#arrêt_de_travail

  • On me précise ça, peut-être utile pour certain.es :

    Comme vous le savez l’#Assurance_Maladie a mis en place un dispositif d’#arrêt_de_travail indemnisé pour les salariés contraints de rester à domicile suite à la fermeture de l’établissement accueillant leur enfant, sans possibilité de télétravail.

    Ce dispositif est étendu, à compter du 18 mars aux personnes dont l’état de santé conduit à les considérer comme présentant un risque de développer une forme sévère de la maladie Covid-19.

    Ces personnes sont, conformément à un avis rendu par le Haut Conseil de la santé publique :
    -les femmes enceintes ;
    -les personnes atteintes de maladies respiratoires chroniques (asthme, bronchite chronique…) ;
    -les personnes atteintes d’insuffisances respiratoires chroniques ;
    -les personnes atteintes de mucoviscidose ;
    -les personnes atteintes d’insuffisances cardiaques (toutes causes) ;
    -les personnes atteintes de maladies des coronaires ;
    -les personnes avec antécédents d’accident vasculaire cérébral ;
    -les personnes souffrant d’hypertension artérielle ;
    -les personnes atteintes d’insuffisance rénale chronique dialysée ;
    -les personnes atteintes de Diabète de type 1 insulinodépendant et de diabète de type 2 ;
    -les personnes avec une immunodépression :
    personnes atteintes de pathologies cancéreuses et hématologiques, ou ayant subi une transplantation d’organe et de cellules souches hématopoïétiques,
    personnes atteintes de maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur,
    personnes infectées par le VIH ;
    -les personnes atteintes de maladie hépatique chronique avec cirrhose ;
    -les personnes présentant une obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40.

    Conformément aux décisions gouvernementales, ces personnes doivent impérativement rester à leur domicile, en arrêt de travail, si aucune solution de télétravail n’est envisageable. Elles peuvent désormais se connecter directement, sans passer par leur employeur ni par leur médecin traitant, sur le site https://declare.ameli.fr pour demander à être mises en arrêt de travail pour une durée initiale de 21 jours.

    Aussi, si vous êtes concernés :
    –avant de faire la déclaration, merci de prévenir votre manager et le service RH
    –une fois la déclaration effectuée il faudra l’envoyer par mail au service RH pour que nous puissions faire le nécessaire en paie.

    #coronavirus

    • Dans une situation où normalement je télétravaille en indépendante, vu la récession actuelle, je peux faire une croix sur une quelconque rémunération, que ce soient les aides ou le travail, télétravail or not, no taf = no money.

  • Délégués du personnel : intimidations, #discrimination et dépression | Et voilà le travail
    http://voila-le-travail.fr/delegues-du-personnel-intimidations-discrimination-et-depression

    Après le vote, la jeune fille raconte qu’ils ont été convoqués par le PDG. Ce dernier leur explique qu’il souhaite que rien ne change et que si d’aventure ils essayaient de jouer leur rôle de délégué du personnel, cela se passerait mal…

    #droit_travail

    • Une situation banale dans le monde merveilleux de l’entreprise...Qu’attend donc cette personne pour faire valoir ses droits ? Est elle syndiquée ? A t elle porté plainte pour entrave, discrimination, non respect du Code du Travail ? Face à de tels agissements de l’employeur il ne peut y avoir de solution que dans la construction d’un rapport de force, en impliquant ses collègues, en menant des actions concrètes, en revendiquant ... Les solutions existent pour contraindre les employeurs à respecter les règles !

    • Ce témoignage envers sa hiérarchie est tellement lourd qu’il me laisse incrédule. Allison (une jolie jeune fille de 28 ans) est juriste dans un cabinet immobilier. En tant que juriste, elle a forcément eue une partie d’enseignement sur le droit du travail. Si elle et ses collègues n’étaient pas syndiqués au moment de leur élection comme délégués et représentant du personnel. Que ne l’ont-ils fait ensuite ?
      Elle déplore des propos homophobes qui la blessent. Elle répète à plusieurs reprises en sanglotant n’avoir jamais eu aucun souci avec sa direction auparavant. Dés lors tout continue à se dégrader. Allison dit ne plus avoir aucun travail, ne plus recevoir de mails, être isolée, passer ses journées à lire et à s’ennuyer…etc...
      Ne pas prendre une mise au placard comme un blâme, pendant ce temps : certains lisent des livres, d’autre en écrivent ; ça m’est arrivé en 1997, j’ai jamais été aussi souvent au cinéma. En moyenne 2 films par jour et je mangeais au réfectoire le midi, histoire d’être visible. Quand ma hiérarchie me cherchait, mes collègues disaient qu’ils venaient de me voir passer par là ou par ici. Dans le cas de cette jolie jeune fille, elle aurait eue tout le temps de préparer sa défense. Son histoire relevait des prud’hommes.
      Diagnostique du médecin du travail : Allison présente un syndrome anxio dépressif, je ne la laisse pas reprendre le travail et envisage une inaptitude à son poste, afin que son contrat de travail puisse être rompu et qu’elle puisse envisager un nouvel avenir professionnel. Désolé, ce n’est pas elle qui est #inapte à son poste mais sa hiérarchie et en particulier sa #RRH ( la RRH profère régulièrement des menaces ) J’ai fini moi aussi en #arrêt_de_travail, c’était un emploi contractuel dans l’éducation nationale. Je n’étais pas dépressif mais mon #alcoolisme a vite grimpé dans les degrés, si je puis dire. J’adorais çà ! Me demander ce que j’allais foutre de ma journée ? Quand je décidais que j’allais m’en prendre une, j’entretenais cette #ivresse jusqu’au bout de la nuit. Enfin, parfois je ne voyais pas la tombé du jour. Qu’importe je remouillais la meule avec un deuxième service. Mon drame dans ces cas là ; c’était que le premier verre avait du mal à passer. Il eut fallu que j’enquille directement avec le second à la santé de C.Allègre qui aujourd’hui #sucre_les_fraises. http://fabrice-nicolino.com/?p=1906
      http://www.ina.fr/video/CAB99012798

  • Vigipirate : les CRS « épuisés »
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/04/07/vigipirate-les-crs-epuises_4610862_3224.html

    Le plan Vigipirate a des conséquences sur les policiers. Depuis la semaine dernière, trois compagnies de CRS se sont mis collectivement en arrêt maladie afin de manifester leur grogne. 

    Le mouvement a d’abord concerné celle de Toulouse vendredi puis, mardi, celles de Lyon et Nancy qui devaient venir en renfort pour Vigipirate en région parisienne.

  • Intelligence policière au NYPD : lorsqu’il s’arrête, le travail vaut quelque chose

    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/12/31/le-new-york-times-demande-a-la-police-de-faire-son-travail_4548221_3222.html

    Dans la semaine commençant le 22 décembre, les procès-verbaux de circulation y ont baissé de 94 % par rapport à la même période de l’an dernier, les #interpellations pour délits mineurs, comme la consommation d’alcool ou la miction sur la voie publique, également de 94 %, et les infractions de stationnement automobile de 92 %, a indiqué la police, confirmant des chiffres publiés par le #New_York Post.

    « LEUR AMERTUME SEMBLE AVOIR ATTEINT UN NIVEAU NOUVEAU »

    Les arrestations pour drogue par l’Organized Crime Control Bureau, l’un des dix bureaux de la #police de New York (#NYPD), ont aussi baissé de 84 %. L’assassinat des deux policiers, en pleine rue dans leur voiture de patrouille, a exacerbé les relations déjà tendues entre la police et le maire de New York, Bill de Blasio.

    « Ils ont exprimé leur colère de manière solidaire, (...) en tournant le dos (au maire) à plusieurs reprises, pour montrer leur mépris collectif. Mais maintenant leur amertume semble avoir atteint un niveau nouveau et dangereux — en arrêtant de travailler », dénonce le New York Times dans un éditorial très critique.

    #arrêt_de_travail