• Lettre à Piero… d’ici et d’ailleurs

    Jacques Philipponneau

    https://lavoiedujaguar.net/Lettre-a-Piero-d-ici-et-d-ailleurs

    Mon cher Piero, je reprends cette lettre abandonnée depuis plus de deux mois car le naufrage a pris une tournure grandiose après ce torpillage viral inattendu, loin de la légèreté de mes derniers propos. On s’abstiendra du « je vous l’avais bien dit » si courant, puisque tant de voix l’avaient clamé de diverses manières et depuis si longtemps. Et l’on s’évitera ainsi l’odieux de la vanité prémonitoire devant les immenses souffrances qui ne font que commencer.

    Laissons aussi de côté ce que tout le monde croit savoir maintenant sur la responsabilité systémique d’un mode de production invasif dans l’origine et la diffusion fulgurante de ce virus ou sur l’incapacité générale des États à faire face à leurs Frankenstein, échappés d’une forêt ou d’un laboratoire : si vous avez aimé les virus tropicaux, vous adorerez ceux de la fonte du permafrost.

    Et c’est désormais tout un chacun sur cette planète qui vit ou meurt au croisement d’insondables mystères. Les insinuations simultanées des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France au début avril sur la dissimulation chinoise quant à l’origine du virus peuvent très bien être un leurre servant à les dédouaner de leur propre gestion catastrophique de l’épidémie. (...)

    #Syrie #Rojava #PKK #Öcalan #Bachar_el-Assad #Italie #terrorisme #Gilets_jaunes #Macron #Warren_Buffet #aliénation #Australie #effondrement #Alexandre_Grothendieck #collapsologie #État #catastrophe #pandémie #capitalisme #bureaucratie #surveillance_numérique #police #Agamben #économie #Byung-Chul_Han

  • La vérité sanglante du goulag syrien
    Anne Barnard, The New-York Times, le 11 mai 2019
    https://blogs.mediapart.fr/saintupery/blog/010619/la-verite-sanglante-du-goulag-syrien

    Pendant sept ans, les journalistes du New York Times ont interviewé des dizaines de survivants des prisons syriennes et de parents des détenus et des disparus. Ils ont analysé les documents officiels du régime et examiné des centaines de pages de témoignages judiciaires ou provenant d’autres sources. Un portrait glaçant de la thanatocratie de Bashar al-Assad et de son univers de terreur.

    Traduction de :

    Inside Syria’s Secret Torture Prisons : How Bashar al-Assad Crushed Dissent
    Anne Barnard, The New-York Times, le 11 mai 2019
    https://www.nytimes.com/2019/05/11/world/middleeast/syria-torture-prisons.html

    #Syrie #Prisons #Torture #Bachar_el-Assad

  • #Syrie : toujours pas de trêve à la #Ghouta
    https://www.mediapart.fr/journal/international/010318/syrie-toujours-pas-de-treve-la-ghouta

    Malgré le vote d’une résolution de l’ONU exigeant un cessez-le-feu afin de laisser passer des convois humanitaires vers l’enclave rebelle assiégée, Damas et Moscou poursuivent les bombardements et continuent d’appliquer leur stratégie d’éradication de l’opposition.

    #International #Bachar_El-Assad #diplomatie #guerre #humanitaire #ONU #Russie

  • Le coup politique de Macron sur la #Syrie
    https://www.mediapart.fr/journal/international/260617/le-coup-politique-de-macron-sur-la-syrie

    En assumant un « aggiornamento » sur la politique française en Syrie, le nouveau président a en grande partie verbalisé ce que les gouvernements précédents avaient fini par admettre : le départ de Bachar al-Assad n’était plus leur priorité. Mais Macron va plus loin, en reprenant les principaux arguments des soutiens du régime, notamment russes. #Emmanuel_Macron au G7 de Taormine © Reuters

    #International #France #Bachar_El-Assad #Vladimir_Poutine

  • L’ultradroite française en week-end chez Bachar al-Assad
    https://www.mediapart.fr/journal/france/280316/lultradroite-francaise-en-week-end-chez-bachar-al-assad

    À l’invitation d’une association proche du pouvoir syrien, un groupe de cinq députés #LR, conduit par #Thierry_Mariani, mais aussi le polémiste André Bercoff ou encore l’ancien président du FNJ #Julien_Rochedy, ont passé le week-end pascal à Damas. Au programme : visite du souk, messe de Pâques et rencontre avec Bachar al-Assad.

    #France #Bachar_El-Assad #chrétiens_d'Orient #droite #FN #Les_Républicains #Syrie #UMP #voyage

  • #Syrie: l’ultradroite française passe le week-end chez Bachar al-Assad
    https://www.mediapart.fr/journal/france/280316/syrie-lultradroite-francaise-passe-le-week-end-chez-bachar-al-assad

    À l’invitation d’une association proche du pouvoir syrien, un groupe de cinq députés #LR, conduit par #Thierry_Mariani, a passé le week-end pascal à Damas. Au programme : visite du souk, messe de Pâques et rencontre avec Bachar al-Assad. À leurs côtés, plusieurs figures de l’ultradroite, parmi lesquelles le polémiste André Bercoff ou encore #Julien_Rochedy, ancien président du FNJ.

    #France #Bachar_El-Assad #chrétiens_d'Orient #droite #FN #Les_Républicains #UMP #voyage

  • L’ultradroite française passe le week-end chez Bachar al-Assad
    https://www.mediapart.fr/journal/france/280316/lultradroite-francaise-passe-le-week-end-chez-bachar-al-assad

    À l’invitation d’une association proche du pouvoir syrien, un groupe de cinq députés #LR, conduit par #Thierry_Mariani, a passé le week-end pascal à Damas. Au programme : visite du souk, messe de Pâques et rencontre avec Bachar al-Assad. À leurs côtés, plusieurs figures de l’ultradroite, parmi lesquelles le polémiste André Bercoff ou encore #Julien_Rochedy, ancien président du FNJ.

    #France #Bachar_El-Assad #chrétiens_d'Orient #droite #FN #Les_Républicains #Syrie #UMP #voyage

  • Interview de #Dick_Marty accordée à la Radio Télévision Suisse (RTS), émission « Journal du matin » du 2 octobre 2015*

    - Simon Matthey-Doret (RTS) : Sur fond de justice internationale, c’est une grande première. Le parquet de Paris a ouvert, il y a 15 jours, une enquête pénale pour crime contre l’humanité, visant le régime syrien du président #Bachar_el-Assad. Confirmé officiellement hier, cette enquête se base notamment sur des photos de corps torturés, photos ramenées par un ancien photographe de la police militaire syrienne. Pour la diplomatie française, cela relève ni plus ni moins de la responsabilité d’agir contre l’impunité. C’est un principe que notre invité ne niera certainement pas, mais il va nous le confirmer. Nous avons le plaisir de recevoir ce matin en direct de Genève, l’ancien président de la Commission des Droits de l’homme du Conseil de l’Europe. C’est vous Dick Marty, bonjour.
    – Dick Marty : Bonjour Monsieur.

    – Merci d’être avec nous jusqu’à 8 heures. Vous avez été notamment conseiller aux Etats tessinois, mais également procureur général. Alors, si vous êtes à Genève, il faut le préciser, c’est pour célébrer les 20 ans de la Fondation Hirondelle qui apporte, principalement en Afrique, son soutien aux médias indépendants des pays en guerre, en conflits violents. C’est une fondation dont vous êtes membre du conseil. On y reviendra dans quelques instants, notamment sur l’information concernant les conflits et la liberté d’informer. Mais sur l’ouverture de cette enquête française contre le régime de Bachar el-Assad pour crimes contre l’humanité, est-il symbolique d’agir contre l’impunité ? Partagez-vous la démarche, même si on a l’impression qu’elle a peu de chance d’aboutir ?
    – Je vous étonnerai, mais je suis très perplexe par rapport à cette démarche. Je crois que cela s’inscrit dans toute une stratégie de gesticulations de la France qui, désespérément, j’ai l’impression, cherche à avoir un certain rôle dans ce dossier syrien. C’est indiscutable, en Syrie, on a commis et on commet chaque jour des crimes absolument affreux, mais dire que c’est seulement Bachar el-Assad, est une réduction tout à fait arbitraire. Je crois aussi qu’on doit admettre qu’on est très, très mal informé sur ce conflit et que souvent l’information dont on dispose est une information partielle et assez souvent manipulée.

    – Alors gesticulations, c’est un mot assez fort. On connaît la position du président Hollande, il ne faut pas dialoguer et traiter avec Bachar el-Assad, contrairement à la position russe et même peut-être américaine aussi. Cela dit, voilà, ce n’est pas parce qu’il n’est pas le seul à avoir commis des actes qu’il ne devrait pas en répondre devant la justice ? Au fond, est-ce que vous êtes à même de dire qu’il ne faudrait pas entamer une telle démarche, une enquête pénale pour crimes contre l’humanité, si Bachar el-Assad n’est pas le seul ?
    – Il faut ouvrir une enquête pénale sur les événements qui se sont passés en Syrie. Tout le monde sait qu’il n’y a pas seulement un coupable et dès lors que vous faites une enquête seulement contre un coupable, ça devient une enquête à thèse, une enquête qui n’est pas très objective. Voilà tout. Je crois que la première chose qu’il faut faire, c’est récolter des informations, essayer d’avoir des preuves, mais sur l’action de tous les protagonistes. Je parle de gesticulations françaises parce que je suis assez choqué par l’attitude de la France, le socialiste Hollande qui se précipite à l’enterrement du roi d’Arabie saoudite, lui vend des Rafales, maintenant il vend des Rafales et des navires de guerre à l’Egypte, il vend des avions au Qatar. Ce sont tous des régimes dictatoriaux, des régimes où les droits fondamentaux sont très gravement violés. Alors ce double langage me gêne beaucoup.

    – C’est très intéressant. Que cache ce double langage, ce deux poids, deux mesures ? Au fond c’est vrai, il vend des armes à l’Arabie saoudite, il ne veut pas traiter avec Bachar el-Assad, c’est-à-dire appliquer ce qu’on appelle plus que jamais une realpolitik. Quel intérêt aurait la France à pratiquer ce double langage ?
    – Je crois qu’il a le complexe du petit qui est laissé dans un coin. Il essaie désespérément de se trouver une position. Je ne crois pas que ce soit de la realpolitik. La realpolitik, je crois qu’aujourd’hui, elle est faite surtout par les Russes et les Américains. Je crois qu’on devrait apprendre de ce qui s’est passé en Irak et en Libye. En Irak et en Libye, c’était indiscutable, on avait deux tyrans, on parlait tout à l’heure de tyrans, là c’étaient deux tyrans !

    – Bachar el-Assad n’en est pas un, Dick Marty ?
    – Oui, mais qu’est-ce qu’on a fait avec ces deux tyrans ? On a lancé des bombes. On n’en a jamais beaucoup parlé, mais cela a été une affaire économique extraordinaire pour les fabricants d’armes. On les a chassés mais qu’est-ce qui se passe ? C’est tragique à dire, c’est vraiment tragique. Les gens en Irak et en Libye vivaient mieux avant qu’aujourd’hui ! C’est ça le résultat ! Alors, si l’on veut intervenir dans ces pays, on doit le faire avec doigté, avec intelligence, et pas toujours penser qu’on peut tout résoudre avec les bombes. Donc les Américains tirent les leçons de l’histoire récente, Irak, Libye etc … Je l’espère.

    – … donc, je reviens à ma question. Est-ce que Bachar el-Assad est, oui ou non, un tyran ? On parlait tout à l’heure du mot dictateur et de son étymologie. Tyran, est-ce que vous accolez ce terme à Bachar el-Assad ?
    – Ecoutez, je ne sais pas. Moi, j’étais en Syrie il y a 4 ou 5 ans. J’ai rencontré Bachar el-Assad, j’ai parlé avec lui une heure. Bon, pas tous les monstres ont les apparences d’un monstre. C’était un oculiste, il avait aucunement l’intention de devenir chef d’Etat. Vous connaissez l’histoire, c’est son frère qui aurait dû assumer cette charge. Il s’est tué dans un accident. Lui, oculiste à Londres, a dû rentrer en toute urgence pour assumer cette charge. C’est certainement un dictateur…

    – Il a tiré contre son peuple …
    – … oui, mais combien de gens tirent aujourd’hui contre leur peuple. C’est un acteur de la scène syrienne. Et si l’on veut obtenir des résultats et pas seulement détruire, si l’on veut obtenir des résultats, il faut discuter avec ces gens.

    – Oui, c’est ce qu’on appelle la realpolitik, même si vous n’êtes pas tout à fait d’accord avec ce terme. Pour revenir à François Hollande, disons les choses comme cela, il n’aurait pas le sens de l’Histoire, avec un grand H, en se comportant ainsi dans ce conflit ?
    – Je ne sais pas … Je vous avoue qu’entre Sarkozy et Hollande, j’aurais fini par choisir Hollande. Mais je le trouve décevant, il est d’une navrante médiocrité, voilà.

    – Quel constat terrible ! Dick Marty, si l’on revient sur cette plainte, si vraiment une condamnation d’une telle nature était prononcée, si jamais elle l’était, quelle portée aurait-elle ?
    – Encore faudrait-il avoir un tribunal compétent. Et cela, on ne l’a pas encore. Je crois que la priorité absolue est de s’intéresser aux femmes et aux enfants et aux hommes qui vivent en Syrie pour trouver une solution qui fasse cesser les bombes et les carnages. C’est la première priorité. Il ne faut pas recourir à la justice pour en faire un slogan. Parce qu’avant de faire une justice – la justice peut avoir lieu seulement dans la sérénité –, il faut s’occuper de toute urgence de l’aspect humanitaire.

    – Est-ce qu’il faut une intervention terrestre, sur place ? Je vous pose la question, vous n’êtes pas un spécialiste du domaine militaire. Mais enfin, politiquement, est-ce qu’il faut déclencher, en concertation entre l’Est et l’Ouest, une intervention terrestre en Syrie ?
    – Oui, je pense qu’une intervention dont la mission serait de protéger la population civile, je pense que c’est nécessaire, oui.

    – Et là, en l’occurrence, ne pas instrumentaliser la justice. C’est ce que vous nous dites, Dick Marty. Est-ce que la justice est possible, la justice internationale contre de tels crimes, ou vont-ils rester à jamais impunis ?
    Cela c’est la grande question. Parce que la justice internationale liée aux conflits a souvent la saveur de la justice des vainqueurs. Et la justice des vainqueurs n’est pas une véritable justice. Il y a eu certes Nuremberg qui a été quelque chose de positif, mais qui laisse quand-même un goût amer. Dans les dernières semaines de la Deuxième Guerre mondiale, les alliés ont bombardé les centre-ville des principales villes allemandes. Ce n’était pas un objectif militaire, c’était la population civile. C’était un crime de guerre …
    Il y a eu Hiroshima …
    – … et il y a eu Hiroshima, bien entendu. Et là, on a construit des motivations pour justifier ces actions. Quoi qu’il en soit, ce sont des actes de crimes de guerre qui sont restés totalement impunis parce que c’étaient les vainqueurs. Les actes des vainqueurs, ce sont des actes militairement nécessaires, les vaincus sont par définition des assassins. Or, à Nuremberg, ceux qui ont été condamnés c’étaient des horribles assassins, nul doute à ce sujet. Je rappelle que Churchill, lui, ne voulait pas de procès, il voulait les exécuter immédiatement.

    – Ça, c’est son côté combattant de la guerre des Indes. Mais enfin, Dick Marty, peut-on imaginer un Bachar el-Assad restant impuni, plusieurs années durant encore, ainsi, à la tête de la Syrie ou en exil dans un pays doré ? Est-ce qu’on peut imaginer cela ?
    – Non, je ne pense pas. Mais ce qui est important, c’est qu’on fasse une transition, une transition contrôlée, qu’on ne fasse pas les mêmes erreurs commises en Irak, où tout a été cassé. La Libye, elle n’existe plus. Avant, il y avait des centaines, des milliers, des millions de personnes qui vivaient assez correctement en Irak et en Libye …

    – Peu de liberté quand-même. Peu de liberté de la presse, peu de liberté de manifester, …
    – … oui, mais ils mangeaient, ils pouvaient se promener sans recevoir des bombes sur la tête. Ils pouvaient aller dans les champs sans sauter sur des mines personnelles. Aujourd’hui, tout cela n’existe plus, il n’y a pas de gouvernement, pas d’administration en Libye… Et ça c’est le résultat des bombes. C’était Sarkozy, en son temps, qui voulait aussi cela.

    [La suite de cette interview ne traite plus de la situation syrienne. On y présente la Fondation Hirondelle, une ONG suisse de journalistes et de professionnels de l’action humanitaire. Depuis 1995, elle crée ou soutient, en collaboration avec l’ONU, des médias d’information généralistes, indépendants et citoyens, dans des zones de guerre, des situations de crise endémique ou de post-conflit, ndlr.] •
    Source : Radio Télévision Suisse, « Journal du matin » du 2/10/15

    * Dick Marty, né en 1945, est une personnalité politique suisse. Ancien procureur général du canton du Tessin, député au Conseil des Etats de 1995 à 2011, il a également été membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe pour laquelle il a mené différentes enquêtes qui l’ont fait connaître sur la scène internationale.

    http://arretsurinfo.ch/dick-marty-je-suis-assez-choque-par-lattitude-de-la-france
    #France #Syrie

  • Vu ce soir, très beau #film :
    La #Fiancée_syrienne

    Le film se déroule sur une journée de juin 2000, celle de l’accession au pouvoir du président syrien #Bachar_el-Assad, mais surtout celle du mariage d’une jeune femme de la communauté druze du #Golan (territoire syrien annexé par Israël) qui doit dire adieu aux siens parce qu’elle part épouser un Syrien de Damas. La Syrie et Israël étant en conflit, elle ne pourra plus traverser la frontière une fois passée la zone tampon contrôlée par les soldats de l’ONU.

    Le mariage est célébré, sans le marié, dans le cadre familial avec les frères et sœurs réunis pour l’occasion, puis la noce se dirige vers le poste frontière, où elle est rejointe par l’officier d’état civil israélien dépêché pour l’occasion qui régularise la situation en retirant les papiers d’identité de la mariée. Pour la volontaire de la Croix-Rouge commencent alors les allées et venues avec le poste frontière syrien et les tracasseries administratives, et pour tout le monde, l’attente.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Fianc%C3%A9e_syrienne


    Bande annonce :
    https://www.youtube.com/watch?v=KYxdDxpYvic

    #Druzes #mariage #frontière #Israël #occupation #plateau_du_Golan #vallée_des_cris #cinéma

  • Comment le Qatar a acheté la France (et s’est payé sa classe politique) | Slate.fr
    http://www.slate.fr/story/39077/qatar-france

    Dans la stratégie d’influence de ce micro Etat richissime, la France occupe une place à part. La simple addition des liens établis en France par le Qatar et des intérêts acquis a pourtant de quoi inquiéter.

    La chaîne de télévision qatari Al-Jazeera vient d’acquérir une grande partie des droits de retransmission de la Ligue des champions pour les saisons courant de 2012 à 2015. Nous republions à cette occasion cet article d’Eric Leser de juin 2011 sur la façon dont le petit Etat achète la France.

    *

    Le Qatar qui vient de racheter la majorité du capital du PSG, qui intervient militairement aux côtés des Occidentaux en Libye et qui organisera la Coupe du monde de football en 2022 est à peine un Etat. Etabli sur une petite presqu’île de 11.437 km2, un peu plus grande que la Corse, à l’est de l’Arabie saoudite, son territoire désertique est invivable l’été quand les températures oscillent entre 40 et 50 degrés.

    L’émirat a obtenu son indépendance en 1971. Il compte 1,5 million d’habitants dont 200.000 seulement sont des citoyens qataris. Leur revenu par tête est tout simplement le plus élevé de la planète. Ils ne payent pas d’impôts, disposent de transports et d’un système de santé gratuits et pour la plupart n’ont tout simplement pas besoin de travailler, la main d’œuvre immigrée est là pour cela.

    La vraie raison de la notoriété et du poids économique et politique de ce micro Etat se trouve sous la terre et sous la mer : le pétrole et plus encore le gaz naturel dont ce pays est le troisième producteur au monde. Cela permet au Qatar de gérer le plus grand fonds souverain de la planète, QIA (Qatar Investment Authority), dont les avoirs des différentes entités approchent les 700 milliards de dollars. Les Qataris sont riches à la naissance et assez rapidement inquiets......

    >>>

    L’addition des biens acquis ne gêne personne

    <<<

    #France
    #Hamad_bin_Khalifa_al-Thani
    #al_jazeera
    #Arabie_Saoudite
    #Bachar_el-Assad
    #Claude_Guéant
    #Dominique_de_Villepin
    #Hervé_Morin
    #Hubert_Védrine
    #indépendance_énergétique
    #libye
    #Mahmoud_Ahmadinejad
    #Nicolas_Sarkozy
    #pétrole
    #Qatar
    #Qatar_Investment_Authority
    #Rachida_Dati
    #Ségolène_Royal

  • Network surveillance: #Qosmos, a tool provider for Syria’s leader al-Assad
    http://reflets.info/network-surveillance-qosmos-a-tool-provider-for-syrias-leader-al-assad

    Translation from this paper in french by legum, Turquoise, SwissTengu, 4k and four anonymous plus one mysterious eraser Mediapart and Reflets.info start together a three part inquiry on Qosmos, a french company that sells a digital intelligence tool known as DPI. Qosmos is now within the scope of a legal investigation in France for « complicity […]

    #A_la_Une #Bienvenue_chez_Qosmos #Deep_Packet_Inspection #Amesys #Area_SPA #Asfador #Aurélia_Devos #Bachar_el-Assad #Bloomberg #Bull #Damas #Erik_Larsson #FIDH #ixEngine #Justice #LDH #Orange #Philippe_Vannier #Sébastien_Synold #Sofrecom #STE #Syrian_Telecom_Establishment #Thibaut_Bechetoille #Utimaco

  • Surveillance : enquête sur #Qosmos, le fournisseur de sondes à la Syrie d’al-Assad
    http://reflets.info/surveillance-enquete-sur-qosmos-le-fournisseur-de-sondes-a-la-syrie-dal-as

    Mediapart et le site Reflets.info s’associent pour une enquête en trois volets sur Qosmos, société française spécialisée dans la technologie de surveillance de masse (DPI), visée par une information judiciaire pour « complicité d’actes de torture » Qosmos est soupçonnée d’avoir avoir participé, en 2011, à un projet de surveillance global du net syrien. En […]

    #A_la_Une #Bienvenue_chez_Qosmos #Deep_Packet_Inspection #Amesys #Area_SPA #Asfador #Aurélia_Devos #Bachar_el-Assad #Bloomberg #Bull #Damas #Erik_Larsson #FIDH #ixEngine #Justice #LDH #Orange #Philippe_Vannier #Sébastien_Synold #Sofrecom #STE #Syrian_Telecom_Establishment #Thibaut_Bechetoille #Utimaco

  • La vie quotidienne d’un lanceur d’alerte | À quand un statut protecteur des lanceurs d’alerte ?
    http://blogs.mediapart.fr/blog/jamesinparis/020314/la-vie-quotidienne-dun-lanceur-dalerte

    Dans la vie d’un lanceur d’alerte, la longeur et la multiplication des procédures est d’une lourdeur inattendue. Jusqu’au moment où je m’en croyais sorti ou presque, le piège se referme donc de nouveau. Plus de quatre mois après le renvoi de mon dossier Prud’hommal devant un Magistrat professionnel, et presque 15 mois après mon licenciement pour « faute lourde », je n’ai toujours pas de nouvelle date d’audience en vue.

    Mon prochain mis en examen

    Mais le bonheur ne vient jamais seul. Au mois de janvier 2014, j’ai également été convoqué à la Préfecture de Police, un premier pour moi.

    Je serai « mis en examen » dans les prochaines semaines dans le cadre de deux plaintes pour diffamation initiées à mon encontre par mon ancien employeur Qosmos en juillet 2013, suite au Dossier du Parisien, Les dictateurs achetaient français.

  • #Livre | Pas de Printemps pour la #Syrie

    Résumé de l’éditeur :

    Depuis le déclenchement en mars 2011 de la révolte syrienne, sa brutale répression par le régime de #Bachar_el-Assad et la #guerre_civile internationalisée qui a suivi ont fait des dizaines de milliers de morts et des millions de #déplacés. Bouleversant la lecture des transitions démocratiques arabes, ce #conflit affecte également les équilibres d’une région stratégique. Cette nouvelle « guerre sans fin », alimentée par les jeux cyniques des grandes puissances et des États régionaux, se révèle d’autant plus malaisée à décrypter qu’elle fait l’objet de toutes sortes de désinformations.
    C’est dire l’importance de cet ouvrage, qui réunit les contributions de vingt-huit spécialistes, membres ou familiers de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) et fins connaisseurs de la Syrie et de la région. De façon très accessible et en privilégiant les informations recueillies au plus près des acteurs, ils apportent des clés indispensables pour comprendre les racines historiques et les ressorts politiques, économiques et idéologiques de la crise. Non sans exprimer des sensibilités différentes, échos de la diversité des réactions face à ce drame. Certains, qui avaient très tôt pointé les risques de dérives sectaires et d’instrumentalisation de la révolte par des puissances étrangères, craignent pour la Syrie un avenir d’« #irakisation ». D’autres, sans écarter une telle issue, espèrent que l’extrémisme d’activistes des deux camps n’empêchera pas l’émergence d’une société civile capable de résister aux sirènes de la division confessionnelle ou du radicalisme islamiste.
    Un livre indispensable pour en finir avec les simplifications sur la tragédie syrienne, et mieux percevoir ce que vivent ses acteurs et ses victimes.

    http://www.asile.ch/vivre-ensemble/2014/01/07/livre-pas-de-printemps-pour-la-syrie

  • SYRIE : QUI A RAISON, QUI A TORT ? Par Tariq Ramadan

    http://www.tariqramadan.com/Syrie-Qui-a-raison-qui-a-tort,11890.html

    Cela fait maintenant des mois que la Syrie est tourmentée par une tragédie. Des civils ont été torturés et tués par les forces armées ; la répression du gouvernement a atteint des niveaux insupportables et semble ne plus pouvoir être jugulée. Le monde regarde et les puissances étrangères - Russie et Chine d’un côté ; Etats-Unis, pays arabes et européens de l’autre - sont incapables de trouver une solution ou de se mettre d’accord sur un moyen de mettre fin aux meurtres. Les Nations Unies sont impuissantes et le monde regarde passivement : des centaines de Syriens ont été tués et la répression continue.

    […] Cela étant dit, l’ultime solution est-elle de demeurer silencieux et de soutenir le régime de Bachar ? Lui et son père furent et sont des dictateurs qui ont donné l’ordre de tuer des milliers de civils tout en torturant impitoyablement leurs opposants. Il s’agit là de faits ; aucun cœur sensible, aucun esprit sensé n’est capable de soutenir de tels tyrans et d’aussi cruels despotes. La tyrannie devrait cesser ; Bachar al-Assad devrait être arrêté et jugé. Son bilan est terrible, l’œuvre d’un homme ayant perdu tout sens de la mesure.

    Ce que vous énoncez dans votre article, Tariq Ramadan, c’est un constat et au mieux des vœux pieux. Vous n’énoncez pas l’amorce d’une solution ni les moyens à mettre en œuvre. Quelle autre choix avons nous que d’être silencieux et regarder ce qui se passe en Syrie d’un œil réprobateur (euphémisme) et inquiet ?

    Autre question : le pouvoir est-il vraiment entre les mains de Bachar el-Assad ou est-il entre les mains de la vieille garde de son père ?

    #Tariq_Ramadan, #Syrie, #Bachar_el-Assad

  • Collabo 2.0 – Quelle place pour la France dans le monde du numérique ? | Fabrice Epelboin
    http://reflets.info/collabo-2-0-quelle-place-pour-la-france-dans-le-monde-du-numerique

    Le dernier coup d’éclat de Wikileaks a provoqué bien moins de remous dans la presse que le précédent, qui a consisté à rendre public une collection de cables diplomatiques révélant les dessous de la politique internationale. Pourtant, aux yeux des spécialistes, ces documents publiés début décembre, que Reflets égrène depuis février dernier, et qui dévoilent une multitude de technologies de surveillance en usage aujourd’hui, éclairent bien plus encore le monde dans lequel nous vivons que tout ce qu’a révélé Wikileaks jusqu’à présent, en particulier sur la politique étrangère de la France. Le silence quasi absolu sur cette triste réalité, à l’UMP comme au PS, que quelques politiques Français tentent de briser, est tout aussi préoccupant. A ce stade, il semble inutile d’espérer - en cas d’alternance - un véritable changement. 1984 La surveillance qui naguère consistait à placer sous écoute quelques personnes ciblées, s’opère désormais sur l’ensemble de la

    #A_la_Une #Monde #Amesys #Bachar_el-Assad #Ben_Ali #Bull #Hosni_Moubarak #Mouammar_Kadhafi #Sarkozy