coûté 1,6 milliard d’euros à l’État français. Leurs morts dessinent le visage d’une nouvelle mafia française face à laquelle juges et policiers sont démunis. Révélations.

    #France #Arnaud_Mimran #CO2 #Justice