• Le féminisme US par-delà le rien et le mâle
    http://www.dedefensa.org/article/le-feminisme-us-par-dela-le-rien-et-le-male

    Le féminisme US par-delà le rien et le mâle

    Les médias expliquent qu’on demande, qu’on exige une présidente féministe en Amérique… Ah, ces élues du congrès en blanc, comme elles les auront émus, ces médias…

    Je n’étonnerai personne en écrivant que 90% des antisystèmes sont des hommes, et que lorsqu’on trouve des femmes dans les rangs antisystèmes, c’est essentiellement par islamophobie. Ceci concédé, notre monde aux affaires repose sur les valeurs féminines : « pleurnicherie humanitaire » (Muray), hystérie belliciste, autoritarisme tortueux (Merkel, Clinton…). Sans oublier la haine du sexe et de la reproduction, qui sont devenues des valeurs féministes. Dans l’Espagne féministe-socialiste de Sanchez, le sexe doit se faire avec notaire.

    Le Deep State et l’empire nous préparent un après-Trump (je laisse de côté le (...)

    • Je n’étonnerai personne en écrivant que 90% des antisystèmes sont des hommes, et que lorsqu’on trouve des femmes dans les rangs antisystèmes, c’est essentiellement par islamophobie.

      Ici antisystème = antiégalité
      et je ne suis alors plus étonné de lire que 90% des antiégalitariste sont des hommes et que lorsqu’on trouve des femmes dans les rangs antiégalitaristes c’est essentiellement par islamophobie.

      Ceci concédé, notre monde aux affaires repose sur les valeurs féminines : « pleurnicherie humanitaire » (Muray), hystérie belliciste, autoritarisme tortueux (Merkel, Clinton…). Sans oublier la haine du sexe et de la reproduction, qui sont devenues des valeurs féministes. Dans l’Espagne féministe-socialiste de Sanchez, le sexe doit se faire avec notaire.

      Ceci concédé, le monde de Nicolas Bonnal repose sur des valeurs misogynes et une enfilade de clichés virilistes. Il n’oublie pas de précisé que les femmes sont avant toute chose un sexe et surtout une matrice et qu’elles ont l’obligation absolue d’aimer le sexe hétéro et la reproduction. Il enchaine sur une défense du non consentement, avec la veille blague du notaire, comme si les agresseurs sexuels n’étaient que de maladroits incompris.

      #masculinisme #haine #domination_masculine #culture_du_viol #hommerie #hommanisme


  • Cholet. Les sapeurs-pompiers sont interdits de piscine et de stade Nathalie HAMON - 29 Janvier 2019 - Ouest France
    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/cholet-49300/cholet-les-pompiers-interdits-de-piscine-et-de-stade-6202112

    Pour dénoncer un manque de moyen, les pompiers de Cholet avaient tourné le dos au président du Service départemental d’incendie et de secours lors d’une cérémonie, le 1er décembre dernier. Depuis, le maire de la ville les prive d’accès au stade et à la piscine municipale.


    Gilles Bourdouleix, maire de Cholet, avait rapidement quitté les lieux en voyant les pompiers lui tourner le dos. | OUEST FRANCE

    Nous avons pu en avoir la confirmation au terme de plusieurs coups de fil. Les sapeurs-pompiers de Cholet n’ont plus de créneau d’entraînement au centre aquatique GlisséO, ainsi qu’au stade omnisports  : respectivement une heure le mercredi matin et une heure et demie le vendredi matin. Et cela depuis leur action lors de la cérémonie de la Sainte-Barbe, le 1er décembre 2018.

    Les pompiers choletais s’adaptent
    Ce jour-là, les soldats du feu, professionnels et bénévoles, avaient tourné le dos à leur hiérarchie, afin de dénoncer un manque de moyens et un problème d’effectifs, dans le Maine-et-Loire. Leur action visait le président du Service départemental d’incendie et de secours, Patrice Brault, conseiller départemental également élu au sein de la majorité municipale choletaise.

    Présent, le maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, n’avait guère apprécié la plaisanterie  : sa colère avait stoppé la cérémonie tout juste commencée.

    Depuis, les pompiers choletais n’ont pas voulu polémiquer sur cette interdiction d’accès à deux équipements choletais. Ils préfèrent se taire. L’un d’eux lâche cependant  : «  On ne va pas gaspiller notre énergie sur des choses qui nous paraissent tellement invraisemblables  !  »

    Quant aux séances de sport, nécessaires à «  l’entretien de leurs conditions physiques  », ils s’adaptent. Ils ont déjà l’habitude d’aller courir au parc de loisirs de Ribou. Si la caserne est équipée d’un gymnase, elle n’a en revanche pas de bassin.

    #pompiers #désobéissance #élus #autorités #cholet #Gilles_Bourdouleix
    Une illustration de la #bêtise et de la #violence des #élus_locaux


  • Jean-Claude Juncker doute de l’aptitude de Bucarest à présider l’UE afp/boi - 29 Décembre 2018 RTS _
    https://www.rts.ch/info/monde/10103802-jean-claude-juncker-doute-de-l-aptitude-de-bucarest-a-presider-l-ue.htm

    Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a exprimé samedi ses doutes sur l’aptitude de la Roumanie à assumer, pour la première fois, la présidence de l’Union européenne, dont elle doit prendre les rênes en janvier


    Juncker doute de l’aptitude de la Roumanie à présider l’UE

    Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a exprimé samedi ses doutes sur l’aptitude de la Roumanie à assumer, pour la première fois, la présidence de l’Union européenne, dont elle doit prendre les rênes en janvier.
    Si la Roumanie est « techniquement bien préparée » à piloter l’UE, Jean-Claude Juncker a cependant estimé que « le gouvernement de Bucarest n’a pas encore pleinement compris ce que signifie présider les pays de l’UE », dans un entretien paru samedi dans le quotidien allemand die Welt.

    « L’action prudente exige aussi la volonté d’être à l’écoute des autres et la ferme volonté de mettre ses propres préoccupations au second plan. J’ai quelques doutes à ce sujet », a poursuivi le Luxembourgeois. Le dirigeant européen a également émis des réserves quant à la capacité de la Roumanie, confrontée à de vives tensions politiques nationales, à apparaître comme une « unité compacte » en Europe.

    La Roumanie prendra le 1er janvier pour six mois la présidence tournante de l’UE, pour la première fois depuis son adhésion en 2007, succédant à l’Autriche.

    Tensions avec Bruxelles
    Cela fait plusieurs mois que les institutions européennes sont devenues la cible de la majorité de gauche au pouvoir en Roumanie qui n’a de cesse de dénoncer une Union « inique » déniant au pays le « droit d’avoir ses propres opinions », selon les termes du chef du parti-social démocrate au pouvoir, Liviu Dragnea.

    Ces tensions avec Bruxelles ont été exacerbées en raison de la volonté du pouvoir roumain d’imposer une vaste refonte du système judiciaire pour corriger les « abus » des magistrats. L’UE estime pour sa part que cette réforme saperait la lutte contre la corruption, un mal endémique dont souffre ce pays.

    #Roumanie #ue #union_européenne #racisme #mépris #Jean-Claude_Juncker #bêtise #droits


  • Gilles Le Gendre : « Notre erreur est d’avoir probablement été trop intelligents, trop subtils... »
    https://www.nouvelobs.com/politique/20181217.OBS7228/gilles-le-gendre-notre-erreur-est-d-avoir-probablement-ete-trop-intellige


    Non, non, je vous rassure, mon bon monsieur, on a parfaitement compris, justement !

    « Deuxième erreur, dont nous portons tous la responsabilité – moi y compris, je ne me pose pas en censeur : c’est le fait d’avoir probablement été trop intelligents, trop subtils, trop techniques dans les mesures de pouvoir d’achat. Nous avons saucissonné toutes les mesures favorables au pouvoir d’achat dans le temps, c’était justifié par la situation des finances publiques mais manifestement ça n’a pas été compris. »

    #morgue #mépris


  • Gilles Le Gendre : une de nos erreurs "est d’avoir probablement été trop intelligents
    https://www.youtube.com/watch?v=Fp36PR6saeI

    Ce lundi sur Public sénat, le patron du groupe La République en marche à l’Assemblée nationale a avancé que la majorité avait « insuffisamment expliqué son action » et que ses membres s’étaient montrés « trop intelligents et trop subtils ». 

    Gilles Le Gendre à l’Assemblée nationale

    • gilles.legendre@en-marche.fr
    • gilles.le.gendre@assemblee-nationale.fr

    Déclaration d’intérêts et d’activités déposée le 03/02/2018 en sus de ses indemnités parlementaires (Curieux, on ne dit pas salaire)

    – Conseil aux entreprise
    2016 : 63 291 € Net
    2017 : 41 996 € Net

    – Société : Explora & Cie
    Evaluation : 170 000 € │ Nombre de parts détenues : 600 │ Pourcentage du capital détenu : 50 %

    Rémunération ou gratification au cours de l’année précédente : Dividendes : 50 000 euros brut en 2017

    #intelligence #enmarche #intelligence_artificielle #bêtise
    #oligarchie #oligarchies #france #idéologie


  • Des bêtises contre la bêtise - En attendant Nadeau

    https://www.en-attendant-nadeau.fr/2018/07/31/betises-contre-betise-stuwwelpeter

    L’éducation germanique n’est pas toute de rigidité : pour preuve, Till l’espiègle, les héros d’Erich Kästner, Max et Moritz ou le Stuwwelpeter, à des époques et des niveaux bien différents, se servent, avec une drôlerie satirique frappante, des bêtises des enfants pour se libérer vigoureusement des conformismes.

    Le mot « bêtise » a un écho bien différent selon qu’on l’emploie avec l’article défini ou avec l’article indéfini : une bêtise (terme souvent utilisé au pluriel), c’est un acte malheureux sans doute, mais qui n’a rien à voir avec la bêtise, qui affecte le comportement ou la manière de penser d’un groupe ou d’une société, et contre laquelle ferraillent depuis longtemps et en tous lieux nombre d’artistes soucieux de provoquer un sursaut de la conscience… Si une bêtise peut être commise par n’importe qui, et pas seulement par les enfants, si elle peut entraîner des suites funestes, elle peut avoir quelquefois des conséquences aussi heureuses qu’inattendues : songeons par exemple que la bévue d’un apprenti pâtissier du Nord de la France nous permet aujourd’hui encore de déguster des « bêtises de Cambrai » ! Définir le mot n’est donc pas facile, puisqu’il renvoie à des notions très différentes, mais il ne désigne en général pas un handicap mental qui frapperait un individu, un « sot ». La bêtise telle que nous l’envisageons n’est pas un défaut d’intelligence, mais un conformisme, une habitude de penser et d’agir que l’éducation tend trop souvent à perpétuer plutôt que d’en faire un objet de réflexion. Quant à traduire le mot dans d’autres langues… au traducteur de veiller soigneusement au contexte dans lequel il est employé.

    #éducation #bêtises


    • Cholet. Les sapeurs-pompiers sont interdits de piscine et de stade Nathalie HAMON - 29 Janvier 2019 - Ouest France
      https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/cholet-49300/cholet-les-pompiers-interdits-de-piscine-et-de-stade-6202112

      Pour dénoncer un manque de moyen, les pompiers de Cholet avaient tourné le dos au président du Service départemental d’incendie et de secours lors d’une cérémonie, le 1er décembre dernier. Depuis, le maire de la ville les prive d’accès au stade et à la piscine municipale.

      Gilles Bourdouleix, maire de Cholet, avait rapidement quitté les lieux en voyant les pompiers lui tourner le dos. | OUEST FRANCE

      Nous avons pu en avoir la confirmation au terme de plusieurs coups de fil. Les sapeurs-pompiers de Cholet n’ont plus de créneau d’entraînement au centre aquatique GlisséO, ainsi qu’au stade omnisports  : respectivement une heure le mercredi matin et une heure et demie le vendredi matin. Et cela depuis leur action lors de la cérémonie de la Sainte-Barbe, le 1er décembre 2018.

      Les pompiers choletais s’adaptent
      Ce jour-là, les soldats du feu, professionnels et bénévoles, avaient tourné le dos à leur hiérarchie, afin de dénoncer un manque de moyens et un problème d’effectifs, dans le Maine-et-Loire. Leur action visait le président du Service départemental d’incendie et de secours, Patrice Brault, conseiller départemental également élu au sein de la majorité municipale choletaise.

      Présent, le maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, n’avait guère apprécié la plaisanterie  : sa colère avait stoppé la cérémonie tout juste commencée.

      Depuis, les pompiers choletais n’ont pas voulu polémiquer sur cette interdiction d’accès à deux équipements choletais. Ils préfèrent se taire. L’un d’eux lâche cependant  : «  On ne va pas gaspiller notre énergie sur des choses qui nous paraissent tellement invraisemblables  !  »

      Quant aux séances de sport, nécessaires à «  l’entretien de leurs conditions physiques  », ils s’adaptent. Ils ont déjà l’habitude d’aller courir au parc de loisirs de Ribou. Si la caserne est équipée d’un gymnase, elle n’a en revanche pas de bassin.

      #pompiers #désobéissance #élus #autorités #cholet #Gilles_Bourdouleix
      Une illustration de la #bêtise et de la #violence des #élus_locaux


  • Suisse Le projet informatique fédéral FISCAL-IT sous le feu des critiques Camille Degott/ebz - 25 Octobre 2018 - RTS
    https://www.rts.ch/info/suisse/9944429-le-projet-informatique-federal-fiscal-it-sous-le-feu-des-critiques.html

    . . . . .
    Le projet informatique de l’administration fédérale des contributions n’est toujours pas au point. C’est ce que révèle le cinquième audit du Contrôle fédéral des finances publié mercredi.

    Tout d’abord, la nouvelle application DIFAS, qui a remplacé il y a à peu près une année les anciens systèmes de gestion de l’impôt fédéral direct, l’impôt anticipé et les droits de timbre, ne fournit pas encore les performances nécessaires, souligne le Contrôle fédéral des finances. La productivité des employés qui l’utilisent a baissé de près de 60 % dans certains cas.

    . . . . .

    #informatique #ordinateurs #travail #productivité #économie #critique_techno #bêtise #aveuglement


  • La neige recyclée, une solution qui n’a rien de miraculeux pour les stations Cynthia Racine/Alain Arnaud - 21 Octobre 2018 - RTS
    https://www.rts.ch/info/regions/9920786-la-neige-recyclee-une-solution-qui-n-a-rien-de-miraculeux-pour-les-stati

    Développée en Scandinavie, l’idée d’utiliser de la neige recyclée d’une saison à l’autre fait son chemin en Europe. Elle est intéressante, mais n’a rien d’une solution miracle pour les stations.
    Ce concept, baptisé « snow farming » en anglais, consiste à conserver le manteau neigeux sous des copeaux ou des plaques isolantes pendant l’été pour en limiter au maximum la fonte. Cette neige « recyclée » peut ensuite être récupérée au début de la saison suivante.


    L’idée est déjà utilisée à #Davos depuis une dizaine d’années pour une piste de ski de fond et commence à se faire connaître ailleurs en Europe, comme à Kitzbühel et à #Courchevel notamment. La station française a ainsi profité de l’enneigement exceptionnel de l’hiver dernier pour recycler 20’000 m3 d’or blanc et attend désormais de voir ce qu’il en restera à la fin de l’automne.

    Une piste de ski alpin à Adelboden
    La station d’Adelboden, dans l’Oberland bernois, a inauguré jeudi la première piste de ski alpin du pays réalisée selon ce procédé. Au printemps dernier, plusieurs centaines de bénévoles ont amassé quelque 24’000 mètres cube de neige qu’ils ont recouvert de bâches pour qu’elle passe l’été. Malgré la canicule, les trois quarts n’ont pas fondu. Une piste de 500 mètres de long pour 60 de large a été inaugurée, avec l’idée de permettre aux juniors d’Adleboden de s’entraîner près de chez eux.

    Une solution ponctuelle et locale
    Mais cette solution reste cependant limitée, de l’avis de certains spécialistes. « D’avoir du stock de neige qui peut encore éventuellement être mobilisé, légèrement déplacé, étalé sur une piste pour couvrir certains points qui sont plus fragiles, c’est une méthode intéressante », relève ainsi le nivologue Robert Bolognesi. « Malheureusement, on ne peut pas imaginer recouvrir tout un domaine skiable et - arrivé le mois de décembre - tout recouvrir et recommencer le ski. Ce peut être une méthode tout à fait intéressante ponctuellement, localement. »

    Conséquences sur l’environnement
    Le système permet de récupérer jusqu’à 50% de la neige conservée mais le « snow farming » n’est pas forcément plus écologique. « On met de côté une partie de l’eau, sous forme solide, qui ne revient plus dans le cycle hydrologique » relève Rafael Matos Wasem, professeur à la haute école de gestion et de tourisme en Valais. « Du coup, cela va poser des problèmes aussi au niveau de la quantité d’eau qui est charriée par les cours d’eau de montagne. »

    Le paysage est, lui aussi, impacté. « Ce sont des terrains qui ne sont plus dévolus à des pâturages, qui ne sont plus verts en été », poursuit Rafael Matos Wasem. « On se promène dans les régions de montagne et on est confronté tout à coup à des structures artificielles et complètement inesthétiques. »

    Et la simplicité apparente de la méthode n’enlève rien à son coût : la station autrichienne de Kitzbühel dépense par exemple 165’000 francs par saison dans cette « assurance neige ».

    #climat #ski #tourisme #montagne #privilégiés #recyclage #dérisoire #bêtise. Ce ne serait pas #consternant, je dirais #MDR


  • Duc de Saint-Frippon

    De nouveau des parodies plus vraies que nature circulaient pour prêter à des dévots du Roy des déclarations aussi odieuses que stupides.

    Source : https://twitter.com/MFrippon/status/1043810361424654337

    Assemblée nationale : Monsieur Joachim Song-Forget joachim.son-forget@assemblee-nationale.fr

    #homosexualité #Joachim_Song-Forget #LREM #bêtise la plus carsse #Médiocratie


  • Rhinocéros : Leur nouveau sanctuaire n’était qu’un piège mortel L’essentiel/afp - 31 Aout 2018 - L’essentiel
    http://www.lessentiel.lu/fr/news/monde/story/leur-nouveau-sanctuaire-n-etait-qu-un-piege-mortel-11374581

    Onze rhinocéros ont trouvé la mort après avoir été transférés dans un parc naturel. Les autorités et le WWF, à l’origine du projet, se rejettent la faute.

    Le transfert de 11 rhinocéros vers un parc national du sud-est du Kenya ne devait être qu’une formalité. Il s’est transformé en un des plus grands ratés de l’histoire de la protection de la faune sauvage du pays, laissant pantois les défenseurs de l’environnement.

    Selon plusieurs témoignages corroborés par des documents consultés par l’AFP, de nombreuses mises en garde ont été émises, ignorées, voire étouffées, sur la salinité bien trop importante du point d’eau prévu pour les 11 animaux, finalement morts en juillet de déshydratation. L’heure est désormais aux accusations mutuelles.

    Fin juin, c’est en grande pompe que le ministre kényan du Tourisme et de la Faune sauvage Najib Balala et le Fonds mondial pour la nature (WWF) saluent l’aboutissement d’un projet de six ans : les rhinocéros noirs sont emmenés depuis les parcs de Nairobi et Nakuru (centre) vers un nouveau sanctuaire - un immense enclos de 100 km2 - dans le parc de Tsavo Est (sud-est).

    Lente déshydratation
    Mais après ingestion de l’eau pompée plusieurs mètres sous terre pour eux, les rhinocéros meurent les uns après les autres. Ce projet du Service kényan de la Faune (KWS), financé à hauteur d’un million de dollars par le WWF, se transforme en cauchemar. Selon le docteur Benson Kibore, directeur de l’Association kényane des vétérinaires, et qui a participé à l’autopsie des rhinocéros, cette eau était tellement salée qu’elle avait corrodé une grille en métal proche de la pompe.

    L’eau salée a vraisemblablement donné encore plus soif aux rhinocéros, qui en ont donc consommé plus. La lente déshydratation de leur corps s’est notamment traduite par un dessèchement de leurs tissus et un épaississement de leur sang.

    Pourtant, une quinzaine de tests aquifères ont été menés entre février et mai. Leurs résultats, consultés par l’AFP en août, indiquent une salinité dangereuse. Selon le Dr Kibore, ces données n’ont même pas été communiquées aux vétérinaires lorsque les premiers rhinocéros sont tombés malades, leur faisant perdre un temps précieux pour trouver l’origine de la maladie.

    « Interférences » du WWF
    Lorsque le transfert a été confirmé, « j’étais horrifié, j’étais sûr qu’il y aurait un problème », assure de son côté Nehemiah Rotich, un ancien responsable du KWS. Le transfert, imaginé par l’organe exécutif du KWS, avait été refusé à plusieurs reprises par le conseil d’administration du KWS en raison de l’eau et du manque de végétation dans le sanctuaire.

    Brian Heath, un ancien membre du conseil, a dénoncé des pressions du WWF pour que le transfert ait lieu. Devant le Parlement, l’ancien président du conseil d’administration du KWS et célèbre paléoanthropologue Richard Leakey a également fustigé des « interférences » du WWF.

    Le conseil dont faisaient partie MM. Leakey et Heath a finalement approuvé le transfert en octobre 2017 à la condition que le sanctuaire soit amélioré. Leur mandat a pris fin en avril, et trois mois plus tard, le déplacement des rhinocéros a eu lieu, sans qu’un nouveau conseil (pas encore nommé) ne se soit penché sur la question.
    Bras-de-fer
    Les actuels responsables du KWS, dont l’exécutif, ont refusé de répondre à l’AFP, notamment à la question de savoir qui a finalement approuvé le transfert. D’autres éléments suggèrent par ailleurs un bras-de-fer sur la question, comme le compte-rendu d’une réunion de mai 2017 portant sur le projet, et à laquelle ont participé des responsables du KWS et Martin Mulama, expert en rhinocéros pour le WWF. Un premier compte-rendu, vu par l’AFP, ne faisait aucune référence à d’éventuelles préoccupations. Plusieurs participants s’en sont plaints et une deuxième version du compte-rendu indique que « l’habitat dominant ne permet pas qu’un transfert ait lieu ».
    . . . . . .
    La construction récente d’un pont ferroviaire à travers le parc national de Nairobi et d’autres infrastructures dans des zones protégées sont pour elle le signe d’une « époque très très sombre pour le Kenya » et sa faune sauvage.

    #Rhinocéros #Kenya #WWF #ONG #Faune #eau #KWS #Nairobi #écologie #biodiversité #bêtise #Afrique #management


  • Scholar Calls Pedophilia ’An Unchangeable Sexual Orientation’ that Should Be Accepted by Society | CBN News
    http://www1.cbn.com/cbnnews/health/2018/july/scholar-says-pedophilia-is-an-unchangeable-sexual-orientation-and-should-b

    The online community erupted in outrage after a German medical student gave a TEDxTalk arguing that pedophilia is an “unchangeable sexual orientation” just like heterosexuality and that society should become more accepting of pedophiles.

    Mirjam Heine defended her claims before an audience at the University of Würtzberg in Germany during a presentation called, “Why our perception of pedophilia has to change.” She makes the extremely controversial claim that pedophilia is simply another sexual orientation.

    “According to current research pedophilia is an unchangeable sexual orientation just like, for example, heterosexuality. No one chooses to be a pedophile, no one can cease being one,” Heine argued. “The difference between pedophilia and other sexual orientations is that living out this sexual orientation will end in a disaster.”

    But first, the disaster Heine refers to is the sexual abuse of minors – which she strongly condemned. “Let me be very clear here. Abusing children is wrong without any doubt, but a pedophile who doesn’t abuse children has done nothing wrong,” Heine said, adding that pedophilia is just a preference to have sex with children.

    Un article un peu merdique sur le Christian Broadcasting Network. Juste qu’on y voit des universitaires dire en toute candeur que la #pédophilie est une sexualité normale et qu’elle peut se vivre en trouvant des « enfants-consentants » (oxymore). Toutes ces études pour arriver à ce genre de #bêtise.


  • MACRON, OU LE RETOUR DES MILICIENS

    Le journal Le Monde, révèle ce mercredi 18 juillet qu’un haut responsable du parti au pouvoir, et très proche du Président de la République a tabassé des manifestants le 1er mai dernier, à Paris.

    Alexandre Benalla se serait porté volontaire pour « assurer le maintien de l’ordre » aux côtés des policiers. C’est donc en tant que milicien volontaire, en dehors de tout cadre légal, qu’on lui a prêté un casque de policier, et qu’il a commis des exactions volontaire sur les opposants au gouvernement.
    Notamment le tabassage en règle d’un manifestant au sol. Des méthodes de mafieux, ou de fascistes. Ces violences volontaires ont été filmées.

    Alexandre Benalla a été chargé de la sécurité de Macron. Il est aujourd’hui chargé de mission à l’Elysée, au sein du cabinet présidentiel. Il fait donc partie de la garde rapprochée du président.

    Des proches du gouvernement peuvent aller cogner impunément des opposants, avec l’accord de l’Etat qui leur offre du matériel de police. Cela ne se passe pas sous l’Ancien Régime. Ni à Téhéran, Moscou ou Caracas. Mais à Paris, en 2018, sous le règne de Macron.

    Source :
    https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/07/18/le-monde-identifie-sur-une-video-un-collaborateur-de-m-macron-frappant-un-ma

    https://www.youtube.com/watch?v=MDSmwM6Z3hU

    • Alexandre Benalla licencié ! Enfin une pétition victorieuse :)
      À la lecture des articles, le dircab de Macron Patrick Strzoda semble administrer la milice, il doit faire valoir ses droits à la retraite en octobre, il pourrait anticiper. À moins que le milicien en sache décidémment trop sur le fric de la campagne ou d’autres turpitudes...

      En attendant la suite, un chef de parti, une garde des sceaux, un président de l’Assemblée nationale et un président de groupe accordant leurs violons hier

      #affaire_d'État

    • Donc le gars qui est responsable de la sécurité du président et qui va se délasser un jour chômé en s’adonnant à un loisir un peu pervers, mais très à la mode, tabasser du manifestant, il intervient assez lâchement, nous l’avons vu, en étant finalement sous la protection des CRS autour de lui, et donc je pose la question, soit les CRS autour de lui sont au courant de qui il est et ils sont complices, ou soit encore ils ne savent pas qui le type est et ils n’interviennent pas pour protéger les deux jeunes personnes attaquées, et là ce n’est plus de la complicité mais non assistance à personnes en danger (qui plus est dans l’exercice de leur fonction qui est justement de protéger la population).

    • Cette milice (ils étaient trois ou davantage) agit sous le contrôle « administratif » du dircab de la présidence, l’ex préfet de Ille et Villaine qui a géré la flicaille à Rennes, Patrice Strzoda qui étaient parmi les préfets donnant pour consigne orale (?) aux policiers de pas exhiber leur « numéro d’immatriculation administrative » (loi de sécurité 2017) / matricule.

      Il est vraisemblable que les diverses attaques dont LREM a été l’objet partout en France (meetings perturbés, interpellations publiques, permanences vandalisées) a convaincu tout ce beau monde qu’une extrême gauche et des anarchistes allait continuer à s’en prendre à Salcon et qu’il fallait prendre les devants par l’action (on ne sait pas trop ce qu’il en est en matière de renseignement).

      Ils sont pas bien malins, tout le monde l’aura compris. Mais c’est bien le préfet de Paris qui intègre à ses troupes ces deux observateurs auréolés du prestige Élysée (ça s’entend « laissez nous les coudées franches »). Par exemple pour passer vraiment pour un baqueux, il aurait été de bon ton d’utiliser une matraque télescopique et d’avoir un casque qui ne soit pas très étonnamment siglé CRS (usuellement ils ont des casques civils), et mieux, de mettre une cagoule ou de se masquer ( ce que font les policiers, y compris en uniforme).

      A priori, même schéma qu’à la fac de Montpellier où c’est le recteur lui même qui coordonnait les profs et doctorants qui ont fait office de nervis pour attaquer les étudiants en lutte. Ils aiment les patrons, il leur en faut.
      Ce qui est dur pour Salcon dans cette affaire est que le geste initial (ne pas se débarrasser d’un collaborateur filmé à diverses reprises lors d’actions troubles) semble devoir être tenu pour des raisons qui pourraient être impératives (le fric de la campagne, durant laquelle Benalla n’était pas armé pour des prunes ? d’autres affaires).

      #terroriser

    • Ce qui m’étonne dans cette histoire, c’est l’amateurisme incroyable de l’Elysée qui envoie un de ses proches, quasiment à visage découvert, pour faire la basse besogne. Pourquoi envoyer un type aussi aisément reconnaissable et aussi proche du chef de l’état ? Ca n’a aucun sens. Si ce Benalla s’est simplement laissé emporter par son « enthousiasme » sans avoir obéi à des ordres directs dans ce cas précis, c’est tout aussi incroyable, voire plus incroyable encore : comment votre présidence peut-elle embaucher un type pareil à un poste pareil ? Il n’y a aucune évaluation psychologique lors d’une embauche ? En Belgique c’est incontournable.

    • @marie_lou, je pense que nos bonshommes se lâchent, que leur arrogance se déchaîne. Macron président qui se met à tapoter la tête du pape, à se déchaîner comme un supporter en rut dans la loge VIP, ça correspond à une idée du pouvoir qui extrait du vil peuple et permet tout, comme d’aller casser du manifestant (et de la manifestante, si je me souviens bien) parce qu’on est assez proche du pouvoir pour en être aussi ivre. Ce n’est pas une surprise : on l’a vu, christique, lors de ses meetings, on se demandait s’il prenait des substances mais c’était ça : le pouvoir et les privilèges qu’il apporte dans notre pays. C’est une idée assez française, monarchiste, de se penser au-dessus des autres, des lois et de la morale. Il me semble que les chevilles enflent moins ailleurs.

      Peut-être qu’ailleurs on scanne les gens qui ont accès au pouvoir, qu’on s’inquiète qu’ils et elles soient psychologiquement équilibrées, mais en France c’est bien un certain déséquilibre qui est moteur chez ceux et celles qui ont soifs de pouvoir et qui espèrent pouvoir en être un jour ivres. Et derrière, on a toute une structure complaisante qui accorde ses passe-droits : pouvoir aller casser du gaucho avec une compagnie de CRS sous prétexte d’observation alors que plein de mini-fafs piaffent d’envie devant ce privilège.

    • @alain1, il y a bien des faits spécifiquement français, sans être essentiellement français. La Ve République est parmi les régimes les plus monarchiques au monde, ça encourage des personnalités un peu mégalo et qui ont moins le sens du compromis que dans les pays où gouverner, c’est faire alliance... Quant à savoir d’où elle vient, c’est peut-être d’un soubresaut de l’histoire, assez anecdotique mais qui s’est enkysté. Si on avait gardé la IVe, notre vie politique serait peut-être très différente. Je ne psychologise pas l’histoire et encore moins les peuples, j’observe des structures.

      « Monarchie ploutocratique » ? La ploutocratie, c’est un régime où une classe de riches gouverne, ça correspond assez bien au système US. Mais monarchique ? Il est présidentiel (et à ce titre un peu monarchique) mais les personnalités passent vite et les appareils restent, ce sont eux qui font la loi d’habitude. Je crois qu’ils sont rares, les moments où ils se font déborder par des individus seuls, comme l’était Trump en 2015 (seul avec son pognon et son bagout).

    • @aude_v Je pense que le pouvoir est une drogue, du moins il agit sur les hommes comme une drogue dont ils ne peuvent se passer pour vivre. ça me fait penser au Syndrome d’hubris. Ce sont des symptômes d’une maladie mentale récemment répertoriée qui se développerait durant l’exercice du pouvoir. Perte du sens des réalités, intolérance à la contradiction, actions à l’emporte-pièce, obsession de sa propre image et abus de pouvoir. Ce n’est pas rassurant tout ça. Vu d’ici on sent que le peuple français gronde et il a raison d’être en colère...

      Ici aussi rien ne va notre gouvernement fédéral doit trouver 2,6 milliards d’euros pour maintenir son budget dans la trajectoire européenne. Nous avons une monarchie constitutionnelle, parlementaire dont la succession au trône est déterminée par primogéniture. Alors que le pays tout entier se voit imposer des mesures d’austérité. Cette monarchie inutile possède toujours des privilèges de l’Ancien Régime et ça coute 37millions d’euros au contribuable sans oublier l’entretien de plusieurs palais pour toute la famille royale. Mais chut ! Ce n’est pas correct de parler de tout ça. Si je commence, je n’arrêterais pas...

    • Encore inconnu du grand public il y a quelques jours, le profil d’Alexandre #Benalla se précise au fil des révélations. En déplacements officiels ou en vacances : le jeune homme de 26 ans à la carrure imposante n’est jamais loin d’Emmanuel #Macron.


      Dessin de Deligne pour #Urtikan.net
      http://www.urtikan.net/dessin-du-jour/alexandre-benalla-emmanuel-macron-une-affaire-detat


  • facebook vire les crucifix Daily Mail via google translate
    http://www.dailymail.co.uk/news/article-5574925/Facebook-fire-rejecting-crucifixion-Jesus-ad-shocking-violent.html

    Facebook sous le feu pour avoir rejeté une annonce montrant Jésus crucifié à la croix parce que c’est « choquant et excessivement violent »
    L’université franciscaine de Steubenville a déclaré qu’elle avait posté l’annonce pour promouvoir son programme de théologie en ligne
    Facebook jugé le poste « choquant, sensationnel et excessivement violent »
    Le mois dernier, une femme qui dirige le blog religieux Passion of the Christ s’est plainte que Facebook avait censuré plusieurs de ses publicités religieuses
    Par MINYVONNE BURKE POUR DAILYMAIL.COM
    PUBLIÉ : 20:12 CEST, 3 avril 2018 | MISE À JOUR : 17:42 BST le 4 avril 2018


    Une université catholique de l’Ohio n’est pas heureuse que Facebook a rejeté une publicité illustrant la crucifixion de Jésus disant que l’image du Christ accroché à la croix était « choquante et violente ».

    L’université franciscaine de Steubenville a déclaré avoir récemment publié plusieurs publicités sur Facebook pour promouvoir son programme de théologie en ligne, mais une annonce a été rejetée par le site de réseautage social parce que son contenu était « choquant, sensationnel et excessivement violent ».

    L’annonce en question, selon l’école, était clouée à la croix San Damiano.

    #facebook #bétise #censure C’est pas le #gorafi_encore_plagié , mais c’est le #gorafi complétement dépassé par l’#intelligence_artificielle


  • H&M croule sous plus de 4 milliards de dollars de vêtements invendus figaro - Antoine Garbay - 28 Mars 2018
    http://www.lefigaro.fr/societes/2018/03/28/20005-20180328ARTFIG00294-hampm-croule-sous-plus-de-4-milliards-de-dollars-

    Le géant suédois du prêt-à-porter Hennes et Mauritz (H&M) semble avoir de plus en plus de mal à écouler ses stocks, devenus pharaoniques.


    H&M entasserait une pile de vêtements invendus de 4,3 milliards de dollars, selon Bloomberg et le New York Times . L’enseigne a de plus en plus de mal à écouler ses stocks, en hausse de 8% en couronnes suédoises entre les premiers trimestres 2017 et 2018, un véritable « casse-tête » qui ne cesse de croître, estime Joakim Bornold, économiste de la banque d’investissement Nordnet.

    Si l’une des explications tient à la météo - « Le volume des soldes, combiné à un hiver exceptionnellement froid, ont eu un effet négatif sur les ventes de la collection printemps », a expliqué le directeur général du groupe, Karl-Johan Persson -, l’autre facteur se trouverait tout simplement dans une mauvaise gestion des stocks. Johanna Kull, analyste d’Avanza, estime que « la chaîne d’approvisionnement du groupe manque de réactivité », ce qui nuit à la compétitivité de la société. « Leur logistique est plus lente que celle de la plupart de leurs concurrents », ajoute-t-elle. « Les stocks sont supérieurs aux prévisions, ce qui conduira à une augmentation des démarquages au deuxième trimestre 2018, par rapport au même trimestre l’année dernière », a de son côté expliqué le PDG d’H&M.

    Le groupe suédois table cependant sur une hausse de 25% de son commerce en ligne pour l’ensemble de l’année en cours, en dépit de la concurrence des géants comme Amazon et Alibaba. « Les ventes en ligne du groupe ont augmenté d’environ 20% » ce trimestre, s’est félicité H&M.

    Pour l’année à venir, le groupe entend ouvrir 220 nouvelles boutiques et s’installer sur deux nouveaux marchés : l’Ukraine et l’Uruguay. H&M reste la marque vedette du groupe et la plupart des nouvelles ouvertures se feront sous sa bannière. Le groupe exploite également les magasins Cos, & Other Stories, Monki, Weekday et Cheap Monday, dont les ventes ne cessent de croître aussi bien en ligne qu’en magasins. 90 nouvelles boutiques sous ces marques devraient ouvrir en 2018.

    #h&m #capitalisme #bêtise #communication financière superficielle


  • GB : des centaines de restaurants KFC fermés Le figaro — AFP - 21/02/2018
    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/02/21/97002-20180221FILWWW00018-gb-des-centaines-de-restaurants-kfc-fermes.php

    Des centaines de restaurants KFC au Royaume-Uni demeuraient fermés mercredi en raison d’une pénurie de poulets due à des problèmes de livraisons, provoquant la risée voire le désespoir de nombreux consommateurs. Environ 450 des 900 restaurants Kentucky Fried Chicken britanniques étaient toujours fermés, contre plus des deux tiers lundi juste après le début de la crise d’approvisionnement, a indiqué KFC.
    . . . . . .
    En cause, des problèmes rencontrés avec la société allemande DHL, son nouveau partenaire pour la livraison de poulets confronté à des « problèmes opérationnels ».
    . . . . . .
    KFC n’a pu préciser le coût pour le groupe de la crise, qui a débuté au cours du week-end avec le transfert du contrat de livraison du sud-africain Bidvest à DHL. "Nous avons signé un contrat de livraison avec un nouveau partenaire mais ils rencontrent quelques difficultés initiales, l’expédition de poulet frais dans 900 restaurants à travers le pays est assez complexe", a expliqué KFC
    . . . . . .
    Le député travailliste Neil Coyle a dit avoir été contacté par des consommateurs « déçus » tandis que les accros en manque ont conduit la police londonienne à tweeter : « S’il vous plaît ne pas nous contactez au sujet de la crise KFC - ce n’est pas un problème relevant de la police si votre restaurant préféré ne peut pas vous servir le menu que vous désirez ».
    . . . . . .
    C’est comme ça que commence l’apocalypse", a écrit sur Twitter l’utilisateur @jonevans78 tandis que @Brad_Langford s’interroge : « Comme la nation va-t-elle s’en sortir ? ». 
    . . . . . .
    Le syndicat GMB a dit avoir prévenu la direction de KFC des conséquences d’un changement de livreur, motivée par la volonté de faire des économies. Cette décision a causé la perte de 255 emplois et la fermeture d’un dépôt de Bidvest, qui opérait à partir de plusieurs « centres de distributions au Royaume-Uni » alors que « DHL tente maintenant de faire la même chose à partir d’un seul », a-t-il déploré dans un communiqué.
    . . . . . .
    Le directeur général des opérations de vente de DHL, John Boulter, a assuré que sa société s’efforçait de « retrouver le plus vite possible un service de livraison normal » et qu’elle étudiait « les raisons » des problèmes de livraison. 
    . . . . . .

    #kfc #DHL #MDR #bêtise #incompétence #poulet #incompétence #transports #junk_food #malbouffe #Logistique #apocalypse #malbouffe #beurk

    • #KFC change de livreur pour retrouver du poulet
      http://www.lessentiel.lu/fr/economie/story/KFC-change-de-livreur-pour-retrouver-du-poulet-24143267
      Le géant américain du poulet frit a rappelé son ex-entreprise de livraison au Royaume-Uni, après de gros problèmes d’approvisionnement avec le nouveau livreur.

      « Bidvest Logistics est ravie de confirmer avoir signé un contrat de long terme pour l’approvisionnement de jusqu’à 350 restaurants KFC dans le nord du Royaume-Uni », a annoncé cette entreprise de logistique qui avait vu son précédent contrat avec le groupe prendre fin dernièrement. À la mi-février, le contrat de livraison de l’essentiel des 900 restaurants KFC du Royaume-Uni était passé de Bidvest aux entreprises #DHL et #QSL, mais l’enseigne américaine de #fast_food avait reconnu peu après que ses nouveaux livreurs connaissaient des problèmes.

      KFC avait dû fermer jusqu’à 700 restaurants pendant quelques jours.
      . . . . . .


  • il faut distinguer le macronisme et Macron Public Sénat

    C’est une constante des opposants politiques que de mythifier l’adversaire au pouvoir. Un peu comme s’il leur fallait absolument recourir à ce biais pour valoriser leur propre combat. L’adversaire serait dangereusement intelligent, retors, à ne surtout pas sous-estimer. En bref, pas loin d’être carrément invincible avant, dans le cas d’un président de la République, la date de péremption fatidique des cinq ans.
    http://www.dailymotion.com/video/x62bxg2


    Pourtant, il était clair dès la campagne présidentielle que le pauvre Macron ne s’était trouvé dans la position de candidat que par défaut, propulsé sur le devant de la scène comme un vulgaire produit marketing par un système aux abois, désemparé par la déshérence de ceux qui jusqu’alors assuraient la protection politique : les Républicains ex-UMP à droite, le PS ex-socialiste à la fausse gauche.

    Ne pas confondre un radeau de la Méduse et un laborieux passe-plat
    Le macronisme est en l’occurrence un radeau de la Méduse monté en toute hâte par un système ravagé politiquement pour sauver ce qui pouvait être sauvé. Macron lui-même, et ça pète aux yeux depuis son entrée en fonction, n’est qu’un laborieux passe-plat des financiers, des lobbies et des fonctionnaires germanisés de Bruxelles. La bêtise de ses interventions publiques, ses discours aussi ronflants que creux, ses prétentions monarchiques ridicules, suffisent à classer définitivement le personnage pour ce qu’il est réellement : un con.

    On peut éventuellement comprendre que ceux qui se sont laissés aller à voter pour un si insignifiant personnage dès le premier tour de la présidentielle, cherchent à justifier leur choix si affligeant. On le comprend beaucoup moins de la part de véritables opposants, sauf à déceler chez ceux-là une soumission assez schizophrénique et inavouée à l’autorité désignée.

    Le macronisme est le réflexe de défense d’un système finissant. Mais Macron lui-même ne vaut pas plus que le qualificatif volontairement méprisant dont je l’ai affublé dès son intronisation : Trouducul 1er.

    Sur ce, je laisse le dernier mot à Todd :

    « Pour moi, Macron n’existe pas vraiment. C’est peut-être pour ça que j’ai du mal à m’intéresser à lui. Je pense qu’il est le rêve, éveillé ou non éveillé, des gens qui l’ont élu. »

    #passe-plat #macron #macronisme #président_des_riches #radeau_de_la_Méduse #marketing #lobbies #union_européenne #bêtise
    Source : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article155685


  • White House expands travel ban, restricting visitors from eight countries - The Washington Post

    https://www.washingtonpost.com/world/national-security/trump-administration-changes-travel-ban-countries/2017/09/24/1fef7cfe-a140-11e7-ade1-76d061d56efa_story.html

    Three nations were added to the list of countries whose citizens will face the restrictions: Chad, North Korea and Venezuela — although the restrictions on Venezuela are narrowly crafted, targeting that country’s leadership and their family members.

    One country, Sudan, fell off the travel ban list issued at the beginning of the year. Senior administration officials said a review of Sudan’s cooperation with the U.S. government on national security and information-sharing showed it was appropriate to remove it from the list.

    #trump #états-unis #travel-ban #racisme #islamophobie (mais pas seulement) #racisme #bêtise_crasse


  • Auchan retire de la vente un sac de courses au message sexiste Le Parisien - Anne-Charlotte Dancourt, 22 août 2017
    http://www.leparisien.fr/laparisienne/actualites/societe/auchan-retire-de-la-vente-un-sac-de-course-au-message-sexiste-22-08-2017-

    De nombreux internautes, dont Marlène Schiappa, ont jugé sexiste le message inscrit sur un sac de courses vendu chez Auchan.

    « Hourra ! J’ai la carte de crédit de mon mec » peut-on lire sur un cabas vendu dans les grandes surfaces Auchan. Un message qui n’a pas fait rire certains internautes, dont la secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes Marlène Schiappa, jugeant le message sexiste. Sur le cabas rouge, à côté de cette phrase, le dessin d’une femme au look années 50 qui lève les bras en l’air, heureuse de pouvoir dépenser l’argent de son compagnon. 
     


    « Sérieusement ? » a tweeté une internaute mécontente à l’attention d’Auchan en publiant deux photos du sac dans un message partagé plus de 2800 fois. 

    « Les années 1970, c’est fini »
    Des clichés qui ont fait réagir bon nombre d’internautes depuis leur publication lundi soir, qui dénoncent le sexisme du message porté par le cabas : 
    Interpellée, Marlène Schiappa, la secrétaires d’état à l’Egalité femmes-hommes a aussi réagi, rappelant que les femmes mariées pouvaient disposer librement de leur salaire depuis 1907... soit 110 ans. 

    « Les sacs ont été immédiatement retirés »
    Des plaintes qui ne sont pas restées vaines puisque Auchan a répondu sur Twitter ce mardi après-midi, s’excusant pour la « tournure » des évènements et « les émotions suscitées » pas le visuel du sac, annonçant qu’ils avaient « été immédiatement retirés ». 

    #sexisme #bêtise (extréme) #auchan #mulliez L’#argent des autres #vulgarité



  • Comment couper court à la réunionite ? Sandrine Foulon,
    https://soundcloud.com/alterecoplus/comment-couper-court-a-la-reunionite


    https://www.alternatives-economiques.fr/couper-court-a-reunionite/00079355
    Chroniqueuse dans l’émission « On n’arrête pas l’éco » sur France Inter, Sandrine Foulon, journaliste à Alternatives Economiques, explique le poids de la réunion dans la vie des salariés.

    #Audio #réunion #gaspillage en entreprise #bêtise institutionnelle #management


  • French Prime Minister Faults Times Article Giving Voice to Muslim Women - The New York Times
    http://www.nytimes.com/2016/09/06/world/europe/france-manuel-valls-burkini-muslim-women.html

    Prime Minister Manuel Valls of France sharply criticized on Monday a New York Times article in which French Muslim women described being ostracized by non-Muslims, discriminated against when they sought jobs and made to feel persecuted.

    Quand tu te fout la honte tout seul comme un grand. #valls #bêtise et j’ai même envie de dire #provincialisme tiens


    • Il faut je pense distinguer Taubira la personne et Taubira la ministre. Taubira ministre a beaucoup parlé et peu agit, mais après tout il y a beaucoup de gens qui sont dans la même situation en dehors de ministère et se refugient dans un idéal de pureté.

    • Distinguer la personne de la ministre ??? Hum ! Hum ! Arrêtons de trouver des excuses que ce soit un homme ou une femme « politique », le seul mot qui me dérange là-dedans c’est « politique ». Et puis, c’est bon, cessons de nous fabriquer des icônes. De plus, Mme Taubira n’ira pas pointer au chômedu après son passage au gouvernement ... Là où j’ai carrément honte pour certains mes concitoyens, c’est de la façon dont elle a été maltraitée. Bravo la république de M Valls ! La France, berceau des droits de l’Homme ? Mon cul, ouais !

    • Arrêtons de trouver des excuses... tu te prend pour Valls ? Expliquer qu’une personne peut avoir des convictions mais que son milieu social / la manière dont elle intègre la politique ne lui permet pas de les mettre en œuvres, c’est juste appliquer à la politique politicienne le même genre de discernement qu’on fait (à juste titre) pour d’autres personnes.

      Et je ne vois pas en quoi la question de savoir si elle va pointer au chomdu change quelque chose à l’affaire.

      Et je ne crois pas avoir vu une seule personne en faire une icône dans cette conversation. Par contre constater que son départ, malgrès tout les reproches possibles et imaginables, symbolise quelque chose de ce gouvernement, on peut le faire. Tu peux ne pas être d’accord, mais n’accuse pas d’iconolatrie.

    • Arrêtons de trouver des excuses... tu te prend pour Valls ?

      pffff ....

      Et je ne vois pas en quoi la question de savoir si elle va pointer au chomdu change quelque chose à l’affaire.

      Si, justement ...

      Et qu’on arrête de jouer les pleureuses avec la gauche, la gauche, la gauche !!! La gauche, elle est morte en 1982 avec François Mitterrand. Et ce fut lui qui joua le rôle de fossoyeur.

    • je vois. tu affirme mais ne répond pas au fond. On clos ici, cela vaudra mieux. Que la gauche soit morte, je ne le pense pas. Qu’elle soit en sale état et pas représenté par 90 % des politciens qui s’en réclame, très certainement.

    • Et toi, tu invectives. Qui es-tu pour t’adresser à moi de la sorte ?
      Mon jugement n’était pas dirigé spécialement contre toi mais contre une opinion générale qui veut encore croire que nos représentants politiques « sont » le peuple. Mais ils n’en n’ont rien à carrer du peuple. C’est pour ça que je ne comprends pas pourquoi on s’attarde en atermoiements sur la démission de Christiane Taubira. Elle aurait dû partir bien avant lorsque son petit chef de premier ministre l’a désavouée sur la déchéance de nationalité.

    • je ne vois pas où je t’invective. Je m’étonne simplement que tu utilise l’argument Vallsien « expliquer c’est excuser » ce qui me semble quand même assez fort. Je t’ai dit pourquoi pour moi on devait différencier la femme ministre de la femme tout court (et c’est vrai pour beaucoup de personnalité). Et tu n’as pas répondu sur cela.

      Quant à savoir pouquoi des gens s’attardent sur Taubira, je pense qu’effectivement tu as raison sur le fait qu’on peut en faire un icône. Mais je ne pense pas que ce soit le cas des personnes ici.

    • @unagi très certainement. comme un peu près n’importe quel attachement fort en politique, que ce soit à une personne, un parti ou une idée. Son action au gvt est un peu près nulle. Mais cela n’empêche pas de distinguer Taubira ministre de Taubira personne.

    • Nuit & Jour en résumé, chaque jour dans votre courrier.
      http://us3.campaign-archive2.com/?u=4d7c36121326eeb3e6dc506b0&id=ee2464671c&e=a84c83f2ad

      Nous ne sommes donc pas mécontents d’apprendre ce matin la démission de Christiane Taubira. C’est officiel : il ne reste donc plus personne de gauche dans ce gouvernement. Impressionnant déni de démocratie pour des millions d’électeurs de François Hollande, non ?

      Christiane Taubira, bien plus qu’une démission…
      http://seenthis.net/messages/454732

      Si le verbe est efficace, l’action l’est moins. Et son goût pour l’improvisation baroque laisse songeur. Un exemple parmi d’autres : en octobre dernier, à la faveur – si l’on ose dire – d’un fait-divers, elle avait annoncé une réforme visant à escorter certains détenus dangereux en congé par des policiers ou des gendarmes. Comme si les agents de la sécurité intérieure étaient sous-employés après les attentats de janvier 2015 ! Évidemment, plus personne ne parle aujourd’hui de cette « réforme ». En outre, son caractère autoritaire et cassant a usé quatre directeurs de cabinet, soit plus d’un par an. Cela traduit son incapacité à mener une équipe, ce qui est bien gênant pour une responsable politique.

      Cela dit, sa démission dépasse de plusieurs coudées son cas personnel. Les médias ne cessent de rabâcher que François Hollande a ainsi perdu sa « caution de gauche ». Cette caution, cela fait longtemps que le président français l’a égarée, depuis qu’il a accepté la politique « austéritaire » de Berlin, quelques heures seulement après son investiture à l’Élysée. Toutefois, il est vrai que le départ de Christiane Taubira permet au président de disposer d’un gouvernement entièrement à sa main.

      Présenté par les médias comme « l’homme de la police », le nouveau ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas appliquera d’autant plus volontiers la politique antiterroriste de l’exécutif, qu’il en a promu la plupart des textes lorsqu’il présidait, il y a quelques heures encore, la Commission des lois de l’Assemblée nationale. C’est notamment lui qui a conçu en grande partie la législation sur le renseignement dont il fut le rapporteur. Or, dans le contexte de la lutte contre le terrorisme, ces textes offrent aux services de renseignements des pouvoirs d’intrusion dans la vie privée qui leur étaient jusqu’alors interdits et qui paraissent dangereusement invasifs. De plus, Urvoas est un proche du premier ministre Valls dont il soutient la politique musclée.

      Christiane Taubira démissionne... enfin
      http://www.politis.fr/articles/2016/01/christiane-taubira-demissionne-enfin-83

    • @maieul

      Non, je ne me prends pas pour Valls. A ma décharge, je ne savais même plus que Valls avait tenu ce genre de propos avant que tu me le renvoies en pleine face.

      je ne vois pas où je t’invective. Je m’étonne simplement que tu utilise l’argument Vallsien « expliquer c’est excuser » ce qui me semble quand même assez fort.

      Bon, ça y est ? Tu es fier de ta répartie ? Question d’élever le débat, tu te poses là aussi toi ...

      Je t’ai dit pourquoi pour moi on devait différencier la femme ministre de la femme tout court (et c’est vrai pour beaucoup de personnalité). Et tu n’as pas répondu sur cela.

      La « femme tout court » que tu mentionnes, tu dois certainement mieux la connaître que quiconque ici. Moi je n’ai pas cet honneur (et ça ne me manque pas). Je ne vois que la fonction qu’elle a occupée depuis le début du quinquennat. Je te rappelle aussi ce que je disais dans mon premier commentaire

      Là où j’ai carrément honte pour certains mes concitoyens, c’est de la façon dont elle a été maltraitée.

      J’avais publié un article ailleurs qu’ici sur l’incident d’Angers (la guenon, mange ta banane) et tout ce qui s’en suivit d’humiliation et de calomnie à son encontre. Bravo la justice de cette brave république qui a laissé passer tout ça sans broncher ou tellement peu. C’est là qu’elle aurait dû claquer la porte et retourner défendre la cause des indépendantistes des DOM-TOM. 
      Voilà.

    • Bon, alors je m’excuse pour la référence à Valls, qui ne visait pas à t’attaquer toi mais à pointer la nature de l’argumentaire. Mais je ne comprend toujours pas l’argument « explique c’est excuser ». Que cela soit dit par Valls, par un tier ou par quiconque.

      Et non je ne connais pas particulièrement Taubira. Par contre je constate que ses actes ne suivent pas ses discours. Mais qu’elle était à contre-courant de son gouvernement dans ses discours. Et ca je pense que cela relève effectivement de ses convictions politiques. Mais qu’en tant que ministre elle s’est largement assise dessus. Et j’explique cela par le fait qu’elle participe à un système, celui de la politique politicienne. En tant que ministre je pense que son bilan est un peu prêt nul. En tant que personne elle a au moins le mérite d’avoir porté un discours à contre courant du milieu dans lequel elle évolue, même si elle n’a pas plus appliquer ce discours. Est-ce lui chercher des excuses ? Non. Simplement expliquer la dissonnance entre le dit et le fait par autre chose que l’opportunisme (même s’il peut en avoir).

    • Elle tenait essentiellement un ministère de la parole destiné à signifier l’appartenance à la gauche de ce gouvernement, de relayer sur la durée les « notre ennemi c’est la finance » ou les « priorité à la jeunesse » et autre « le changement c’est maintenant » de la campagne électorale de Hollande.
      Elle a eu en charge de défendre « avec lyrisme » le « mariage pour tous », formule où le "pour tous" était chargé de dire une égalité, de donner un brevet d’égalité à un gouvernement qui la refuse par ailleurs de façon résolue et obstinée. Elle ne pouvait pas tenir sur la durée une parole « orwellienne » (cf le tweet ci dessus) où tout repère doit être détruit. Elle pouvait pas présenter le projet de constitutionnalisation de l’état d’urgence.

      On sait par ailleurs que toutes les « peines de substitution » à l’incarcération ne font qu’étendre l’archipel du pénal hors les murs. Il en est de même pour la « contrainte pénale » qu’elle a instaurée, celle-ci n’a en rien fait reculer le taux d’incarcération mais elle a permis, comme les TIG avant elle, de faire condamner des justiciables que l’on avait pas les moyens d’enfermer.

      Aujourd’hui (Urvoas), comme le rappelle
      http://seenthis.net/messages/454755
      nous en sommes au stade rêvé tout haut par l’UMP (Bertrand) depuis un bout de temps : Une fusion, certes informelle, du ministère de l’intérieur et de celui de la justice.
      http://seenthis.net/messages/417598#message418069

      Le PS a depuis les années 80 pour spécialité de générer des ministres de l’intérieur putatifs, disponibles à occuper toutes sortes de postes, en symbiose avec les chargés de com’ et les sortants d’HEC qui font ce parti.

    • “La situation de la justice est aujourd’hui pire qu’à l’arrivée de Christiane Taubira”
      http://www.telerama.fr/monde/la-situation-de-la-justice-est-aujourd-hui-pire-qu-a-l-arrivee-de-christian

      Laurence Blisson, secrétaire générale du Syndicat de la magistrature, commente la démission du Garde des Sceaux Christiane Taubira

      Vous en êtes là ?
      https://florealanar.wordpress.com/2016/01/27/vous-en-etes-la

      Chers électeurs de gauche, faut-il que vous soyez dans un profond désarroi pour vous trouver une Louise Michel au petit pied en la personne de Mme Taubira.



  • « la Bêtise a beaucoup d’avenir. Mais ce sont des devenirs que réclame le penseur », Pour Gilles Deleuze, penseur du déclic, Gilles Chatelet
    http://www.liberation.fr/tribune/1996/04/06/pour-gilles-deleuze-penseur-du-declic_168765

    Car Gilles, mieux que quiconque, savait que son ennemi ­la #Bêtise­ qu’elle soit hargneuse ou grassouillette et « pluraliste », ne fait et ne fera jamais de cadeau. Il ajouterait peut-être : la Bêtise a beaucoup d’avenir. Mais ce sont des devenirs que réclame le penseur, des expériences réelles ­très différentes des possibles anticipés ou des « pour et des contre » indéfiniment pesés­, des rencontres, avec la virulence du Dehors, presque toujours dangereuses... Il y a quelquefois des rencontres-siestes, des rencontres-orgies (la rencontre avec la Kermesse héroïque de Bacon-Rubens), mais aussi, bien plus souvent, des rencontres-rhumatismes ou des rencontres-torticolis... Ce sont ces rencontres qui donnent « l’impulsion d’un mouvement infini qui nous dessaisit en même temps du pouvoir de dire Je » .
    .

    C’est pourquoi, selon Gilles, il était si urgent de répondre à la question de Spinoza : que peut un corps ? C’est toujours le corps qui doit prendre sur lui, accuser le coup en forgeant une élasticité nouvelle ­une plasticité­ pour se ramasser, se ressaisir et bondir armé d’un levier plus puissant, d’une articulation à la fois plus tendre et plus fine et donc plus subtile.

    C’est toujours la Bêtise qui ne sait pas « prendre son temps » ou plus exactement qui le perd en oscillant toujours entre l’impatience et l’accablement. Elle ignore le ressort parce qu’elle confond la force et la pétulance : ivre d’elle-même, elle croit bondir et ne fait que ricaner et gesticuler pour « faire l’intéressante »... ce qui, bien sûr, lui fait manquer toutes les rencontres... Nous touchons ici un des points sensibles sur lesquels Gilles ne concédait rien : ne jamais confondre la force et la volonté d’anéantir, la penser toujours comme susceptible d’un tact, comme une main à serrer mais jamais à apprivoiser, de la force, il s’agit de capter un geste ­le geste acéré du danseur et du funambule­ sans jamais succomber aux excentricités et aux tonitruances des grands dadais du performatif. Il faut jouer la gymnastique contre la musculation. Gilles aimait les « embryons larvaires », non parce qu’ils sont promesses de papillons, mais parce qu’il y a beaucoup à apprendre de leur sobriété et de leur plasticité et peut-être surtout parce qu’ils savent comme l’herbe pousser par le milieu. Gilles répétait sans cesse : pensez au milieu et pensez le milieu comme le coeur des choses et comme coeur de la pensée, quitter la pensée-arbre avec ses hauts et ses bas, ses alphas et ses omégas, devenez un penseur-brin d’herbe qui pousse et pense ! Vous serez plus véloce que les lévriers les mieux dressés à la course ! On entend déjà grommeler la Bêtise : « Mais enfin, où est-il donc votre foutu milieu ? » Il est peut-être partout, mais jamais à la moyenne d’extrémités qui sont déjà là. La moyenne affaiblit toujours... Le « milieu » de Gilles n’est pas un « point » ­ou alors ce serait un « point métaphysique », comme disait Leibniz­ mais plutôt un axe, une charnière commandant tout un champ de forces de « virtualités ». Il y a même du chimique dans le milieu ; c’est un catalyseur : sans être un constituant, il déclenche la transformation.

    #intellectuel_de_gauche (cf actuellement, Le Monde, Libération, L’Observateur qui font leur simili cure après avoir Onfrayfinkelkrautisé à perpéte...) #Gilles_Deleuze #Gilles_Chatelet