• [Les Promesses de l’Aube] Féminismes en mouvement : faire monde commun
    http://www.radiopanik.org/emissions/les-promesses-de-l-aube/feminismes-en-mouvement-faire-monde-commun

    Ce mercredi, les Prommesses de l’Aube accueilleront Manon Legrand et Camille Wernaers pour présenter le Hors Série Spécial du magazine #Axelle, consacré aux féminismes.

    Il sera question de précarité et d’oppression, d’inégalités et de #domination, de #corps mutilés et multiples et mais surtout de la possibilité de faire monde commun, de diversité, de #bienveillance et de #luttes.

    #féminisme #diversité #féminisme,luttes,corps,diversité,Axelle,bienveillance,domination
    http://www.radiopanik.org/media/sounds/les-promesses-de-l-aube/feminismes-en-mouvement-faire-monde-commun_08072__1.mp3

  • [Les Promesses de l’Aube] La #bricoleuse
    http://www.radiopanik.org/emissions/les-promesses-de-l-aube/la-bricoleuse

    Ce mercredi nous avons reçu la Bricoleuse, qui chaque mois nous propose une fiche #bricolage dans le magazine #Axelle.

    En compagnie de Sabine Panet, rédactrice en chef du magazine, elle nous explique comment l’idée leur est venue, les retours que font les lectrices et l’empowerment que les femmes retirent de ces réappropriation du Bricolage.

    #féminisme #empowerment #féminisme,Axelle,bricoleuse,bricolage,empowerment
    http://www.radiopanik.org/media/sounds/les-promesses-de-l-aube/la-bricoleuse_07965__1.mp3

    • (PDF) Alerte orange sur l’Europe bleue-brune.pdf | Michel Feher - Academia.edu
      https://www.academia.edu/38228371/Alerte_orange_sur_lEurope_bleue-brune.pdf

      Leur appauvrissement a certes empêché les Européens du Sud de remplir la fonction d’importateurs des produits du Nord qui leur était jusque-là dévolue. Pour autant, le gouvernement de Berlin et ses affidés au sein des institutions européennes n’ont pas hésité à sacrifier le pouvoir d’achat de leurs anciens clients. C’est qu’avant même le début de la crise financière, les exportateurs allemands s’étaient déjà redéployés vers la Chine et les États-Unis. Délivrés de leur dépendance à l’égard du marché intérieur de l’#UE, ils ont en outre bénéficié du #chômage créé par les politiques d’#austérité : celles-ci leur ont en effet permis de s’octroyer les services des jeunes #diplômés espagnols, italiens, grecs ou portugais contraints à l’#exode par l’absence de perspectives chez eux.

      Les programmes de consolidation budgétaire imposés par les dirigeants du Nord – grâce à l’appui de leurs collègues de l’Est et à la diligence des « gouvernements d’experts » du Sud – ne manqueront pas de répandre la #colère et le #dépit au sein des populations qu’elle affectent. Soucieux d’orienter les griefs de leurs mandants vers des cibles moins inconvenantes que les bailleurs de fonds dont ils exaucent les souhaits, les élus européens vont alors s’efforcer de promouvoir les thèmes favoris de l’#extrême_droite – à savoir le coût réputé exorbitant de l’#immigration et le mépris essuyé par les gens ordinaires qui s’en émeuvent – quitte à reprocher aux partis #populistes de prôner des solutions excessives au réel « malaise #identitaire » dont ils se font l’écho.

      [...]

      Si le trompe l’œil qu’a constitué la victoire d’Emmanuel Macron sur Marine Le Pen a pu brièvement faire illusion, c’est bien à partir de 2017 que la stratégie consistant à intégrer les discours et les pratiques de l’extrême droite tout en usant de leurs représentants comme de commodes #épouvantails a cédé le pas à un processus d’#alliance plus ou moins formalisé.

      En témoignent la participation ou le soutien des partis bruns aux gouvernements italien, autrichien, finlandais, belge, bulgare slovaque et danois, le quitus donné par Angela Merkel à la droite bavaroise pour la création d’un « #axe » (sic) entre Berlin, Rome et Vienne destiné à lutter contre l’immigration illégale et les concessions sans fin des institutions communautaires aux ubuesques animateurs du « groupe de Visegrad ». On peut aussi relever le dispositif inspiré du Portrait de Dorian Gray à l’œuvre en #France, où la vérité politique du gendre idéal de l’Élysée s’inscrit dans le masque grimaçant qui sert de visage à son ministre de l’Intérieur.

  • Recension de COÏTS dans la revue féministe #AXELLE : Rapport sexuel, rapport de domination ?
    http://tradfem.wordpress.com/2019/05/08/rapport-sexuel-rapport-de-domination

    Sorti début février aux Éditions Syllepse et aux Éditions du remue-ménage, Coïts commence par passer au crible des personnages de la littérature ou historiques, en neuf chapitres comme autant de clés de lecture et de compréhension. Exemple ? « Répugnance ». Porte d’entrée : « La sonate à Kreutzer » de l’écrivain russe Léon Tolstoï, terrifiante histoire d’un mari qui confie les raisons pour lesquelles il a fini par assassiner sa femme. L’autrice souligne l’angoisse, la douleur de l’assassin devant la possibilité de perdre l’objet de sa haine.
    (...) Le rapport sexuel subit une déconstruction systématique : il ne reste rien de caché d’un acte considéré par la société comme « normal », voire « naturel », mais en réalité régi par un nombre incalculable de règles et de lois implicites et explicites. Dworkin livre au passage une comparaison de la haine des femmes et du racisme : comme les hommes avec les femmes, les Blanc·hes, pour inférioriser les Noir·es, se coupent de leur capacité à ressentir. en société patriarcale, le coït décrit un homme qui « possède » la femme en la pénétrant, la possède par la baise. en société patriarcale, l’homme manifeste sa puissance, montre sa virilité par le coït.

    la revue Axelle : https://www.axellemag.be
    #andrea_dworkin #sexualité #domination_masculine

  • JOURNÉE DE LA FEMME
    http://www.radiopanik.org/emissions/radiografi/journee-de-la-femme

    Invités de l’Oncle Kinch : #Julie_Delvaux (Dites NON à la drogue Belgique) / #Bibiane_Mokeni (Impulse asbl) / #Omer_Mbikayi (Axe Belgo-Congolais)

    La Première Dame de la RDC Mme Denise Nyakeru Tshisekedi , a présidé la célébration de la journée internationale de la femme, sous le thème : “Ensemble, promouvoir la paix, la sécurité et le genre par l’accès aux services publique de qualité”.

    "Dites NON à la drogue Belgique"

    Une association qui apporte aux jeunes et aux adultes des informations factuelles sur les drogues pour qu’ils puissent décider, en toute connaissance de cause, de mener une vie sans drogue. Personne, surtout pas un adolescent, n’aime recevoir de leçon ni s’entendre dire ce qu’il devrait faire. Ainsi, nous fournissons les faits qui permettent aux jeunes de choisir de ne pas prendre de drogue (...)

    #radio_panik #studio1bis #radiografi #Oncle_Kinch #Axe_Belgo-Congolais #Impulse_asbl #Dites_NON_à_la_drogue_Belgique #radio_panik,studio1bis,radiografi,Oncle_Kinch,Bibiane_Mokeni,Axe_Belgo-Congolais,Impulse_asbl,Julie_Delvaux,Omer_Mbikayi,Dites_NON_à_la_drogue_Belgique
    http://www.radiopanik.org/media/sounds/radiografi/journee-de-la-femme_06332__1.mp3

  • Une femme, une voix
    http://www.radiopanik.org/emissions/les-promesses-de-l-aube/une-femme-une-voix

    Sabine Panet et Manon Legrand viendront présenter le numéro hors-série du magazine féministe #axelle : « Une femme, une voix ». Ce numéro est consacré aux multiples engagements des #femmes et à leur #participation politique, en Belgique et ailleurs.

    #femmes,participation,axelle
    http://www.radiopanik.org/media/sounds/les-promesses-de-l-aube/une-femme-une-voix_06120__1.mp3

  • Au Conseil de sécurité de l’ONU, à propos du #Venezuela, on « dépoussière les vieilles expressions du temps de la Guerre froide : #pays_satellites ».

    El enfrentamiento entre Rusia y EE UU sobre el tema Venezuela en la ONU
    http://www.el-nacional.com/noticias/bbc-mundo/enfrentamiento-entre-rusia-sobre-tema-venezuela-onu_268304


    Vasily Nebenzya de Rusia y Mike Pompeo de EE UU se enfrentaron en el Consejo de Seguridad de la ONU
    Getty Images

    Hubo llamados a tomar posición por un lado u otro. Acusaciones de intento de golpe de Estado o desestabilización. Y hasta se desempolvaron viejas expresiones, como la de «países satélites».

    El Consejo de Seguridad de las Naciones Unidas (ONU) reunido en Nueva York pareció volver a los tiempos de la Guerra Fría al abordar la crisis de Venezuela este sábado, con un choque directo entre Estados Unidos y Rusia.

    El encuentro ocurrió días después que el líder opositor venezolano, Juan Guaidó, se juramentara el miércoles "presidente interino" de su país y recibiera el reconocimiento de EE UU, Canadá y las mayores naciones de Sudamérica.

    Sin embargo, Rusia y China mantienen su respaldo a Nicolás Maduro, que acusa a Guaidó de querer dar un «golpe de Estado» dirigido por Washington.

    En este contexto, la reunión en la ONU convocada por EE UU —que estuvo representado por su secretario de Estado, Michael Pompeo— concluyó sin un acuerdo entre las grandes potencias.

    Pero marcó la primera vez que el Consejo de Seguridad discutió formalmente sobre Venezuela, reflejando hasta qué punto el país sudamericano se volvió un asunto de interés internacional y otro escenario del pulso global entre Washington y Moscú.

    Le Venezuela, enjeu de l’affrontement global entre É.-U. et Russie,… perspectives sombres pour les Vénézuélien·ne·s !

  • Recension de anthologie de Dworkin Souvenez-vous, résistez, ne cédez pas dans la revue belge #Axelle par #Manon_Legrand
    https://tradfem.wordpress.com/2018/12/19/recension-dune-anthologie-de-dworkin-dans-la-revue-belge-axelle

    Une anthologie des textes de la grande féministe américaine #Andrea_Dworkin est parue fin 2017. Souvenez-vous, résistez, ne cédez pas est une lecture essentielle et inspirante à l’heure où les femmes se battent pour se faire entendre et pour dénoncer les violences masculines.
    Ses textes, poignants et radicaux, ont plus de 20 ou 30 ans, mais n’ont rien perdu de leur force de frappe. Andrea Dworkin, autrice féministe américaine morte en 2005, a laissé un nombre impressionnant d’écrits, consacrés principalement au viol, aux violences et à la pornographie : les grands combats de sa vie.

    Elle s’est surtout fait connaître au début des années 1980 pour une proposition d’ordonnance, rédigée avec une juriste, #Catherine_MacKinnon, visant à faire reconnaître la pornographie comme une discrimination sexuelle et une violation des droits civils des femmes. Avec l’objectif de permettre aux femmes lésées par la pornographie de poursuivre les producteurs et les distributeurs et de réclamer des dédommagements. Pour Dworkin et MacKinnon, le porno est l’antichambre du viol.

    Dworkin explique son combat contre le porno en ces termes : « Je dois combattre une industrie qui encourage les hommes à mettre en actes l’agression des femmes – leurs fantasmes –, pour reprendre leur doux euphémisme. Et j’enrage de voir les gens accepter partout où je vais, inconditionnellement, cette fausse idée de la liberté. La liberté de faire quoi ? À qui ? La liberté de me torturer ? Cela n’est pas la liberté pour moi. » Le projet d’ordonnance a toujours été rejeté, au nom de la liberté d’expression.

    Version originale : https://www.axellemag.be/andrea-dworkin-anthologie

  • Du foutoir, de l’Article 13, et de la déconstruction de mythes
    https://www.april.org/article-de-glyn-moody-dans-boingboingnet-du-foutoir-de-l-article-13-et-de-la-

    Comme quiconque ayant suivi la triste saga de la réforme du droit d’auteur européen, les éléments-clefs — les articles 3 sur la fouille de texte, 11 sur la « taxe des liens » et 13 sur le filtrage des contenus par des robots censeurs — sont en train de devenir comme le repas du chien dans le proverbe anglais, un foutoir complet. Les critiques justifiées de la proposition législative se sont accumulées à un niveau encore jamais atteint, obligeant les politiciens derrière à des subterfuges répétés. Les arguments successifs contre chacun des trois articles mentionnés ont conduit à ajouter des précisions pour tenter de faire face à ces critiques, mais cela a juste empiré les choses et réduit le texte initial en bouillie, le tuant.

    Il suffit de regarder la dernière version du texte en cours de discussion au Parlement européen, dont le rapporteur est le député européen Axel Voss pour la commission au fond JURI (affaires légales) : c’est un ramassis à peine alphabétisé d’idées mal digérées. Et ceci avant que quelques-uns des 1000 amendements (PDF) proposés pour le rapport final de la commission JURI ne soient votés et balancés dans le texte pour le massacrer encore plus.

    Les péripéties législatives sont assez normales pour une loi complexe. Ça ne serait pas très grave si (a) le résultat final était bon et (b) le public n’était pas trompé par certaines des affirmations d’un texte en constant changement. Mais incapables de répondre aux critiques fondées à l’égard des propositions, il semble que certains des défenseurs de la directive droit d’auteur essayent de brouiller les cartes. Le plan étant évidemment de dissimuler ce qui se trame réellement – la destruction de l’Internet que nous connaissons dans l’Union européenne — jusqu’à ce qu’il soit trop tard pour réagir.

    Une fois la directive bel et bien finalisée, l’industrie culturelle pourra tranquillement célébrer l’adoption d’une loi qui diminue l’espace public en ligne tout en renforçant les entreprises fainéantes, qui on refusé de rentrer de plein pied dans l’ère numérique. Même lorsque les conséquences néfastes des articles 3, 11 et 13 seront devenues évidentes quand ils seront entrés en vigueur, il n’y a aucune chance que la directive droit d’auteur soit corrigée ou réétudiée avant de nombreuses années. Peu importe que la campagne en faveur de la directive droit d’auteur soit trompeuse voire clairement mensongère : une fois qu’elle sera adoptée, elle sera adoptée.

    Ce caractère en pratique irréversible de la loi européenne rend le combat contre les pires éléments de la directive copyright d’autant plus vital. Si nous ne les arrêtons pas maintenant, nous ne les arrêterons jamais. L’action clé est de contacter les euro-député⋅es et de leur expliquer pourquoi les propositions des versions des articles 3, 11 et 13 sont si néfastes, et quelles seront les conséquences pour l’Union européenne et son territoire numérique si ces articles ne sont pas abandonnés ou du moins grandement modifiés.

    Ce texte est une traduction d’un article rédigé par le journaliste Glyn Moody et publié sur le site boingboing.net le 7 juin 2018. Traduction : etienne, Mannik, rms’assist, mo, Maestox, April.

    #Europe #Internet #Filtrage #Droits_d'auteur #copyright #Axel_Voss #Glyn_Moody #saveyourinternet

  • Österreich plant mit einigen EU-Ländern Aufnahmelager außerhalb der EU

    Österreich arbeite „mit einer kleinen Gruppe von Staaten“ an dem Projekt, sagte Kurz. Die Pläne seien bisher allerdings „sehr vertraulich“, um die „Durchsetzbarkeit“ des Projekts zu erhöhen. Auf die Frage, ob ein solches Aufnahmezentrum in Albanien eingerichtet werden könnte, sagte Kurz: „Wir werden sehen.“

    In der vergangenen Woche hatte bereits der dänische Ministerpräsident Lars Lökke Rasmussen bestätigt, dass einige EU-Länder, darunter auch Österreich, Aufnahmezentren für abgelehnte Asylbewerber außerhalb der EU einrichten wollen. In österreichischen Medienberichten war zuletzt mehrfach von Albanien als möglichem Standort die Rede.

    https://www.welt.de/newsticker/news1/article177463654/Fluechtlinge-Oesterreich-plant-mit-einigen-EU-Laendern-Aufnahmelager-ausserhalb
    #asile #migrations #réfugiés #externalisation #Albanie #hotspots (sorte de hotspot en dehors de l’UE) #Autriche #Danemark

    • C’est à la même occasion de la proposition d’un #axe contre l’immigration illégale...

      Les ministres de l’Intérieur allemand, autrichien et italien créent un « axe » contre l’immigration illégale

      « A notre avis, il faut un axe des volontaires dans la lutte contre l’immigration illégale », a annoncé le chancelier autrichien #Sebastian_Kurz, mercredi.


      https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/les-ministres-de-l-interieur-allemand-autrichien-et-italien-creent-un-a
      #Allemagne #Italie

    • L’Autriche et le Danemark veulent ouvrir des camps d’expulsés aux portes de l’UE

      Selon le premier ministre danois, Copenhague est en discussion avec Vienne et « d’autres pays » de l’Union pour la mise en place d’un « nouveau régime européen de l’asile ».

      Leurs divisions et la pression des populistes font décidément naître les idées les plus renversantes parmi les dirigeants européens quant au traitement à réserver aux demandeurs d’asile et au refoulement de ceux qui ne peuvent prétendre à celui-ci.

      Mardi 5 juin, le premier ministre danois, Lars Lokke Rasmussen, a annoncé que son pays était en discussion avec l’Autriche – qui assumera bientôt la présidence tournante de l’Union – et « d’autres pays » pour la mise en place d’un « nouveau régime européen de l’asile ». Point central du dispositif : la création de « centres communs de réception et d’expulsion en Europe ». En clair, des camps de rétention, où se retrouveraient des migrants ne pouvant prétendre à une demande d’asile, ou ne pouvant être rapidement renvoyés.

      M. Rasmussen n’a pas mentionné la possible localisation de ces camps. Ils ne seraient pas, selon lui, « sur la liste des destinations préférées des migrants et des passeurs ». Il s’agirait en fait, selon plusieurs sources, de l’Albanie et du Kosovo, candidats à l’adhésion à l’UE. Le premier ministre a évoqué des contacts « avec d’autres dirigeants européens » et se disait « optimiste », quant à la mise en place d’un projet pilote « d’ici à la fin de l’année ». Les premières discussions auraient en fait eu lieu à Sofia, en marge du sommet entre les dirigeants des Vingt-Huit et cinq pays des Balkans occidentaux, le 17 mai.

      Les sociaux-démocrates et les populistes du Parti du peuple danois (Dansk Folkeparti, DF) – ces derniers soutiennent M. Rasmussen au Parlement – ont fait savoir qu’ils étaient favorables à la proposition du premier ministre. La formation populiste avait déjà proposé de transformer une île inhabitée du royaume, située en dehors du territoire de l’Union, en centre de détention pour les déboutés. La ministre libérale de l’immigration, Inger Stojberg, avait répondu qu’elle était « toujours prête à examiner de bonnes idées », même si celle-ci présentait « des défis pratiques et légaux ».

      Paris semble tomber des nues

      A Bruxelles, mercredi, le chancelier conservateur autrichien Sebastian Kurz présentait avec son gouvernement les principaux axes de sa présidence, qui démarrera le 1er juillet. Il aurait voulu que toute l’attention soit portée sur sa volonté de renforcer les frontières extérieures de l’Union et sur ses propositions pour le budget post-Brexit – ses deux priorités.

      Or, il a évidemment été interrogé sur les propos de M. Rasmussen et a dû les confirmer, tout en ajoutant prudemment qu’il ne s’agissait pas d’un projet porté par sa future présidence mais « d’une initiative émanant d’un cercle restreint auquel le Danemark appartenait ». Quels autres Etats membres seraient concernés ?

      Les Pays-Bas, semble-t-il, mais la diplomatie néerlandaise affirmait, jeudi, ne pas vouloir se prononcer sur la concrétisation du projet. La Belgique, elle, n’aurait pas été consultée même si, lundi, lors d’une réunion des ministres européens de l’intérieur et de la migration, son secrétaire d’Etat, le nationaliste flamand Theo Francken, avait évoqué la nécessité d’empêcher l’accostage des bateaux en Europe – « push back » – et proclamé « la mort » du règlement de Dublin. Celui-ci oblige les pays de première arrivée (Italie et Grèce surtout) à enregistrer un migrant avant son transfert éventuel vers un autre Etat membre.

      L’Allemagne ? Mme Merkel aurait été « approchée » mais, jeudi, lors d’un congrès du Parti populaire européen, à Munich, elle insistait surtout sur le contrôle des frontières extérieures de l’Union et suggérait la nécessité de reproduire, avec d’autres pays tiers, l’accord conclu avec la Turquie pour la gestion des migrants. La famille des conservateurs européens prône toujours la relocalisation de demandeurs d’asile dans l’Union, à partir de pays tiers. Un proche de la chancelière ne cachait pas son scepticisme l’égard des plans de Copenhague et Vienne.

      La France, alors ? Sa diplomatie semble tomber des nues. Paris œuvre à un texte pour sortir le dossier migratoire de l’ornière mais ne pourrait accepter l’idée de camps de rétention. « Inimaginable », aussi, dit une source diplomatique, de voir des pays des Balkans se ranger à de telles initiatives, même en échange d’un coup de pouce financier ou d’une accélération de l’examen de leur dossier d’adhésion.

      Bruxelles inquiète des dérives

      Du côté de la Commission européenne – dont le président, Jean-Claude Juncker, recevait mercredi M. Kurz – la réponse est embarrassée. Le collège résume les projets en question à des « initiatives nationales », en soulignant qu’il serait préférable d’avoir une approche européenne, fondée sur « les valeurs » de l’Union.

      Bruxelles s’inquiète surtout des dérives du débat et redoute la multiplication des incidents avec la future présidence autrichienne, susceptible de rallier les voix de la Hongrie, de la Pologne ou d’autres Etats membres, hostiles à l’accueil des demandeurs d’asile.

      De précédents projets visant à la création de centres « d’accueil », sur le territoire libyen notamment, avaient été prudemment écartés. L’idée d’ouvrir des camps dans des pays européens, hors UE, portée par le ministre autrichien de l’intérieur, Herbert Kickl, poids lourd du FPÖ (Parti autrichien de la Liberté) est vue comme un nouvel obstacle à toute solution consensuelle.

      M. Kickl a aussi promis d’augmenter le nombre des personnes reconduites aux frontières. En 2017, 11 974 déboutés du droit d’asile ont quitté l’Autriche et 58 % d’entre eux ont été éloignés de force. Le ministre a également confirmé la mise en place d’une nouvelle police des frontières et annoncé que son pays ne participerait plus au programme de répartition des réfugiés arrivés en Grèce et en Italie. Il souhaite d’ailleurs que désormais, plus aucune demande d’asile ne soit étudiée sur le sol européen.

      https://www.lemonde.fr/europe/article/2018/06/08/l-autriche-et-le-danemark-veulent-ouvrir-des-camps-d-expulses-aux-portes-de-
      #Kosovo

    • L’étonnante proposition de #Donald_Tusk sur les réfugiés

      Le président du Conseil européen Donald Tusk envisage la création de centres en dehors de l’UE pour distinguer rapidement les personnes éligibles à l’asile et les migrants économiques qui ne peuvent y prétendre, ressort-il d’un projet de conclusions qu’il a fait parvenir aux chefs d’Etats et de gouvernement européens dans la perspective du sommet des 28 et 29 juin.

      Cette proposition, avancée par M. Tusk pour sortir de l’impasse sur la question migratoire, est un « #potentiel_game-changer », d’après un diplomate européen.

      Ces « plateformes régionales de débarquement » permettraient d’accueillir des personnes sauvées en mer alors qu’elles essayaient de rejoindre l’UE. Elles seraient gérées en coopération avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

      Le document ne précise toutefois pas où elles se situeraient. Une source européenne a néanmoins précisé qu’elles étaient envisagées « en dehors de l’UE » sans donner plus de détails.

      La Tunisie et l’Albanie sont régulièrement citées comme étant susceptibles d’accueillir de telles installations. Le secrétaire d’Etat belge à l’Asile et la Migration, Theo Francken (N-VA), avait d’ailleurs récemment suggéré de ramener les migrants secourus en mer vers le pays du Maghreb pour ensuite les trier. Une idée similaire avait aussi été avancée dès 2016 par le dirigeant ultranationaliste hongrois Viktor Orban.

      Outre la création de ces « plateformes », Donald Tusk propose aux dirigeants de renforcer les moyens financiers consacrés à la lutte contre la migration illégale et d’offrir un soutien plus important aux garde-côtes libyens. Il souligne aussi la nécessité d’une coopération accrue avec des pays d’origine et de transit des migrants, pour éviter de connaître à nouveau un afflux comparable à celui de 2015.

      Les « plateformes de débarquement » seraient destinées aux migrants qui, malgré toutes ces mesures, tenteraient la traversée de la Méditerranée et seraient « secourus dans le cadre d’opérations de recherche et de sauvetage ».

      Les chefs d’Etat et de gouvernement se pencheront en détail sur les propositions de M. Tusk lors du sommet des 28 et 29 juin. Ils aborderont également l’épineuse question de la réforme du règlement de Dublin, pierre angulaire du régime d’asile européen.

      Après trois ans de palabres, les 28 Etats membres de l’UE ne sont en effet pas parvenus à s’accorder sur une réforme de ce texte, dont les failles ont été révélées lors de l’afflux massif et soudain de migrants dans l’Union en 2015.

      Ce règlement, qui détermine l’Etat membre responsable d’une demande d’asile dans l’UE, fait pour l’heure peser une pression démesurée sur les pays de « première entrée », en particulier l’Italie et la Grèce. Les chances qu’un compromis se dégage sur ce point lors du sommet semblent toutefois infimes, pour ne pas dire inexistantes.

      http://www.lalibre.be/actu/international/l-etonnante-proposition-de-donald-tusk-sur-les-refugies-5b29222e5532a296888d

      autre mot barbare : #potentiel_game-changer

    • L’axe commence à se mettre en place...

      Germany and Austria start joint police work to combat illegal migration

      The Austrian and German federal police and the Bavarian state police plan for the first time this Friday to work together in their border area to assess ways they can combat increasing illegal immigration and crime. The authorities will start by taking a closer look at rail traffic.

      https://www.thelocal.de/20180601/germany-and-austria-strengthen-borders-to-combat-risky-illegal-migration

    • Migranti, Conte: «In autunno vertice sulla Libia». E intanto a Innsbruck asse con Germania e Austria

      Il premier: «Invierò una lettera da spedire a Juncker e a Tusk». Intanto, intesa a tre per arginare i flussi migratori in modo da far arrivare in Europa solo chi fugge da una guerra.

      «Il merito dell’Italia è stato riuscire a ricondurre in un quadro unitario organico vari aspetti di un fenomeno complesso e avere compreso che il fenomeno della gestione dei flussi migratori non è emergenziale». Così il presidente del Consiglio Giuseppe Conte in conferenza stampa alla fine del vertice Nato. «Stiamo organizzando una conferenza in Italia sulla Libia in autunno per dar seguito a quella di Parigi», ha aggiunto il premier,«il processo di stabilizzazione non può riguardare solo l’Italia ma nemmeno soltanto Macron». Sulla Libia, ha spiegato invece Conte, «c’è tanto da fare, il Paese va affiancato» nel suo percorso di stabilizzazione che porti alle elezioni. Ma Conte ha avvertito che «se arriviamo troppo presto alle elezioni, si rischia di avere il caos totale. Bisogna prima creare le condizioni sociali ed economiche necessarie per reggere l’impatto di un sistema democratico».

      «Presto una lettera a Juncker e Tusk»

      Il presidente del Consiglio ha affermato poi di non aver parlato di Libia con Trump a Bruxelles: lo farà nel dettaglio nella sua prossima visita negli Usa. «Il problema», ha detto, «non è modificare il regolamento di Dublino» che è «asfittico come approccio, è assolutamente inadeguato. I principi delle Conclusioni Ue attestano che è superato». Conte ha parlato di una lettera da spedire a Juncker presidente della Commissione europea e a Tusk a capo del Consiglio europeo: «Nella mia lettera si chiederà che anche Sophia, anche questa missione internazionale sia adeguata alle conclusioni del Consiglio Ue. E così per le altre». «La mia lettera partirà molto presto, non so a che punto è Juncker ma appena rientrerò a Roma lavorerò a questo». «L’ultima notizia», ha poi detto, «è che la nave Diciotti si sta avviando in porto. Abbiamo dato indicazione di individuare le persone o i migranti che si sono resi responsabili di atti che contrastano con le nostre leggi».

      Il vertice a tre

      In mattinata, sul tema migranti era già stato protagonista Matteo Salvini, ministro dell’Interno. Un’intesa a tre, un «asse di volenterosi» guidato da Austria, Germania e Italia per arginare i flussi migratori. È ciò che è emerso dall’incontro trilaterale fra Salvini e gli omologhi tedeschi e austriaci, Horst Seehofer e Herbert Kickl a Innsbruck, che precede il vertice Ue. Si tratta di un’intesa per frenare le partenze di migranti e gli sbarchi, in modo da far giungere in Europa solo chi fugge da una guerra.

      Salvini: «Proposte italiane diventano proposte europee»

      «Le proposte italiane su migranti diventano proposte europee: contiamo che finalmente l’Europa torni a difendere i confini e il diritto e alla sicurezza dei 500 milioni di europei» ha detti Matteo Salvini. «Con i colleghi di Austria e Germania - ha spiegato al termine dell’incontro - abbiamo affrontato il grande problema degli arrivi: se si riducono questi si risolvono anche i problemi minori interni tra le nazioni e non ci sarà alcun problema alle frontiere». «Meno migranti, meno sbarchi e meno morti» ha poi aggiunto. «Chiederemo sostegno alle autorità libiche, dare a Tripoli il diritto ai rimpatri e la redistribuzione delle quote degli arrivi. Chiederemo alle missioni internazionali di non usare l’Italia come unico punto d’arrivo e il sostegno nelle operazioni di soccorso, protezione e riaccompagnamento di migliaia di clandestini nei luoghi di partenza. Credo quindi - ha detto poi Salvini - che questo nucleo di amicizia e di intervento serio concreto ed efficiente di Italia, Germania ed Austria, possa essere un nucleo che darà un impulso positivo a tutta Europa per riconoscere il diritto di asilo a quella minoranza di donne e bambini che fuggono dalle guerre ed evitare l’arrivo e la morte di decine di migliaia di persone che non scappano da nessuna guerra».

      «Proteggere le frontiere esterne all’Unione Europea»

      A fargli eco il ministro dell’Interno tedesco Seehofer:«I tre Paesi si sono messi d’accordo per controllare l’immigrazione. Vogliamo introdurre ordine nella politica migratoria ma garantire un approccio umanitario e proteggere effettivamente le frontiere esterne dell’Unione Europea». «Sarebbe importante - sottolinea poi il ministro - che l’intera Unione europea decidesse qualcosa. Noi possiamo avere delle iniziative, ma l’Unione europea deve avere un’opinione comune. Sono ottimista e qui abbiamo l’occasione di procedere in una direzione positiva». E il ministro dell’Interno austriaco Kickl sottolinea come «questo asse di volenterosi può prendere iniziative ma è l’intera Unione Europea che deve intervenire». «Le cose sono relativamente semplice - aggiunge - noi tre siamo d’accordo sul fatto che vogliamo mettere ordine» e «mandare il chiaro messaggio che in futuro non dovrebbe essere possibile calpestare il suolo europeo se non si ha il diritto alla protezione». Previsto un nuovo incontro a Vienna sempre fra i ministri dell’Interno di Italia Germania e Austria il prossimo 19 luglio.


      https://www.corriere.it/politica/18_luglio_12/migranti-asse-germania-austria-fermare-sbarchi-6ba33c18-859b-11e8-b570-8bf3

  • « Madame Hyde » : le coup de foudre de #Serge_Bozon
    https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/270318/madame-hyde-le-coup-de-foudre-de-serge-bozon

    Sous couvert de transposer en banlieue L’Étrange cas du docteur Jekyll et de M. Hyde, Serge Bozon offre une fable sur l’éducation, avec une #Isabelle_Huppert en professeure de sciences physiques transfigurée. Un beau film, à la fois direct et tordu, le meilleur de son auteur.

    #Culture-Idées #Adda_Senani #Axelle_Ropert #José_Garcia #Madame_Hyde #Robert_Louis_Stevenson #Romain_Duris

  • Rompre le dialogue avec l’#Iran risque d’entraîner une #guerre, prévient Macron - L’Orient-Le Jour
    https://www.lorientlejour.com/article/1092387/rompre-le-dialogue-avec-liran-risque-dentrainer-une-guerre-previent-m

    La France a des relations fermes avec les autorités iraniennes mais veut conserver ce lien « parce que ce qui est train de se jouer sinon, c’est qu’on en train subrepticement de reconstruire un ’axe du mal’ », a déclaré le président français à des journalistes, en marge de ses voeux à la presse.

    « On voit bien le discours officiel qui est porté par les #Etats-Unis, #Israël, l’#Arabie_saoudite, qui sont nos alliés à de nombreux égards, c’est quasiment un discours qui va nous conduire à la guerre en Iran », a-t-il ajouté, en soulignant sans davantage de précisions qu’il s’agissait d’une « stratégie délibérée de certains ».

    • La France a des relations fermes avec les autorités iraniennes mais veut conserver ce lien « parce que ce qui est train de se jouer sinon, c’est qu’on en train subrepticement de reconstruire un ’axe du mal’ » , a déclaré le président français à des journalistes, en marge de ses voeux à la presse.

      Jupiter, lui, est forcément dans l’axe du bien !
      #axe_du_mal #Jupiter

    • Oui, au plus tard 2014. Depuis le #terminal_multimodal du Havre a viré au fiasco intégral…

      Le Havre : du nouveau pour le terminal multimodal - France 3 Normandie
      http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/pays-caux/havre/havre-du-nouveau-terminal-multimodal-1243431.html

      Après des mois difficiles, le tribunal de commerce valide ce vendredi (28 avril 2017) le plan de continuation de l’entreprise qui exploite le terminal destiné à développer le transport de marchandise par le rail et le fluvial

      C’est une plate-forme dont la construction a débuté en 2012. Sa mise en service a été reportée à plusieurs reprises et ses débuts marqués par des difficultés. La plus importante étant une cessation de paiement quatre mois après le démarrage de l’activité. En 2016, les péripéties continuent avec la mise en redressement judiciaire de la société gestionnaire.
      Pourtant, ce terminal a une fonction d’avenir et d’importance : absorber 25% du trafic de conteneurs du port du Havre pour, en réduisant le transport par camions, accroître le transport ferroviaire et fluvial.

      #HaRoPa

      Et c’est pas fini… cf. le projet de #Canal_Seine-Nord qui viendrait mettre les clous sur le cercueil. Mais bon, apparemment, le chef et l’exécutant (ex-député-maire du Havre…) ne sont pas pressés que ça se fasse.

      Dernière épreuve de force autour du canal Seine-Nord Europe (article d’il y a 2 jours)
      http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/09/20/derniere-epreuve-de-force-autour-du-canal-seine-nord-europe_5188435_3234.htm

      La région se mobilise et fait pression sur le gouvernement pour que ce chantier, dans les cartons depuis trente ans, soit lancé.
      […]
      Véritable Arlésienne, cette infrastructure prévoit des dizaines de milliers d’emplois au nord de Paris, mais le président de la République a annoncé le 1er juillet le gel des nouveaux grands projets.
      […]
      Le dossier est finalement relancé par la loi Macron du 6 août 2015, qui permet la création de la Société du canal Seine-Nord Europe (SCSNE). Le président Hollande, lui, peut annoncer cinq ans après Sarkozy que ce canal Seine-Nord Europe est désormais « irréversible ». Pour cet investissement à 4,5 milliards d’euros, l’Union européenne met 1,8 milliard sur la table, auxquels s’ajoutent 1 milliard pour les collectivités territoriales, 1 milliard pour l’Etat et 780 millions financés par l’emprunt. Après le TGV et le tunnel sous la Manche, le Nord rêve de cette infrastructure « promesse d’une économie décarbonée », vante le 5 avril 2016 François Hollande qui y voit déjà « des bateaux de 3 300 tonnes voire 4 400 tonnes [l’équivalent de 200 camions] reliant les grands ports européens ».

      Las. Le président Macron en décide autrement. L’état des finances de la France ne permet pas le lancement de nouveaux grands chantiers. M. Bertrand, appuyé par les élus locaux de tous bords politiques et par le milieu économique, a donc lancé un ultimatum : « A la mi-octobre, le gouvernement doit nous dire définitivement si c’est oui. Si c’est non, c’est une déclaration de guerre contre la région. »

    • La date d’impression en pdf (à partir de PowerPoint) est le 8 avril 2013 (dans les informations du pdf).

      Bizarrement, gg trouve (et affiche en début de lien) d’autres dates dont je ne vois pas bien d’où elles sortent.


      • 10 avril 2013 sur le site de Projet DevPort
      • 18 mars 2013 sur le lien vers @seenthis (et là, je ne vois vraiment pas d’où ça peut sortir…)

  • #Axel_Honneth pense le #socialisme du futur
    https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/200917/axel-honneth-pense-le-socialisme-du-futur

    Axel Honneth, philosophe et sociologue allemand, auteur notamment de La Lutte pour la reconnaissance, tente d’actualiser et de réactiver, dans son nouveau livre, « l’idée du socialisme ».

    #Culture-Idées #Capitalisme #communisme #fraternité #Liberté #Marx #Proudhon #solidarité

  • #Axelle_Lemaire, la cryptographie et la surveillance massive…
    https://reflets.info/axelle-lemaire-la-cryptographie-et-la-surveillance-massive

    Il y a quelques jours, Axelle Lemaire, ex-secrétaire d’Etat chargée du numérique sous François Hollande, s’est émue de l’arrestation d’opposants Turcs sous prétexte qu’ils utilisaient des outils de #Chiffrement. Et d’évoquer ensuite le lien entre chiffrement et […]

    #Bienvenue_chez_Amesys #Bienvenue_chez_Qosmos #Deep_Packet_Inspection #Technos #Advanced_Middle_East_Systems #Amesys #Cerebro #Nexa_Technologies #Numérique #Qosmos

  • Le trésorier de #Marine_Le_Pen se déchaîne sur Facebook
    https://www.mediapart.fr/journal/france/060417/le-tresorier-de-marine-le-pen-se-dechaine-sur-facebook

    © Document Mediapart Derrière sa page Facebook officielle et lisse, le trésorier du microparti de Marine Le Pen étale ses idées radicales sur plusieurs comptes anonymes. Mediapart et Marianne ont retrouvé les multiples pages Facebook d’Axel Loustau, bien loin de la fameuse « dédiabolisation » de la candidate du #FN.

    #France #Axel_Loustau #Frédéric_Chatillon #Front_national #GUD

  • La justice enquête sur la #maison du trésorier de #Marine_Le_Pen
    https://www.mediapart.fr/journal/france/200317/la-justice-enquete-sur-la-maison-du-tresorier-de-marine-le-pen

    Axel Loustau, trésorier du microparti de Marine Le Pen © Compte Facebook d’Axel Loustau. La justice s’interroge sur le #Financement de la maison d’Axel Loustau, le trésorier du microparti de Marine Le Pen, acquise à l’automne 2015 pour plus d’1,5 million d’euros. Les enquêteurs soupçonnent un enrichissement personnel de l’élu frontiste, par le biais des sociétés prestataires de la #campagne des régionales.

    #France #Axel_Loustau #élections_régionales #Jeanne #Presses_de_France

  • « Soirées nazies » : le témoignage qui accuse
    https://www.mediapart.fr/journal/france/150317/soirees-nazies-le-temoignage-qui-accuse

    Dans une enquête diffusée jeudi par « #envoyé_spécial » sur #France 2, en partenariat avec Mediapart, Marianne et Flammarion, un ancien membre de la « #GUD connection » qui entoure la présidente du #FN témoigne des soirées ponctuées de « saluts nazis » et d’une obsession vis-à-vis des juifs.

    #Axel_Loustau #France_2 #Frédéric_Chatillon #Front_national #Marine_Le_Pen

  • * Pour le président d’UBS, la loi « too big to fail » est trop restrictive RTS - 23 Février 2017 - ats/ta
    https://www.rts.ch/info/economie/8412405-pour-le-president-d-ubs-la-loi-too-big-to-fail-est-trop-restrictive.html

    Pour le président du conseil d’administration d’UBS, il faut assouplir la réglementation « too big too fail ». [Samuel Truempy - Keystone]
    Le président du conseil d’administration d’UBS, Axel Weber, appelle à un assouplissement des règles « too big to fail », instaurées après le crise de 2008, dans un entretien accordé à l’hebdomadaire alémanique Bilanz, à paraître vendredi.

    Après la crise financière de 2008, la réglementation bancaire a été renforcée à l’échelon international afin d’éviter que les grandes banques ne doivent à nouveau être sauvées par l’argent des contribuables en cas de crise. La Confédération a instauré un dispositif avec des règles qui vont au-delà des normes internationales.

    Pour Axel Weber, le vent souffle à nouveau dans le sens d’une déréglementation. Aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, par exemple.
    « Swiss Finish »

    « En Suisse, avec notre ’Swiss Finish’, rapidement mis en oeuvre, nous avons essayé, à l’instar d’un bon footballeur, de jouer la balle là où nous pensions que l’environnement international allait aller », image celui qui dirige le conseil d’administration de la plus grande banque suisse depuis 2012. Or, à ses yeux, cet environnement ne va pas dans le sens attendu.

    Et de conclure : « Si l’on veut réagir de manière intelligente, il faut répondre à ces changements. »

    #Suisse #UBS #banque #finance #too_big_to_fail #Axel_Weber

  • Le « gouvernement ouvert » à la française : un leurre ?
    https://www.laquadrature.net/fr/communique-pgo

    Paris, 5 décembre 2016 — Alors que la France s’apprête à accueillir le Sommet mondial du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert, plusieurs associations pointent les contradictions du gouvernement. Certaines ne s’y rendront pas. Ce bilan du « gouvernement ouvert » à la française co-signé par les associations et collectifs suivants : April, BLOOM, DemocracyOS France, Fais ta loi, Framasoft, Ligue des Droits de l’Homme, Regards Citoyens, République citoyenne, SavoirsCom1, et La Quadrature du Net. Derrière un apparent « dialogue avec la société civile », la France est loin d’être une démocratie exemplaire Le « gouvernement ouvert » est une nouvelle manière de collaborer entre les acteurs publics et la société civile, pour trouver des solutions conjointes aux grands défis auxquels les démocraties font face (...)

    #censure_et_filtrage_du_Net #déontologie #droit_d'auteur #état_d'urgence #général #liberté_d'expression #Loi_surveillance #PJL_Terrorisme #Axelle_Lemaire #Bernard_Cazeneuve #François_Hollande #Manuel_Valls #communiqué

  • Fichier TES, danger pour les libertés !
    https://www.laquadrature.net/fr/oln-fichier-tes-danger-pour-libertes

    Paris, 14 novembre 2016 — Le décret TES publié par le gouvernement, comme par effraction, le 28 octobre dernier trahit les principes démocratiques tant sur la forme (la manière dont il a été élaboré et publié) que sur le fond (la création d’un fichier centralisant les données d’identité, de filiation et de biométrie de l’ensemble des Français). Communiqué commun de l’Observatoire des Libertés et du Numérique (OLN)1 La légalité du décret est assise sur un ensemble législatif ancien, porteur, en lui-même, des dangers que ce fichier TES met brutalement en lumière aujourd’hui. L’article 27 de la loi dite « informatique et libertés » de 1978 laisse au gouvernement la faculté d’instituer, par un simple décret, tous traitements de données à caractère personnel pour le compte de (...)

    #général #Vie_privée_-_Données_personnelles #Axelle_Lemaire #Bernard_Cazeneuve #communiqué

  • Le micro-parti de #Marine_Le_Pen visé par une nouvelle enquête judiciaire
    https://www.mediapart.fr/journal/france/221116/le-micro-parti-de-marine-le-pen-vise-par-une-nouvelle-enquete-judiciaire

    © Reuters Selon des informations obtenues par Mediapart, le service antiblanchiment Tracfin a transmis à la justice un signalement portant sur des flux de plusieurs millions d’euros jugés suspects, sur les comptes du micro-parti de Marine Le Pen, #Jeanne, et son prestataire, #Riwal. Le parquet de Paris a ouvert le 26 octobre une information judiciaire contre X pour « escroqueries » et « abus de biens sociaux ».

    #France #Axel_Loustau #FN #Frédéric_Chatillon #Front_national

  • Le conseil national du numérique demande la suspension du #fichier_TES
    https://www.mediapart.fr/journal/france/071116/le-conseil-national-du-numerique-demande-la-suspension-du-fichier-tes

    Le conseil national du numérique dénonce la publication « sans aucune consultation préalable » du décret autorisant la création d’un fichier rassemblant les données biométriques de l’ensemble des détenteurs de carte d’identité ou de passeport. Il demande au gouvernement de trouver des « alternatives techniques ».

    #France #Axelle_Lemaire #Bernard_Cazeneuve #Cnil #CNNum #fichage #Jean-Jacques_Urvoas #libertés_publiques #vie_privée